Prévention et gestion des conflits au Yatenga : l’ONG Koom met en place des observatoires

LEFASO.NET | Yann Nikièma • samedi 7 janvier 2017 à 00h30min

L’Association « Koom » pour l’Auto Promotion des Femmes du Burkina Faso (A.K.A.FEM/B F) a lancé un projet pilote de promotion du leadership féminin dans la prévention, la gestion des conflits inter communautaires dans le Yatenga. C’était le 28 décembre 2016 à Ouahigouya sous le parrainage du gouverneur de la région du Nord, Hassane Sawadogo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Prévention et gestion des conflits au Yatenga : l’ONG Koom met en place des observatoires

Face au constat de conflits de tous genres dans les localités, l’association Koom a initié le « Projet de promotion du leadership féminin dans la prévention, la gestion des conflits inter communautaires dans la province du Yatenga ». Pour la phase pilote, les communes de Ouahigouya, Oula, Koumbri Namissiguima, Thiou, Tangaye, Zogoré sont concernées pour la mise en œuvre des activités. La coordonnatrice nationale de l’association Koom Madeleine N. Ouédraogo justifiant le bien fondé du projet a soutenu que le Burkina Faso à l’instar des autres pays du monde est confronté à des troubles.

Dans notre pays ajoutera-elle, des conflits terriens, familiaux, entre voisins, coutumiers, dans les lieux de travail etc, sont des réalités vécues au quotidien au sein des communautés, d’où la nécessité de mettre en place des observatoires dans les communes ciblées afin de contribuer à la résolution des crises.

Des observatoires pour concourir à une harmonisation sociale

Les observatoires pour la paix qui sont déjà mis en place dans les sept communes ciblées seront chargés de veiller, conseiller et essayer autant que possible de prévenir ou résoudre les différentes crises qui viendront à s’installer dans les localités.

Dans chaque commune, l’observatoire regroupe en son sein le maire, le préfet, les chefs coutumiers, religieux, des responsables des femmes, des élèves, des jeunes, des forgerons et autres responsables des comités villageois de développement. La particularité de l’observatoire à en croire la coordonnatrice nationale de (A.K.A.FEM/B F) demeure l’implication de plus de femmes dans la gestion des crises car elles sont les plus nombreuses à être victimes lorsqu’il y a des situations conflictuelles.

Le gouverneur de la région Hassane Sawadogo en sa qualité de parrain, a marqué tout son soutien indéfectible à l’initiative de l’association KOOM qui contribue à aider le gouvernement dans la recherche permanente de la paix et de la cohésion sociale. Pour M. Sawadogo, ce projet pilote sera certainement un succès car il ne doute pas des capacités de l’association. Il a par conséquent sollicité les partenaires techniques et financiers que sont le Fonds Commun Genre avec son gestionnaire l’ONG Diakonia, à financer le projet pour l’extension des activités aux autres communes la région du Nord.

L’association Koom est présente dans 65 villages de la province du Yatenga et intervient depuis une quinzaine d’années dans l’alphabétisation, les activités génératrices de revenus pour les femmes, la santé communautaire, la communication pour le changement de comportement etc.

Yann Nikièma
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés