Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

samedi 11 février 2017 à 05h02min

Le collectif des Syndicats autonomes, SYNATEB et SYNAPAGER a tenu une conférence de presse ce jeudi 09 février 2017 à la bourse du travail de Bobo- Dioulasso autour de la crise qui secoue l’éducation dans la région des Hauts-Bassins et en particulier dans la province du Houet. Une crise qui est née de la mauvaise gestion de la Direction provinciale de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (DPENA) de la province du Houet depuis novembre 2016 et qui a connu un rebondissement avec les mesures prises par les autorités de la province. Ainsi, cette conférence avait pour objectif d’informer l’opinion publique sur les actions fortes qui seront entreprises par le collectif.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

Cette conférence intervient suite à la profonde crise que traverse le secteur de l’éducation du Houet. Il faut dire que c’est depuis début novembre 2016 que le collectif syndical des syndicats autonomes de l’éducation SYNATEB-SYNAPAGER a dénoncé les affectations pour nécessité de service opérées par la Direction Provinciale de l’Education Nationale. Ces affectations selon eux ne visaient pas à résorber le problème de postes vacants mais plutôt à satisfaire des proches. Et pour avoir dénoncé cette « mauvaise gestion » et exigé justice et équité pour chaque enfant de la province, les autorités locales ont choisi délibérément de réprimer les travailleurs.

« Le gouverneur, le Haut-commissaire et la DPENA, après des simulacres de négociations et avec la bénédiction des encadreurs pédagogiques, ont commandité des retenues sur les salaires des militants du collectif, allant de 30 000F à plus de 200 000F par enseignant et ce pendant 4 mois consécutifs » ; nous a confié le secrétaire général du SYNAPAGER, Kalfa Ouattara. Une situation que le syndicat qualifie de « machine répressive mise en branle pour liquider non seulement le système éducatif, mais surtout le mouvement syndical dans son ensemble ».

Au regard de la gravité de la situation, le collectif syndical des syndicats autonomes de l’éducation, condamne avec la dernière énergie et s’élève contre ces coupures illégales infligées aux travailleurs en guise de réponse car selon eux, la procédure de la grève a été respectée.
C’est pourquoi, réuni en assemblée générale le vendredi 03 février dernier, le collectif a décidé de boycotter plusieurs activités et ce jusqu’à nouvel ordre. Il s’agit entre autres du :

- Remplissage et transmission des données statistiques ;

- Remplissage des fiches de suivi des temps d’apprentissage ;

- Remplissage des registres d’appel journalier ;

- Evaluations journalières (devoir journaliers) ;

- Ventilation des fiches d’inscription au CEP ;

- Délivrance des diplômes du CEP ;

- Elaboration des états nominatifs ;

- Paiement des fonds ;

- Réception du matériel ;

- Transmission des rapports financiers trimestriels et bilans financiers ; etc…

Toutefois, il exige l’annulation pure et simple de la note portant nécessité de service ainsi que l’arrêt et la restitution des montants retenus pour fait de grève.

Aussi, le collectif syndical tient à rassurer l’opinion publique et surtout les parents d’élèves, que l’objectif de cette lutte est de donner à chaque enfant de la région un enseignement de qualité, « donc les mêmes chances que tout autre enfant de ce pays ».

Romuald Dofini
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 février à 12:40, par SAA
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Et c’est reparti encore. Camarades, le droit de grève est certes reconnu, mais souffrez que l’État opère des retenues pour fait de grève. soyez cohérent envers vous même et arrêter de vous lamenter comme des nourrissons. je serais des vôtres pour "non satisfaction de la plateforme", mais des retenues pour fait de grève, quoi de plus normal. Autre chose, c’est douloureux l’application des motifs du genre " pour nécessité de service" mais c’est encore reconnu par le législateur. Pour finir, si vous partez en grève, vous doublerai la retenue existante et on s’assurera qu’elle a été opéré. Vous êtes prévenu. Vous n’avez pas honte de prendre en otage l’avenir des enfants et vous êtes surpris que les enfants vous séquestrent plus tard. Ils vous copie et même très bien simplement.

    Répondre à ce message

    • Le 10 février à 16:07, par sikofon
      En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

      Mr SAA la retenue pour fait de grève est normale mais s’opère dans des conditions bien claire tout comme les affectations pour nécéssité de service seulema à bobo personne ne peut être affectée pour necessité pcq il y’ a un excédent de 800 enseignant il faut même redéployer ce qui y sont déjà irregulièrema comme toi.Mr le MENA les coupures sont justes mais la Dpena doit être sanctionner pour mauvaise gestion des ressoures humaines

      Répondre à ce message

      • Le 11 février à 13:05, par SAC
        En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

        Je crois qu’il faut qu’on se comprenne. Si vous avez fait la grève, c’est que vous n’avez pas travaillé ; et si vous n’avez pas travaillé je crois qu’il faut avoir l’humulité de comprendre que ce ne soit pas payé. Peut être qu’il faut demander au Synsha pour savoir ce qu’ils ont vécu surtout leurs meneurs et anciens. C’est l’occasion de faire comprendre aux militants que rien ne se gagne sans sueur. il faut aussi que les greviste sachent que le lieu de rassemblement c’est la bourse de travail et non les bars et d’autres endroits de loisir. Un travail fort reste à faire, celui de développer l’esprit réel du syndicaliste lors des grèves. c’est ici qu’interviennent les cotisations et autres dons recus. Si les militants payent régulierement leurs cotisations, c’est le moment de mettre la caisse à profit et de continuer la lutte. La lutte est légitime (recherche d’équité) , mais pour les coupures vous êtes entrain de faire fausse route (c’est légitime) ! merci à Sikofon.

        Répondre à ce message

      • Le 11 février à 19:55, par Bakarijan
        En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

        Tout dépend de ta définition, de la définition que tu donne à la nécessité de service. Ce n’est pas parce qu’il y’a pléthore d’enseignant à Bobo qu’il faut laisser des cas sociaux avérés.

        La nécessité de service n’est pas de l’appréciation du syndicat mais du premier responsable de la structure. Il faut simplement dire aux syndicalistes qu’ils ne sont pas dans leurs rôles.

        Répondre à ce message

      • Le 13 février à 15:36, par Ashka
        En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

        Sikofon définit peut-être insuffisamment le terme "nécessité de service". Ce n’est pas parce qu’il y a 800 enseignants suppléants qu’une affectation par nécessité de service n’y est plus possible ! Et sur ce point j’invite les responsables des organisations syndicales (SYNATEB,SYNAPAGER) à former leurs militants comme le fait le SYNEAB. Et plus encore, ce n’est pas dans ce même Bobo où vous mêmes vous dites bien qu’il y a déjà 800 suppléants que vous vouliez qu’on affecte 287 enseignants ? Que dis-je, qu’on affecte "vos militants copin(e)s" ? Continuez de ne pas travailler et vous verrez pire devant !

        Répondre à ce message

    • Le 11 février à 20:20, par INSTITUTEUR
      En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

      Camarades, ne soyons pas incohérents et pleurnichards.Restons dignes.
      L’état paie pour le service fait. Vous ne pouvez pas vouloir une chose et son contraire.Avoir le beurre et son argent.
      Cela est inscrit dans la loi qui légalise la grève.Des retenues doivent être opérés en cas de grève.
      C’est ridicule.De grâce, arrêtez de tromper l’opinion nationale avec élucubrations.
      Puisse l’État rester ferme.
      Merci

      Répondre à ce message

  • Le 10 février à 12:46, par Renato
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Et ça recommence. Ce n’est pas parce que la procédure de la grève est respectée que les retenues ne doivent pas être opérées. Dites pour une fois la vérité à vos militants. Autant un syndicat est libre d’aller en grève, autant il revient également à l’Administration de faire appliquer la loi. Vous ne travaillez pas et vous voulez que l’on vous paie. Maintenant si les coupures sont anarchiques, là c’est un autre problème. Mais revendiquer la restitution des montants coupés ne saurait être envisageable. Chacun doit assumer ses responsabilités. Et si les actes de boycotte que vous envisagez est contraire à la loi, vous devez être matés avec la dernière énergie. On est où-là. Le syndicalisme ce n’est pas l’anarchie. Ce n’est pas aux syndicats de régenter la vie de notre administration. Quelle même chance voulez-vous donner à tous les enfants de ce pays si vous prenez des mesures de boycotte. Un peu de patriotisme quand même. Il faut que l’Etat sévisse désormais face aux comportements irresponsables de certains leaders syndicaux qui pensent qu’ils sont les maîtres de l’univers. Que chacun fasse ton travail et la nation se porterait mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 13:18, par sanpawende
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Vous etes victimes d’une mechancete sans pareille de la part de superieurs revanchards. Mais courage a vous ! Tenez fermes a vous actions de repliques chers camarades.
    Naa n laa n saara !

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 13:26, par Baroudeur
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    A mon humble avis, il est temps pour le gouvernement de commencer a reflechir a confier l’enseignement aux privés avec une fouille de route Claire et une verification sur la qualité que le privé produira. Nous sommes au 21e siècle, et certains fonctionnaires pensent que tout doit venir du gouvernement. comme si le gouvernement avait des fonds speciaux qui, a tour de main peuvent etre depensés a la seconde.
    il faut que le gouvernement pense a instituer des contracts pour les jeunes fonctionnaires qui ont moins de quinze ans de service afin de les rendre productifs car l’absenteisme prend du terrain dans les services publics.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 13:32, par Baroudeur
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    On a coutume de dire " Travail egal salaire" vous ne voulez pas travailler et vous voulez salaire. Est-ce que le syndicat sait ce qu’on appellee la prevarication ? Le Gouvernement devrait s’occuper de ces radicaux. Si le travail pour lequel ils sont payés n’est accompli, il faudra en plus de ceux qui se sont regroupés pour faire cet appel, inclure celui qui n’a pas fait son travail. C’est une question de responsabilité ? IL y a du laisser aller de nos jours.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 13:39, par Le Tché
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    En voilà encore des manières droitières de l’autorité pour déplacer la résolution des problèmes, pourtant claires et fondamentaux, des enseignants du pays. Comment se fait-il qu’on soit encore à des retenus sur salaire pour fait de grêve alors que les textes en matière l’interdisent. Constatez avec moi que ce sont les autorités elles-même qui ne respectent plus les textes qu’elles ont fait passer pourtant à l’Assemblée.
    Voilà comment le régime de ROCK veut résoudre les problèmes de ce pays.
    Courage à vous chers camarades, allez en grêve jusqu’à ce que justice soit rendue sans perdre de vue la 1ère cause du mouvement de grêve( les affectations).
    Hasta la victoria, siempre !

    Répondre à ce message

    • Le 10 février à 15:16, par eteinciel
      En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

      c’est quel texte qui interdisent les coupures là. ça fait près de 30 je travaille et c’est la première fois j’entends des grévistes tempêter pour des coupures pour fait de grèves. Si le niveau de coupure est inexact, il y a des voies de recours.Les seules fois où il n’y a pas de coupures c’est quand l’administration ne reçois pas de listes des grévistes ou conclut des accords à la fin de la grève avec les syndicats où expressément les syndicats plaident pour que les autorités laissent tomber les coupures.Pour votre gouverne dans l’affaire Norbert Zongo,j’ai eu une coupure en un seul mois de plus de 90.000 F .Dans le cas présent,des gens ont grévé 35 jours durant,ce qui dépasse le salaire mensuel. Alors quelqu’un qui touche 200.000F,il subira des coupures d’au moins 50.000f et ce,pendant 4 mois au moins.La loi c’est la loi. droit de grève et droit de coupure.

      Répondre à ce message

    • Le 10 février à 17:16, par justa
      En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

      de quel texte parle tu ? nous sommes au bf.prend donc les texte pour le burkina et relu toi même tu vera

      Répondre à ce message

  • Le 10 février à 13:47, par souké
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Vraiment qu’ils font rire ! ils s’attendaient à quoi après leur gréve ? Que leurs salaires leur soient versés intégralement ? Pas travaillé pas payé ? il faut accepter les conséquences de nos luttes !

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 13:55, par ASNABA
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Je ne sais pas sur quoi vous vous base pour parler de coupures illegales, mais à ce que je sache, autant la greve est un droit du travailleur, autant la retenue de salaire est un droit de l’employeur. je crois que toute lutte a un prix et en tant que responsable, on doit expliquer cela aux militants. il faut accepter leur dire la verité pour que chacun puisse s’assumer. c’est cela etre responsable syndical.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 14:07, par zana
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    seul le travail paie vous n’avez rien fait on doit pas vous payer. evitez de sacrifiez nos enfants et attendez les vaccances pour vos grèves ingrats oui

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 14:14, par saalam
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Ce n’est que justice.Il fo k lè gens arêtent avec ces histoires de grève.Le pays n’apartient pas à vs fonctionaire seulema.Il fo qu’on comace à licencié des gens maintenant.J’encourage Rock à se reveillé pour mettre tout le monde ds les rangs.Celui qui désobeit on le licencie.Ya pleins de jeunes gens ki choment actuellema qui et qui veulent vo places.Comment peut-on faire la grève pour une affectation.Soyons serieux.Les gens ne veulent plus travailler, c’est tout.J’invite le Président Roch à sevir, on le soutient.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 14:17, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    - Mon ami Dofini, es-tu sûr de ce que tu dis ? Je parie que si le Gouverneur et son Haut-commissaire n’ont pas eu d’interpellation du MENA, ils n’allaient pas exiger ces coupures. Regardez plutôt vers le MENA, et comme je l’ai toujours dit, des gens pareils vont couler le Gouvernement de la Rockosité. Le MENA ne semble pas bien connaitre l’histoire des chutes des Gouvernements successifs dans ce pays. Tous depuis Maurice Yaméogo jusqu’à Blaise Compaoré en passant par Saye Zerbo avec son MENA Domba Konaté  ! Tous sans excepetion, ce sont les syndicats qui ont entraîné leurs chutes en particulier c’est quand les syndicats des enseignants s’en sont mêlés que tous ces Gouvernements se sont renversés. Même le révolutionnaire Thomas Sankara, c’est la grève et le licenciement massif des enseignants qui a fait débuter ses problèmes jusqu’á sa chute après le coup d’État qui l’a emporté. Même Blaise Compaoré, ce sont les grèves dont Celles des enseignants et des agents de santé qui ont cristallisé les mécontement jusqu’à ce qu’il fuit un après-midi.

    CONCLUSION : Si le MENA croit rendre service à RMCK et à son PM, en voulant montrer l’exemple aux autres ministres afin de se faire apprécier par le PM et le président, alors qu’il continue à jouer au plus rigoriste et ils fuiront ensemble ici en plein midi aussi !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 14:20, par skiter
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Durant ces jours toi tu n’as pas travailler.C’est qui qui va travailler et on va prendre pour te payer.C’est où on va trouver l’argent pour ça si y a pas eu production durant vos jours de grève ?Qu’on coupe tout simplement pour ceux qui n’ont pas fait leur travail.Passer à autre chose !

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 14:33, par AFRIQUE MON AFRIQUE
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    vous avez fait grève ou pas ? sachez que le temps de grève n’est pas rémunéré. salaire = travail. pas de travail pas de salaire.maintenant il faut savoir si les coupures répondent au temps de grève. quand on veut manger du syndic on coupe beaucoup . vous payez même des impôts
    ( IUTS) sur coupure.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 14:58, par Ali
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Si des responsables syndicaux ignorent la retenue pour fait de grève, c’est quand même désolant surtout de la part des grands connaisseurs devant l’Éternel que sont les enseignants. Si vous allez en grève, on fait le calcul et on retient le montant sur votre salaire. Votre syndicat vous rembourse la retenue à partir de vos cotisations syndicales. Point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 16:14, par le questionnaire
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    En principe il faut s’attendre à des coupures quand on va en grève. Mais si les grévistes qui n’ont pas eu satisfaction de leurs revendications se retrouvent avec des coupures, que devait-il advenir de ceux qui ont eu plus que satisfaction ? Ils avaient aussi grevé hein !!! on peut avoir la preuve de la coupure ? Vous savez bien de qui ou de quoi je parle !! Ou bien la règle ne s’étend pas jusqu’à eux ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 16:21, par DANY
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    le collectif syndical tient à rassurer l’opinion publique et surtout les parents d’élèves, que l’objectif de cette lutte est de donner à chaque enfant de la région un enseignement de qualité, « donc les mêmes chances que tout autre enfant de ce pays ».

    LES RESPONSABLES DE CE SYNDICAT DOIVENT DÉMISSIONNER. EN QUOI CETTE LUTTE VA AMÉLIORER LA QUALITÉ DE L’ENSEIGNEMENT SI VOUS DEMANDER L’ANNULATION D’UNE LISTE D’AFFECTATION.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 17:00, par Gaël
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Pas de logique dans la réclamation. Les syndicats doivent expliquer à leur membre que les cotisations sont obligatoires et servent à rembourser les coupures en cas de gréve et non uniquement au fonctionnement du bureau. quand l’année a été blanchi en 1999, même ceux qui ne participaient pas, n’ont pas eu de Diplômes mais les étudiants ont eu gain de cause, l’aide est accordée à presque tous de nos jours ainsi que le foner.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 17:22, par leBien
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Vous n’avez pas honte pour réclamer la somme d’un travail non fait ? Et vous vous dites syndicaliste. Honte à vous. Vous vous en prenez au Gouverneur,HC et DPNA. Vous croyez sans l’accord de Ouagadougou c’est possible. Vous avez récolté ce que vous avez semé ne feignez pas, c’est votre du après avoir pris le futur de nos enfants en otage.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 17:24, par leBien
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Vous n’avez pas honte pour réclamer la somme d’un travail non fait ? Et vous vous dites syndicaliste. Honte à vous. Vous vous en prenez au Gouverneur,HC et DPNA. Vous croyez sans l’accord de Ouagadougou c’est possible. Vous avez récolté ce que vous avez semé ne feignez pas, c’est votre du après avoir pris le futur de nos enfants en otage.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 17:38, par KOBINABA
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Koro Yamyelle si dans ton champ tes ouvriers refusent de travailler vas tu continuer a les payer ?Je ne crois pas.Soyons simplement honnete avec nous meme.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 20:14, par sidsaya
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    vraiment ce n’est pas facile ;je pense honnêtement qu’il faudrait manger à la sueur de ton frond ; pourquoi n’est pas changer la manière de lutter si l’on veut garder tjrs son salaire à la fin du mois ? par exemple lutter en travaillant*

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 20:39, par Justice
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Les salaires des fonctionnaires grévistes sont coupés en cas de grève. Maintenant, si d’aventure les revendications des grévistes aboutissent : augmentation de salaires ou des indemnités par exemple,... les non-grévistes peuvent-ils en bénéficier ? J’attends les réponses éclairées des internautes pour être bien situé. Merci d’avance.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 04:56, par Harold Sakanoranky
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Je pense qu’il faut relire le texte sur les retenues pour fait de grève (s’il existe car je ne sais pas s’il existe) en insérant l’article suivant.

    Article xxx. Seuls les agents ayant participé à une grève ont droit aux avantages issues et obtenus suite à ladite grève. Tous les agents n’ayant pas suivi une grève sont exemptés pour une période de 20 ans des avantages consécutifs à la grève.

    Ces agents non grévistes réactionnaires et opportunistes ne peuvent en aucun cas entreprendre une grève sur des aspects qui ont déjà fait l’objet d’accords antécédents. La transgression de cette disposition est une faute lourde qui est sanctionnée par une radiation d’office avec reversement des droits y afférents. Point B...et on s’en F.... (PBOF) !!!!

    Bon weekend

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 07:36, par WALAY
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Ce qui me dérange ces derniers temps ce sont certains commentaires du KORO Yamyélé. Je m’excuse mais j’ai du mal à comprendre ses mises en garde des autorités quant à l’issue des grèves des enseignants. Justement il faut que cela s’arrête. Si la gréve est justifiée, nous les soutenons pour qu’ils aient gain de cause. Par contre faire la gréve et refuser qu’on te coupe le salaire pour fait de gréve, aucune personne honnête quelque soit le temps et le lieu ne peut soutenir cela. Et que deviendra le principe du paiement après service fait qui est un principe sacro saint des finances publiques. Si quelqu’un a grevé et n’a pas subit de coupure cela est un autre problème voir même une erreur parce que quelqu’un à quelque part n’a pas fait son travail. Mais fait-il persister dans l’erreur (peut être parce que cela arrange) et rester dans le droit. Revoyer votre copie cette fois-ci. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 09:15, par bebo
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Pourquoi dans ce pays où tout le monde crie :<> les gens refusent de s’assumer ? Normalement en temps que syndicat,si ces coupures n’étaient pas effectuées vous devriez les réclamer.le paiement c’est après service fait si vous ne savez pas,donc service non fait,pas de paiement,point barre.
    Pendant combien de temps les burkinabé vont continuer à affaiblir l’Etat ? Le syndicat ne doit pas piétiner les compétences de l’administration en voulant jouer son rôle. C’est quelle nouvelle génération de travailleurs le pays a,qui se croient tout permis.vous allez vous assoir dans les débits de boisson sans travailler et vous voulez salaire.importe quoi !honte à vous...car le vouloir vaut mieux que vous car lui, il sait que le bien ne l’appartient pas, voilà pourquoi il se cache pour le prendre.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 09:34, par Jacks
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Le gouvernement doit sévir si ces gens ne font pas leur boulot. .. sankara à créer les enseignants révolutionnaires ... licencier les paresseux et recruter des jeunes enseignants insurgés

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 09:52, par bakyono
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Qu’on retienne les jours de grève sur vos salaires quoi de plus normal.
    ne pas travailler et être payer s’est dans un film plus rien ne sera comme avant.
    votre syndicat vous exige les cotisations annuels ou non ?
    cela pourrai servir à compenser ce que vous perdez
    a vos marques cotiser comme nous dans notre syndicat 10000cf/ans même si s’est peti

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 11:03, par Ashley
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    J’ai l’impression que beaucoup ne cernent pas bien le problème.

    1.Les syndicats ne disent pas qu’il ne doit pas y avoir de retenue. Ce qui est en cause ici, c’est le montant. Sur quelle base ces montant ont été fixés ? Combien de jours les travailleurs ont observé la grève ?

    2. A Bobo il n’y a pas un besoin d’enseignants, parce qu’il y a même des centaines de suppléants. Êtes-vous d’accord que l’on affecte encore des enseignants à Bobo pendant que des classes sont sans enseignants ? Parce que des classes vacantes,il y en a en ce moment.Les élèves de ces classes n’ont-ils pas droit à l’éducation ?

    3.Je voudrais dire à ceux qui soutiennent fermement, peut-être aveuglement les autorités : EN RÉALITÉ, VOUS NE LEUR RENDEZ PAS SERVICE. Vouloir casser du syndicat à tout prix est improductif. Et vous le constaterez, douloureusement.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 11:34, par Le prêcheur
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Ce débat sur les coupures ne me préoccupent guère. La question que je me pose, c’est pourquoi ce cafouillage sur les affections ont lieu uniquement dans la région des Hauts Bassins ? Que se soit à la santé ou à l’enseignement les agents ont maille à partir avec les affections pour nécessité de service qui frisent l’abus d’autorité. En effet, on a vu des affections qui sont opérées au profit des maîtresses, des fils ,des maîtresses des amis, des amis et au détriment souvent d’agents consciencieux. Ces affections ont défrayé la chronique, mais le gouverneur et son staff sont restés de marbre, pire ils ont toujours entériné les abus de ces potentats locaux que sont les directeurs des structures déconcentrées. Et cela ne pouvait être autrement ,puisque les préfets, les hauts commissaires, les secrétaires généraux ,le gouverneur sollicitent aussi DR ,DP et autres MCD pour des affectations népotiques. C’est pourquoi, tout ce beau monde se cache derrière l’impératif de restauration de l’autorité de l’Etat pour sévir contre tous ceux qui refusent leur mauvaise gouvernance. C’est dans cette logique que s’inscrit ces coupures chez les enseignants et l’éviction de tous les infirmiers chefs de poste du district sanitaire de Léna. A mon humble avis, le SGR qui est le plus ancien dans l’administration locale n’est pas du tout étranger à cette situation et devrait après accalmie être envoyé ailleurs pour une amélioration du climat social dans les Hauts Bassins. Enfin, la restauration de l’autorité de L’Etat passe aussi par l’intégration du "plus rien ne sera comme avant" dans la gouvernance locale et le gouvernement est interpellé pour la nomination de gens intègres et dignes.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 16:38
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    LA LUTTE CONTINUE BRAVO LES SYNDICALISTES

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 16:45, par Cheikh
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Vraiment hein, quand quelqu’un veut aller en grève pour ses droits, loin de le décourager, nous on le soutient. Mais qu’il vienne nous inviter encore à l’appuyer dans ses agitations, pour cause de coupures liées à cette grève, voilà qui est quand même exagéré ! Se vouloir légaliste en amont et pas en aval, cela est inconcevable. Car ne dit-on pas que, "quand on aime le miel, on ne craint pas les abeilles"

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 20:42, par Ouedraogo
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Si vs avez fait 3 jours d greve et on vs coupe 30000f c est ausi simple,c a d que vs touchez 300 000f,dc la logique voudrait k vs reclamez vos 300 000f par mois.courage

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 00:46, par sidnoma
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Ceux qui incriminent les syndicats dans cette affaire ont peut-être raison. Tout simplement parce que vous ignorez le fond du problème.Naturellement c’est être idiot que d’aller en grève contre des affectations pour nécessité de services ou pleurer quand on vous coupe des sommes pour fait de grève à laquelle tu as participé.
    Lors du mouvement provincial les autorités ont dit que la ville de Bobo est saturé. Pour cela elles ont monté à 15 le nombre de points qu’il faut pour rentrer à Bobo. Les syndicats ont pris acte et ont fait une déclaration dans laquelle ils disaient, que comme la ville de Bobo est saturée il n’aura pas nécessité à Bobo.
    Alors la DPENA a décidé malgré la déclaration d’affecter des enseignants qui n’ont même pas 10 ans d’ancienneté.
    Voilà de façon brève ce qui a motivé la grève
    Quant aux coupurnes il ya eu des enseignants chez qui on a coupé alors qu’ils étaient en classe. Demander aux directeurs de faire la liste des grévistes c’est illégal. c’est encourager les règlements de comptes.
    LE.PREMIER ENNEMI DU POUVOIR EST L"INJUSTICE.

    Répondre à ce message

    • Le 13 février à 16:09, par KOA
      En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

      Justement je pense plutôt que si les gens connaissaient le fond du problème, ils allaient réclamer le licenciement pur et simple de ces grévistes après tant de jours de grève. Pendant que l’autorité plaçait la barre à 15 points, les syndicats demandaient qu’on descende à combien ? Alors qu’ils savaient bel et bien qu’il y avait du pléthore ! Et comme tu semble connaitre si bien le fond du problème, tu sais certainement ce qui s’est passé par la suite !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 12 février à 13:58, par NAO
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    N’est pas responsable syndical qui veut mais qui est à la hauteur qui a du mérite. Quand certains demandent de sévir davantage au lieu d’aller à la source de l’information je me demande si l’éducation est la préoccupation de ces gens. Trouvez-vous normal que des enseignants servent plus de 15 ans en campagne cherchent à rejoindre la ville pendant que d’autres n’ont pas 3 ans de service se retrouvent en ville parce qu’ils ont des bras longs ? Comment voulez vous que celui qui se trouve brimé se donne corps et âme à son travail. Trouvez-vous normal que des D.E recensent les noms de grévistes par affinités ? Est ce leur rôle ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 09:57, par SYMPATHIQUE
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Bonjour chers« syndicalistes ».Pour de meilleures conditions de vie et de travail des agents, je suis parfaitement d’avis avec vous mais ’’la restitution des montants retenus pour fait de grève’’ non.Donc je vous demande de soigner votre langage, d’être beaucoup plus explicite en m’apportant davantage d’éclairages:Combien de temps a duré la grève ? Les montants prélevés s’étendent-ils au delà du temps prévu pour la grève ? Si c’est le cas il vaut mieux être très souple dans vos propos qui nous concernent tous d’une manière ou d’une autre en demandant non seulement l’arrêt des coupures abusives mais aussi le remboursement des sommes indûment prélevées.J’ai l’impression que certains syndicalistes naviguent à contre-courant car si on exige un droit c’est bien après avoir accompli un devoir et non le contraire . Soyons responsables car le syndicalisme est loin d’être une machine à inepties ou ordures. Luttons ensemble dans le respect du droit et de la légalité.Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 10:22, par INB
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    bien fait de couper tu va en grève sache que le nombre de jour sans travail est sanctionner par des coupes sur ton salaire
    vous n aviez pas hontes de prendre scolaire de ces enfants
    partez encore peut être beaucoup d ’entre vous sont très jeunes mais ils vont comprendre la leçon de SANKARA

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 10:29, par INB
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    bien fait de couper tu va en grève sache que le nombre de jour sans travail est sanctionner par des coupes sur ton salaire
    vous n aviez pas honte de prendre en otage la vie scolaire de ces enfants
    SANKARA est toujours la
    on se connais qui vas laisser son enfant loin sachant qu ’il peut l amener au près de lui
    il faut que le président tape bien ces inconscients vous penser que vous êtes les seuls enfants du faso il ya des enseignants frais en attante

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 11:46, par SYMPATHIQUE
    En réponse à : Grève d’enseignants dans le Houet : Entre 30 000 et 200 000 fcfa retenus sur les salaires

    Bonjour chers« syndicalistes ».Pour de meilleures conditions de vie et de travail des agents, je suis parfaitement d’avis avec vous mais ’’la restitution des montants retenus pour fait de grève’’ non.Donc je vous demande de soigner votre langage, d’être beaucoup plus explicite en m’apportant davantage d’éclairages:Combien de temps a duré la grève ? Les montants prélevés s’étendent-ils au delà du temps prévu pour la grève ? Si c’est le cas il vaut mieux être très souple dans vos propos qui nous concernent tous d’une manière ou d’une autre en demandant non seulement l’arrêt des coupures abusives mais aussi le remboursement des sommes indûment prélevées.J’ai l’impression que certains syndicalistes naviguent à contre-courant car si on exige un droit c’est bien après avoir accompli un devoir et non le contraire . Soyons responsables car le syndicalisme est loin d’être une machine à inepties ou ordures. Luttons ensemble dans le respect du droit et de la légalité.Cordialement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés