Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

mercredi 18 janvier 2017 à 23h54min

Dans la nuit du 17 au 18 janvier 2017, un car de transport en commun de la compagnie nigérienne SONEF en partance pour la Côte d’Ivoire a percuté une épave calcinée d’un véhicule en bordure de voie. L’accident s’est produit sur la route nationale N°1, Ouagadougou-Bobo Dioulassso, à DanKari dans la commune de Houndé, localité située à environ 90 km de Bobo-Dioulasso. Le bilan fait état de 10 morts et d’une quarantaine de blessés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

Les autorités administratives se sont immédiatement rendues sur les lieux pour apporter soutien et compassion aux victimes.

Des dispositions ont été prises pour assurer une sépulture aux morts, et pour l’évacuation des blessés au CMA de Houndé et à l’hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso pour y recevoir les soins adéquats.

Le Gouvernement présente ses condoléances aux familles éplorées et souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Il invite une fois de plus les usagers à la prudence et au strict respect du Code de la route.

Le service d’information du gouvernement

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 janvier à 19:15, par vive kogologweogo.com
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    gouvernement mouta moutA,gouvernement diesel,gouvernement qui au lieu se prévenir passe son temps à guerrir.je me rappelle que pas plus tard que hier si je ne me trompe un auditeur à attiré l’attention du gouvernement par rapport à cette carcasse de véhicule calciné sur une radio de la place mais hélas.

    Répondre à ce message

    • Le 19 janvier à 20:48, par "LE VIEUX"
      En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

      C’EST JUSTE ; C’ETAIT LE LUNDI MATIN SUR LES ANTENNES DE LA RADIO DE MOUSTAPHA MAIS RIEN NE FUT FAIT JUSQU’A CE QUE L’ACCIDENT SE PRODUISE AVEC UN BILAN MACABRE DE 10 MOTS ET UNE QURANTAINE DE BLESSÉS. DANS ÇA LES AGENTS DE L’ONACER SE PAVANENT SANS SE SOUCIER ET RIEN N’EST FAIT POUR LIMOGER CE DG DORMEUR. QUEL PAYS ? FRANCHEMENT JE PENSE QUE LE DIABLE EST DANS LA DEMEURE.

      Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 19:55, par Justice pour les victimes
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    Que fait une épave de véhicule calciné au bord de la route ? C’est de la négligence blâmable. Il faut une enquête pour situer les responsabilités. Ce communiqué laconique ne passe pas.

    Répondre à ce message

    • Le 19 janvier à 08:06, par Zabréba
      En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

      Il n’ya aucune nécessité de faire une enquête ici mon frère, j’ai vu cette épave du car le vendredi 13.01.2017 en partance pour Bobo et le dimanche 15.01.2017 à mon retour de Bobo. Les responsables sont clairement désignés : il s’agit de la compagnie TSR (son fondateur bien sûr) qui a obligation d’enlever de la route l’épave de son car qui a pris feu pour défaut d’entretien sûrement et de la compagnie de gendarmerie qui annonce tout de go au JT de 20 h du 18.01.2017 avoir interpellé le responsable local de TSR pour un enlèvement mais sans suite. Si la gendarmerie n’a pas la volonté, en tant que force publique, de contraindre un individu à mettre fin à une situation dangereuse qu’il a créé pour toute la nation (il ya des milliers de personnes qui passent par jour sur cette route et imaginez le nombre de personnes qui ont frôlé ce danger pendant les 6 jours que l’épave est restée sur la route) alors convenez avec moi que le pays est dans une très mauvaise passe. J’ose espérer que les victimes et leurs familles ne diront pas encore "c’est la volonté de Dieu" mais poursuivront en bonne et due forme devant la justice cette compagnie dont la négligence criminelle a non seulement endeuillé ces familles mais foutu le devenir de nombreuses personnes....quelle justice d’ailleurs au regard du cinéma burlesque que ses acteurs nous donnent de voir malgré nous à travers la médiatisation de certains procès (CAMEG, attaque de Yimdi, etc.)

      Répondre à ce message

    • Le 19 janvier à 09:27, par Akhenaton
      En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

      j’ai vu cette épave le samedi et je disais à mes potes que cette épave allait provoquer un accident si on ne l’enlevait et voila.
      Y a trop d’épaves sur cette voie, il ne faut pas attendre un malheur avant de réagir.merci

      Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 07:42, par Mogo
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    Le Gouvernement est entièrement et totalement responsable de cet accident et de ses conséquence (morts, blessés et dégâts divers). Il est inconcevable que cette épave traine au bord d’une route (de surcroit la Nationale n° 1) depuis si longtemps. Ce fut le cas d’une autre épave d’un véhicule qui a trainé le long de cette route. Le ministère des transports doit rendre compte de cette négligence.
    Paix à l’âme des victimes et prompt rétablissement aux blessés.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 08:41, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    - Cet accident est dû à la négligence ! Je me rappelle que quand j’étais de passage à Ouaga pour m’approvisionner, j’ai écouté l’émission interactive ’’Ça va, ça ne va pas’’ du matin sur Horizon FM de Moustapha Laabli Thiombiano, et un auditeur y avait appelé et signalé qu’un car en panne était vraiment très mal garé à cet endroi-là. Et il a demandé aux autorités notamment à l’ONASER de faire dégager vite ce car de ce lieu sinon la conséquence sera grave. Jusqu’à ce que cet accident ait lieu, personne n’a daigné prendre des dispositions, pas mêmes les autorités locales. On aurait pu simplement demander au Délégué du village de Dankari de faire sortir les populations pour trimballer ce car en panne un peu plus loin, que ces morts seraient aujourd’hui en vie.

    Des gens n’ont pas pris leurs responsabilités et ils doivent payer de leurs postes. Si j’étais PM ou MATDSI, j’allais faire enlever de leurs postes le Directeur de l’ONASER, le Haut-Commissaire du Tuy et le Prefet de Houndé, le Commandant de Brigade de Houndé ainsi que le Commissaire de Police de Houndé pour servir d’exemples !

    CONCLUSION : Les parents des morts n’ont qu’à se cohaliser et intenter un procès contre l’État car un auditeur de la Radio que j’ai citée a bel et bien appellé et alerté. On ne peut pas dire qu’au moins un policier ou un agent du MADTSI n’a pas entendu cette alerte. Il y a eu négligence et il faut payer !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 08:45, par laigri
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    PAIX A L AME DES DISPARUS......VRAIMENT TRISTE TOUT CA

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 08:48, par Samando
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    Cette carcasse calcinée a fait plusieurs jours sur place avant que cet accident se produise !!!!Les autorités (Gouverneur, Haut Commissaire, préfet et maire) de la localité doivent y répondre. C’est impossible qu’une épave non signalée demeure autant de jours sans être dégagée assez rapidement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 10:12, par kabalmo
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    Un véhicule qui fait un accident depuis le 12 Janvier et la carcasse traine sur la route entrainant deux accidents, c’est triste. Le gendarme sort à la télé et dit qu’ils ont informé les responsables de TSR pour dégager le véhicule accidenté, je me demande quel est le rôle de l’ONASER. On ne pouvait pas dégager la carcasse et adresser la facture à TSR ? Changeons nos manières de faire pour le bien de cette nation au lieu de présenter chaque fois de condoléances à des morts qu’on pouvait sauver à travers de simples gestes de patriotisme.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 10:22, par kabila de gounghin
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    Vous voyez, c’est les trucs comme ça qui chauffe cœur des gens, car depuis le 12 janvier le car de TSR est calciné et personne ne peut dire à ce dernier va enlever ton carcasse maintenat que des gens sont mort gouvernement se lève pour faire communiqué mais c’est Dieu qui va les rembourser leur bien fait

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 10:22, par karambiri
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    Quand prendra fin cette incapacité du gouvernement à respecter et faire respecter les textes en matière de circulation routière et d’occupation de la voie publique. Le vrai problème est l’occupation anarchique de la voie publique et l’incivisme des riverains de ces voies et routes internationales.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 10:52, par JO
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    Pourquoi vous accusez le gouvernement ? que dit le code de route sur un obstacle sur la route ? qui devait signaler l’obstacle avant son enlèvement ? nous devons être irréprochable avant de reprocher aux autres.Sincères condoléances , prompt rétablissement aux blessés, Paix et santé aux Burkinabé.

    Répondre à ce message

    • Le 19 janvier à 17:25, par nabayouga
      En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

      Jo votre message me choque comme si le ministère des transports et de LA SECURITE ROUTIERE n’existait pas. Si le chauffeur ne respecte pas le code la route , qui doit le lui rappeler ? Nos autorités. Apres on viendra pompeusement présenter ses condoléances et dire c’est dieu . Dieu n’est pas responsable de nos dirigeants irresponsables .Le ministère de la sécurité doit payer.

      Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 11:35, par wessono
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    que leurs âmes reposent en paix. et que dieu protege le burkina faso

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 13:04, par suchus
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    Paix aux âmes des disparues et prompt rétablissement aux blessés. Vivement que Dieu nous protège

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 13:33, par Kambou
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    L’autorité peinera toujours à s’installer tant que chacun voudra à tout prix conserver son nid d’enrichissement.Et,dans ce cas bonjour le désordre et bonne arrivée les conséquences au sein de la population innocente. Jacksonyahoofr034@gmail

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 15:10, par SEWA
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    Le Gouvernement est entièrement et totalement responsable de cet accident et de ses conséquence (morts, blessés et dégâts divers). Il est inconcevable que cette épave traine au bord d’une route (de surcroit la Nationale n° 1)
    La police municipale dispose d’un camion pour évacuations des ces type d’épave pour quoi ne pas demande ce service ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 18:15, par Tinto
    En réponse à : Accident sur l’axe Ouaga-Bobo-Dioulasso : Le gouvernement en appelle à la prudence

    Quelle est la mission exacte du Ministère des transports et de la Sécurité Routière ? En plus c’était sur la route du village du Ministre. J’ai constaté que ce pays est rempli d’irresponsables, personne ne fait du bien à personne, c’est l’argent seulement qui compte même si des vies humaines vont partir en fumée.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés