La Société Burkinabé de Droit Constitutionnel a fait le bilan de la transition

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • vendredi 13 janvier 2017 à 20h15min

Le Burkina Faso a récemment connu une phase critique de son processus de démocratisation et de développement pendant la transition. C’est pour dresser le bilan de la gestion juridique, politique, économique et sociale de cette phase que la Société burkinabè de droit constitutionnel (SBDC) a consacré sa dernière journée de réflexion en 2016 à cette thématique.

La Société Burkinabé de Droit Constitutionnel a fait le bilan de la transition

L’objectif de la SBDC dans cette séance a été de faire le point de cette étape historique de l’évolution politique et constitutionnelle de notre pays, afin de pouvoir en tirer les leçons et expériences pour une meilleure gouvernance et un meilleur gouvernement des Hommes au Burkina Faso. C’était le jeudi 29 décembre 2016 à Bobo-Dioulasso.

C’était une journée remarquable, sur un thème d’intérêt national, sous les auspices de la SBDC, désormais prestigieuse par ses analyses constitutionnelles et ses multiples contributions au débat politique et scientifique dans notre pays. En l’occurrence, c’est sous la responsabilité scientifique du Président de la SBDC, le Professeur Abdoulaye SOMA, que l’Action Tank de l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (SBDC de l’UCAO-Bobo) a introduit cette journée de réflexions sur le bilan de la Transition.

Il en est ressorti que globalement la transition a accompli une belle mission, notamment avec le retour à un ordre constitutionnel et politique normal et l’organisation réussie d’élections démocratiques ayant permis d’asseoir les nouvelles autorités publiques. « On a pu aussi déplorer quelques mauvaises options sur certains dossiers, notamment le défaut d’avoir pu faire aboutir l’élaboration d’une nouvelle constitution pendant la transition, malgré les interpellations incessantes de la SBDC, de son président et bien d’autres acteurs » ; a souligné le président de la SBDC.

Sur ce dernier point d’ailleurs, la SBDC souhaite et espère que le processus d’élaboration de la nouvelle constitution de la cinquième république soit conduit en toute objectivité dans l’intérêt suprême des Burkinabè pour ne pas exposer le pays à d’autres zones de turbulences politiques, juridiques et constitutionnelles.

Il fait rappeler que pour l’année 2016, le thème général des journées de réflexion de la SBDC était « la transition politique et constitutionnelle au Burkina Faso ». Ainsi, toutes les journées de réflexion ont porté chaque mois sur un dossier différent de la transition. L’ensemble des réflexions, conclusions et recommandations qui en sont sorties seront bientôt publiées dans le n°2 de l’Annuaire des Réflexions Constitutionnelles de la SBDC, l’ARC, pour les habitués.

A l’issue des débats, le président de la SBDC, le Professeur Abdoulaye SOMA, en guide de la jeunesse SBDC, a donné des conseils pour la réussite des carrières universitaires et professionnelles et a adressé ses meilleurs vœux de bonheur à tous, ainsi que des vœux de stabilité, de sécurité et de développement pour notre cher pays.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés