Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Droits humains : Le Réseau des parlementaires burkinabè pour les droits humains adopte son plan d’action 2017-2020

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Justine BONKOUNGOU (Stagiaire) • mardi 24 janvier 2017 à 23h15min
Droits humains : Le Réseau des parlementaires burkinabè pour les droits humains adopte son plan d’action 2017-2020

Ce mardi 24 janvier 2017 se tient à Ouagadougou, un atelier de validation du plan d’action 2017-2020 du Réseau des parlementaires burkinabè pour les droits humains (RPBDH). Ce plan d’action servira de référentiel d’action aux députés membres du réseau durant la 7e législature.

C’est le 18 octobre 2016 qu’a été mis en place le Réseau des parlementaires burkinabè pour les droits humains (RPBDH). Il « s’est assigné comme mission de favoriser la prise en compte des droits humains dans le cadre de l’activité parlementaire et d’instaurer un dialogue et une concertation féconde entre le Parlement et les acteurs externes autour des problématiques de droits humains », rappelle le député Jacob Ouédraogo, président du RPBDH.

Pour donc mener à bien leur mission de défense et de promotion des droits humains, les parlementaires membres du réseau ont jugé nécessaire de se doter d’un plan d’action de quatre ans élaboré avec le soutien technique et financier du National Democratic Institute (NDI) et de l’USAID. Ce plan devra guider leurs actions durant la 7e législature afin d’atteindre les objectifs assignés au réseau. Parmi ces objectifs :

- la promotion et la protection des droits humains par une approche globale et intégrée ;
-  la contribution au renforcement des capacités des parlementaires sur les questions de droits humains en vue de contribuer à une législation favorable auxdits droits ;
-  l’établissement des relations avec des réseaux d’autres parlements ainsi qu’avec des institutions nationales ou internationales ou des acteurs de la société civile poursuivant les mêmes buts ;
-  les échanges avec les partenaires sur les meilleures pratiques parlementaires en faveur de la promotion et de la protection des droits humains.

L’atelier de Ouagadougou sera donc l’occasion pour les acteurs gouvernementaux et la société civile présents à l’atelier d’apporter leurs contributions pour l’amélioration du plan d’action du RPBDH.

Le ministre en charge des droits humains, René Bagoro présent à la cérémonie d’ouverture, s’est réjoui de la mise en place de ce réseau. Comme il le souligne, « Voir que les parlementaires, au-delà donc du vote des textes et au-delà du contrôle de l’action gouvernementale ont mis un réseau en place pour essayer d’accompagner tous les acteurs des droits humains, acteurs gouvernementaux, acteurs de la société civile ; pour nous c’est un apport très important qui va nous permettre de faire en sorte que les droits humains au Burkina Faso connaissent un essor plus intéressant. »

Même son de cloche de la représentante du NDI au Burkina, Aminata Kassé qui rappelle par ailleurs au réseau qu’il « aura à mener une cause noble, celle de s’assurer que les valeurs fondamentales, essentielles au développement de sociétés stables, capables de vivre en sécurité et en paix les unes avec les autres sont effectives. »

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : La corruption a la peau dure, plusieurs secteurs éclaboussés
Gestion foncière au Burkina : La direction générale de l’urbanisme enregistre 307 communes et 63 villages lotis
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 7 de Ouagadougou inauguré
Bourse agricole 2022 : Afrique verte propose une analyse des enjeux et des défis de la sécurité alimentaire
Malnutrition chronique et insécurité alimentaire au Burkina Faso : Les deux maux sont en régression selon IPA
Jugement des comptes de gestion au Burkina : La Cour des comptes outille ses membres
Empowering women in politics : Un nouveau programme pour le renforcement des capacités des femmes en politique
Collecte de sang à l’ASCE-LC : Au moins 200 agents et partenaires donnent leur sang
Utilisation d’internet et des réseaux sociaux au Burkina : Des femmes et des jeunes de l’arrondissement 11 sensibilisés
Burkina : La police municipale, la douane et la police nationale, le trio de tête des services les plus corrompus en 2021
Employabilité de la jeunesse au Burkina : Société Générale Burkina Faso à cœur ouvert avec les jeunes diplômés
Burkina Faso : L’engagement des volontaires magnifié
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés