Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

LEFASO.NET | Yvette Zongo (stagiaire) • lundi 30 janvier 2017 à 15h00min

La présélection du concours Miss universités 2017 s’est tenue ce dimanche 29 janvier 2017 à Ouagadougou. A l’occasion de cette cérémonie, les différentes candidates retenues pendant le casting ont défilé devant le public. A la suite de cela, les membres du jury ont retenu les meilleures candidates pour la finale qui aura lieu le 04 mars prochain.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

Au total, ce sont vingt filles qui ont été retenues parmi les trente qui ont défilé pour une place à la finale de Miss universités 2017 qui aura lieu le 04 mars prochain. Le concours a concerné les candidates des universités de Bobo-Dioulasso, Koudougou, Ouahigouya et Ouagadougou. Pour Bobo-Dioulasso, ce sont Sonia Traoré et Awa Ouédraogo qui ont été retenues. Nadia Traoré et Carole Ouédraogo sont celles retenues pour l’université de Koudougou. Belkida Komi a été retenue pour l’Université de Ouahigouya.

Quand aux quinze autres candidates retenues, elles viennent des différentes universités de Ouagadougou. Ce sont entre autres, Valérie Ouédraogo, Agnès Tiemdrébéogo, Yasmine Guingané, Nafissatou Ouédraogo, Lucia Douamba, Ingrid Bonkougou, Aida Sidibé, Carole Belem, Carole Kafando, Ruth Bouda, Amandine Nikiema, Assanata Daba, Samira Fofana, Maimouna Traoré et Samiratou Ouattaramé.

C’est parmi ces vingt candidates retenues que l’on choisira Miss universités 2017 au soir du 04 mars 2017, à en croire Ibrahim Berthé, président du jury. Il souligne que celles-ci ont été sélectionnées sur la base des critères prédéfinis, même s’il reconnait que les dix autres n’ont pas démérité.

Pour le promoteur de Miss universités M. Honoré Bambara, la particularité de cette 15e édition c’est son ouverture à toutes les nationalités. Toutes les nationalités sans distinction pouvaient prendre part au concours cette année. L’autre innovation réside dans le prix de la Miss qui est passé de deux millions à trois. Autrement dit, la Miss recevra un salaire mensuel de deux cent cinquante mille FCFA pendant douze mois. Autre innovation majeure, il y aura un jury qui va officier pour la première partie et la seconde partie sera officiée par une autre équipe. Le classement des membres du jury se fera par tirage au sort.

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 31 janvier à 08:30, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

    - Avec des pratiques de ce genre, je ne suis pas loin de donner raison aux djihadistes ! Comment des gens vont aller s’assoir pour regarder les cuisses et les fesses des filles entrain de marcher devant eux et dire que celle-ci ou celle-là est la plus belle !? En quoi cette pratique nous fait avancer ? Ce sont ces pratiques que les islamistes désignent par ’’Haram’’ et qu’ils combattent farouchement pour discipliner le monde et réduire la Perversion !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 31 janvier à 15:05, par Pousbilla
      En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

      D’accord en partie. Mais je crois que se sont les femmes elles mêmes qui doivent refuser de se laisser traiter en marchandise ou comme des animaux que l’on amène a une foire après une embouchure. De plus, je ne vois pas de grande différence entre cette activité et celle "Miss Bim-Bim" qui avait été fortement critiquée et finalement interdit par le Ministère en charge de la femme

      Répondre à ce message

    • Le 31 janvier à 15:48, par Claude
      En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

      Pour une fois je suis de ton avis
      On ne peut pas se permettre de tout copier
      Sinon cette pratique est loin de notre identité culturelle.
      Quand on fait la publicité d’un produit, c’est pour qu’il soit convoité par le maximum de personnes. Alors, est ce que la publicité que vous faîtes de nos sœurs peut-elle aboutir à autre chose ?

      Répondre à ce message

    • Le 26 février à 19:49, par Marie
      En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

      Kôrô Yamyélé, je lis souvent vos réactions et vos réponses ne m’ont jamais déçue mais cette fois la, waille, je suis choquée que vous condamniez cette pratique de miss quoi quoi quoi parce que les djihadistes n’approuvent pas ! Personnellement, je déteste cette même pratique, mais pour les raisons superficielles et sexiste que la pratique encourage, non parce que les djihadistes trouvent ça haram ! Si on va commencer à donner raison au carnage djihadiste parce que leurs partisans trouvent une chose haram, on est dans de beaux draps parce qu’alors le monde entier devrait devenir islamiste extrémiste, etc etc. Donc pardon, vous ne voulez pas soutenir, même un tant soit peu, la plateforme destructrice djihadiste. Vous et moi ne sommes pas d’accord avec les ignorants et cupides qui produisent ces show et nous secouons nos têtes parce que les filles, ignorantes et vaines, font vivre ces shows. Mais nous n’allons pas pour autant commettre des actes terroristes meurtriers vis à vis de ces gens (ou du pays) pour les "discipliner et réduire [leur] perversion".

      Merci !

      Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 09:30, par Une maman
    En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

    Vraiment.... Trouvons autre chose sur le volet culturel pour nous faire voir. Sinon ça là, je m’interroge sur les apports de ce genre d’élection. Autrement dit, qu’est-ce que les filles gagnent ? le promoteur lui il gagne sans doute. Mais mes filles, vous gagnez quoi ? Dites moi ce que ce genre d’activité vous apporte.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 10:21, par Esaïe 1er
    En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

    C’est de l’abomination.Arrêtez ça.Comment vous pouvez demander aux filles d’aller à l’école,d’apprendre à gagner leur vie par le travail et leur demander en même temps des dénuder pour marcher devant des hommes et des caméras de télé ?.Dites -moi quelles valeurs vous leur enseignez ? Comment peut -on dire à une fille de se respecter et lui demander de marcher presque nue en publique ? Qui d’entre vous aimerait que sa fille ou sa soeur marche nue au milieu de prédateurs sexuels tapis dans l’ombre ?.Revoyez votre copie.Ces comportements ne font pas partie de nos valeurs africaines. Réunissez les filles pour leur donner des formations dans différents corps de métiers utiles pour la nation burkinabè.Montrez leur le bon chemin.Le chemin du combat et de la lutte car la vie est un combat.Montrez leur le chemin de la sagesse,du bon sens et de la vertu plutôt que de leur demander de s’humilier de la sorte.Jeunes filles vous n’êtes pas obligés d’aller vous ridiculiser pour gagner votre pain.Travaillez,creusez,fouillez ...c’est dur mais vous allez réussir.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 10:29, par lemarabout
    En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

    Ce sont les organisateurs de ces cérémonies or éducation qui poussent nos sœurs à la prostitution.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 10:55, par CS
    En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

    La vraie beauté qui soit est celle de l’âme et de l’esprit et non du corps qui est passagère. Mes sœurs, on est vraiment belle que d’esprit et d’âme et non du corps, alors ne vous laissez pas flatter de la sorte. Cela ne vous donne réellement aucune valeur.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 11:18, par Halte à l’humiliation de la femme !
    En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

    Si la ministre a fait arrêter miss bim-bim, où est-elle pour miss université ? En dehors de regarder des fesses et des cuisses comme le dit le premier intervenant, qu’est-ce que cela nous apporte ? Pourquoi pas un concours de la plus laide ? Pourquoi pas un concours de celle à la cuisse légère ? Qu’on nous débarasse définitivement de toutes ces betises qui n’honore en rien nos mères et nos soeurs. Pourquoi une femme doit-elle exhiber son corps devant un public pour recevoir de l’argent ? Pourquoi une fille doit-elle defiler avec un slip et un soutien gorge devant des hommes qu’elle ne connait pas juste pour un chèque ?

    Madame la ministre, Monsieur le Président, la femme burkinabè n’est pas un objet qu’on denude pour decider de si elle belle ou pas. Arrêtez nous ça. Et que ceux qui veulent voir des femmes nues aillent sur les sites spécialisés. Nos soeurs ne sont pas des p.tes !!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 11:32, par July
    En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

    D’accord avec les prédécesseurs. Dans la précarité, il faut savoir choisir les activités qui tendent vers un développement durable au lieu de miner ceux qui sont au piédestal du bien être. Demander nous si vraiment ces maigrichonnes sont les plus belles et on vous repondra

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 12:06, par toutpetit
    En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

    Lorsque Miss bim-bim a été supprimé, j’ai dit que c’est bon mais ma soif n’était pas suffisamment étanché car j’attendais les autres Miss. Messieurs et Mesdames du ministère qui avaient supprime Miss bim-bim, réveillez vous deh car miss çala il faut supprimer l’organisation aussi. On vous attends.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 13:02, par Wendmi
    En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

    Un peuple travailleur qui cherche à sortir du joug de la pauvreté ne devrait pas cautionner ce genre d’exhibitionnisme

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 15:00, par Thién
    En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

    Arrêtez cette dépravation des moeurs !
    Nous n’allons pas continuer à suivre les autres pour les suivre ?
    Ce raccourci est trop facile et il ne faut pas l’encourager !

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 15:36, par boudguineur
    En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

    Je veux juste que l’on me dise la différence avec "Miss bimbim" qu’ils ont interdit.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 17:26, par lecorbeau
    En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

    J’esper que madame la ministre de la promotion de la femme enverra des policiers pour déguerpir les organisateurs ainsi que les vieux pervers qui viendront regarder des petites filles défilées presque nues

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 08:59, par Adji
    En réponse à : Miss universités 2017 : Les 20 présélectionnées sont connues

    Au lieu de prendre ses 2 ou 3 millions pour aider les pauvres ou les blessés( de linsurection , du putch manqué) ou encore payer des materiels pour nos agents de securité, et pourquoi pas dans les centres de santé ; ect. on se permet de jeter toute cette somme dans miss université. En plus la miss aurait 250.000 par mois, Hé ! il ya trop à faire avec cet argent.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés