Revendications sociales : Les syndicats dénoncent des engagements non tenus du Gouvernement

DECLARATION • vendredi 13 janvier 2017 à 20h32min

Ceci est une lettre ouverte des secrétaires généraux des centrales syndicales et syndicats autonomes au Premier ministre Paul Kaba Thiéba.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Revendications sociales : Les syndicats dénoncent des engagements non tenus du Gouvernement

Excellence,

En ce début d’année, l’Unité d’Action Syndicale (UAS) vous présente ses vœux les meilleurs pour 2017. Puisse cette nouvelle année vous apporter, à vous et à votre Gouvernement, la santé, la force et le courage de satisfaire les fortes attentes du peuple burkinabè et respecter vos engagements envers le monde du travail !
L’année 2016 qui vient de s’achever a déçu l’UAS en ce qui concerne la mise en œuvre des engagements du Gouvernement contenu dans le communiqué final de la rencontre Gouvernement / Syndicat de 2015.

Lors des rencontres que l’UAS a eues avec vous le 23 février 2016 et avec le ministre en charge de la Fonction publique le 25 février 2016, vous aviez proclamé que votre Gouvernement ne renierait pas ses engagements. A la rencontre du 18 octobre 2016 au ministère des affaires étrangères, vous avez même proclamé que la plupart des engagements pris par le gouvernement ont été mis en œuvre et qu’au 31 décembre 2016, tous seraient exécutés. Nous avons dû reprendre les engagements un à un pour montrer que bien d’engagements attendaient d’être mis en œuvre. En effet, si certains ont été mis en œuvre avec des insuffisances, comme la loi 081 portant statut général de la Fonction publique, la plupart des engagements n’a pas été exécutée.

Parmi les engagements non tenus, il y a celui relatif à l’IUTS prélevé injustement sur les primes et indemnités servies aux travailleurs du privé et des établissements parapublics.

En effet, le comité pour examiner cette question a effectué plusieurs séances de travail et a fait des propositions. Il a présenté 3 options dans son rapport. Et au cours de la même rencontre du 18 octobre 2016, nous avons clairement signalé que l’option d’étendre le prélèvement au public n’était pas envisageable pour le mouvement syndical ! Malheureusement, l’UAS a été surprise de constater que le Gouvernement a fait inscrire le prélèvement de l’IUTS sur les primes et indemnités servies dans le public dans la loi de finances 2017 adoptée le 15 décembre 2016 par l’Assemblée nationale, sans aucune concertation préalable avec les organisations syndicales sur cette question.

Pour nous, l’esprit du dialogue social commandait que les résultats des travaux du comité bipartite soient soumis aux deux parties avant toute décision, surtout que le choix opéré par le gouvernement est contraire à l’esprit de la revendication formulée par l’UAS.

Par la présente, l’UAS vient protester contre cette attitude du Gouvernement qui s’éloigne de la promotion d’un « dialogue social fécond » qu’il ne cesse d’évoquer à chaque rencontre, et qui dans la pratique fait le contraire. Pour le simple respect des partenaires syndicaux et au nom de la qualité du dialogue social voulue et tant souhaitée par lui, le Gouvernement devrait s’abstenir de tels actes susceptibles de mettre à mal le dialogue social, ce qui obligerait la partie syndicale à prendre ses responsabilités.

Par ailleurs, l’UAS fait remarquer, avec regret, que les engagements relatifs à la relecture du Code du travail, à l’extension des conventions collectives des systèmes financiers décentralisés et des transports, ainsi que celui concernant les réflexions sur la mise en place des permanents syndicaux, ont tous été bloqués par l’hostilité du patronat, sans que le Gouvernement ne prenne ses responsabilités ! Pourtant, ces engagements – de même que l’adoption du nouvel arrêté sur la retenue pour fait de grève « en examen sur la table du Gouvernement » depuis juin 2016 – dont les nouveaux délais de mise en œuvre avaient été fixés pour le 30 juin 2016, ne devraient connaitre qu’un « léger retard », selon une correspondance du ministre de la Fonction, du Travail et de la Protection Sociale en date du 28 juin 2016 !

Enfin, la non tenue jusque-là de la rencontre annuelle Gouvernement / Syndicats de l’année 2016 achève la longue liste des engagements non tenus pour l’année 2016. Cette rencontre annuelle, sensée se tenir au cours du dernier trimestre de chaque année, avait été annoncée par le gouvernement pour décembre 2016.

Excellence monsieur le Premier Ministre, l’UAS vous interpelle particulièrement afin que vous reconsidériez vos relations avec le mouvement syndical et les mesures que vous envisagez de manière unilatérale (ce qu’aucun gouvernement allemand n’aurait fait, si l’on fait référence à vos propres propos), au risque d’une détérioration du climat social.

Paul KABORE

Président De Mois des Centrales Syndicales
Secrétaire Général/ ONSL

Siriki DRAME

Président De Mois des Syndicats Autonomes

Secrétaire Général/ SYNATIC

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 janvier à 21:01, par aaa
    En réponse à : Revendications sociales : Les syndicats dénoncent des engagements non tenus du Gouvernement

    Et la suite , si rien n’est fait ,vous n’en dites rien ! Votre attitude n’est pas clair ;vous êtes complices du non respect des engagements pris par le PM.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 07:03, par Lavie
    En réponse à : Revendications sociales : Les syndicats dénoncent des engagements non tenus du Gouvernement

    Donc c’est l’UAS qui est allé dire au gouvernement que les indemnités et primes des fonctionnaires ne sont pas frappées d’lUTS et ce dernier a "yelai " (ouvert) ses yeux pour taxer tout mon revenu comme dans le privé. Voilà maintenant que je suis dans les problèmes. Mon salaire va baisser. Bravo, vous avez réussi.
    " Faut pas fâché hein, nous amuser"

    Répondre à ce message

    • Le 14 janvier à 10:53, par pardon
      En réponse à : Revendications sociales : Les syndicats dénoncent des engagements non tenus du Gouvernement

      MONSIEUR LA VIE vous êtes plutôt la mort car vous lisez de travers et ne comprenez rien. la revendication est que l’on exonère le privé. je ne peux pas vous expliquer tout sur le net. participez aux activités syndicale et vous comprendrez

      Répondre à ce message

      • Le 14 janvier à 22:04, par Lavie
        En réponse à : Revendications sociales : Les syndicats dénoncent des engagements non tenus du Gouvernement

        Je demande pardon à Pardon et l’inviter à analyser ce passage de la publication :
        ’’ Malheureusement, l’UAS a été surprise de constater que le Gouvernement a fait inscrire le prélèvement de l’IUTS sur les primes et indemnités servies dans le public dans la loi de finances 2017 adoptée le 15 décembre 2016 par l’Assemblée nationale, sans aucune concertation préalable avec les organisations syndicales sur cette question".
        La revendication du syndicat a été d’exonérer les salariés du secteur privé du prélèvement d’IUTS sur les indemnités et primes à l’image du public pour une question d’égalité devant la loi. Cependant, cette égalité pouvait être respectée de deux manières :
        - la suppression de la taxation des indemnités et primes du secteur privé pour rejoindre le secteur public ;
        - l’initialisation de la taxation des indemnités et primes du secteur public pour rejoindre le secteur privé.
        Selon votre écrit, le gouvernement a opté pour la deuxième solution à travers la loi de finances 2017. Je vous invite à trouver des arguments et à organiser des séances d’explication par anticipation aux réactions des fonctionnaires quand ces derniers verront que les Indemnités de logement, d’astreinte, de garde ou de technicité sont intégrés dans la base imposable et que leur IUTS a augmenté entraînant la baisse du salaire net. J’aimerai ne pas avoir raison.
        Vive le syndicalisme éclairé !
        Vive le Burkina Faso.

        Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 09:57, par Benguiste
    En réponse à : Revendications sociales : Les syndicats dénoncent des engagements non tenus du Gouvernement

    Si seulement les fonctionnaires pouvaient comprendre qu’ils ne sont pas les seuls fils de la nation ! D’ailleurs pourquoi un pays pauvre comme le notre peut se permettre autant de fainéants, de mendiants larmoyants voulant coute que coute nous ruiner. Reduisez leur nombre par 2 et diminuer leur salaire de 25% et s en portera mieux

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 11:25, par cri de coeur 3
    En réponse à : Revendications sociales : Les syndicats dénoncent des engagements non tenus du Gouvernement

    Messieurs les représentants, donc, vous n’avez pas vu la nouvelle grille salariale avant son application ? Vous ne saviez pas que dans cette grille les agents qui sont admis aux concours professionnels de niveau supérieur seront moins rémunérés que leurs promotionnaires restés dans la catégorie initiale ? Bon, on fait toujours semblant de croire à votre bonne volonté et nous comptons surtout sur le Ministre de la Fonction Publique qui a reconnu que cet fait est injuste et mérite une séparation.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 19:08, par Cheikh
    En réponse à : Revendications sociales : Les syndicats dénoncent des engagements non tenus du Gouvernement

    Que ce soit l’UAS, l’ASU ou l’USA, c’est bon maintenant on a tout compris.
    Mais comme cela vous a été dit, calmez-vous d’abord quand même sur le front social. Dès que ce sera possible, on verra aussi votre cas comme tout le monde non ! Alors, quel langage voulez-vous que le gouvernement emploie maintenant ? En tout cas, personne ne peut donner ce qu’il n’a pas, ni même les autorités du Burkina.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés