Vie politique nationale : 2017, une année de « maturité » pour le MPP !

LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO • mardi 10 janvier 2017 à 01h01min

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a tenu dans la soirée de samedi 7 janvier 2017 à Ouagadougou, une session de son Bureau politique national. La rencontre qui a été présidée par le président par intérim du parti, Dr Salifou Diallo, avait à son ordre du jour, les préparatifs du IIème Congrès ordinaire, le point des travaux de la Commission constitutionnelle et les perspectives et, enfin, la présentation des vœux du parti.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vie politique nationale : 2017, une année de « maturité » pour le MPP !

Les 3, 4 et 5 mars 2017 prochains, le parti du « soleil levant » tient son deuxième Congrès « pour se conformer aux statuts du parti ». Instance suprême du parti, ce congrès se tient sous le thème : « La mise en œuvre opérationnelle du programme présidentiel : quelles perspectives et quel engagement ? ».
Dans l’élan de ce rendez-vous, il est préconisé la tenue de conférences provinciales autour des grands thèmes du congrès que sont la situation du parti et la mise en œuvre du programme présidentiel. De ces concertations à l’échelon provincial, sortira une synthèse qui sera soumise au congrès.

Selon le président par intérim du parti, Dr Salifou Diallo, de ce congrès doit ressortir un parti encore plus fort, « fondamentalement unitaire » pour faire face aux défis. Pour lui, l’essentiel est de parvenir à l’accomplissement du programme du Président du Faso ; « l’essentiel, ce n’est pas la lutte de positionnement, les divergences, etc. » (référence faite entre autres aux rivalités constatées dans le cadre des élections municipales). C’est pourquoi il place l’année 2017 sous le signe de « maturité pour le MPP » avec en sus, le renforcement de la formation idéologique. Il s’agit de faire du MPP, un « creuset de victoires. (…). Notre peuple ne nous pardonnera pas d’avoir échoué ».

2016, année d’adversités !

Selon le premier responsable du parti au pouvoir, « au cours de l’année 2016, nous avons affronté maintes adversités …, l’opposition invisible terroriste, l’opposition invisible putschiste, l’opposition invisible de calomnies, l’opposition invisible de déstabilisation ». Il se félicite donc de la mobilisation de ses « camarades militants » sur le terrain de combat malgré les difficultés.

« Depuis sa création, notre parti a su relever les différents défis. Après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, notre parti a remporté successivement les élections présidentielle et législatives, résisté à un coup d’Etat fasciste, remporté les élections municipales et résisté à beaucoup d’avatars », affirme Salifou Diallo, déclarant que le MPP est un parti d’émancipation au Burkina, un parti de démocratie, de masse et d’avenir. « Depuis notre création, on a prévu notre défaite, notre désunion, notre éclatement. Mais, toutes ces prédictions sont tombées dans les oubliettes, parce que nous avons des militants conscients », titille Dr Salifou Diallo.

Le dernier acte de la session du bureau politique national a été la présentation des vœux au président du parti au cours de laquelle, le secrétaire général du parti, P. Clément Sawadogo a revisité les acquis engrangés en 2016 avant de galvaniser les militants à resserrer les rangs pour 2017. L’occasion fut également belle pour réaffirmer le « soutien indéfectible » du parti au Président Roch Kaboré qui, de leur avis, a ‘’su préserver les piliers républicains de l’Etat ‘’, malgré les attaques.
« Au-delà des bavardages de nos adversaires d’en face, le MPP est le seul parti qui a un programme juste, un programme bien formulé et qui correspond aux aspirations du peuple burkinabè », signe le président par intérim du MPP, Dr Salifou Diallo.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 janvier à 14:42, par Poko
    En réponse à : Vie politique nationale : 2017, une année de « maturité » pour le MPP !

    Tous les discours tenus par Salif et les insurgés avant et surtout après l’insurrection tendaient à faire croire que le peuple est devenu mature et a décidé de prendre en main son destin en mettant désormais les gouvernants au pas et en les tenant à l’oeil. De quelle maturité parle Salif Diallo, à moins de vouloir une chose et son contraire ? L’immaturité se manifeste comment pour que le changement se fasse en 2017 ? Comment un peuple rendu mouton et bétail électoral peut-il devenir mature en 2017 ? C’est plutôt aux hommes politiques de murir parce que "Tond ninan poukamê monsan". Ce qui s’est passé au Burkina Faso de 2011 à 2016 est la preuve évidente du manque de culture et de maturité de la classe politique burkinabè et non du peuple. Et, la maturité d’un peuple ne se décrète pas. Depuis le DOP et la révolution, il n’y a plus d’éducation politique mais plutôt une manipulation constante des masses populaires au gré des intérêts des groupes dominants de politiciens. Si les politiciens n’ont pas de maturité politique, le reste du peuple est maintenant conscient et alerte. Faites passez le message Monsieur le PAN.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 21:47, par "LE VIEUX"
    En réponse à : Vie politique nationale : 2017, une année de « maturité » pour le MPP !

    UN PROGRAMME SANS BUDGET ET PRECIPITEMMENT BUDGETISÉ EN PLEINE CAMPAGNE ELECTORALE. C’EST LE BILLET BLEU DE 2000 FRANCS QUI A FAIT LA DIFFERENCE ET NON LE PROGRAMME. MON SALIFOU, IL FAUT CHANGER CAR MEME LE CITOYEN LAMDA EST EN AVANCE SUR VOUS POLITIQUEMENT. VOTRE DISQUE EST RAYÉ ET ARCHIVÉ.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 14:00, par M’nif
    En réponse à : Vie politique nationale : 2017, une année de « maturité » pour le MPP !

    Que Dieu vous bénisse, vous êtes ses créatures . Dites Amen ! et arrêtez de nous divertir.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 15:48, par Cheikh
    En réponse à : Vie politique nationale : 2017, une année de « maturité » pour le MPP !

    On sent ici que "LE VIEUX" n’est rien d’autre qu’un mouchard qui se dévoile ! Sinon pourquoi vouloir guetter d’avance la notification du budget du MPP ? Mais sache "LE VIEUX" que c’est aussi çà la stratégie des gens expérimentés. Surgir toujours où on ne les attend pas et vice versa.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 17:44, par BARABARA Dianda
    En réponse à : Vie politique nationale : 2017, une année de « maturité » pour le MPP !

    Ce monsieur est un fin manipulateur des consciences citoyennes et surtout de la jeunesse burkinabè. Il a fanatisé la jeunesse à travers des OSC instrumentalisées de toute pièce (cf. le CAR avec Hervé OUATTARA) pour assouvir sa soif d’arriver au perchoir de l’Assemblée Nationale et maintenant qu’il est arrivé à ses fins, il ne peut que délirer.
    On s’en fout ! Point barre !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés