Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • samedi 21 janvier 2017 à 00h00min

Le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) a reçu les militaires radiés suite aux mutineries de 2011. Le président Benoit Kambou et ses collaborateurs ont recueilli leurs témoignages sur ce qui s’est ‘’réellement’’ passé. Leurs versions seront confrontées avec celles de la hiérarchie de la grande muette, avant que des propositions ne soient faites.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

Certains militaires radiés ne cessent de dénoncer l’injustice dont ils ont été victimes en 2011. Bon nombre d’entre eux clament leur innocence dans la mutinerie qui a valu leurs radiations des forces armées nationales.

« Nous avons décidé de les écouter, les entendre, recueillir leurs doléances et plaidoiries afin d’étayer notre dossier. Parce que dans les dossiers que nous avons examinés, toutes les informations ne sont pas au point. En les écoutant, on reçoit quand même quelques informations qui nous permettent d’aller de l’avant », a précisé le président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN), Benoit Kambou.
Il est donc demandé à chaque militaire de passer à la barre, et ‘’vider ‘’son cœur.
L’ancien sergent-chef Sountong-Nonma Valentin Ouédraogo témoigne, après avoir passé deux ans et six mois en prison, avant que la justice ne l’acquitte.

« C’est un chef qui m’a mis dans cette histoire. Parmi tous les sous-officiers, il n’y a pas quelqu’un qui pouvait s’arrêter devant les jeunes pour leur dire de ne pas faire. J’ai fait deux ans et six mois en prison avant qu’on ne me dise de quoi on me reproche. A la confrontation avec les officiers, personne n’est venu. C’est le colonel Serge, adjoint à la gendarmerie qui est venu. La justice m’a acquitté, mais jusqu’à présent je suis au chômage ».

Il est donc venu rendre son témoignage devant le HCRUN. L’ancien sergent-chef demande au conseil de se pencher sur leur situation, depuis lors délétère. « Il y a nos collègues qui sont morts, par manque de soin. Nous ne pouvons pas comprendre cette injustice. Des cousins des officiers qui ont pillé sont toujours dans les rangs, nous avons leurs noms.

Pour Hervé Tapsoba, porte-parole des militaires radiés en 2011, aucune des radiations des 566 militaires n’a suivi la procédure en la matière. « C’est après la radiation que certains ont été poursuivis. Juridiquement c’est arbitraire. Les textes militaires prévoient d’abord un conseil de discipline, mais avant il faudra des enquêtes. Le conseil statue et c’est à l’issue de cela qu’on transmet le dossier en justice avant qu’une décision ne soit prise ».
Lui et ses camardes attendent donc que le HCRUN traite leurs dossiers. « S’il y a lieu de réparer, réhabiliter ou réintégrer, qu’il puisse le faire. Notre souci c’est la justice et la vérité. Une fois que c’est fait, on pourra parler de la suite à donner… » , a-t-il indiqué avant de poursuivre qu’il ont déjà demandé pardon à la population sur ce qui s’est passé.

Selon le président Benoit Kambou, des témoignages recueillis auprès des militaires, il sera procédé à la vérification des faits. « S’il faut entendre la hiérarchie, nous l’entendrons », a-t-il dit. Il précisera également que le pouvoir du HCRUN consiste à faire des propositions, des solutions et le régime décidera.

Va-t-on vers la réintégration des militaires radiés ? « C’est très tôt de parler de réintégration. On n’a pas fini de les entendre et écouter l’autre partie (Ndlr. la hiérarchie) », a répondu Benoit Kambou.

Après les militaires radiés, le HCRUN recevra les policiers également radiés, les travailleurs déflatés, et les victimes de l’insurrection.

En rappel, le Haut conseil de réconciliation et de l’unité nationale a reçu 5065 dossiers, pour tenter d’apporter des solutions. Il doit rechercher et situer les responsabilités de crimes ou toute autre violation de droits humains à caractère politique non encore élucidés de 1960 à 2015. L’institution a également pour mission de proposer des suites susceptibles de guérir les traumatismes subis par les victimes et ayants droits, en veillant au traitement des réclamation et en décidant des modalités de réparation des victimes ou ayants droits.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 janvier à 23:43, par do
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    Eh !!! payez leur leurs droits si y al ieu. sinon on ne veut plus de ces délinquants dans notre armée. jamais.Ils nous ont volé, violé nos soeurs religieuses, tué nos frères et soeurs, bloqué l’économie pendant des jours, terni l’image du pays, narqué la population et les autotorités et aujourdhui vous parlez de réintégration. On ne vous pas. et d’ailleurs qui vous a pardonnés. Vous êtes des faux militaires, indisplinés,improductifs, viloeurs, voleurs, cambrioleurs, on ne vous veut pas. on n’est prêt à vous donner vos droits (si droits il ya), mais plus de n’importe quoi dans notre armée. Si les autorités le font, ils verront la recrudescence de l’incivisme. On ne vous veut pas. N’est ce pas vous qui êtes aller frapper Simon COMPAORE à l’époque ? On est où là ? Vous êtes radiés, un point un trait.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 07:51, par Kelemassa
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    Le HCRUN est entrain de blaguer les militaires et autres personnes ayant perdu leurs emplois. Combien de recours ont déposés devant les différentes instances de ce pays sans solutions ? La méchanceté des responsables de l,administration du BURKINA est connue. Si vous ne voulez plus les intégrés leur corps d,origine, il y a les ministères des sports, de la jeunesse, de l,emploi, du travail, de l,action sociale et bien d,autres pour les recevoir et leurs permettre d,avoir un revenu mensuel afin de subvenir à leurs besoins. Même le président Roch la réponse n,a pas pu répondre, c,est pas vous ........

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 07:52, par biiga nonga a tinga
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    si on arrive pas à mettre des textes claires dans ce pays, nous allons toujours constater ces actes.il y a des gens qu’on nomme et ils usent de leur pouvoir pour foutrent le désordre exploiter les gens.quand tu es un premier responsable tu dois peser le pour et le contre avant de prendre une décision.il faut qu’on revoie la question de la sous traitance ,sinon la pauvreté ne peut pas diminuer l’inégalité va s’accroître.l’économie restera tel.c’est quand on a un bon revenu qu’on se permet de dépenser , en ce moment l’argent circule.si je travaille et qu’on doit me payer100000f ,et que y a eu sous traitance je me retrouve avec 40000f moi qui fait le travail.c’est une injustice , et voulez que la pauvreté diminue.la plus part des sociétés de gardiennage, manutention etc évoluent dans ce sens et c’est des sociétés qui appartiennent aux responsable des sociétés qui préfèrent la sous traitance que le recrutement direct.il faut que le gouvernement revoit ça qu’on permette à celui qui fait le travail de pouvoir vivre paisiblement.si c’est 100000f qu’on doit lui payer qu’au moins il arrive à avoir 70000f.c’est l’état qui permet tout ça

    Répondre à ce message

    • Le 21 janvier à 23:06, par Le juste
      En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

      par biiga nonga a tinga, tu es hors sujet mais tu as vu juste et tu as raison de soulever ce problème qui touche des milliers de jeunes comme toi et de moins jeunes. Tes remarques sont justes et tes propositions aussi sont très pertinentes.
      Votre cri du cœur interpelle le ministère de la fonction publique, du travail et des lois sociales, de même que les syndicats des fonctionnaires de la fonction publique et du privé, la Coalition des organisations contre la vie chère, les mouvements et autres organisations de défense des droits de l’homme etc. Le patronat doit également examiner la question et rappeler les sous-traitants à l’ordre.
      Les clients chez qui vous êtes places pour le gardiennage doivent être informés de la situation et exiger que les sous-traitants améliorent vos conditions de et de travail, car la qualité des services que vous pouvez leur rendre en dépend. En effet, il n’est pas admissible qu’on envoie une personne faire le travail très difficile et extrêmement risquant comme le vôtre, sans lui assurer un salaire assez motivant. Je me rappelle qu’en 2005 ou 2006, des responsables de plusieurs organisations ont exigé que les vigiles qu’ont leur envoie soient inscrits à la CNSS et aient au minimum 80 000 Frs CFA comme salaires, mais la prime que ces organisations versaient aux sous-traitants par vigil étaient d’environ 120 000Frs par mois.

      Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 07:53, par steve
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    Le Burkina a besoin de tous ces fils et filles pour la reconcialation nationale. Les injustices commises par des burkinabe au détriment d’autres burkinabes doivent etre réparées. Ceux ci est aussi une lecon de tolérance du peuple car certains militaires avec l’arme au point se comportaient comme des apatrides se dressant contre le peuple dont il avait la mission de protéger, jouant aux heros oubliant que c’est le peuple qui a payé un lourd tribu pour leur éducation, formation et emploi.Notre histoire nous rattrape tous. Un militaire sans formation idéologique et politique est un criminel en puissance disait THOM SANK.Vous l’avez honteusement tués pour quelques billets de francs et vous reclamer aujourd’hui justice. IL a porté seul la responsabilité du dégagement des enseingnants en 1984 mais qui est responsable des radiations des militaires et policiers apres 1987. Le militaire a une mission particuliere et doit etre republicain ceci demande de la dignité, de la probité et un sacrifice jusqu’a l’ultime. Les dealers et d’autres délinquants déguisés en tenue militaire et arpentant honteusement les sillons de notre vaillante armées n’ont plus leurs places, ils peuvent rejoindre leur cinique patron en RCI ou meme y prendre la Nationalité. Malheur, Malédiction,Mépris a ceux qui baillonnent leur peuple.Paix et Justice au Faso,

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 08:07, par SIDPAWETTA
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    2011 C’EST PAS LOIN ET LE PEUPLE EST TEMOIN DE CE QUI S’EST PASSE.
    ERREUR UN MILITAIRE PEUT ETRE RADIE SANS PASSE PAR UN CONSEIL DE DISCIPLINE.
    BEAUCOUP DE CES RADIES SONT PASSES DEVANT LE TRIBUNAL MILITAIRE ET BEAUCOUP ONT RECONNU LES FAITS QU’ON LEUR REPROCHAIT..REVOLTE... DETENTION ILLEGALE D’ARMES DE GUERRE...VOLS....VIOLS...INDISCIPLINE CARACTERISEE ..ET ILS ONT PRIS DES PEINES DE PRISON.
    AUSSI BEAUCOUP DE TRAITRES QUI ONT PRIS ACTIVEMENT PART A CETTE REVOLTE ONT NIE LES FAITS DEVANT LE TRIBUNAL ET ONT ETE ACQUITES.
    JE SUIS D’ACCORD QUE LE FILET N’A PAS PRIS TOUT LE MONDE.
    J’INVITE LE HCRUN A S’INFORMER AVEC LA JUSTICE MILITAIRE

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 09:49, par kenichi
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    A mon avis, il ne faut pas les réintégrer dans leur corps initial...Car, non seulement, on ne pourra plus sanctionner quelqu’un dans le futur mais aussi cela pourrait entraîner un règlement de compte avec cette hiérarchie corrompue ... cependant, je pense qu’on pourrait les reverser dans le VADS pour assurer une bonne circulation routière ou dans les eaux et forêts.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 10:00, par YAMEOGO
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    Le HCRUN serait il le dindon de la farce ? Quand personne ne veut prendre ses responsabilités, c’est à cette institution qu’échoit le dossier. Un dossier si simple et si compliqué ! Pourquoi tant d’injustice par manque de professionnalisme ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 12:12, par sac
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    Complexe comme dossier qui va faire jurisprudence un peu comme les reclamations des juges qui ont été accordées et tout le monde reclame aujourd’hui en faisant référence à eux. Quand le medecin est en greve il arrete de soigner ; quand le juge est en greve il ne siege plus ; quand le professeur est en greve il arrete de donner les cours,... et quand le militaire en greve il fait quoi ? Chacun utilise son materiel de travail pour faire pression... mais, mais mais...

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 14:10, par UNE
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    vous voulez une réintégration pour encore nous violer, nous qui n’avons rien fait.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 14:21, par Mninda05
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    Franchement ,le Président du HCRUN Mr KAMBOU n’est vraiment pas sérieux . C’est de l’acier que vous avez à la place du cœur ou quoi ? Des gens qui souffrent depuis 5 ans, avec avenir de leurs enfants en pointillé et tout ce que ce monsieur trouve à leur dire c’est de patienter ,patienter et toujours patienter . Quand même on m’avait dit que ce monsieur est administrativement très lourd dans l’action .Maintenant j’y crois .Honnêtement avec des réponses pareils face à des gens en difficultés ,il faut bien convenir que ce Kambou n’est pas à sa place .

    Répondre à ce message

    • Le 22 janvier à 20:27, par Le juste
      En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

      Mninda05, je comprends votre impatience, mais sachez que le HCRUN n’a aucun pouvoir de decision. Il doit ecouter les uns et les autres, analyser froidement les informations recues et formuler des recommandations, Et c’est ce que Mr Kambou a fait comprendre aux militaires radies. meme si le HCRUN avait le pouvoir de decision, il ne pouvait pas trancher sur la base des seules declarations des plaignants. Il faut egalement entendre la hierarchie militaire que les plaignants accusent de leur avoir applique des sanctions arbitrares. Souffrez que le HCRUN prenne le temps necessaire pour faire son travail comme il se doit.

      Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 15:23, par Cheikh
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    Quant à moi, je me perds face à toute cette floraison d’institutions. Je croyais que le HCRUN avait pour priorité d’intervenir au plus haut point, pour réconcilier les actuels gouvernants avec ceux d’hier. Car le problème fondamental du Burkina réside dans le conflit politique entre les partisans de l’ancien pouvoir et ceux présentement en poste ! Quant aux autres micro-conflits , qu’on ne saurait dénombrer, pourquoi ne pas plutôt les attribuer à la compétence du médiateur du Faso ? La question qui me taraude alors l’esprit, c’est de savoir entre le HCRUN et la Médiature, qui devrait logiquement faire quoi ? A ce rythme-là, ne lâcherait-on pas la proie pour l’ombre, en s’attelant à vouloir commencer d’abord par le superflu ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 16:13, par Le Berger Sahelien
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    La hiérarchie est une mafia, prête à utiliser des mensonges pour se disculper. C’est cette même mafia là qui a pillé les primes alimentaires des soldats jusqu’à ce qu’ils se voient obligés de sortir exprimer leur colère ds la rue et ça a débordé. Tout ce que ces gens diront devant le HCRUN ne sera rien d’autre du mensonge. demandez leur se fournir des PV de conseil de discipline et ils vous diront que c’est secret militaire. Ces délinquants sont à la base tous les problèmes dans l’armée et n’ont jamais été inquiétés. Dites moi pourquoi l’armée n’a jamais gagné un procès face à un militaire. parce que les décisions sont prises selon les émotions des qui font tjs fi de la loi et du règlement militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 12:06, par Moi
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    Mais le peuple Burkinabé oublit vite des, sachiez que le Diable est rusè ; si pendant 5 annees ces hors la loi n’ont pas trouver autre chose a Faire c’ est qu’ il y ’a probleme a leur niveau. C’ est pas au Burkina que des soldats sont radies pour indicipline mais les interessés ne se promaine pour arceller les autorites. Les regles dans l’arme sont clair et ils le savent bien. Le peuple n’ai pas pret a vous donné une autre opportunite de se Faire bailloné et violé. DONNEZ LA CHANCE AUX JEUNES RECRUTS, ILS LE MERITENT MIEUX QUE VOUS.

    Répondre à ce message

    • Le 24 janvier à 00:30, par impunité
      En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

      Attention le Haut Conseil veut ouvrir la voie à l’impunité tant décrié . Vous ne pourrez plus punir un délinquant sous quelque forme que ce soit. On veut légaliser le crime à jamais . Ces gens dans l’armée encore ?? Mais qui a donc violé, volé et pillé ?? Ils n’ont qu’à les désigner ils se connaissent tous ils les connaissent. Demander quoi à la hiérarchie militaire ? La hiérarchie a fait son travail et vous voulez mettre sur eux ces délinquants drogués. Qui ne connait pas celui qui parle(ancien prisonnier au micro) dans son quartier et même dans sa famille ha !!! ?? Pas de réconciliation avec nos bourreaux. Vous voulez créer des problèmes au nouveau CEMGA et à toute la nation si vous les reprenez. Voyez ce qui se passe à côté de nous :suivez mon regard ; vous êtes prévenus.

      Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 00:49, par impunité
    En réponse à : Les militaires radiés à la barre du Haut conseil pour la réconciliation

    Voulez vous légaliser l’impunité ?? Ou c’est pour créer des problèmes au nouveau CMGA ?? Pas de réconciliation avec nos bourreaux !!! Ils n’ont qu’à désigner ceux qui ont violé, pillés volés et terrorisé le peuple . Ils se connaissent tous . Qui ne connait pas le voyou (au micro) dans le quartier ou même dans sa famille à Naab Puugo ?? Reprnez ces gens et tous les délinquants vont réclamer la liberté et le pays deviendra ingouvernable comme près de chez nous .Demander quoi à la hiérarchie militaire ? Elle a fait son travail avec courage et vous voulez mettre ces voyous sur leur dos ? Je comprends car on disait que ces voyous son constitués d’enfants ratés des Hommes du pouvoir . On vous voit venir. Roch soit vigilant car c’est ta chute on prépare .Au moins Blaise avait été courageux et nous avait défendu en son temps.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés