Rencontre gouvernement-syndicat : « Le gouvernement tiendra ses engagements » promet Thiéba

LEFASO.NET | Par Nicole OUEDRAOGO • jeudi 2 février 2017 à 12h59min

Après une semaine de négociations, la rencontre annuelle gouvernement/ organisations syndicales des travailleurs s’est achevée ce mercredi 1er février 2017. A l’issue des concertations, les organisations syndicales ont jugé les réponses du gouvernement « partiellement satisfaisantes ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Rencontre gouvernement-syndicat : « Le gouvernement tiendra ses engagements »  promet  Thiéba

« Durant toute cette semaine, l’ambiance a été cordiale. Il n’y a pas eu d’animosités, au contraire, je vu un esprit d’unité. C’est pourquoi, nous avons pu négocier dans la sérénité pour les revendications » a noté Paul Kaba Thiéba, à l’issue de la rencontre. Certes, les travaux se déroulés dans une « bonne ambiance » mais, les organisations syndicales confient : « les négociations ont abouti à des réponses partiellement satisfaisantes pour les travailleurs en particulier et les populations en général » a signifié Paul Kaboré, président du mois des centrales syndicales.

Il s’agit notamment des échéances exprimées par l’UAS sur la question de la loi 081 relative aux encadreurs pédagogiques. « Les échéances n’ayant pas été retenues. Le mouvement syndical ne sera pas tenu pour responsable d’éventuels mouvements sociaux à ce sujet » a confié Paul Kaboré.

Mais pour le chef du gouvernement, les discussions ont abouti à : « des conclusions pertinentes et consensuelles telles que présentées dans le communiqué final » sauf dit-il, sur le point relatif à la relecture de la loi 0 81 portant statut général de la fonction publique d’Etat. A ce propos, Paul Kaba Thiéba a souligné que son gouvernement s’est engagé à convoquer le comité de relecture de ladite loi. « Les conclusions du comité vont orienter la prise de décision au niveau gouvernementale un mois plus tard » nous informe le communiqué final.

Faisant le bilan, le premier ministre Paul Kaba Thiéba a souligné qu’au titre des revendications de l’année 2015, un certain nombre de revendications résiduelles sont en train d’être mises en œuvre par le gouvernement. Sur la question relative à l’impôt unique sur les traitements et salaire (UITS), prélevé sur les primes et indemnités servies aux travailleurs du privé et des établissements publics et parapublics de l’Etat, « le gouvernement s’est engagé à maintenir le statu quo en ce qui concerne les fonctionnaires et à convoquer d’ici la fin février 2017, une session extraordinaire du cadre bipartite ».

S’agissant des revendications au titre de l’année 2016, les deux parties ont trouvé des points d’accord sur les modalités de mise en œuvre, assorties d’échéances. A en croire le président du mois, le gouvernement a donné 20 réponses sur 56 points du cahier de doléances du 1er mai 2016.

Au titre du pouvoir d’achat et des conditions de vie et de travail, le gouvernement s’engage à mettre en œuvre un plan d’acquisition de 135 bus pour l’enseignement supérieur et 150 autres , au compte de la mobilité urbaine. Pour la prise en compte des indemnités et autres accessoires dans le calcul de la pension des fonctionnaires, y compris les fonctionnaires détachés, une étude de faisabilité sera commanditée par la CARFO. A l’issue de cette étude, « le rapport sera reversé à une commission pour examen et soumission des propositions aux parties d’ici la fin de l’année 2017 ».

L’un des engagements pris par le gouvernement est relatif au relèvement des indemnités de fonction des assesseurs des tribunaux de travail. Le gouvernement s’engage à prendre un arrêté conjoint (ministre chargé de la justice et ministre chargé des finances pour le relèvement des dites indemnités d’ici le 1er mai 2017.
Concernant l’éducation , le gouvernement s’est engagé à mettre fin aux écoles sous paillotes au plus tard en 2020 et de publier sur le site du ministère, la liste des établissements d’enseignements reconnus.

La liste des cliniques reconnues et des écoles professionnelles de santé sera également publié sur le site du ministère de la santé. Quant à revendication portant sur la diminution, la réglementation et le contrôle des loyers, le gouvernement s’engage à poursuivre l’élaboration et l’adoption des arrêtés relatifs au bail d’habitation privé, commercial et au bail locatif en vue de contribuer à réglementer et contrôler les loyers. Selon le communiqué final, l’UAS sera associé à l’atelier de validation du référentiel des loyers courant 1er trimestre 2017.

Pour le Premier ministre, le plus important est de s’accorder sur les modalités de résolutions. Les organisations syndicales pour leur part espèrent : « Si les échéances sont respectées, tout ira bien » a déclaré Paul Kaboré.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 février à 13:38, par vérité
    En réponse à : Rencontre gouvernement-syndicat : « Le gouvernement tiendra ses engagements » promet Thiéba

    pas de statuts autonomes et particuliers le problème de grève ne sera pas résolu et aura un impact sur les examens de fin d’année et meme sur le PNDS .la solution des revendications des magistrats pose problème parce qu’ils sont des fonctionnaires comme les autres. .Si ce pouvoir veut réussir la seule issue c’est solutionner au plus vite ce problème de statuts globalement et non partiellement qui est une bombe a retardement parce que sans fonctionnaires motivés le défi ne sera pas relevé pour la mise en oeuvre du PNDS.

    Répondre à ce message

    • Le 2 février à 17:30, par RAWA
      En réponse à : Rencontre gouvernement-syndicat : « Le gouvernement tiendra ses engagements » promet Thiéba

      Sans le paysan de matiakoali également, rien ne peut aller. Tous les Burkinabè participent au developpement. Il n’ya pas que les fonctionnaires. Seulement, le fonctionnaire veut à lui seul bouffer le gateau en entier. Mettez de l’eau dans votre vin.

      Répondre à ce message

      • Le 3 février à 11:37, par Vérité fait mal
        En réponse à : Rencontre gouvernement-syndicat : « Le gouvernement tiendra ses engagements » promet Thiéba

        Soyez honnête et dites moi, en dehors du fonctionnaire, qui consacre 100% de son temps de travail pour le bien des autres ? Il faut être réaliste un jour. le paysan ne travaille que pour lui, pas même pour son voisin et d’ailleurs même il est exempté d’impôts quel que soit son gain. le commerçant ne voit que son bénéfice et est prêt à dissimuler son gain pour payer moins d’impôts.

        Les FDS dorment au froid et respirent la poussière pour sécuriser les biens et la personne physique de tous, l’agent de santé dort mal, parfois débout pour s’occuper des autres, que dire des enseignants, des pompiers qui restent parfois dans le feu, bref de chaque agent de l’Etat dans sa spécificité ? Arrêtons de sortir des débats stériles. Derrière le fonctionnaire qui paye le plus d’impôts d’ailleurs, il y a combien de gens qu’il assiste socialement ?

        Répondre à ce message

  • Le 2 février à 14:03, par Le Zongale
    En réponse à : Rencontre gouvernement-syndicat : « Le gouvernement tiendra ses engagements » promet Thiéba

    "Sur la question relative à l’impôt unique sur les traitements et salaire (UITS), prélevé sur les primes et indemnités servies aux travailleurs du privé et des établissements publics et parapublics de l’Etat, « le gouvernement s’est engagé à maintenir le statu quo en ce qui concerne les fonctionnaires et à convoquer d’ici la fin février 2017, une session extraordinaire du cadre bipartite". Est-ce à dire que l’UITS sera levé pour les travailleurs du privé ? Quelqu’un peut-il m’expliquer ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 février à 14:56, par vérité
    En réponse à : Rencontre gouvernement-syndicat : « Le gouvernement tiendra ses engagements » promet Thiéba

    Bien sur que le privé est concerné.Ne t’inquiètes pas reste à l’écoute.

    Répondre à ce message

  • Le 2 février à 17:34, par Le bon economiste
    En réponse à : Rencontre gouvernement-syndicat : « Le gouvernement tiendra ses engagements » promet Thiéba

    je trouve que c’est inadmissible que dans un pays on impose une partie des travailleurs et laisser les autres. les syndicat comme la CGTB est d’accord. pauvre travailleurs du privé sans défense.

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 10:46, par A Fô
    En réponse à : Rencontre gouvernement-syndicat : « Le gouvernement tiendra ses engagements » promet Thiéba

    C’est ce qu’on appelle de la foutaise à l’endroit du secteur privé. Oui, parce que à la boutique, on va te demander si tu travailles à la fonction publique ou dans le privé avant de te dire le prix de ce que tu veux acheter ? Comment dans un même pays, on peut avoir deux poids deux mesures pour les mêmes fils du pays ? Et après on ne veut pas qu’il y ait des sauts d’humeur. KA TOIN YE !!! Tous derrière la CGTB pour la défense de nos intérêts

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 13:51, par le juste juge .
    En réponse à : Rencontre gouvernement-syndicat : « Le gouvernement tiendra ses engagements » promet Thiéba

    Le syndicat doit aussi épauler le REN LAC et combattre la corruption . je suis fort étonné de ce qui se passe à la direction des transports , qui est chargé de délivrer les permis de conduire . vous avez beau sovoir conduire si vous n’avez rien à donner aux examinateurs vous échouer du coup ceux qui n’ont rien poireautent . il y’a un monsieur , dont tout le monde parle de sa sévérité , je pensais qu’il le faisait avec intégrité , mais hélas il fait echouer tous ceux qui n’ont rien donné . le ren-lac doit mener ss activités sur cette structure pourrie , qui delivre des permis sales aux gens et qui refuse ceux qui méritent . voilà pourquoi il y’a tant d’accident dans nos villes . que Dieu vienne à notre secours .

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 14:54, par Marou
    En réponse à : Rencontre gouvernement-syndicat : « Le gouvernement tiendra ses engagements » promet Thiéba

    chères organisations syndicales soyez extrêmement vigilantes sur la question de l’iuts qui grève considérablement les revenus des travailleurs du privé. l’iuts ne concerne pas seulement les primes et indemnités mais touche aussi le salaire de base. je suggère d’ailleurs que des plafonds à ne pas dépasser soient fixés en fonction des tranches de revenu des uns et des autres et des tranches d’ages aussi. ca fait quand meme bizarre de voir un jeune de 30 ans payés plus de 100mill d’Iuts par rapport à quelqu’un qui est dans les mêm conditions salariales que lui et qui 40 ans ou 50 ans payés le mêm montant d’Iuts. si quelqu’un qui a entre 350 mill et 400 mill par exemple et qu’il a moins de 35 ou 40 ans qu’il paye moins d’iuts que quelqu’un qui a plus de 40 ans en se disant qu’ à certaines tranches d’age les besoins en investissements n’ont pas la même portée. pendant que certains cherchent une parcelle et construire, d’autres ont déjà réalisés ce besoin minimal et primaire avant 40 ans et après cet age c’est pour des pour d’autres types investissements générant des revenus additionnels.il est bon donc de faire le discernement nécessaire.
    soit l’ Iuts est supprimée pour tous, soit il est étendu pour tous, c’est ça aussi être juste . c’est quand curieux de se rendre compte que pendant que d’autre payent l’Iuts d’autres se la coule douce.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés