Les responsables des services juridiques à l’école du Conseil constitutionnel

LEFASO.NET | Par Nicole OUEDRAOGO • jeudi 19 janvier 2017 à 19h52min

Le Conseil constitutionnel a organisé ce jeudi 19 janvier 2017 à Ouagadougou, une rencontre au profit des responsables des services juridiques de la Présidence du Faso, du Premier ministère et de l’Assemblée nationale. Objectif, outiller les acteurs sur le bon fonctionnement des institutions républicaines.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Les responsables des services juridiques   à l’école du Conseil constitutionnel

« Il était nécessaire que ceux qui sont chargés de conseiller juridiquement les différentes personnalités (le président du Faso, le Premier ministre et le président de l’Assemblée nationale) connaissent les différentes procédures devant le Conseil constitutionnel, son rôle et comment le Conseil constitutionnel peut faire en sorte que ces institutions marchent au mieux » a noté Kassoum Kambou, président du Conseil constitutionnel.

Ainsi, au cours de la présente rencontre, les participants vont se pencher sur la procédure de promulgation des lois et les conséquences du défaut de promulgation, l’importance de la publication des lois au Journal Officiel. Aussi, des thèmes relatifs au rôle du Conseil constitutionnel dans la procédure de révision de la constitution, le contrôle des opérations référendaires et les différentes procédures seront développés au cours des travaux.

Chargé du respect de la constitution, des principes de l’Etat de droit et de la démocratie, le Conseil constitutionnel a un rôle essentiel, a précisé le président de l’institution, Kassoum Kambou. « C’est une rencontre importante pour le Conseil constitutionnel » a-t-il signifié, expliquant que l’institution a un rôle juridictionnel, celui de rappeler au législateur constitutionnel, « qu’au-dessus de lui, il y a la constitution, les traités, les accords internationaux que le Burkina a ratifiés et chaque fois qu’ils votent une loi, ils doiventveiller à ce que ces principes et ces textes suprêmes soient respectés ».

Et le président du Conseil constitutionnel de préciser qu’au-delà du respect des textes, l’institution a également pour rôle de veiller au fonctionnement des institutions républicaines.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés