Communauté Ahmadiyya : Les premières pierres d’un centre ophtalmologiquede référence

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • jeudi 2 février 2017 à 17h40min

Avec le soutien de ses partenaires étrangers, la fondation Humanity First Burkina, le bras humanitaire de la communauté Ahmadiyya dans notre pays, a procédé à la pause de la première pierre d’un centre médical ophtalmologique. C’était le 29 janvier 2017 à la sortie sud de la capitale, dans la commune de Koubri. C’est un centre que les initiateurs veulent de référence pour la sous-région ouest africaine.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Communauté Ahmadiyya : Les premières pierres d’un centre ophtalmologiquede référence

La fondation Humanity first de la communauté Ahmadiyya du Burkina est bien connue dans le domaine des opérations de la cataracte au profit des personnes défavorisées. Entre 700 à 800 personnes recouvrent la plénitude de leurs visions chaque année, ce gratuitement.

Un centre ophtalmologique de référence verra bientôt le jour, juste après le péage à quelques encablures de Ouagadougou, sur la route de Koubri. C’est un projet rendu possible grâce aux Ahmadis de Londres en Angleterre.

Pour le Dr Ijaz-Ur-Rehman, premier responsable de la communauté Ahmadiyya de Londres, il n’est pas concevable qu’avec le niveau de développement de l’humanité, quelqu’un devienne aveugle, à cause par exemple de la cataracte, juste par faute de moyens. « C’est un péché », selon lui, et il fallait agir et c’est dans ce sens qu’une campagne de collecte de fonds a été entreprise à Londres pour aider les populations qui sont dans le besoin.

Les fonds toujours en cours de collecte ont été affectés à l’érection d’un centre au Burkina Faso. C’est un centre médical ophtalmologique qui se veut de référence internationale qui sera construit. Mahmood Nasir Saquib, premier responsable de la communauté Ahmadiyya au Burkina Faso, a suggéré que le projet soit accompagné de prières et de bénédictions pour sa réussite.

Il y a des projets ambitieux et nobles, mais tant que ceux-ci n’ont pas les grâces de Dieu, ils sont condamnés à rester au stade des vœux ; a-t-il noté.

En effet, avec la pause de la première pierre, c’est le projet architectural qui est lancé. Les promoteurs devraient ensuite mener des réflexions, pour sa faisabilité, sa gestion, et tout ce qu’il faudra pour qu’une fois fini, le centre épouse les ambitions du départ nourries par les initiateurs.

C’est une initiative qui est bien accueillie avec les autorités du pays, au regard des défis sanitaires à relever. C’est donc un appui considérable au système sanitaire du Burkina, a relevé le représentant du ministre de la santé qui projette déjà un appui et un accompagnement. « Le soutien du gouvernement sera administratif. Dans un cadre de partenariat, le ministère de la santé pourrait affecter un personnel soignant pour appuyer le centre. Le soutien du gouvernement sera multiple selon les besoins et les demandes du centre », a dit Issouf Traoré, directeur de cabinet du ministre de la santé.

Abdhouramane Diallo, le directeur de Humanity First au Burkina a précisé que le centre abritera un bloc opératoire, d’hospitalisation, de consultation, des magasins, et une pharmacie. « C’est un projet graduel, il évoluera en fonction des fonds récoltés », a-t-il ajouté. Le centre à lui seul coutera environ 800 millions.

Sur le site du Centre ophtalmologique poussera également un centre de formation professionnelle.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés