Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

« L’UNIR/PS était bel et bien prête à être dans une majorité avec le CDP, ça dépendait de ce qu’on lui donnait », dévoile Zéphirin Diabré

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO • mardi 7 février 2017 à 23h30min
« L’UNIR/PS était  bel et bien prête à être dans une majorité avec le CDP, ça dépendait de ce qu’on lui donnait », dévoile Zéphirin Diabré

L’UNIR/PS n’avait pas exclu d’aller à une alliance avec le CDP, ex-parti au pouvoir. C’est ce qu’a confié le Chef de file de l’opposition politique au Burkina-Faso (CFOP-BF), Zéphirin Diabré. Cela en réaction aux propos du président de l’UNIR/PS selon lesquels, son parti se serait rallié à l’opposition, si le CDP n’y était pas. C’était ce mardi 7 février 2017, au cours d’une conférence de presse sur l’An du président Roch Kaboré. « Notez bien, c’est la première fois que j’en parle », a introduit Zéphirin Diabré.

« Je n’ai pas compris pourquoi il (le parti, UNIR/PS) se croit obligé de dire chaque fois pourquoi il est à la majorité. C’est un choix politique ! Maintenant, quand il dit qu’il serait resté à l’opposition si le CDP n’y était pas, est-ce qu’il a la nostalgie de l’opposition ou quoi ? C’est peut-être cela. S’il veut, il n’a qu’à refaire la demande (d’adhésion au CFOP-BF) et on va examiner. Je vais vous dire un certain nombre de choses par rapport à l’évolution de la scène politique au lendemain de l’élection présidentielle. Et notez bien parce que, c’est la première fois que j’en parle. Quand nous sommes sortis de l’élection de 2015 (29 novembre 2015) et que le MPP a accédé au pouvoir, il y avait une sorte d’attentisme au sein de ce que j’appelle ‘’le cadre historique du CFOP’’ (j’entends par-là, l’ensemble du CFOP-BF avant que le MPP n’arrive) ».

Face à ce silence du MPP (parti vainqueur) ; personne ne savait ce qui allait se passer. Les partis de l’ancien CFOP-BF avaient donc, dit-il, commencé à se concerter. « A un moment donné, on s’est dit : mettons-nous ensemble et asseyons-nous. (…). On s’est dit que ces gens-là (les vainqueurs) ne sont pas à même d’apporter le vrai changement, parce qu’on a vu leur parcours » ; le souci étant, confie M. Diabré, que tout le travail qui a abouti à l’insurrection ne se solde pas par un changement de façade.

A en croire le chef de file de l’opposition, les concertations étaient en cours et tous étaient donc d’accord que l’on prenne langue avec le CDP (ex-parti au pouvoir) pour constituer une « majorité alternative », viser une cohabitation « et être sûrs qu’on mettra en œuvre un programme de vrai changement ». C’est sur ces entrefaites que, dit-il en substance, « certains ont été appelés » à la vice-présidence de l’Assemblée nationale.

« Il se passe des choses dans ce pays-là. Ce sont des calculs politiques ; avec un pied ici, un pied là-bas. Mais, contrairement à ce qu’il dit (le président de l’UNIR/PS, Bénéwendé Stanislas Sankara), il était bel et bien prêt à être dans une majorité avec le CDP ; ça dépendait de ce qu’on lui donnait ! Et quand vous lisez son interview récente (publiée à Burkina 24, le 2 février, ndlr), il a dit que s’il était resté à l’opposition, il allait même avoir mieux et que le fait qu’il soit parti là-bas, c’est un sacrifice. Ça dit tout. C’est un faux truc, aucun de ces partis là-bas ne peut dire qu’il ne pouvait pas s’asseoir avec le CDP, ça dépendait de ce qu’on lui donne ».

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés