Légumineuses : Vers l’institutionnalisation d’une journée internationale

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • lundi 13 février 2017 à 00h30min

Pour le deuxième et dernier jour de la clôture de l’année internationale des légumineuses, les experts nationaux et étrangers se sont donné rendez-vous, ce samedi 11 février 2017 à Ouagadougou, pour réfléchir sur les stratégies de développement de la filière Légumineuses. A l’issue des travaux, une déclaration dite « de Ouagadougou » a été adoptée avec pour unique recommandation l’institution d’une journée internationale des légumineuses, chaque 10 février.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Légumineuses : Vers l’institutionnalisation d’une journée internationale

Les spécialistes sont formels. Les légumineuses ou la viande du pauvre constituent une opportunité pour les Etats dans la gestion de la fertilité des sols, la réduction des effets néfastes du changement climatique et la sécurité alimentaire. Pourtant, souligne le ministre en charge de l’agriculture, Jacob Ouédraogo, la production des légumineuses connait moins de succès que celle du maïs et du riz. D’où la tenue d’une rencontre entre gouvernants, experts, partenaires et producteurs pour trouver des solutions idoines pour le développement de la filière.

Après des heures passées au sein d’ateliers thématiques pour dresser l’état des lieux de la filière, identifier les contraintes et les insuffisances et évaluer les besoins en matière de recherche, les participants ont adopté une déclaration dite « de Ouagadougou ». L’unique recommandation formulée dans le document est l’institution d’une journée internationale des légumineuses par l’assemblée générale des Nations Unies. Le 11 février aurait été l’idéal, selon le ministre en charge de l’agriculture. Mais, à cette date le monde célèbre déjà une autre journée internationale : celles des femmes et des filles de science. Les participants ont donc recommandé le 10 février en attendant que les Nations Unies ne se penchent sur la question. Et la directrice générale adjointe Maria Semedo s’est dit prête à apporter un appui technique pour accompagner la déclaration afin que la recommandation soit validée par l’assemblée générale des Nations Unies.

Et bien que l’année internationale des légumineuses 2016 a été un succès, elle a appelé à la poursuite des activités de sensibilisation et à la détermination politique des Etats et des partenaires au développement pour une production agricole durable et la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le monde. Car les légumineuses sont des « graines pour nourrir l’avenir ».

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés