RDC : Enfin, les évêques parviennent à un accord historique

LEFASO.NET | Par Youmali Ferdinand Junior KOANARI (Stagiaire) • dimanche 8 janvier 2017 à 11h25min

Les évêques catholiques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), médiateurs des négociations et piliers du système congolais, ont réussi à trouver un accord politique inclusif et global à la crise congolaise, contrairement à l’Union africaine qui avait obtenu un accord partiel.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
RDC : Enfin,  les évêques  parviennent à un accord historique

Débutées le 8 décembre 2016, les négociations entre la majorité et l’opposition congolaises, sous la médiation de l’église catholique, ont abouti à un accord le samedi 31 décembre 2016. Cet accord prévoit le maintien au pouvoir de Joseph Kabila jusqu’à l’élection d’un successeur lors d’un scrutin devant être organisé fin 2017, en même temps que les législatives nationales et provinciales. Aussi, un nouveau Premier ministre issu du "Rassemblement" sera nommé.

L’opposant historique, Étienne Tshisekedi, présidera le Conseil National de Transition (CNT). Joseph Kabila restera au pouvoir pendant la période pré-électorale et électorale mais ne briguera pas un troisième mandat. Egalement, aucune tentative de révision de la Constitution ne sera entreprise.

Si la CENCO (Conférence Episcopale Nationale du Congo) se réjouit d’avoir trouvé un texte d’accord inclusif entre les parties pour éviter que le pays ne sombre une fois de plus dans une crise, des points ont été laissés en suspens, notamment sur les conditions d’application de l’accord, les délais de prise de fonction du futur Premier ministre, la libération des prisonniers politiques et le retour d’opposants exilés dont Moïse Katumbi.

L’église a alors demandé à la majorité et à l’opposition de faire des propositions sur les conditions de mise en œuvre de l’accord. Le mercredi, 4 janvier 2017, les évêques de la CENCO ont présenté le rapport au Président Kabila, qui les a reconduits dans leur mission de médiation, en vue de trouver une entente sur la mise en œuvre de l’accord ; condition posée par la majorité présidentielle pour sa participation aux négociations sur l’application de l’accord.

L’opposant en exil, Moïse Katumbi, dont le retour d’exil constituait un des points de blocage de l’accord, a confirmé sa participation aux élections de 2017 en tant que candidat via son compte tweeter. Il appelle toutefois à la vigilance sur le respect de l’accord. L’incertitude demeure en effet sur la mise en œuvre de l’accord car, selon la Radio France Internationale (RFI), l’église catholique s’évertue toujours à convaincre les derniers réfractaires à signer l’accord notamment, le Mouvement de Libération du Congo (MLC) et ses alliés du Front pour le respect de la Constitution, qui ont refusé de signer l’accord, dénonçant un « complot contre la nation ».

Youmali Koanari (Stagiaire)
Lefaso.net

Source : jeune Afrique, le monde Afrique, RFI

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 janvier à 17:53, par Mechtilde Guirma
    En réponse à : RDC : Enfin, les évêques parviennent à un accord historique

    Félicitation et bravo, chers pères et dignes Fils de l’Église d’Afrique. Vous nous redonnez de l’espoir et le courage d’avance de nouveau un peu plus au large.

    Merci et Dieu bénisse l’Afrique et par l’Afrique le monde entier.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 09:14, par Ka
    En réponse à : RDC : Enfin, les évêques parviennent à un accord historique

    Oui M. Guirma vous aviez vu juste : Ces missionnaires de le RDC sont des chevaliers de la paix. Par rapport à certains responsables pasteurs de notre pays, partisans des gouvernants prédateurs, ne peuvent égalés même pas à 1% de ce qu’ont fait les missionnaires dans la crise en RDC. Je vous confirme en disant, ‘’’Bravo à ces missionnaires de paix.’’’ La Franchise et la loyauté envers Dieu, prennent toujours le dessus. La vérité crève les yeux, mais ne tue pas. En vérité, ils ont fait du bon boulot ces missionnaires. Que Dieu tout puissant les accompagne dans leurs missions.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 18:08, par Cheikh
    En réponse à : RDC : Enfin, les évêques parviennent à un accord historique

    A moins d’être taxé de nihiliste, je l’avais déjà prédit pour le cas de Jammey. Tant qu’il s’agira encore d’un processus, Kabila fera semblant de se plier à ses étapes. Mais dès qu’on amorcera la période des élections, il provoquera sans doute un blocage encore. Assister aux élections sans y participer, ne constituera-t-il pas à tout prendre la pire des épreuves pour lui ?
    Mais, wait and see !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés