Policiers radiés : « Nous n’avons jamais menacé de dévoiler des secrets militaires », dixit Arnaud Francis Kinané, chargé de communication des 136 policiers radiés

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • jeudi 19 janvier 2017 à 00h01min

Arnaud Francis Kinané, chargé de communication des 136 policiers radiés suite à la mutinerie de 2011 était dans les locaux du Faso.net ce mercredi 18 janvier 2017. Il dit être venu démentir les propos des personnes les accusant sur les réseaux sociaux et sur certains médias de vouloir « dévoiler des secrets militaires ».

Policiers radiés : « Nous n’avons jamais menacé de dévoiler des secrets militaires », dixit Arnaud Francis Kinané, chargé de communication des 136 policiers radiés

Lefaso.net : Présentez-vous s’il vous plait.

Arnaud Francis Kinané : Moi c’est Kinané Arnaud Francis, le chargé à la communication des policiers radiés.

Lefaso.net : Qu’est- ce qui vous a amené dans nos locaux ce matin ?

Kinané : Je suis là ce matin parce que nous avons constaté ces deux jours que sur les réseaux sociaux et même sur les ondes, notamment dans une émission interactive (…), que les policiers radiés et les militaires radiés menacent de dévoiler des secrets militaires s’ils ne sont pas réintégrés. Je viens donc au nom des 136 éléments radiés de la police pour démentir cela. Nous n’avons jamais tenu ces propos. Et d’ailleurs, nous n’avons pas de secrets militaires.

Nous avons manifesté le 10 janvier 2017 devant la direction générale de la police parce que tout simplement c’est là-bas qu’est née notre radiation. Nous avons adressé des messages à une dizaine de commissaires que nous connaissons et qui bloquent notre dossier. Ils sont passés par des manœuvres politiques en 2011 pour nous faire radier injustement. Ce sont ces mêmes commissaires que nous indexons et nous leur demandons de revenir s’asseoir pour passer encore par leur manœuvre politique pour régler notre problème.

Nous n’avons pas de problème avec le Président du Faso, ni le ministre de la sécurité parce qu’ils n’étaient pas présents quand on nous radiait. Mais cela ne veut pas dire que le Président du Faso et le ministre de la sécurité n’ont pas leur mot à dire. Nous les appelons à prendre leurs responsabilités, à prendre une décision responsable. Le Président du Faso est le père de la famille burkinabè. Dans une famille quand les enfants se battent, c’est le papa qui doit être le médiateur. Donc nous lui demandons de prendre ses responsabilités pour que les éléments puissent rejoindre les rangs parce qu’on ne peut pas construire le pays en marginalisant d’autres Burkinabè.

Lefaso.net : Que reprochez-vous exactement à la dizaine de commissaires dont vous avez parlé plus haut ?

Kinané : Le comité ad-hoc chargé d’auditionner les éléments et qui a décidé de notre radiation était composé de commissaires que nous accusions de piller nos perdiems, mais aussi de mauvaise gestion du personnel de la police. Certains mêmes avaient été limogés suite à la mutinerie de 2011. Nous pensons donc que notre radiation est un règlement de compte parce que nous avions dénoncé leurs agissements.

Lefaso.net : Après votre manifestation du 10 janvier 2017, avez-vous été reçus par les autorités ?

Kinané : Le 10 janvier, nous avons été reçus par le directeur de la police. Après cela, c’est le ministre de la sécurité qui devait nous rencontrer le 12 janvier, mais jusqu’à maintenant où je vous parle, nous n’avons pas eu de réponse. Nous avons aussi été reçus par le chef de file de l’opposition vers qui nous sommes allés pour expliquer les vraies causes de la mutinerie policière. Nous lui avons aussi apporté les preuves de notre innocence parce que nous crions à l’injustice. Après lui, nous avons été convoqués par le Haut conseil de réconciliation nationale avant-hier dans l’après-midi (16 janvier 2017 ndlr). Le dossier est donc là-bas. Nous profitons d’ailleurs de votre micro pour les remercier et aussi leur demander de rester eux-mêmes et de ne pas se laisser manipuler.

Lefaso.net : Un dernier mot ?

Kinané : Je voudrais appeler les 136 policiers radiés à rester sereins et à toujours prouver qu’ils sont dignes. Nous demandons à la population de rester calme et de continuer à nous soutenir, parce que nous ne sommes pas là pour faire du mal à qui que ce soit. Par contre, nous sommes prêts à défendre la nation, à lutter aussi contre le terrorisme au Burkina Faso.

Entretien réalisé par Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Messages

  • Aucun peuple ne sourient ici ! Vous êtes des frondeurs,des violeurs de soeurs religieuses, des voleurset cambrioleurs de commerces. on ne vous plus dans les rangs de la police. Etd’ailleurs mal pouvez vous faire à qui ? Rendez-vous à la justice.

    • Monsieur ou Madame DO ! Etes vous sûr de ce que vous avancez ? si vous avez connaissance d’une victime, ne se reste qu’une seule personne, violentée, violée ou cambriolée par ces policiés, nommée là ici et rapidement s’il vous plait ! qu’ils ont refusé de se soumettre aux ordres de leurs supérieurs hiérarchiques je ne dis pas non, mais qu’ils ont violé, violenté ou cambriolé des populations je n’en suis pas certain !

    • Merci Foll, il ne faut pas confondre militaire et policier. Monsieur ou Madame DO confond militaire et policier. Ce sont des militaires qui ont causé les casses et les viols. La manifestation violente des militaires a eu lieu à la seconde sortie des militaires dont le fer de lance était composé de militaires du RSP. Cela a été couronné par la fuite du Président. Combien ont été radié de cette unité RSP avant sa dissolution ? Ceux qui ont été radiés étaient en fonction ou en formation ?

    • LES POLICIERS n’ont pas commis les actes dont vous parlez. Ce sont les MILITAIRES,combien de fois doivent ils vous dire ? Ils n ont même pas quitté leur commissariat. De grâce sachons discerner l ivraie du blé ! J habitais Gounghin à l époque les militaires sont venus par 3 fois saccager 2 boutique devant notre porte, une des magasins appartenait à une parente d une personnalité

  • il faut les reintegrer et les envoyer au nord. au moins ils auront une occasion de nous prouver qu ils sont motives et professionnels

  • Faites attention quand vous voulez vous exprimer pour que le peuple vous écoute.
    Ces policiers mutins ne sont pas sortis de leur camp. Ils ont juste tiré plusieurs coups de feu en air. je ne les défends pas car je suis pas de leur corps. je veux que le peuple connaisse la vérité rien que la vérité. Nous étions tous à Ouagadougou. on connait le corps qui a le plus pillé.

  • FRERES RADIES K LE BON DIEU VOUS AIDE TOUS. C’EST PARCE K VOUS ETES DES FILS DE PAUVRES K VOUS AVEZ ETE RADIES SINON POURKW NE PAS AUSSI RADIER LES ELEMENTS DU RSP ? K LE BON DIEU VOUS AIDE.

  • Peuple du Burkina, devons nous croire que les radiés (Policiers et militaires) sont fous pour revenir demander la réintégration si il n’y a pas de la vérité dans ce qu’ils disent ?
    Si tous ce beau monde était effectivement malfaiteur, tous ou beaucoup d’entre eux allaient s’intégrer avec un groupe de militaires assassins (genre certains qui sont en jugement). Ils ne sont pas allé grossir les rangs d’un quelconque groupe depuis la chute de Blaise. Cela explique qu’ils sont plus propres que ce qui a été dit sur eux.
    Je pense humblement qu’il faudra que nos autorités écoutent ces gens là. Les écouter ne veut pas dire prendre partie pour eux, mais chercher à comprendre pour résoudre et éviter les mêmes bêtises.
    Chers tous peut être que ces militaires et policiers ont été radiés par ce que après sondage il refuseraient de suivre certains groupes ; il faut lire l’histoire de notre pays depuis les radiations puis revoir les CV des militaires et policiers radiés. Peut être que faisant cela, nous comprendrons ; on ne monte pas un coup avec un homme qui surement refusera de nous suivre. Pire, si on le sait capable de contrer efficacement, on lui cré des problèmes avant d’entreprendre.

  • Pourquoi n’est pas les réintégrer vu la situation sécuritaire du pays et les envoyé pour protéger nos frontières.

  • « Nous demandons à la population de rester calme et de continuer à nous soutenir, parce que nous ne sommes pas là pour faire du mal à qui que ce soit. Par contre, nous sommes prêts à défendre la nation, à lutter aussi contre le terrorisme au Burkina Faso »
    Ne bernez pas les gens « ton nina pougamè ». Au lieu de demander pardon à la population que vous avez violentée, vous demandez qu’elle vous soutienne. Vous dites que vous n’êtes pas la pour faire du mal. Si c’est le mal, vous l’avez déjà fait en 2011 et si vous lisez la définition du terrorisme vous verrez que ce que vous avez fait en 2011 n’est rien d’autre que du terrorisme. Vous êtes même pires que des terroristes et vous prétendez lutter contre le terrorisme. On ne sent même pas un changement en vous lorsque vous vous exprimez. De grâce, sachez faire profil bas et reconnaissez que vous avez violé la loi et vous vous êtes exposés à sa rigueur.

  • Certes, ils ont péché ; je pense qu’ils ont bien assimilé la leçon ; à nos autorité de leur donner une seconde chance,car étant tous pécheurs. "Soyons sel et lumière"

  • je ne defend ces policiers radiés mais il faut reconnaître qu’il n’ont pas pillé la population ni violé des soeurs réligieuses.Ils ont dérangé la quiétude des populations à un moment donné, ils se sont révoltés contre leurs chefs,ils ont cassé, pillé leurs bureaux et emporté de matériels dans certains commmissariats.qu’est ce qui peut justifier la commission de ces actes ? Quelle est la part de responsabilité de leurs chefs ? y a t-il des règlements de compte oui ?ou non ?

  • Nous pensons que votre appelle sera entendu par le haut cours de réconciliations.Que Dieu bénis le BURKINA !!!!!

  • Mon cher, vous aviez une très mauvaise politique de communication. Vous laissez n’importe qui prendre la parole et dire n’importe quoi. Sinon moi j’ai suivi la semaine dernière un des votres dire que vous n’êtes plus du corps donc non astreint au secret. Il a dit que dans les prochains jours ils pourraient dire certaines choses. Il faut mieux vous organiser, ne pas faire des menaces mais faire profil bas. Même si vous n’aviez pas violé, certains parmi vous l’ont fait. dans l’impossibilité de les saisir on decide alors de punir tout le monde se qui est normal.Je veux bien qu’on vous prenne mais est ce après vous d’autres ne le feront pas en sachant qu’ils seront repris ?. Beaucoup de courage car je ne vois pas votre lutte aboutir. Si la transition n’a rie dit et le président Rock n’a fait pas une priorité car étant considéré comme de l’indiscipline ; Vous aviez "gâté notre nom" avec ça en violant des religieuses et des femmes mariées en mission dans les hotels

  • En Réponse à Do l’internaute n°1 qui écrit "Vous êtes des frondeurs,des violeurs de soeurs religieuses, des voleurset cambrioleurs de commerces. on ne vous plus dans les rangs de la police. Etd’ailleurs mal pouvez vous faire à qui ? Rendez-vous à la justice." Tu peux en citer un exemple de vol, de viol ou tout autre acte de vandalisme commis par ces révoqués ?J’attend ta réponse.
    Nous sommes dans un pays de jungle où tout le monde veut manger tout le monde.
    Quand la population est analphabète dans sa majorité elle confond l’armée à la Police/ la Défense à la Sécurité/les Militaires aux Policiers.

    Bonne chance à ses fils de la nation sacrifiés pour le statut particulier de la POLICE.

  • Hummm !on aura tout vu dans ce pays la ! Policier aussi parle de secret militaire ? Vous vous pouvez dire quoi en terme de secret militaire ? Plaidez pour votre reintegration et laissez le peuple en paix.

  • que dieu bénisse le Burkina Faso et nous éloignes des pensés « néfastes » car chacun de nous est responsable d’une manière ou d’une autre.certes beaucoup d’entre eux ont déconné mais leur écoute serait aussi une solution pour eux .cela les a beaucoup servi comme leçon mettons les a l’épreuve

  • A moins que je ne me trompe, je crois que pour le cas des militaires RSP, la justice a demandé que l’on puisse faire la preuve que les militaires RSP pris individuellement ont effectivement tiré ou tué quelqu’un. M’inscrivant dans cette logique, je pense que si la police nationale et l’armée ne sont pas en mesure de prouver que tel policier ou tel autre policer ou encore tel militaire RSP ou tel autre militaire RSP a commis une infraction, alors il faudra les réintégrer.

  • n°2, toi aussi, et s’ils fuient avec nos armes rejoindre les djiadistes au Mali. La Mairie n’a qu’à avoir pitié d’eux et les prendre en réserve comme VADS et nettoyeurs pour les nouveaux échangeurx de tampouy et Dassasgo.

  • Chers enfants, depuis vos réactions et vos doléances et requêtes qui devaient être retenus par nos nouvelles autorités, que ça soit les militaires ou policiers radiés, je vous ai dit dans mes messages de persévérer. Voilà ma vision des choses en tant que votre aîné ou père, même grand-père, car j’aurai bientôt le double de 35, votre âge. Vous étiez radié par un régime dont ses idées étaient fixes et non neutres pour un peuple qui veut avancer avec des idées neutres pour mieux les exploités. Vous aviez eu des idées incompatibles aux idées d’un régime avec des idées fixes, tant dit qu’aujourd’hui, un régime avec des idées neutres compatibles avec une jeunesse assoiffée d’une alternance politique flexible et adaptable pour tous est sur le plateau : Et je me dit que vos requêtes, policiers et militaires radiés par un régime avec des idées fixes, doivent être retenus par le nouveau régime qui est là grâce à la différence d’une jeunesse a la trempe du feu journaliste Norbert Zongo, qui a dit le 31 Octobre 2014, ‘’’Que rien ne sera plus comme avant.’’’ Pour le vieux Ka, vos idées datant du régime Compaoré, étaient en fonction des circonstances environnantes très difficiles pour vous les radiés. Idéologiquement pour Ka avec sa façon de voir les choses, surtout quand il s’agit de notre jeunesse : La façon de penser, de voir les choses, ou de les considérer par chacun, est strictement en fonction de son environnement sociale, ou du système économique qui prédomine a un moment donné : Exemple quand on voyait à BOBO la vie doré des enfants des Salia Sanou, et surtout ceux de nos Barons a Ouaga 2000, comme les vidi, lionceau, et tant d’autres qui avec des messages aujourd’hui qui montrent qu’ils veulent la continuité, et non ce qui va pour le peuple, et je vous comprends. Militaires et policiers radiés, je demande à ceux qui ont foi de servir honnêtement notre pays de persévérer, car leurs requêtes seront retenus par nos gouvernants qui commencent à être compréhensifs a tous les problèmes du peuple.

  • n°13, . Si c’est vraiment eux qui l’ont déclaré, que l’état ne les écoute même pas. Ils n’ont qu’à dévoiler ce qu’ils ont comme secret. Qu’ils soient les 1ers prisonniers qui serviront à la réouverture du Guantanamo du BF à Gampéla, parce que la MACO ou la MACA ne les serviront pas assez comme correction et là ils sauront qu’un homme de tenue quand bien, même dans la souffrance et même s’il faut mourir, doit garder le secret professionnel.

  • VOUS NOUS FAIGUES. IL FAUT ALLER CHERCHER DU TRAVAIL AILLEURS. LA POLICE C’EST PAS LE SEUL BOULOT. VOUS N’ETES PAS ET VOUS NE SERAEZ PAS LES PREMIERS A ETRE VICTIMES D’INJUSTICE. BASTA...SOYEZ DIGNES VOUS ETES DES LACHES

  • Pensez à tous ces milliers de déflattés qui n’ont commis aucune faute et qui se sont retrouvé un matin dans la rue sans aucun recours possible et personne n’en parle. Je pense au cas d’une banque de la place où plus de 200 agents ont été mis à la porte sans aucune forme de procès. Que les policiers arrêtent de se poser en victimes car ils ont quand même posé des actes d’indiscipline très graves même si c’est au sein de votre service. Avez vous imaginé la panique et le désarroi que votre comportement a causé au sein de la population ? Beaucoup se sont dit que si ça tire la où on est sensé allez se réfugier quand il y a danger, c’est que c’est la mort. Je connais quelqu’un qui depuis ces évènements a des problèmes de cœur et est tous les jours en cardiologie. Le problème dans ce genre de crise ce sont les meneurs. Si vous n’avez pas des meneurs réfléchis cela se termine toujours ainsi. Don il faut éviter de suivre aveuglement les meneurs quand ils vous demande de faire des choses qui ne sont pas conformes au règlement intérieur.Si on peut les reprendre c’est bien mais personne ne parle de ce que cela va coûter. Il faut que l’État évite de promettre ce que le budget ne peut pas supporter sinon cela peut dégénérer comme dans un pays voisin

  • Devoiler les Secrets militaires ? Vous etes cadavrez comme on le language de la rue a Abidjan. Pourquoi pas se reorienter sur d autres metiers pendant vos 5ans de chomage ? Vous avez demontre que votre comportement de mutin ne peut plus faire reangager dans ce corps dont l epine dorsale est LA DICIPLINE. Vous ne meritez pas une seconde chance.

    A chaque entreprise humaine ses inconvenients et ses avantages. Se lancer dans une aventure dont vous maitrisez pas les consequences, chacun doit prendre sa part de responsabilte. Quelque soit le regime. C est pas parce que Blaise a fuit que le terrain est libre pour les gardiens des lois de la nations toute entiere, une insulte au peuple burkinabe de requerir cette reintegration dans la police. Car vous avez souiller l image de marque, la crediblite et la confiance surtout en panne irreparable.

  • leurs châtiment a été très grand .nous pensons qu’ils ont bien compris la leçon ,le gouvernement doit revoir le dossier en miséricorde pour leurs familles car elle n’y sont pour rien ;et c’est cette dernière (parents et enfants) qui en souffre plus.bonne chance a vous

  • Tout ce que les policiers radiés demandent, c’est leur réintégration au sein de la police.

    Les militaires RSP, ont fait pire, ont tenté de prendre le pouvoir, aujourd’hui, certains parmi eux sont en fonction à part ceux qui ont fui et ceux en jugement.

    Comparer les fautes. Pendant le faux coup d’état, ils ne se sont pas rangé du coté des RSP.
    leur cas a beaucoup duré. Le Gle ZIDA devait régler le problème avant de partir.

    Le président de l’A.N devra voir leur cas qui est aussi important. Certains disent que si on les reprend, tous ceux licenciés vont poser leurs problèmes et demander à ce qu’on les réintègre.

    Le président Blaise avait repris les enseignants qui avaient été licenciés par le président Sankara, et cela n’avait posé aucun problème.

    Si le président Roc les réintègre ...

    Courage, les policiers radiés, ne désespérez pas

  • On ne saurait ni les défendre, ni de les dédouaner en se fondant sur cette intervention. Car si on revient d’ailleurs sur la page de "lefaso.net" qui mettait en relief la déclaration démentie par ce monsieur, on y découvrirait bel et bien l’identité de l’auteur de cette déclaration. En outre, il faut reconnaître que ce n’est pas du tout bon signe pour elle-même, que cette jeunesse ne sache pas s’adapter aux situations en se reconvertissant. Si bon nombre d’entre nous qui sommes leurs aînés, ont réussi à le faire plusieurs fois face à des opérations de compression, liquidation ou licenciement, il n’y a pas de raison qu’elle ne se montre pas assez virile en en faisant autant. Il faudra bien qu’elle sache également que même une reprise, ne constitue pas une fin en soi, car rien n’est jamais définitivement acquis dans cette vie. Bref, il ne s"agissait ici que d’une façon de parler ! Sinon, rien qu’à bien observer la mine pitoyable et miséreuse de ce monsieur lui même sur la photo, on se rend aisément compte de l’étendue de la souffrance de ces policiers radiés, pour avoir fait de cette reprise une fixation. Alors donc, que les autorités prennent leur doléance au sérieux ! A défaut de ne pouvoir les reprendre ensemble, on pourrait le faire progressivement, dans le cadre d’un plan arrêté de commun accord.

  • Si vous lês integrar aussi tou lês fonctionnaires licencies depois longtemp . Ok faut plutot lês reconvertir en agricultura ET eleveur c está PLUS sage

  • Dans la vie, il ne faut jamais souhaité du mal à quelqu’un, dieu est contre ça. Dieu nous recommande également de faire du bien à ceux qui en ont besoin. C’est pourquoi je demanderai à toutes et à tous de fermer pendant 1mn et mettre ses propres enfants ou frère à la place de ces jeunes désespérés qui ne cherchent qu’à être réhabilités en reconnaissant publiquement leur tord. Qui ne se trompe pas dans la vie ? Tous ceux qui respirent peuvent setromper. Tout le monde sait qu’il n’y a plus de boulot actuellement, et puis tous ceux qui aiment servir sous le drapeau ne sont forcément des gens qui ne peuvent pas avoir d’autres boulot, je jure que parmi eux il ya des gens qui n’aiment que l’uniforme, c’est leur amour, sans cela, ils vivent malheureux. Soyons tolérants envers nos enfants, soutenons les et plaidons leur cause auprès des autorités afin qu’ils retrouvent leur boulot et gagner leur pain honettement .Ils pourront très bien servir le pays sur le plan sécuritaire .j’implore l’indulgence de la population, et des autorités du Faso de réhabiliter les policiers radiés qui doivent prouver leur bonne fois à la nation entière. Que dieu nous bénisse et protège le Faso Amen ! N. B:je n’ai aucun parents direct ni d’enfant parmi eux.

  • Arrêtez s’il vous plait de valoriser ces délinquants. C’est quel secret militaire ils ont pour dévoiler ? Tels que ces gens s’expriment maladroitement et de façon arrogante, vous pensez que s’ils en avaient, ces secrets ne seraient pas il y a longtemps dans la rue et les cabarets ?
    Arrêtez de valoriser ces vauriens qui n’ont jamais compris que ce n’est pas avec une arme achetée par l’argent du peuple qu’on rédige une plate forme revendicative.

  • Internaute N27,votre commentaire est clair et limpide, c’est quel secret même ? Ça dissuadera d’eventuelles brebies galeuses. Des pleurnichards comme cela. Si vous decidez de negocier, beh negociez dans le silence.les armes avec lesquelles vous avez tirer et piller appartiennent au peuple. N’importe quoi.

  • Même chose militaire et policiers radiés. Les policiers ont abuser des armes en leur possession. Ils ont tiré et cela met en danger la population. Aussi, savent-ils combien coûte une munition ? Sans compter au traumatisme causé à la population suite aux tirs ! Eh les gars, reconvertissez-vous vite.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés