Commune de Loumbila : Le Conseil municipal parle développement avec la population

LEFASO.NET | Marcus KOUAMAN • mardi 7 février 2017 à 21h06min

Après avoir lancé la relecture du Plan communal de développement (PCD) le 24 janvier dernier, la commune de Loumbila dans la province de l’Oubritenga (région du Plateau Central), innove toujours. Cette fois le Conseil municipal avec à sa tête le maire Paul Taryam Ilboudo, en lieu et place d’une cérémonie d’installation, sillonnera les 31 villages de sa commune du 3 février au 5 mars 2017 pour présenter sa vision. C’est par les villages de Loumbila, Bangrin et Nomgana qu’a débuté la tournée le vendredi 3 février 2017.

Commune de Loumbila : Le Conseil municipal parle développement avec la population

De coutume, après les élections municipales, l’administration procède à une installation officielle du maire et de son Conseil municipal. Sur autorisation des autorités compétentes, la commune de Loumbila en a décidé autrement. Sa méthode, faire des rencontres de proximité en parcourant les 31 villages de la commune pour présenter son Plan stratégique de développement 2016-2020, le budget gestion 2017, les résolutions du Conseil municipal et échanger avec ses administrés.

Le Plan stratégique de développement de la commune de Loumbila se décline en trois grands axes. Il s’agit d’abord des services sociaux de base avec cinq secteurs prioritaires à savoir la santé et la promotion sociale, l’éducation, l’eau et l’assainissement, le sport et les loisirs. Le second axe qui est dédié au développement économique, compte neuf secteurs prioritaires qui sont l’agriculture, l’élevage, la pêche, le maraîchage, le transport, la promotion économique locale, l’énergie solaire, l’artisanat et le tourisme, le commerce. Le troisième et dernier axe quant à lui est réservé à la gouvernance avec ses six secteurs prioritaires à savoir les services communaux, les ressources financières, le genre, la sécurité, l’intercommunalité et la coopération décentralisée, la promotion d’esprit et de redevabilité sociale.

Tous ces axes ont pour objectif de concourir au renforcement des capacités du personnel et des infrastructures pour le bien-être de la population du ressort communal de Loumbila. Pour réussir la mise en œuvre de ce plan, il faut y mettre les moyens. C’est à cela que servira en partie le budget primitif gestion 2017 de la commune. Adopté par le Conseil municipal en sa session ordinaire du 11 au 13 octobre 2016, ce budget s’élève à plus 525 millions de FCFA. Avec comme recettes propres plus de 191 millions de nos francs et près de 334 millions de FCFA en ce qui concerne la subvention de l’Etat et des partenaires.

Une gestion participative

Ce rapprochement entre administrateurs communaux et administrés est une attitude que ces derniers apprécient. En témoignent les échanges qui ont permis de se rendre compte des attentes de la population de ces trois villages spécifiquement et de manière générale de tous les villages. A savoir les lotissements et attributions de terrains, l’écoulement des productions locales, etc. De quoi renforcer la conviction du maire dans cette approche de proximité, lui qui est satisfait de la forte mobilisation des populations et des échanges francs et ouverts. « C’est une prise de contact avec la base pour une planification participative à partir des priorités définies par les intéressés eux-mêmes », indique le maire Paul Taryam Ilboudo.

Avant cette tournée, chaque village sur demande de la commune avait dressé cinq priorités. Soit un total de 155 priorités qui seront intégrées dans le plan quinquennal de développement de la commune de Loumbila. Dans ces différents villages, le maire et sa délégation ont profité pour visiter certains services sociaux de base comme les écoles et les centres de santé.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Messages

  • Suis désolé, la première des choses après l’élection du maire, c’est évidemment son installation. L’exécutif municipal peut initier ces rencontres sans l’avis de la tutelle

  • Bon courage et bonne chance à mon grand ami Paul Taryam ILBOUDO. J’ai entière confiance dans ses capacités à engager sa commune dans la voie du développement économique et humain.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés