Résilience nutritionnelle et alimentaire des ménages dans l’Est : « Action contre la faim » au bilan de son projet sur les Jardins de la santé

LEFASO.NET | Soumaïla Sana • lundi 13 février 2017 à 16h19min

La mission au Burkina Faso de l’ONG Action contre la faim (ACF) a organisé, le 10 février 2017 à Fada N’Gourma, un atelier/bilan des trois années d’activités (octobre 2014 - février 2017) de la mise en œuvre de son Projet d’appui au renforcement des Jardins de la santé (JDS). Cet atelier a permis à la cinquantaine de participants de connaitre les actions menées sur le terrain dans les trois provinces de la région de l’Est notamment la Gnagna, la Tapao et la Kompienga.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Résilience nutritionnelle et alimentaire des ménages dans l’Est : « Action contre la faim » au bilan de son projet sur les Jardins de la santé

Tenu sous la présidence du colonel Ousmane Traoré, gouverneur de la région de l’Est, l’atelier a eu pour objectif global de faire un bilan de la mise en œuvre des activités du projet et d’assurer une diffusion des bonnes pratiques de prévention de la malnutrition aux acteurs de mise en œuvre des politiques en faveur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région. En plus du bilan, la journée de travail a ainsi permis la définition des recommandations appropriées pour une optimisation des interventions futures, la présentation des bonnes pratiques et leçons apprises en matière d’action de prévention de la malnutrition, la communication sur les messages de plaidoyer en lien avec la prévention de la malnutrition et la diffusion des fiches et du rapport de capitalisation du projet.

Cet atelier ponctué par des communications suivies d’échanges a regroupé les autorités administratives (le gouverneur, les hauts commissaires, et maires des zones d’intervention du projet), les services techniques de la région, les autres acteurs de développement, les medias et les représentations d’ACF Ouagadougou, Fada, Diapaga, Bogandé et Pama.

Dans son discours d’ouverture des travaux, Joseph Kiénon, le représentant du directeur pays de ACF, par ailleurs coordonnateur terrain de ACF Fada, a rappelé que depuis 2008, ACF œuvre au Burkina Faso et surtout dans la région de l’Est aux côtés des populations vulnérables que sont les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes et allaitantes. La nutrition/santé, la pratique de soins, la sécurité alimentaire, les moyens d’existence, l’eau-assainissement-hygiène et le plaidoyer/sensibilisation visent ainsi l’amélioration de l’état nutritionnel des bénéficiaires et leur autonomie. Grâce à l’appui financier de Charitable Foundation Cartier, a expliqué M. Kiénon, ACF a entrepris, pour une durée de 28 mois (octobre 2014 à février 2017), la mise en œuvre du projet au renforcement des jardins de la santé (JDS) dans les provinces de la Gnagna, Kompienga et Tapoa à hauteur de 590 millions de F CFA.

L’approche JDS, a-t-il dit, a pour objectif de contribuer à la lutte contre la vulnérabilité nutritionnelle dans cette région où les prévalences de la malnutrition étaient de 11,1% pour la malnutrition aigüe globale et 35,5% pour la chronique en 2015. Elle procède par un soutien à des groupements féminins pour la mise en œuvre des JDS en vue de l’amélioration de la diversité alimentaire et des pratiques de soins des ménages. Cette approche qui allie amélioration, production maraichère et éducation nutritionnelle des communautés bénéficiaires a permis de développer des jardins potagers pour la production d’espèces à haute valeur nutritive pour la consommation des ménages et la génération de revenus par la vente sur les marchés. D’autres actions comme les démonstrations culinaires et la sensibilisation sur l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE) sont incluses dans ces interventions.

A terme, le bilan des activités réalisées dans le cadre de la mise en œuvre du projet fait état de 28 groupements féminins des JDS, soit 1231 exploitantes de 1160 ménages soit environ 8120 personnes. A cela s’ajoutent des enfants de moins de 5 ans issus de 1160 ménages et 5 400 autres personnes environ qui bénéficieront directement des actions de sensibilisation organisées au sein des villages abritant les JDS.

Lors de l’atelier bilan, trois femmes bénéficiaires des trois provinces ont témoigné des avantages et des retombées de ce projet pour elles, leurs ménages et leurs communautés. Elles ont donc remercié le projet qui est à terme et ont souhaité une seconde phase en vue de poursuivre cet accompagnement de Action contre la faim.

Soumaïla Sana
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés