Changements climatiques : Des acteurs outillés sur l’information météorologique

LEFASO.NET | Rita Bancé/Ouédraogo • vendredi 3 février 2017 à 18h46min

Du 31 janvier au 02 février s’est tenu à Ouagadougou, un atelier conjointement organisé par les acteurs du projet de Renforcement de la résilience des communautés face aux phénomènes climatiques extrêmes et aux catastrophes (BRACED Zaman Lebidi) et ceux du projet d’Analyse multidisciplinaire de la mousson à l’horizon 2050 (AMMA 2050). L’objectif de cette rencontre est de renforcer la compréhension des fournisseurs d’information sur le climat.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Changements climatiques : Des acteurs outillés sur l’information météorologique

Les différents acteurs des deux projets ont échangé pendant trois jours sous le thème : « Comment les informations météorologiques et climatiques peuvent soutenir la prise de décision du gouvernement locale ».
Il s’est également agi pour les participants d’échanger leurs expériences, partager les services actuels de production de l’information climatique et la compréhension scientifique de la météorologie ainsi que leurs impacts sur les moyens d’existence dans les contextes ruraux et urbains du Burkina Faso ; d’identifier et développer des opportunités concrètes pour l’intégration de l’information météorologique et climatique dans la prise de décisions au niveau des communes.

A en croire Justin Ilboudo, le Chargé de programme BRACED, l’atelier a été très enrichissant. Il leur a permis de définir une note d’orientation pour permettre à l’information climatique et météorologique de soutenir la planification du gouvernement local et de produire des scénarii futurs fiables de production agricole, de disponibilité en eau et de potentiel d’adaptation pour l’Afrique de l’Ouest.

Selon Romain Cardon, le coordonnateur de BRACED Zaman Lebidi, ce projet vise à améliorer la fiabilité, la pertinence et la communication de l’information climatique aux communautés rurales. Ce programme intervient dans 353 villages, 13 communes et 4 provinces (Passoré, Sanmantenga, Namentenga et Gnagna) du Burkina. Son objectif est de permettre à cinq millions de personnes de devenir plus résilientes face aux changements climatiques.

Concernant le projet AMMA-2050, Maïmouna Bologo, l’une des actrices, a fait savoir qu’il est présent dans 13 pays (Sahel, Afrique de l’Est et Asie) dont deux projets consortium au Burkina Faso. Son objectif est de comprendre comment la mousson va changer dans les prochaines décennies et comment cette information peut être utilisée le plus efficacement pour soutenir le développement dans la région. AMMA-2050 vise à mieux comprendre comment la mousson d’Afrique de l’Ouest sera affectée par le changement climatique dans les décennies à venir et aider les sociétés à s’adapter.

Rita Bancé/Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés