Année 2017 : Le PIB souhaite voir la justice se pencher sur les dossiers brulants de l’heure

Ceci est un message de vœux du Parti Indépendant du Burkina (PIB). • lundi 9 janvier 2017 à 15h30min

L’année 2016 vient de s’éclipser avec ses impaires. Elle a été pour le Burkina Faso une année charnière qui a tout de même constitué un nouveau départ après les élections démocratiques de novembre 2015. Empreintes d’espoirs de démocratie, de justice sociale et de relance économique, ces élections s’inscrivent dans l’histoire politique du Burkina.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Année 2017 : Le PIB souhaite voir la justice se pencher sur les dossiers brulants de l’heure

L’année 2016 a connu des revendications tous azimuts mais légitimes des vaillants travailleurs des secteurs public et privé qui ne demandent que l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Année rude pour l’école burkinabè, l’année 2016 a été émaillée de balourdises et d’insuffisances, notamment des cas de violences infligées à l’encontre des acteurs du monde éducatif.

Sur le plan purement sécuritaire, 2016 aura été une année pénible pour notre pays qui a essuyé des attaques terroristes tant au cœur de sa capitale qu’au niveau des zones frontalières. Aussi ému qu’éprouvé par ces bévues, le Parti Indépendant du Burkina (PIB) rend hommage aux innocentes victimes de ces assailles lâches et ignobles, pense aux blessés qui portent les stigmates de cette barbarie. De même il réconforte les forces de défense et de sécurité qui se battent de jour comme de nuit pour assurer la quiétude des populations.

Le PIB salue l’esprit patriotique des Burkinabè qui sont restés soudés face à ces dures épreuves. Ainsi, le PIB appelle les populations à se démarquer de tout extrémisme « qu’il soit radical ou acquis ». Par conséquent, les invite à une collaboration franche avec les Forces de Défense et de Sécurité ( FDS) en vue de mieux contrer tout acte malveillant.

Le PIB salue les efforts des plus hautes autorités à ramener la paix sociale au Burkina et espère que la nomination du nouveau Chef d’Etat Major Général des Armées donnera un souffle nouveau aux FDS dans leur combat noble contre le terrorisme. Nous souhaitons que notre armée nationale soit davantage une armée professionnelle, apolitique et apte à faire face aux nouvelles menaces.

Conscient qu’aucun développement ne s’est opéré ni ne saurait s’opérer sans une économie galopante, le PIB retient que la relance économique qui constitue, le socle du progrès social sinon une des attentes fortes des Burkinabè n’a pas encore été réalisée. Nous fondons l’espoir sur les conclusions de la table ronde des bailleurs de fonds du PNDES, tout en émettant les vœux que les différents partenaires tiennent leurs promesses. Le PIB appelle les Burkinabè à se mettre au travail en saisissant cette occasion pour jeter les jalons du développement du pays.

Au plan social, l’équité dans la répartition de la richesse nationale est toujours attendue. En effet notre pays peine à répondre aux aspirations profondes de nombreuses populations qui rencontrent toujours des difficultés d’accès à l’eau potable, au logement, à la sécurité sociale.

Dans le volet éducatif, le système universitaire décrié reste en l’état tandis que le chevauchement des années académiques met les étudiants dans un parchemin incertain. Les choses ne sont pas moins préoccupantes au primaire et au secondaire où ces entités sont gérées par un personnel qui manque de formations continues et qui travaille dans des conditions ardues, à savoir un effectif pléthorique, un manque de matériels didactiques et de manuels.

Au niveau de la santé, notons que les efforts ont permis la gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de 0 à 5 ans. Nous saluons également l’érection de certains dispensaires en Centres Médicaux avec Antennes chirurgicales même.
Des défis restent donc à relever pour un Burkina Faso au potentiel socio- économique fort. Cela ne peut se réaliser sans une union sacrée des Burkinabè.

C’est pourquoi pour 2017, le PIB adresse ses meilleurs vœux à tous les Burkinabè, en leur souhaitant une année dans laquelle ils auront plus accès à des services de santé de qualité, à une école de qualité, à des logements décents et à moindre coût. Pour 2017, le PIB souhaite voir la justice se pencher sur les dossiers brulants de l’heure, autrement dit, ceux qui tiennent à cœur les Burkinabè. Le PIB souhaite que les filles et fils de notre chère patrie fument le calumet de la paix, afin de regarder ensemble vers la même direction pour l’émergence du pays.

Puisse l’esprit de tolérance et l’acceptation de la différence guider nos actions au quotidien.

Excellente année à tous. Que DIEU vous bénisse !

PIB : Intégrité– Prospérité - Equité
Ouagadougou, le 8 janvier 2017
Pour le PIB, Le Président
Maxime KABORÉ

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés