Haute cour de justice : Kibsa Charles Niédogo remplace Salifou Sawadogo

LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • jeudi 2 février 2017 à 00h47min

Kibsa Charles Niédogo remplace Salifou Sawadogo à la Haute cour de justice. Après la validation de son mandat de député le 23 janvier dernier par l’Assemblée nationale, il a prêté serment, ce 1er février 2017 en qualité de juge parlementaire suppléant, devant la cour de cassation. Du fait de l’absence d’un de ses membres, la haute cour ne pouvait pas siéger. Ce handicap est désormais levé et elle peut statuer en toute légalité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niédogo remplace Salifou Sawadogo

La haute cour de justice compte neuf membres dont trois magistrats nommés par le président de la cour de cassation et six juges parlementaires élus par leurs pairs. A ceux-ci, s’ajoutent six juges parlementaires suppléants élus aussi par leurs pairs. Mais, avant d’entrer en fonction, les juges parlementaires membres de la haute cour de justice prêtent serment devant la cour de cassation.

Elle ne peut siéger en l’absence d’un de ses membres.C’est pourquoi, « depuis quelques temps, on était handicapé parce qu’il y a un des membres qui est détenu, donc il fallait obligatoirement le remplacer parce que la loi dit que lorsqu’il y a un membre qui est absent, qu’il soit titulaire ou suppléant, la haute cour de peut pas siéger », a expliqué Armand Ouédraogo, procureur général près la Haute cour de justice.

« Compte tenu du fait que les dossiers sont avancés et que la haute cour peut être appelée incessamment à statuer, on a demandé à l’Assemblée nationale qui a bien voulu faire en sorte que l’intéressé soit remplacé, ce qui a été fait. A partir de maintenant, l’irrégularité est comblée », a-t-il poursuivi.

Cette irrégularité étant levée avec l’élection de Kibsa Charles Niédogo qui remplace Salifou Savadogo, détenu à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) pour son implication présumée dans la tentative de putsch de septembre 2015. Ainsi, la haute cour de justice peut désormais siéger et statuer en toute légalité.

Né en 1959 à Koupela dans la province du Kourritenga, Kibsa Charles Niédogo est enseignant-vacatire à l’ENAM, ancien premier adjoint au maire de Ouagadougou, ancien secrétaire général de la commune de Ouagadougou. Membre du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), il dit mesurer l’ampleur de la responsabilité. « C’est une lourde responsabilité que l’Assemblée nationale a bien voulu porter sur ma modeste personne, j’en suis conscient et j’essaierai de faire de mon mieux pour réussir la mission », a-t-il confié.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Lire aussi :
http://lefaso.net/spip.php?article69081
http://lefaso.net/spip.php?article69955

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés