Chefferie Traditionnelle : L’Ambassadeur des Etats-Unis au Burkina, Andrew Robert Young, chez le chef d’Issouka

dimanche 15 janvier 2017 à 13h45min

Profitant d’une visite à l’Université de Koudougou, le nouvel Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique, Andrew Robert Young, s’est rendu chez le chef d’Issouka, Naaba Saaga 1er, avec sa délégation, pour découvrir la tradition burkinabè. Audience solennelle et visite du musée RAYIMI ont marqué cette activité.

Chefferie Traditionnelle : L’Ambassadeur des Etats-Unis au Burkina, Andrew Robert Young, chez le chef d’Issouka

Dès leur arrivée, le nouvel Ambassadeur Andrew Young et sa délégation ont été accueillis par Patrick Rossi, Directeur du Musée RAYIMI et les chefs de zones de Issouka, devant le parvis du Palais Maasmè. Après cela, les invités sont directement conduits au palais pour l’audience. Avant le début de l’audience, l’hôte est invité à boire l’eau de l’étranger’’ et le Zom-kom (c’est ainsi en pays mossi qu’on reçoit un visiteur).

« Naaba, je suis là pour apprendre et comprendre certaines choses que j’ignore de la tradition du Burkina Faso. Et j’ai saisi cette opportunité pour découvrir et vivre cette facette de la culture avec mes collaborateurs » a lancé le représentant du pays de l’oncle Sam. Le chef d’Issouka, Naaba Saaga 1er, s’est dit satisfait de cette approche de Monsieur Young. Au nom de ses ancêtres, il lui a souhaité un bon séjour dans notre pays avant de lui offrir un coq blanc. Le visiteur et sa délégation ont également remis un présent au chef au cours de cette symbolique rencontre.

L’audience terminée, Patrick Rossi a accompagné l’Américain et sa délégation à découvrir un pan de l’histoire des premiers habitants de Koudougou, les conditions dans lesquelles ils vivaient, les premières infrastructures économiques de la ville de Koudougou notamment la Voltex dans le temps, l’implantation des religions dans la localité et autres.. Tout ceci à travers une visite guidée au musée RAYIMI.

Le représentant américain a tenu à arroser l’arbre que son prédécesseur, Tulinabo Mushingi, a planté et qui devient l’arbre du gouvernement et du peuple americain. Andrew Young a confié qu’avant sa venue au Burkina Faso, il a eu plusieurs séances de travail avec Tulinabo Mushingi qui lui avait parlé d’un arbre qu’il a planté à Koudougou chez le chef d’Issouka. ‘’C’est un plaisir et un honneur d’être reçu par Naaba Saaga 1er, de connaitre à travers cette audience et ces entretiens, les traditions du peuple Mossi et notamment celui de la ville de Koudougou et découvrir ainsi les valeurs pour lesquelles, elles sont connues et respectées à travers le monde. Cette visite m’a permis de comprendre l’importance de la chefferie traditionnelle dans la résolution de certains conflits. Cela montre leur importance pour bâtir un tissu social paisible’’ a affirmé Andrew Young.

Selon le chef d’Issouka, il est à retenir que Andrew Young a un respect pour les traditions contrairement à certaines idées qui font croire que les traditions ne sont que l’affaire des Africains. Et cette visite est la marque de l’amitié et de respect de la tradition. ‘’J’ai remarqué également qu’il écoute beaucoup et celui qui écoute ne se trompe pas, celui qui écoute, réussit. C’est un ambassadeur qui va certainement réussir et nous ne souhaitons que le renforcement des relations entre les deux pays’’ a renchérit le locataire de Maasmè, Naaba Saaga 1er. Quelques mots laissés par Andrew Young dans le livre d’or ont mis fin à cette visite.

Sabouna OUEDRAOGO
Communication
Chefferie d’Issouka

Messages

  • Bonjour SABOUNA, c’est propre ! Il est sur les traces de Tulinabo Mushingi. L’administration est une continuité ! Andrew Young est venu arroser le manguier planté par Tulinabo Mushingi ! Quel symbole ! Merci encore Sabouna pour ce rendu !!! Ton frère du village....

  • Merci de recevoir l’ambassadeur des etats unis dans votre palais.A dire vrai, il n’est pas venu au hasard.Le chef Naaba saaga 1er est un homme humble et petri de sagesse dans ses choix pour regner.
    Loin de la politique , il assume sans ambage son role de garant des traditions léguées par ses aieux.Que puisse dieu lui donne longue vie et que vous soyez le reflet des autres chefs coutumiers.
    Suivez mon regard ,ou certains s’embourbe et c’est des problèmes.

  • Voilà, quand le ministère de la culture des arts et du tourisme se montre incapable de mettre en valeur le patrimoine Koudougoulais, un homme se lève et démontre qu’avec du courage et de la volonté, on fait plus qu’avec des réunions et de l’auto-satisfaction.
    Toutes mes félicitations au Naaba Saaga premier et à toute son équipe.

  • C’est ça on appelle reportage. Au lieu d’écrire des pages et des pages sans réel contenu. Merci Sabouna le petit moaga

  • C’est bon et c’est humble de la part de son excellence Monsieur l’Ambassadeur, pour mieux orienter son action, il est toujours bon de connaître la société dans toutes ses facettes et Andrew Young a entamé ce travail. Félicitations et bonne chance dans votre diplomatie.

  • Mais le president Donald Trump a demande a tous les ambassadeurs nommes par Obama de rentrer au USA avant le 20 janvier date de son investiture.il faut aller valider ta place avant de revenir commencer le travail.Trump a decide de demanteler le reseau Obama pour construire son propre reseau.Il ya chef et chef car le chef de issouka est un fonctionnaire international .Peut-etre que c’est une visite d’adieu comme vient de le faire le colonel mushingi le specialiste en ecoute telephonique.

  • War : Travailler dans un organisme international ne fait pas du travailleur un fonctionnaire international. Le sceau "international" au sein du Système des Nations Unies est réservé à ceux qui ne sont pas embauchés dans leurs propres pays. M. YAMEOGO, est un homme sage, pétri de talent, mais fait partie du personnel local ou national recruté au sein du SNU.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés