Maison de la miséricorde : Le Cardinal Philippe Ouédraogo offre un repas communautaire aux personnes vulnérables

dimanche 22 janvier 2017 à 22h49min

Dans le cadre de ses activités, la Maison de la miséricorde a offert un repas communautaire à des personnes en situation difficile, le samedi 21 janvier 2017 à Dassasgho. La cérémonie à connu la présence effective du Cardinal Philippe Ouédraogo, Archevêque métropolitain de Ouagadougou, initiateur du projet. Le Maire de la ville de Ouagadougou, Armand Pierre Roland Béouindé était également présent.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Maison de la miséricorde : Le Cardinal Philippe Ouédraogo offre un repas communautaire aux personnes vulnérables

En cette matinée du samedi 21 janvier 2017, des personnes vulnérables, à savoir des enfants de la rue, des vieilles personnes de Sakoula, de la paroisse St François d’assise, St Camille, de Dassasgho et la paroisse de Kamsonghin, avaient le sourire aux lèvres. La Maison de la miséricorde a fait œuvre utile en leur offrant un déjeuner dans l’enceinte de ses locaux, à Dassasgho.

Les bénéficiaires de ce repas ont reçu chacun une assiette pleine de riz au gras bien assaisonné et doré de morceaux de viande. Le tout accompagné de boissons et de bananes comme dessert. Premier du genre, ce repas communautaire, servi dans une atmosphère conviviale, a été initié dans le but de lancer un appel fort et un rappel pour tout homme de bonne volonté à trouver une place dans son cœur pour le pauvre et les souffrants. Prières et chants ont été les temps forts de la cérémonie.

Pour le Cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou, cette œuvre de charité répond à l’appel du Christ. « Jésus a dit dans l’évangile, j’avais faim et vous m’avez donné à manger. J’avais soif et vous m’avez donné à boire. En actes, nous essayons de faire ce que le seigneur lui-même veut. Il veut que nous puissions être attentifs à ceux qui ont faim, ceux qui ont soif. Vous voyez le maire, l’évêque nous mangeons avec les enfants de la rue. C’est beau ! Nous ne sommes pas plus qu’eux, c’est la même humanité. C’est cela que nous voulons promouvoir », a-t-il indiqué.

De ce fait, la Maison de la miséricorde se veut un lieu où les personnes vulnérables bénéficieront d’une attention, d’une écoute ainsi que de l’aide de leurs frères. Et la cérémonie de ce jour marque le début de cette œuvre importante. « C’est comme une première pierre qu’on pose mais cela va évoluer tout au long de l’année pour être vraiment au service de notre peuple », a assuré son éminence Philippe Ouédraogo. Fruit du jubilé de la miséricorde décrété par le Pape François et qui s’est tenu du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016 dans toute l’Eglise universelle, la Maison de la Miséricorde a vu le jour grâce à la contribution de l’archidiocèse de Ouagadougou.

Le président du Conseil paroissial des laïcs de la paroisse notre Dame de Fatima de Dassasgho, de son côté, plaide pour les enfants de la rue. « C’est suite à des difficultés avec leurs parents ou autres motifs qu’ils se sont retrouvés dans la rue. Nous avons un devoir de pouvoir les ramener au sein de l’église, de leurs familles », a-t-il insisté. C’est la raison pour laquelle, ils ont été associés à ce déjeuner.
C’est dans la bonne ambiance, qu’organisateurs et invités se sont donné rendez-vous l’année prochaine.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés