Hôtel maternel de Ouagadougou : Papa Noel était avec les pensionnaires

LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • mercredi 18 janvier 2017 à 18h15min

L’hôtel maternel de Ouagadougou a célébré en différé la fête de fin d’année à travers l’organisation d’un arbre de noël, ce mercredi 18 janvier 2017, dans ses locaux à Ouagadougou. Cette cérémonie a été une occasion pour la Fondation Zida pour le Burkindi et la Mutuelle des travailleurs de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB) d’offrir des vivres aux pensionnaires.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hôtel maternel de Ouagadougou : Papa Noel était avec les pensionnaires

Aujourd’hui 18 janvier 2017 marque la fin de l’année 2016 à l’hôtel maternel de Ouagadougou. Une structure publique qui accueille en régime internat des enfants privés de famille âgés de 0 à 15 ans et des jeunes filles en difficulté âgées de moins de 18 ans. A cet effet, une fête a été organisée à l’intention des pensionnaires. Cette fête de fin d’année se veut une occasion pour les enfants de se réjouir comme tous les autres enfants.

C’est aussi, le lieu pour ces derniers de se rendre compte de l’amour des « tanties et tontons » de la structure ainsi que de celui des partenaires. Ce sont entre autres, Joseph Keller, Budnooma, les enfants du Mandé, Dunes aventure. Récital, ballet, cirque et défilé ont été les temps forts de cette fête. Le moment tant attendu fut la remise symbolique de cadeaux.

« L’arbre de noël a été célébré en différé parce que c’est aujourd’hui que les tontons et tanties ont eu le temps à consacrer aux pensionnaires », a expliqué le directeur de la structure, Salifou Younga. Ainsi, il a traduit sa joie de célébrer avec eux le énième arbre de noël de l’hôtel maternel, mais le tout premier pour lui. Dans la même dynamique, M. Younga a salué le travail et l’engagement du personnel qui, dit-il, est débout nuit et jour malgré les conditions de travail souvent difficiles, pour satisfaire autant que faire se peut, les pensionnaires de l’hôtel.

Des défis à relever

Aux pensionnaires, le directeur a souhaité une bonne fête et certifié le soutien de tout le personnel. « Nous sommes là pour vous servir et nous ne ménagerons aucun effort pour faire de votre vie au sein de cette structure la plus merveilleuse possible », a-t-il assuré. Toutefois, malgré leur volonté de venir en aide aux orphelins et autres enfants vulnérables, la structure rencontre des difficultés qui empêchent son bon fonctionnement.

La structure faisant désormais partie de l’Institut d’éducation et de formation professionnelle, l’hôtel maternel compte aujourd’hui plus de 50 agents et abrite près de 70 pensionnaires âgés de 0 à 17 ans pour une prévision plafond de 50 pensionnaires. « Chaque jour pratiquement, on envoie des enfants et comme c’est une structure publique, c’est difficile de refuser un enfant », ajoute le directeur, soutenant que les soins des enfants et l’alimentation constituent également un casse-tête chinois pour la structure. C’est pourquoi, il a plaidé auprès de l’Etat, des individus en passant par les ONG, associations et les familles pour satisfaire les besoins des enfants.

Des partenaires volent au secours de la structure

Son appel n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. La Fondation Zida pour le Burkindi qui œuvre depuis 2015 pour donner le sourire aux tout-petits en situation de détresse, a laissé parler son cœur à l’endroit des pensionnaires à travers un don de vivres composé d’habits, de lait, de sucre, de savon, e couscous, de sardine, de biscuit et des couches. Elle a été suivie dans son élan par la Mutuelle des travailleurs de la RTB. Pour le président de la mutuelle, Jean Roger Batiobo, l’initiative de l’hôtel maternel entre en droite ligne de leur politique.

La représentante des pensionnaires, Larissa Bienvenue Tapsoba, pour sa part, a saisi l’occasion de la cérémonie pour remercier les organisateurs. « Nous remercions tous ceux et toutes celles qui ont bien voulu organiser cette fête au profit des enfants en difficulté et en particulier, nous les orphelins de l’Hôtel maternel. Que Dieu tout puissant vous accompagne tout au long de cette année 2017 et que vos projets se fortifient », a-t-elle dit.

A l’issue de la cérémonie, enfants, encadreurs et invités se sont retrouvés autour d’un repas communautaire.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés