Syndicats : Le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) annonce une grève de 72 heures

mardi 14 février 2017 à 22h25min

Dans ce préavis de grève adressé au président du Faso, le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) déplore l’indifférence du gouvernement à l’égard de nos justes préoccupations malgré ses déclarations sur le dialogue avec les partenaires sociaux. Il annonce une grève de 72 heures sur toute l’étendue du territoire national allant du mardi 14 mars à 07 heures au vendredi 17 mars 2017 à 07 heures pour, entre autres, le traitement diligent et approprié de la plate-forme revendicative minimale issue du 13ème congrès.

Syndicats : Le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) annonce une grève de 72 heures

La plate forme revendicative des travailleurs de la santé humaine et animale organisés au sein du SYNTSHA déposée pour le 18 avril 2016 auprès du gouvernement n’a toujours pas été entièrement examinée à fortiori satisfaite. A titre illustratif :
-  la relecture des TOES n’est toujours pas effective. A cet égard et de façon plus globale, les discussions des revendications portant sur les questions de carrière des agents et de la revalorisation de la fonction soignante ne peuvent pas aboutir sans la participation effective des ministères de la fonction publique et des finances. Or pour l’instant, ces derniers n’ont jamais daigné perdre leurs temps à cet effet ;
-  le statut de la CAMEG reste toujours inconnu alors que l’importance centrale de l’institution dans le système de santé ne fait l’ombre d’aucun doute.
S’agissant des revendications qui ont été discutées, à l’heure actuelle, faute de document final des négociations et tenant compte du temps écoulé, nous estimons qu’une revue s’impose.
Nous avons noté par ailleurs que la revendication relative à l’application de la loi 081/CNT du 24 novembre 2015 portant statut général aux agents des EPE (EPS) en attendant la relecture dans les meilleurs délais de la loi 033-2008/AN portant régime juridique applicable aux emplois et aux agents des Etablissements Publics de l’Etat (EPE ne semble pas préoccuper le gouvernement. En effet, ses réponses, lors des négociations Gouvernement-Syndicats de janvier 2017, n’évoquent que la relecture de la loi 033 sans échéancier clair et sans mention du 1er janvier 2016 comme date d’effet. A notre sens, l’absence de ces précisions vont assurément aggraver l’injustice à l’encontre des agents des EPE.
Après deux grèves d’interpellation du gouvernement pour un examen sérieux de nos justes revendications, le constat demeure le même, c’est l’impasse.

Face à la situation, le Conseil de Direction de notre organisation, réuni le 04 février 2017 à la Bourse du Travail de Ouagadougou a pris acte de l’indifférence du gouvernement à l’égard de nos justes préoccupations malgré ses déclarations sur le dialogue avec les partenaires sociaux. Au regard de l’état actuel de traitement de nos revendications, le Conseil constate que la disposition du syndicat au dialogue n’a essuyée que mépris de la part du gouvernement.
Dans un tel contexte, les 45 sections du SYNTSHA (soit au total 44 sections provinciales et 105 participants) présentes au Conseil de Direction ont noté avec regret l’absence de réelle volonté à résoudre les problèmes posés. Elles ont réaffirmé la détermination des travailleurs de la santé humaine et animale à poursuivre la lutte parce qu’aucune autre voie juste ne s’offre à eux pour obtenir satisfaction

. Excellence Monsieur le Président
Au regard de ce qui précède, nous avons l’honneur de porter à votre connaissance que les travailleurs de la santé humaine et animale sont de nouveau dans l’obligation d’aller en grève. A l’appel du SYNTSHA, ils observeront une grève de 72 heures sur toute l’étendue du territoire national allant du mardi 14 mars à 07 heures au vendredi 17 mars 2017 à 07 heures pour exiger :
1. le traitement diligent et approprié de la plate-forme revendicative minimale issue du 13ème congrès ;
2. la revalorisation de la fonction soignante par la prise des mesures suivantes :
 amélioration effective des conditions de travail ;
 renforcement de l’effectif des équipes de travail ;
 améliorations des conditions de formation à tous les niveaux ; octroi et augmentation des bourses de formation ;
 rehaussement des salaires ;
 relèvement des taux des indemnités, notamment : indemnités de logement à 100 000FCFA, indemnité de risque à 100 000FCFA, indemnité de garde 25 000FCFA/garde et indemnité d’astreinte à 150 000FCFA.
3. la résolution de la plate-forme revendicative de la section SYNTSHA du Kadiogo relative à la situation à la CAMEG ;
4. la prise effective de mesures d’accompagnement pour la mise en œuvre de la gratuité des soins destinée aux enfants de moins de cinq ans et aux femmes enceintes ; entre autres :
 disponibilité du médicament, consommables,
 augmentation des effectifs du personnel,
 organisation de la prise en charge des patients pour éviter les longs temps d’attente des soins et des produits pharmaceutiques à la pharmacie.
5. l’arrêt des agressions des travailleurs dans l’exercice de leurs fonctions, de l’impunité de leurs auteurs et de l’indifférence totale des autorités face à la situation : exemples : région du Centre :CHU-YO et district sanitaire de Bogodogo ; région du plateau central :Boéna (Ganzourgou) ;
6. la prise en charge totale des soins de l’infirmière ZOUBGA Zalissa et des conséquences de cette agression sur sa santé physique ainsi que des dommages et intérêts pour l’atteinte à son honneur et des préjudices subis aux plans moral et matériel.
7. l’audit des services de santé et de l’élevage : DRS, DRRAH CHU et CHR et sanction des auteurs de mauvaise gestion à la hauteur de leurs forfaits ; obligation pour tous les services d’utiliser les quittanciers du Trésor public pour assurer la traçabilité des recettes.
8. la sauvegarde des intérêts des travailleurs des structures (Centre MURAZ, CNRFP, LNSP et Centre de recherche de Nouna) et des missions de contrôle sanitaire du LNSP dans la mise en place de l’Institut Nationale de Santé Publique (INSP) ;
9. l’application effective du décret n° 2015-1267/PRES/PM/MS/MEF du 09 novembre 2015 portant statut particulier du Centre National de Transfusion Sanguine qui octroi des ristournes et des primes de rendement) aux travailleurs du CNTS
10. l’application effective de la délibération N°2015-019/MS/SG/CNTS/CA du 17 décembre 2015 portant autorisation d’application des ristournes au profit du personnel du Centre National de Transfusion Sanguine
11. l’application de la loi 081/CNT du 24 novembre 2015 portant statut général de la fonction publique aux agents des EPE (EPS) en attendant la ; relecture dans les meilleurs délais de la loi 033-2008/AN portant régime juridique applicable aux emplois et aux agents des Etablissements Publics de l’Etat (EPE) et constatation des effets financiers pour compter du 1er janvier 2016 ; adoption et mise en œuvre de la grille indemnitaire des EPE.
12. l’élaboration et mise en œuvre diligente des statuts particuliers (santé et élevage) ;
13. l’arrêt des atteintes au libre exercice des libertés démocratiques et syndicales : actes discriminatoires à l’encontre des travailleurs en raison de leur appartenance au SYNTSHA (affectations arbitraires, intimidations, exclusion des sessions de formation continue etc.), exemples : Manni (Gnangnan) ; tentatives d’agression des travailleurs en lutte à Solenzo (Banwa).
Si à l’issue de cet arrêt de travail, des solutions satisfaisantes n’étaient pas trouvées, le SYNTSHA se réserve le droit d’engager d’autres actions de lutte pour faire aboutir ses justes revendications. Il tiendra le gouvernement pour responsable de la détérioration du climat social dans le secteur de la santé et de l’élevage s’il persistait dans son attitude actuelle de mépris à l’égard des travailleurs de la santé humaine et animale.
Veuillez agréer, Excellence Monsieur le président, l’expression de notre très haute considération.
Ampliations :
-  Premier Ministre
-  MFPTSS
-  MINIFED
-  MS Pissyamba OUEDRAOGO/

Messages

  • Vous nous pomper l’air maintenant ; si vous n’êtes pas contents démissionner ; on n’est pas obligé de travailler à la fonction publique si vous ne gagnez pas beaucoup ; toutes vos revendications sont masquées derrières des avantages financiers bien camouflés au non des conditions de travail.

    • - Parole de quelqu’un qui se dit responsable !?

      Par Kôrô Yamyélé

    • Absolument responsable. QUI VEUT DEVENIR RICHE DEMARRE DEMISSIONNE ET SE MET A SON COMPTE.

    • Mr Malick, c’est simple. Il faut exhorter tous les corps de la fonction publique qui grèvent de demissionner. Il faut noter que beaucoup sont là par vocation.

    • Hey mon type, la vocation a foutu le camp depuis bien longtemps.Quand on constitue des dossiers pour postuler à 4 voire 5 concours, il ne sied plus de parler de vocation puisqu’on ne peut avoir une vocation pour plusieurs professions.

    • Le SYNTSHA vous informe qu’il observe une gréve de 72 heures Point.Personne ne demande l’avis de personne c’est une information.De plus a ceux qui disent que l’ENAM n’est pas fermé doivent aussi savoir que les Ecoles Nationale de la Santé Publique ne sont pas fermées et qu’ils peuvent aussi allez inscrire leurs proches pour venir faire du social dans la pauvreté.On ne vient pas a la santé pour s’enrichir c’est vraie mais qui viendra financer la scolarité des enfants du personnel soignant ? qui viendra nourrir les enfants du personnel soignant ?ces enfants n’ont ’ils pas droit a un lendemain meilleure ?si chaque fois que quelqu’un demande de meilleures conditions de vie il doit démissionner,l’administration Burkinabè serait sans agent de nos jours.

  • indemnités de logement à 100 000FCFA, indemnité de risque à 100 000FCFA, indemnité de garde 25 000FCFA/garde et indemnité d’astreinte à 150 000FCFA. Pensez-vous être les seuls fonctionnaires de ce pays ? soyons rationnels dans nos revendications.

    • on vous empêche pas de demander les meilleurs conditions de vie et de travail. les magistrats ont eu pour eux, on a tous applaudi et c’est un acquis. pourquoi s’en prendre malhonnêtement aux agents de santé. il faut qu’on te cultive, tu sais qu’un magistrat peut payer plus de trois médecins de pays ? là tu dis quoi ? moi je vais sauver des vies dans le stress et dois-je me sacrifier. Respectez un peu les gens

    • Mon frère ! Toi aussi : Comprenez-les, c’est le moment d’exigé au ministre Rambo qui risque sa place au prochain remaniement. Il est obligé de faire des concessions avec le personnel pour gagner quelques points, afin qu’on l’éjecte pas à causes de ses bourdes de ministre Rambo protégé.

    • Mon vieux, tu peux retourner à l’ENAM pour devenir magistrat si tu veux être payé comme eux.

  • bande d’apatride,si vous ne voullez pas travaillez rendez le tablier et foutez le camps,vous pensez que c’est en grevant ainsi que vous ferez avancer le pays,chacun pense a son a son gosier et a son sexe,le Burkina que vous voyez actuellement la est capable de satisfaire a ces revendications ?on veut ce qui est mais on veut pas travailler,le beurre et l’argent du beurre,c’est typique du nègre

    • Et pourtant, on l’a fait avec les magistrats dans ce pays ! Qu’avez vous dit mon cher ami ? Le gouvernement a enfermé la maison avec le fantôme. Qu’il gère !!!!

    • Bnj Mr l’apatride. Un peu d’eau dans ton

    • Merci Burkimbila, je suis de ton avis comment peut on se permettre une telle pression sur les autorités et espérer le meilleur ? avouons que ce n’est pas sérieux. La santé c’est en premier lieu du social d’abord , si c’est pour vous enrichir, allez commercer simplement.

  • Si vous voulez ne travailler plus bande d’inconscients et votre refond vous le revaudra. J’encourage l’état a mobilisé la médecine militaire pour les affaires courantes et surtout à retenir ces jours chômés sur leurs dus

  • Et c’est reparti nous exigeons ceci, nous exigeons cela . Mr du SYNTSHA quant on lit votre plate forme revendicative on vous suit vraiment par endroit. Le travail est devenu dur avec la gratuité des soins décidée par le gouvernement pour une partie de la population . Vous n’arrivez plus à dormir pendant les gardes à cause de l’affluence des malades . Mais pour qu’on vous suive encore plus ,dites quel est le taux d’augmentation que vous exigez par rapport à vos indemnités actuelles et aussi le salaire. Cela permettra à la population de comprendre si cela est réaliste au regard du contexte actuel. On pourra ainsi juger la bonne foi du gouvernement . Les médecins en ont fait et nous avons tous trouver que par rapport à leur niveau d’étude ,et aussi leur importance dans la société , leurs revendications étaient justifiées . Par rapport à du déjà vécu , je vous suggère d’améliorer l’accueil de vos patients ;parfois ce n’est pas un problème de moyens. Même si rien ne doit justifier l’agression d’un travailleur à son poste de travail , comprenez que comme maintenant nous sommes galvanisés pour revendiquer de meilleures conditions de travail , souffrons qu’à la base ,les populations exigent aussi de nos militants ,un meilleur traitement. Sans rancunes !

    • Je pense qu’il faut chercher d’avantage a comprendre la composition du SYNTSHA. C’est un syndicat composé de medecins de sage femmes de infirmiers de pharmaciens etc.... D’ailleurs le premier responsable de ce syndicat est un médecin. Quand au syndicaillon dit des médecins créer récemment que vous appellez pompeusement syndicat des médecins pour briser les grève, nous nous sommes sereins.

    • Mr Mounir, SVP le premier responsable du SYNTSHA est infirmier qui travail à Blaise Compaoré. De grâce parlez de ce que vous connaissez. Inutile de traiter ceux qui ne sont pas du SYNTSHA de "syndicaillon". Je suis médecin et je suis du syndicat des médecins (SYMEB) sans pour autant porter un discrédit sur le SYNTSHA dont certains médecins et pharmaciens s’y retrouvent. De toute façon la pensée unique est d’une autre époque et quoi de plus normale d’avoir une diversité dans la manière de lutter.

    • Beaucoup de gens s’acharnent sur les agents de santé sans réellement comprendre. Avec la gratuité et la crise que tout le monde connait à la CAMEG, il n’y a pas de médicaments, de plus le plateau technique est défectueux. De ce fait y en a qui s’en prennent aux agents de santé pour non prise en charge adéquat, il n’y a rien dans nos hopitaux. Posez-vous la question pourquoi ceux qui ont un peu d’argent ne soignent pas dans nos hopitaux publics ? c’est contre tout cela que le SYNTSHA lutte bien sûr avec tout ce qui va avec.

  • Je pense que pour l’éducation que nous avons tous reçu, c’est très mal vu ces propos de la part de responsable. Vous ne connaissez même pas comment le système de santé fonctionne et vous jouez aux connaisseurs, ça ne fera pas avancer le pays. je pense que certains doivent relever leur niveau d’éducation afin de bien analyser et raisonner les situation qui se présentent. Ce sont les mêmes qui critiquent et quand ça les chauffent ils sont les premiers a appeler leurs connaissances dans la santé pour intervenir. or pourtant on devrait en arriver. les services de santé doivent être accessibles a tous. vous pouvez comptez le nombre de morts liés au manque de matériels, les conditions d’évacuation et l’inaccessibilité aux soins ? si vous ne faites pas attention vous allez tous mourir ici parce que quand ils sont malades ils vont se soigner à l’étranger. Et les agents de santé entre eux se connaissent et vont intervenir pour les soins de leurs parents proches et conséquence le pauvre va payer. de garce éviter les injures : bande d’inconscients, si vous ne voulez pas travailler douter le camp..., A cette allure vous allez revolter ceux qui rendent de grand service aux malades nécessiteux. ne condamnez pas sans une anlyse profonde. se contenter de on dit, on dit que , c’es très dangerux. ceux qui insultent ne peuvent pas tenir en cas de debat à visage découvert et profitent deverser leur colère sur reseaux sociaux. raisonnons un peu pour la contruction de la nation

    • Mentionnez aussi que vous de la santé, vos raquettez les malads, vous volez leurs médicaments et vous avez prêté le serment d’hypocrate pour rien. Tout ça aussi, ça occasionne plein de morts. Et puis, pouvez vous jurer que vous faites la grève vraiment pour le bien être de la population ?

  • l’internaute numéro 5 : je veux comprendre , il faut arrêter de penser que seul le médecin est important dans le système de santé,et croire désormais que tous les agents de santé contribuent à leur façon . votre point de vue est pertinent mais éviter les amalgames

  • Le gouvernement ne doit plus dialoguer avec ce syndicat. Il devra trouver une solution : des réquisitions, les médecins et infirmiers militaires etc...il commence à avoir les populations sur le dos. Il faut laisser pourrir la situation, couper les jours grevés sur les salaires. au Kenya, ils grèvent depuis plus d’un mois, les leaders se justifient devant les juges. Dans tout les cas, le gouvernement ne doit pas plier.

    • Mon ami, tu n’as pas le niveau. On doit te conduire urgemment en psychiatrie pour prise en charge. Ils sont combien ces infirmiers et médecins militaires ? Si tu as un petit niveau= salaire, mais laisser les gens qui le niveau et qui travaillent revendiquer. Pour l’instant tu doi te fermer, puisque tu connait pas la valeur d’un agent de sante

    • Ton vocabulaire et tes fautes présagent de ton minable niveau d’éducation. Vous êtes tous des égotistes. On ne comprend pas la santé, du n’importe quoi. Il faut que le gouvernement commence à s’exercer au licenciement. On en n’a marre en fin.

  • J’ai du mal a comprendre certaines personnes. Pour chercher l’argent on ne prête pas serment pour travailler à l’hopital. On devient opérateur économique et en ce moment on ne parle que d’argent. On peut augmenter le prix de ces marchandises. On prend moins cher pour vendre plus cher et on gagne de l’argent.
    Mais vous faire former avec l’argent du peuple et faire de la surenchère pour faire le travail de ce peuple au motif qu’il doit vous donner tout ce que vous voulez. Je ne comprend plus rien à ce monde.

  • Les agents de santé ont certes des préoccupations légitimes. La plateforme laisse entrevoir cela. Mais il y a aussi des révendications surréalistes qui peuvent donner raison à ceux qui pensent que cela cache des intentions politiciennes.

    Les augmentations d’indemnités et de salaires contenues dans la plateforme équivalent à une hausse de salaire allant de 100 à 150% : exemple le logement est actuellement de 50 000 pour la catégorie A. Le syndicat demande 100 000 l’astreinte est à 52 000, le syndicat demande 150 000

  • Avec ces indemnites on peut recruter 3 autres agents pour chaque medecin.Si jamais le gouvernement utilise nos impots pour vous engraisser on sortira contre vous et contre l’etat car on peut vivre sans vous.il faut commencer a licencier ceux qui vont prendre en otage les services publics et provoquer des morts.

  • Il ya effectivement des problèmes d’effectifs des agents de santé dans beaucoup de structures sanitaires. Mais les responsables syndicaux savent mieux que quiconque que C’est plus un problème de répartition des travailleurs.

    Pendant que certains CSPS de village fonctionnent avec un seul agent de santé, les CSPS urbains sont en sur-nombre.Certains font deux semaines voir un mois sans prendre la garde, tandis qu’en milieu rural ont monte la garde presque un jour sur deux voir tous les jours.

    Donc si le SYNTSHA est objectif il doit inclure les points suivants dans sa plateforme :
    - Audit des effectifs des CSPS urbains et autres structures de santé des grandes villes
    - Instauration d’indemnités de 100 000 à 200 000 pour les agents de santé qui travaillent dans les pires conditions ( milieu rural, sous-effectif extreme par rapport aux normes admises...)

  • Vous aussi nos amis médecins ! Vos revendications sont surréalistes. Vous cachez vos révendications capitalistes et alimentaires sous l’ombre de motif noble et humanitaire ! Je suis désolé de constater qu’au Burkina Faso, le serment d’Hippocrate soit devenu un serment capitaliste. Vous voulez ruiner le pays. Soyons rationnels dans nos révendications.

  • Je voudrais attirer l’attention de l’opinion publique sur un sentiment d’indignation qui prévaut actuellement au sein du Syndicat National des Travailleurs de la Santé Humaine et Animale(SYNTSHA).En effet, de nombreux militants du SYNTSHA se sentent trahis par le secrétaire général de la section syndicale du CHU Yalgado, Amadou Konfé.Sa rencontre nocturne avec le ministre de la santé qui lui a suffi pour démobiliser le sit-in et la grève les 9 et 10 février 2017,semble incompréhensible et très suspecte avec une odeur de compromission et de corruption. En déclarant à la suite de cette rencontre avec le ministre, que le ministère fait des efforts pour des solutions aux doléances du syndicat relève d’une attitude irresponsable et mensongère. Qu’est-ce que le ministre de la santé Smaila Ouédraogo a fait de concret pour satisfaire les préoccupations du personnel de santé et des populations en général ? En dehors du chantage, des règlements de comptes, des nominations régionalistes de complaisance, ce ministre n’a montré aucune capacité de gestion vertueuse des ressources humaines du ministère. Tout le monde sait que le ministre de la santé a atteint un seuil irréversible d’impopularité à cause du conflit partisan qu’il a provoqué à la CAMEG avec des conséquences néfastes comme la rupture persistante de médicaments dans des centres de santé. M.Konfé a osé affirmer qu’il n’a pas abordé ce problème crucial de ruptures de médicaments avec le ministre et il vient ensuite crier dans les médias qu’il y a trop de ruptures qui empêchent l’effectivité de la gratuité des soins aux enfants de moins de 5 ans car, les parents sont obligés de payer parfois les médicaments non disponibles à hauteur de 30.000 FCFA. M.Konfé fait honte au SYNTSHA et est en train de céder au jeu malsain du ministre qui cherche à diviser le syndicat et à redorer son image qui, hélas est ternie à jamais. L’attitude de Konfé est contraire à la ligne de conduite générale du SYNTSHA au plan national sous l’égide du premier responsable Pissiyamba Ouédraogo qui est un patriote conséquent et non un opportuniste et affairiste comme Konfé. Le SYNTSHA de Yalgado devra se mobiliser pour mettre fin à la récupération partisane que M.Konfé est en train de faire du syndicat pour ses intérêts personnels

  • Nous sommes gonflés à bloque et vivement que la date arrive. Pour les internautes qui ne veulent pas entendre parler de grève du SYNSHA et bien écrivez ce que vous voulez. Nous agents de santé nous sommes convaincus que nous sommes dans la légalité parceque nous sommes dans un pays démocratique qui a ratifié les lois qui régissent le travail et le droit de grève est reconnu comme un instrument de lutte au cas échéant. Heureusement d’ailleur que la loi l’autorise sinon vous les griots zélés voudraient que tout travailleur en grève soit purement et simplement anéantie. C’est il un crime pour un employé de dire que ses conditions de travail ne sont pas satisfaisantes ?Écoutez nous sommes tous égaux devant la loi. Si vous ne voulez pas qu’ il aient des mouvements d’humeur dans le secteur de la santé la balle est dans votre surface de réparation c’est à vous de jouer. Ce qui est exclu en tout cas ne croiyez pas pouvoir nous obliger à nous résigner dans ces conditions de travail mediocres. La lutte continuera et on restera là tant que rien ne changera n’en deplaise à ceux qui au nom d’une mauvaise fois ou comme s’ils sont obligés veulent en decoudre avec les agents de santé bien determinés. De toute façon vos convulsions et vos bravements comptent moins pour nous. Ce qui compte pour nous c ’est la réaction du gouvernement et on y tient et on avisera soiyez en sûre.

    • A cette allure, les populations vont s’organiser pour vous attendre ; continuer...................................

    • toi tu as compris. jusqu’où les populations vont-elles se laisser faire pendant qu’on les raquette et qu’on entend parler de caisses noires dans certains services ? qui va me dissoudre cette entité nommée ChientChat s’il vous plait ?

    • Si vous étiez bien gonflés vous auriez pu éclater depuis longtemps . donc continuer à vous gonfler ça fera pafff. Pauvre type, c’ est qui bave pourqu’ on te regarde . Avez vous vu ce qu’ on a fait aux VADS de BOBO ? . Le gouvernement ne vas point réagir . C’est le peuple meurtri par vos pissyambades qui va réagir .

    • bonsoir. si la population s’organise, que va t’elle faire ? si elle s’oppose cela veux dire que les conditions actuelle que rencontre nos hôpitaux sont satisfaisants ? donc les syndicat ne vont plus se fatigué quant à la valorisation des conditions de travail,et cette population payera les conséquences tôt ou tard. dans ce pays, seule la lutte paye.

    • vous seriez mal inspire de molester les agents de santé. c’est une fausse bonne idée.

  • Ils obéissent au mot d’ordre du chef de file de l’opposition auquel ils sont affiliés et à la volonté du politicard-putcbhiste Bassolma Bazie. Le peuple vous regarde.

  • IL FAUT LE SYNDICAT REVOIT LES HEURES DEBUT ET FIN DE GREVE. UNE GREVE KI DEBUTE A 7H ?

  • Ceux qui critique le syntsha doivent comprendre qu’un magistrats à plus d’un million de franc CFA comme salaire aux Burkina Faso. Si on dit non je publie le salaire d’un magistrat deux ans de service plus un procureur et vous verra. Le minefid a eu environ 47 000 000 de franc CFA comme rappelle en fin novembre 2016.si elle dit non on publie et on verra.laisser chacun gagner son pain.merci

  • On va publié le bulletin d’un magistrat et d’un médecin et le débat va finir. Ou les éléments du salaires. Ça c’est pays ça ??? Magistrat 1234789 procureur deux ans de service. Magistrat 967845 une année de service.

  • Vous Aussi,etes-vous Mieux Que Les Autres Fonctionair,au Lieu De Chercher A Eduquer Votre Infirmiers Impoli A Bien Aceullir Les Patients,vous Nous Pourisez L’atmosphere.Demisionez Ya Trop De Chomeur.

  • Personne ne vous oblige à aller en grève .Pisslamba , faites 365 jours de grèves si vous voulez ; on s’ en fout , point barre . et faite encore 730jours , on s’ en foutra encore , point barre . Sachez une chose est sur monsieur Pisslamba, la patience a toujours des limites .Les populations risquent de prendre leur responsabilité en main .

  • Encore des morts en perspectives ! surtout parmi nous les pauvres ! Je ne suis pas d’avis avec ces greviste et aussi avec le gouvernement ! Qu’on revoit tout, on ameliore tout, on ajuste partout et on commence a sanctionner les greves sans fondement et les absences de ces gens qui s’absente pour les cliniques à leur de tour de travail ! J’ai eu la mal chance d’etre à l’hopital le jour de leur greve sans service minimum ! Mon malade est sauve dans le privé (mais j’étais endetté 2 mois et ces prises pouvais etre moins de 10.000f au CHUSS) mais j’ai vu des gens mourir sans assistant ! dommage pour le gouvernement et ce syndicat ! Je vous dis aussi que il ya un agent de santé qui a aussi perdu un de ses parent dans cette histoire ! soyez plus professionnel en suivant vos serments pendant vos greves ! Pour les agents de la justice je dit tot ou tard tout sera resolu ! Il n’ya point de palais de justice au faso mais des palais de simulation de jugement !

  • Wendkouni je suis d accord avec toi pour le niveau de resonnement de bcp d intervenant mais je crois que votre syndicat doit mettre de la maniere.

  • salut les frères. vous vous plaignez des conditions de soins inadéquate dans nos hôpitaux. les agents qui y travaillent essaient de luter au près de leur ministère de tutel afin de ressoude le problème pour nous tous et cela vous dérange. donc si je voie bien vous voulez qu’ils laissent tout tomber et travailler dans ses condition désastreuses ? aider lès à résoudre le problème pour le bien de tous.

  • il ya des internautes qui sont trés trés limité en intelligente, ou peu être non même pas fait l’école, des ignorants qui connaissent rien de la santé et qui parlent au hasard, qui aboient comme des chiens. Laisser tranquille les honnettes et travailleurs de la santé revendiquer les meilleurs condition de travail, car c’est aussi ça aimé et protéger la population honnête et consciencieuse et pas des bandes de délinquants qui parles bêtement sur les réseaux sociaux.

    • je pris pour toi pour ne pas avoir recour au service de santé en temps de greve ! la majorité demande un service minimum ! sans ça ils sont des criminelles sans qu’ils ne le sachent ! j’en ai vecu et dans les petit centre tou le monde sait ki est l’agent qui pouvait sauver le malade q’il meurt sans soins ! Et si ça se repete vous entendrez encoure des agressions sans fondement....

  • 80% des Burkinabés ne savent pas à quoi sert un magistrat et n’en ont jamais eu recours. la contribution des magistrats dans les recettes du pays est nulle.le pays à connue des crises parce que ces même magistrats n’ont pas fait leur travail et ne le feront d’ailleurs pas.pourtant ils ont plus d’un 1000000frs par mois dans le même pays où ceux la même qui triment nuit et jour pour que l’ argent entre dans les caisses de l’ Etat n’ont même pas 200000f par mois.c’est de cette injustice qu’il s’agit.laisser les agents de santé grèver.ils sont beaucoup plus utiles à la société.Tout les corps socio professionnelle iront en grève.c’est une question de justice sociale.Si dans ta propre famille un enfant te demande une voiture,un autre demande une moto et un autre un vélo la logique veut que tu achète le vélo et la moto d’abord sinon bonjour les dégâts.Critiquons objectivement.Bon courage agents de santé.

  • Laisser ces internautes aigris à la demesure et continuons la luttes.les magistrats ont été traités dela sorte à l’époque de leur revendications,aujourd’hui ils sont dans le beure et ces aigris continus continus de pillailler dans la misère.n’en deplaise à ces tarés cette grève de 72h sera sans service minimum et certains de ces aigris tomberont malades pendant cette période et periront pour servir de leçons à certains indécis ! Ya trop d’aigri dans ce pays là mais nous s’en balle d’eux

  • Vous attendez quoi pour licencier tous les agents de santé et recruter de nouveaux comme on l’ a fait pendant le CNR en ce qui concernait en son temps les enseignants ? N’Est-ce pas une bonne idée ? Espèces de bandekon, vous ne n’avez même pas que la lutte du syndicat c’est pour le meilleur de la population ! des hôpitaux publics o il manque seringues et meme gants !

    • Salut frère. Peut être que tu es dans le besoin mais sache que ce n ai pas comme ca qu’on recrute les agents de santé. Ils sont juste soucieux de leurs conditions de travail. Donc ils méritent des encouragements car un centre de santé bien équipé profite à nous tous y compris toi aussi. A moins que tu sois jaloux ou contre les agents de santé. Même recruté, tu pourras pas faire mieux sans équipement,

  • Le president KABORE doit prendre des dispositions pour proceder au licenciement de ces medecins qui ne pensent qu’à eux, y’en a marre...

  • C est facile de se cacher derrière son écran et verser son venin, je trouve que c’est même un peu lâche d’insulter les agents de santés. Allez dans les hôpitaux et vous verrez la misère de ces gents. Je paris que ces même gens quand ils se retrouvent devant un agent de santé malade, ils se font tout petit. Mais ici ils ont la grande gueule et ils bavent comme des limaces. De grâce un peu de retenu

  • notre lutte se résume en un seul mot "équité" un juste salaire pour chacun. bonne suite

  • Je pense que les agents de santé ont le droit d’aller en grêve comme tout autre , arrêter de vous s’en prendre à ces gars.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés