899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

Agence d’Information du Burkina • lundi 9 janvier 2017 à 00h20min

La brigade de recherches de la gendarmerie de Dédougou a saisi 899 peaux d’ânes séchées dans la nuit du 5 au 6 janvier 2017, a appris l’AIB au cours d’un point de presse.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

En provenance de Djibasso, commune rurale de la province de la Kossi (Nouna), un camion frigorifique contenant des peaux d’ânes à destination de Ouagadougou a été saisi par les pandores suite à un renseignement, a expliqué Joseph Dakyo, commandant de la brigade de la gendarmerie de Dédougou.

C’est plus tard que le propriétaire de la cargaison, un commerçant de profession, sera identifié et interpelé pour des besoins d’enquête.

L’intéressé procédait par l’achat et à la collecte de ces peaux auprès des paysans au prix de 25 000 FCFA l’unité et louait un camion pour le transport.

Pour échapper aux différents contrôles, il se faisait délivrer par les services vétérinaires une fiche de salubrité en lieu et place du certificat d’origine et du laissez-passer zoo sanitaire exigés en la matière.

En rappel, suite à l’abattage massif des ânes, le gouvernement burkinabè dans le souci de protéger cette espèce, a pris un décret en 2016, portant règlementation de l’abattage et de l’exportation des asins, des camelins et de leurs produits au Burkina Faso.

Ce décret interdit l’exportation d’animaux, de viande et de peaux des espèces asine, cameline et équine.

Agence d’Information du Burkina

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 janvier à 07:33, par chat à la maison pas en brousse
    En réponse à : 899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

    Bravo à la gendarmerie de Dedougou.
    Dans la Kossi, Précisément à Djibasso le décret n’est pas respecté et les autorités locales : gendarmerie, Police, Douane et eau et foret préfet et maire sont au courant car chaque jeudi jour du marché de Djibasso les peaux sont vendu partout. J’ai fait un tour à Djibasso en décembre dernier et j’ai vu des peau d’ânes en vente partout au marché, certaines étaient même fraiche et puaient. et il y avait justement un acheteur au traits asiatique qui résidait.
    La situation est très grave là-bas. les pauvres paysans sont obligé de veiller auprès de leurs ânes de peur de ne les voir voler la nuit.
    J’espère bien que la gendarmerie de Djibasso et la Douane réagiront désormais vu le vrai travail que leur collègue de Dedougou ont fait.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 10:52, par Yako
    En réponse à : 899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

    Pour moi, ce qui est révoltant dans ce pays est le fait que personne n’a peur de la loi,on légifère à Ouagadougou et les gens ne se sentent pas concernés,pire ils défient l’état en toute tranquillité.Les pouvoirs publics toujours hesitent à s’affirmer,à sanctionner.Oubliant les missions pour lesquelles ils ont été investis.Tous les pouvoirs intermédiaires gouverneur,Haut commissaire,préfet ,maire sont devenus des médiateurs culturels,des évêques et imams laïcs au nom d’un prétendu dialogue social,surtout en province.
    Dans le cas présent,c’est l’occasion d’envoyer un signal fort à l’intérieur du pays Djibasso et autres réalités frontalières.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 10:53, par Parent
    En réponse à : 899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

    Pour plaisanté Il faut véritable que l’Association des Yarsé insurge contre cette pratique qui touchent véritablement compagnon et producteur de lait.

    Pour dire la vérité, merci à la gendarmerie et que va faire les agents des eaux et forêts pour trainer ces braconniers en justice ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 11:04, par Le Vigilant !
    En réponse à : 899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

    Je pense que l’état peut sous -traiter Le volet sécurité asine avec Les dôzos dans cette province et je suis sûr que le décret sera respecté.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 11:09, par droitaubut
    En réponse à : 899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

    Bienvenu les grands débats juridiques !il faudra prouver que ce monsieur était entrain "d’exporter" sa marchandise !

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 14:30, par Djass
    En réponse à : 899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

    Bon faut revoir le decret sinon on dira que cest pour vendre au Burina et les juges vont dire de le liberer car il nexportait pas. mais il faut suivre la suite : a qui il va vendre ? Ainsi de suite jusqu’a savoir ce qu’on fera avec sa au pays ou hors du pays et on vera la suite !

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 19:27, par Cheikh
    En réponse à : 899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

    Dans tous les cas, il faudra que les autorités prennent maintenant ce problème plus au sérieux. Et puis si d’un côté on a 899 peaux, que sont devenus la chair, les entrailles et les membres de ces ânes ? Certainement mêlés quelque part à titre de viande de boeuf ou de mouton au stock de viande commercialisé et consommé dans la localité et ses environs !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 08:12, par Tian
    En réponse à : 899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

    Un camion qui quitte le marché de Djibasso pour aller vers Dédougou marque un arrêt devant la police puis un arrêt devant la gendarmerie de Djibasso. Passez une seule journée à Djibasso, vous apprendrez qu’il y a un abattage inhabituel d’ânes dans la localité et qu’il y a des acheteurs de peaux d’ânes qui payent sans discuter. Tout le département de Djibasso ainsi que celui de Mandouba sont concernés. Bref tout le monde est au courant.
    Voila encore une situation ou il faut une collaboration de tous. Ne demandons pas aux trois policiers assis au bord de la route de régler tous les problèmes. Par contre s’il y a une collaboration entre le conseil municipal, la gendarmerie, la police et le service phytosanitaire , cela donne une union qui fait la force contre certains commerçants parfois puissants. Attention ! aujourd’hui c’est un camion qui passe avec des peaux d’ânes, dans ce contexte d’insécurité ce pourrait être un camion plein d’autre chose. Des signes d’espoir existent : il y a un an le petit détachement militaire à Djibasso passait son temps à jouer aux boules, aujourdh’ui ce détachement est en mouvement permanent sur la frontière et cela est réconfortant, mais il reste beaucoup à faire et chacun a un rôle à jouer. Je termine en rendant hommage aux policiers de Mandouba qui veillent nuit et jour à ce poste qui est à 3 kilometres (vol d’oiseau) de la frontière du Mali - direction Bènèna - San.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 08:44, par Keisha
    En réponse à : 899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

    Ce monsieur n’est pas en situation d’exportation. Ce sont des marchandises qu’il a acquises légalement au prix de 25 000F CFA l’unité. Voici les failles du texte. Il vaut mieux dissuader ceux qui abattent et même qui vendent les peaux au marché au vu et au su de tous . Il faut également décourager sinon réprimer les consommateurs. C’est de cette façon que viendra la survie de ces espèces et pas dans des opérations spectaculaires du genre. Autrement ce commerçant ne risque rien au regard du texte actuel.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 09:44, par Omso
    En réponse à : 899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

    JE SUIS TOUT A FAIT CONTRE CETTE LOI CAR VAUT MIEUX FAIRE CE COMMERCE K D’ALLER VOLER.

    Répondre à ce message

    • Le 11 janvier à 01:04, par agro-zootech
      En réponse à : 899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

      Vraiment un nullard vient de parler dans ce forum ! vous me paraissez nul en biodiversité ! Revoir le cours SVT second pour mieux comprendre ! Les anes sont bien plus que ceque tu penses ! Si vous me permetez je compare la phrase à celles ci - il serait mieux que l’exciseuse fasse l’excision que daller voler- ou - il serait mieux que de tuer tous les hommes pauvres que de lutter contre la pauvrete-
      Wouahi !

      Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 17:29, par vènega
    En réponse à : 899 peaux d’ânes saisies par la gendarmerie de Dédougou

    ça devrait être 900 peaux. Un samo a dû enlever une pour sa soupe matinale...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés