Génération Nouvelle cherche AMOUR

dimanche 12 février 2017 à 20h00min

L’amour s’il en existe encore aujourd’hui, frappe au moment où on l’attend le moins. Peu importe le lieu, il ne tient pas compte des barrières, des chaines, de l’âge, et de la situation. Aimer l’autre, le découvrir, l’accepter, accepter de recommencer et d’aimer de toutes ses forces et sincèrement comme si c’était le dernier jour, c’est de cela que je veux parler.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Génération Nouvelle cherche AMOUR

C’est bientôt la saint Valentin, les amoureux se disent que c’est le jour de leur jour et il faut faire tout pour épater l’autre, l’élu de son cœur. Et les commerçants s’en lèchent aussi les babines, car ils ont tous les artifices pour soutirer le maximum de sous. Oui, les marchands de rêves s’en frottent les mains, et ce ne sont pas les articles et les offres qui manquent en la matière : soirées romantiques, voyages, boites de nuit, fleurs, parfums et pour les plus audacieux des dessous sexy, etc.
Alors entre nous, comment devrait-on vivre la saint Valentin, si toutefois on y accorde une importance capitale ? Car pour ma part, l’amour se vit tous les jours et tous les jours nous avons mille et une façons d’exprimer cet amour. Car l’amour vrai n’a pas besoin de tous ces artifices.

Les vraies amours sont celles-là qui à travers le regard, la voix, permettent de savoir ce que l’autre veut exprimer, ce qui va et ce qui ne va pas.
Mais aujourd’hui ce type d’amour se raréfie, comme je me souviens de ces petites lettres qu’on pouvait s’envoyer à l’époque et qui d’ailleurs nous permettaient d’améliorer notre niveau de la langue française, car gare à toi si tu écrivais une lettre truffée de fautes à ta dulcinée.

Mieux, c’était une occasion de mettre en pratique les cours de poésie du professeur de français.

Bien sûr, cette époque n’est pas celle des jeunes, cette génération des textos, de l’instantané.

L’amour se vit actuellement à cent à l’heure, les divorces aussi

Plus rien ne dure, comme si le monde s’arrêtait tout de suite et maintenant.
Les réseaux sociaux ont tout gâté. On se rencontre sur les réseaux sociaux, on s écrit, on s’habille et on couche ensemble sur les réseaux sociaux, on croit se connaitre sur les réseaux sociaux.

Pas étonnant qu’à la moindre difficulté ou dispute, on se sépare et on reparte encore à la recherche d’une ou d’un autre, car il y en a à la pelle. Souvent c’est à peine si on se souvient du corps de l’autre, de son parfum, de sa robe, ou de la chemise qu’il ou elle a portée.

Il n’y a plus de place pour le regard, plus d’expression possible pour les sens, mais tout ce qui compte c’est le contact physique. Il est difficile pour cette génération de faire l’amour avec les yeux, car cette époque nous l’avons aussi connue.
C’est à dire d’entretenir une relation des années et des années durant sans t avoir des relations sexuelles. Dire cela de nos jours, c’est paraitre comme un extraterrestre. Ce ne sont plus les filles qui demandent aux hommes d’attendre, mais plutôt certains hommes qui par peur refusent de toucher aux filles qui viennent s’offrir à eux gracieusement.

Aujourd’hui, les mariages se font et se défont au malheur des enfants et des familles.

L’amour vrai se cherche, se construit et murit

Mais il y a de l’espoir car moi je crois encore en l’amour, aux miracles qu’il peut faire, peu importe l’âge auquel la flèche de cupidon vous touche.
Cet amour résiste aux temps, aux intempéries, aux difficultés, aux infidélités, aux différences. Cet amour sait se contenter du peu que l’autre a, il sait attendre, il est patient.

Cet amour sait pardonner, accepter, repartir à nouveau, car c’est ce qui fait aussi les partenaires, le couple.
L’amour c’est savoir accepter l’autre avec ses différences, c’est l’aimer comme si demain était la fin , sans juger, sans vouloir changer l’autre, l’accepter sans vouloir le changer mais tout simplement le rendre meilleur avec les mots qu’il faut, au moment qu’il faut, sans blessure.
Il n’est pas rare de voir un partenaire s’en prendre à l’autre parce qu’ils sont différents, mais sachons que chaque partenaire est issu d’une famille, avec des mœurs, des habitudes, une famille, et surtout un gros bagage culturel qui peuvent être différents des nôtres. Alors évitons de vouloir changer l’autre. Car entre nous, est-il possible de déformer un bois sec ?

Mais ce qui est merveilleux, c’est de pouvoir constater la sculpture d’un bois, l’art avec lequel l’artisan l’a sculpté et pour moi, c’est ça l’amour et c’est ce que je veux partager avec vous. Parce que moi je crois aux miracles de l’amour.
Car le plus bel Amour est celui qui éveille l’âme, et nous fait nous surpasser, celui qui enflamme le cœur et apaise nos esprits.

K.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 février à 10:55, par verité no1
    En réponse à : Génération Nouvelle cherche AMOUR

    Je crois aux intérêts, pas à l’amour !
    L’amour a disparu pour laisser la place à l’hypocrisie, au matérialisme, à la trahison, au mensonge, au tampilim, babilim, à l’exploitation, à la ruse etc....
    Je suis à 100% sûr que si je deviens mendiant avec une calebasse attachée en bandoulière, ma bien aimée disparaîtra malgré nos 2 décennies d’union !
    Il faut avoir le courage de dire la vérité !
    Il existe toujours des cas spéciaux où les amoureux peuvent mourir ensemble mais c’est très rare, hormis nos mamans qui ont été forgées par la culture !
    Le vrai amour, c’est l’amour maternel car c’est un amour sans ambages, le reste, c’est amour avec trop de conditions !!!!!
    Je vais vous raconter une histoire vraie,
    Quand je faisais la terminale, j’avais remis ma moto à une copine et je marchais, puisqu’on ne fréquentait pas le même lycée. Cela avait duré 4 mois jusqu’à ce qu’un jour, à ma grande surprise, j’eus vu un gaillard derrière ma moto avec ses mains sur les hanches de ma fille, j’etais perdu, je voulais les attendre une prochaine fois avec une machette, mais la sagesse a eu raison du diable et on s’est séparé sans écoulement de sang !
    Un conseil aux jeunes amoureux, mettez toujours la sagesse devant en cas de déception car la violence n’entraîne que la violence !

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 20:21, par Hien Gnowil Otniel Hippolite
    En réponse à : Génération Nouvelle cherche AMOUR

    Je vous aime

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 16:38, par Sarata
    En réponse à : Génération Nouvelle cherche AMOUR

    Je trouve que la génération nouvelle devrait faire la différence entre l’amour, la " bêtise " et le suivisme ( entendez par là genre mon ami(e) s’est marié(e) hop le petit béguin ou coup de foudre que j’ai pour mon mec ou ma copine je le transforme en grand amour et me voilà marié comme l’autre). L’amour rend aveugle mais le quotidien ouvre les yeux à ton coutume de dire. Juste par amour pour mon mec je dois pas réfléchir à notre vie commune ni prendre le soin de toiletter ou de bien mûrir notre amour avant de me mettre en couple ? Pour moi cela s’appelle du suivisme et relève de la "bêtise humaine ". Aussi Refuser de se MARIER avec un mendiant ou une personne qui ne fais rien pour changer sa condition par exemple n’est pas du matérialisme mais tout simplement du réalisme. Nous vivons dans un monde ou le simple besoin primaire ( se loger, se nourrir, s’habiller, se soigné ) s’acquière avec de l’argent. Je trouve insensé qu’une personne en bonne santé se contente d’ aller faire l’aumône pour satisfaire ses besoin primaire et s’offre le luxe de vouloir prendre la fille de quelqu’un comme épouse. C’est pour après la sortir des salades comme quoi les enfants vont nous rendre riche donc faisons en. Et paf voilà un enfant. Le bonheur n’est pas encore là, on se dit alors que le deuxième porteras chance. On n’en fait un autre encore, et ainsi de suite on se retrouve avec une ribambelle d’enfant qu’on arrive pas géré. Toi la fille t’à accepter cela juste pour montrer que tes pas matérialiste. Vous aussi...Y’a quel mal dans le faite de travailler dure pour avoir ton pain quotidien et patienté d’avoir le MINIMUM je dit bien le minimum avant de se mettre à faire des enfants pour ne pas que ces dernier vive ce que vous aviez vécu. La vie est un combat. Chaque jour nous devions nous battre pour notre pain du jour. Le seigneur Jésus même étant le fils de Dieu à été charpentier. Il travaillait.. AIDE TOI ET LE CIEL T’AIDERAS...

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 07:44, par Sidbénéré
    En réponse à : Génération Nouvelle cherche AMOUR

    "Aussi Refuser de se MARIER avec un mendiant ou une personne qui ne fait rien pour changer sa condition par exemple n’est pas du matérialisme mais tout simplement du réalisme. Nous vivons dans un monde où le simple besoin primaire ( se loger, se nourrir, s’habiller, se soigner ) s’acquiert avec de l’argent ".
    Hééé Sarata, tu es vraiment matérialiste quoi ! Pourquoi faut-il que le quidam d’homme réunisse toutes les conditions pour te marier ? Et toi ? Il faut savoir que dans les temps anciens, la femme contribuait beaucoup dans la famille. A travers son champ de gombo, d’oseille, etc..., qu’elle cultivait seule, à travers l’eau qu’elle allait chercher au puits, à travers le bois qu’elle allait chercher dans la brousse avec tous les dangers, elle contribuait directement à l’entretien de la famille et elle restait malgré tout ça soumise à son époux.
    De nos jours, la femme attend tout de l’homme, comme un oisillon qui ouvre sa bouche pour attendre tout de sa maman. De nos jours, si la femme apporte un peu dans la famille, elle veut porter le pantalon et raconte à ses parents et au voisinage que c’est elle qui fait si ou ça et que le mari ne vaut rien (même si ce qu’elle apporte est insignifiant).
    L’Amour, le vrai, c’est celui qui se construit autour de l’entraide mutuelle, du respect, de la compassion et de la compréhension pour l’autre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés