Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

lundi 13 février 2017 à 23h02min

Le 14 février est la fête de la Saint Valentin communément appelée la fête des amoureux dans de nombreux pays. A cette occasion, certains couples échangent des mots doux ou des cadeaux comme preuves de leur amour. A côté, il y a ceux qui n’en veulent pas entendre parler. A la veille de la commémoration de l’édition 2017, comme toujours, les Burkinabè sont divisés sur l’opportunité de cette célébration. Nous avons rencontré certains pour vous.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Pour ou contre la  Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

Kadidja Sanou, célibataire et étudiante en quatrième année de médecine.

« C’est un jour de témoignage d’amour à toutes les personnes que l’on aime sans exception. C’est une fête de tout le monde et chacun doit faire l’effort de faire un cadeau à son conjoint ou à sa conjointe, en gros c’est un jour du donner et du recevoir pour les couples ».

Karim Ouattara, célibataire et étudiant

« La Saint valentin mérite d’être célébrée car c’est une occasion de renouveler ses relations avec sa femme, lui offrir des cadeaux. C’est un geste d’amour et de rappel envers la personne que l’on aime, c’est un jour fort pour ceux qui s’aiment ».

Charlotte Poda, coiffeuse et célibataire

« La saint Valentin, c’est la fête des amoureux et des jeunes, une fête qui amène les personnes à s’aimer davantage. C’est un jour de découverte et de surprise pour les couples, chacun attend de voir ce que l’autre a fait. C’est ce qui renouvelle et consolide encore les relations. Chaque jour l’on vit l’amour mais de façon particulière, c’est le jour de la Saint Valentin qui est consacrée à cette fête et c’est ce qui donne sens ».

Rasmata Sana, ménagère, mariée et mère de trois enfants

« La Saint valentin ne doit pas être célébrée »
« L’amour est un sentiment quotidien qui doit être entretenu chaque jour. La fête de la Saint Valentin est une fête des blancs et non des noirs. C’est mal comprendre l’amour que de choisir une journée pour la célébrer ; et que deviendront les autres jours ? On vit l’amour au jour le jour. Je pense que les gens doivent plutôt se concentrer à entretenir leur relation au lieu de passer leur temps à parler de Saint Valentin et de ses cadeaux.

Hamidou Sawadogo, vendeur de sac, marié et père de cinq enfants

« Vous savez, les gens aiment suivre les blancs, ils ne comprennent rien, quand ils voient quelque chose, ils imitent sans comprendre. Ma femme sait que je l’aime parce que je l’ai épousée, sinon je ne l’épouserais pas. Je lui offre des cadeaux chaque fois que j’ai les moyens de le faire, je n’attends pas une fête pour montrer que je l’aime. Nous avons plus de vingt ans de vie commune et je ne m’intéresse pas à ces genres de fêtes, mais ma famille ne se plaint pas. Ma famille sait quel est le niveau de mon amour envers elle, je n’ai pas besoin de fête pour leur prouver mon amour ».

Aminata Konda, célibataire et élève en classe de terminale

« La Saint Valentin pour moi ce n’est pas une fête que les filles ou les garçons doivent vouloir célébrer à tout prix parce qu’elle n’a pas de sens. Que l’on reçoive un cadeau ou pas, si ton copain ou ta copine t’aime, il t’aime et rien ne changera ce fait. C’est une fête où les filles profitent pour se faire de l’argent. Elles reçoivent des cadeaux des mains de différents garçons et cela crée souvent des problèmes. D’autres se sentent trahis et on assiste souvent à des séparations ».

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 février à 00:44, par bado
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    On réussira à venir à bout de l’extrême misère ici lorsque nous comprendrons l’inutilité de ces nombreuses fêtes qui contribuent à nous appauvrir davantage.A quoi sert une pseudo fête des amoureux dans un pays comme le nôtre qui a tant de priorités ? L’engouement autour de cette fête prouve la distance qui nous sépare encore du développement.on aurait pu faire mieux que fêter l’amour dans ce monde où trop de défit attende d’être relevés.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 06:05, par Gangobloh
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    Africaneries, pourquoi ce réveil brusque de fête de la St Valentin dans le monde particulièrement en Afrique et spécialement au FASO ? Beaucoup de gens ne savent même pas l’origine de cette fête . Tout simplement parce que les capitalistes ont trouvé un moyen de se faire des sous , ils inondent le monde de publicité et des individus foncent têtes baissées. Bizarrement chez les africains, un seul homme partage plus de 5 cadeaux car il a plus de 5 cœurs . Soyons sérieux . Un homme va faire cadeau à sa copine et sa femme . Hei !!! Les capitalistes se ftottent les mains car il y a des idiots qui suivent comme mouton . Monsieur Valentin doit pleurer car à cette allure , le pauvre n’aura de copine alors que c’est que monsieur ne voulait pas de sa vie et la cela l’a coûte ce que beaucoup ne savent pas : la pendaison

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 07:30, par Raogo
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    Chacun doit fêter l’évènement à la manière de sa culture. exiger un cadeau le saint valentin, c’est méconnaitre sa culture. Les gens plus précisément les jeunes filles exagèrent par rapport à leur comportement pendant le saint valentin ou les anniversaires. Les jeunes garçons sont obligés d’offrir à tout prix des cadeaux même s’ils n’aiment pas.
    Personnellement je m’en fou du saint valentin ni des anniversaires, ça ne fait pas partie de ma religion ni de ma culture

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 07:32, par Wisdom
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    Rasmata Sana, Hamidou Sawadogo et Aminata Konda, vous êtes sages dans votre vision et propos et je partage, sans limite, vos avis qui se complètent. Rien à ajouter, je valide à 100 pour cent. God bless and protect !

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 08:11, par Okpayielo
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    Bonjour Chers amis internautes,

    Je comprends que la jeunesse actuelle en fasse le centre de ses manifestations de joie à la vie.

    S’il y a bel et bien un jour de l’année que je déteste viscéralement en tant que Burkinabè, c’est bien cette fameuse « fête de Saint Valentin » qui n’est ni plus ni moins qu’une vulgaire imitation de nègre des us et coutumes occidentales (USA surtout).
    Ma raison : pourquoi ne nous battons-nous pas pour exporter certains aspects de notre culture plutôt que singer celles des autres ? Avons-nous honte de notre culture à nous ? Si oui, alors institutionalisons aussi la « fête de la bière », la « fête de la prostituée », la « fête du voleur », etc.

    Le Burkinabè est-il devenu le champion toutes catégories confondues de l’imitation grotesque ?

    La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 09:00, par tengen-biga
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    Moi je suis un pro saint valentin. A 100 pour 100.
    Cest commercial vous direz. Oui et le smarphone que vous achetez ce nest pas commercial ? Linternet que vous utilisez ce nest pas commercial ? Merci a nos vaillants commercants qui contribuent a entretenir cette flamme.
    Vous direz que ce nest pas necessaire. Oui mais le tout nest pas dans le necessaire uniquement. Encore une fois vous pouvez vivre (manger boire se vetir et se loger travailler) sans internet. Mais si vous lutilisez vous aurez sans doute remarque combien cest utile.
    Vous direz que cest une fete de blancs. Oui mais nos velos motos voitures .... nous viennent des blancs aussi.
    Vous pointez du doigt les perversions de cette fete (plusieurs amours faux amours surenchere endettement....). Moi aussi jen ai conscience. Mais ceux qui le font ne me priveront pas de cette opportunite.
    Vous dites que certains attendent ce jour pour offrir des cadeux. Et si cest le cas rejouissons que la saint valentin en soit loccasion sinon ils en offriraient jamais. car il y a les anniversaires les fetes de fin dannee les reussites aux examens et les jours ordinaires aussi
    Vive la saint valentin
    Respect pour ceux qui ont un avis contraire

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 09:47, par AH BON
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    S’il faut attendre toute une année pour prouver ton amour à ta femme c’est dommage. quelle vie !
    ca ne concerne que valentin et valentine quand a nous on s’en moque quoi et point barre !!!
    on s’aime tous les jours point barre !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 11:13, par sidnoma
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    Internaute no 7.
    Vous confondez le progrès de la science et de la technologie et les fêtes occidentales. Internet crée des emplois,est dans presque tous les domaines pour faciliter la vie. Même chose pour les voitures,téléphone(airtelmoney par exemple). Franchement, qu’est ce que cette fête apporte au Burkina : Rien.
    Même dans les pays occidentaux il ya des gens qui détestent cette fête.
    Malheureusement, il ya des occidentaux Africains à la peau noire plus occidentaux que les occidentaux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 11:19, par rachid
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    Moi je dirai plutôt que c’est un jour pour exprimer son amour à travers une journée publiquement connue. Certes tous les jours on l’exprime par des faits et gestes, mais c’est ce sentiment de déclaration publique que beaucoup préfèrent en ce jour spécial. Cependant les gens trouvent des concepts de cadeaux que certains considèrent "obligés" sans quoi ce ne serait une fête pourtant non. Ainsi ce qui doit renforcer peut créer des disputes entre couples.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 11:36, par le reservé
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    la vie est un choix même s’il y a des choix bête, pour ou contre la saint valentin c’est pas le plus important, le plus important c’est d’aimer et savoir qu’on est aimer. Quant au pro st valentin (internaute 6), c’est ton droit de fêter mais malheureusement tes exemples ne sont du tout fondés car il faut être atteint d’une démangeaison mental pour comparer l’utilisation de l’internet, du téléphone et autres à la célébration du st valentin soit disant que tout vient du blancs.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 12:00, par Le Zongale
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    "Les africains sont pauvres parce qu’ils aiment la fête". Cette phrase créait et crée encore de l’amertume chez beaucoup d’africains. Et pourtant le constat est là. Toutes les fêtes qui ont été importées sont fêtées aujourd’hui par les africains beaucoup plus faste que chez ceux qui les ont inventées.
    En gros, les africains se sont emparés des ancêtres d’autrui et en ont fait les leurs. Je hais nos mentalités et quand je pense que je ne peux rien devant cette horde et bandes d’idiots qui défendent avec des arguties les plus boiteuses ces fêtes, je me suis toujours demandé ce que les autres ont pu faire pour nous aveugler autant.
    Excusez-moi, je passais.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 12:24, par Brice
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    bonjours la fête de saint Valentin pour nous avons tout commenté que depuis la nuit des temps il faudra arrêter car c’est la méfiance dans les couples et même les FUTURES tourtereaux. Mon ami AH BON a tout dit.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 14:36, par petito
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    écoutez ! moto, voiture, avions, habit, aliment, école,habitation urbaine,ordi ou télé-portable,tabaski, pâques etc.........................) lequel est africain ? si on se veut africain, il nous faut abandonner le français et parler uniquement le mooré ou le dioula

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 14:59, par PIONG YANG
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    Dans tout ça la woo ? Ko qui a dit que la saint Valentin est une fête ? Ko je suis d’avis pour célébré ou pas woo, ko qui informe son voisin avant de draguer ? Et portent tout le monde drague et font même plus non ? Ko laisser chacun vivre sa vie. Ko respectons le choix de chacun.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 14:59, par moi
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    laissez nous nous enjailler un peu dans cette morosité et rockosité ambiante sinon on risque vraiment de péter un cable,vous parler de fête les blancs,tabaski ramadan mouloud noël paques toussaint et j’en passe,ca un lien avec la culture africaine peut etre,donnez moi une seule fête coutumière ou c’est férié au Burkina,honte au africain

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 13:44, par JABILI CANTAAGA
    En réponse à : Pour ou contre la Saint Valentin : Les Burkinabè partagés

    la St Valentin ! une fête ? Oui, pour les Européens mais pas pour les Africains.
    Le 14 février permet à certains commerçants extorquer l’argent de ceux qui font semblant ou qui veulent aimer ce qui les dépassent, qui n’est pas à leur portée. Conséquence, il faut passer par des cadeaux de consolation, de demande de pardon...
    Héééééééé l’africain ! Commençons à commémorer désormais la fête des récoltes en offrant d’abord de bons mets à nos familles et ensuite à celle ou celui dont on est amoureux , c’est souvent dehors. Ainsi ce sont nos braves agricultures qui en profiteront et non ces vendeurs d’illusion, profitant de la moindre occasion pour exploiter les déracinés.
    L’Amour avec le conjoint ou la conjointe se vit chaque jour en Afrique. Il est traduit par le don(cadeau) d’un petit pilon( symbole du sexe masculin) pour l’homme et d’un petit mortier( symbole du sexe féminin) pour la femme à celui ou celle qu’on aime, selon. Le cadeau est accepté ou non , selon qu’on aime ou pas. C’est ainsi que faisaient nos ancêtres : ce qui permettait aux sculpteurs de vivre de leur art. Procédons ainsi désormais et n’oublions pas la fête des Récoltes tant perpétuées par nos chefs coutumiers. A cette occasion, préparons à manger et offrons des céréales à tous ceux qu’on aime.
    JABILI CANTAAGA

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés