Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

dimanche 8 janvier 2017 à 10h30min

Ceci est un communiqué de l’Union police nationale (UNAPOL) sur la plate-forme revendicative du syndicat.
En effet, après l’AG de novembre 2016 qui a abouti à l’adoption de la plate-forme minimale d’urgence destinée à soulager un tant soit peu la souffrance que vous endurez au quotidien pour assurer la quiétude des laborieuses populations, le document a été transmis le 27 novembre 2016 à Monsieur le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

En réponse à cette plate-forme le mercredi 04 janvier 2017, comme pour souhaiter "Bonne année " aux policiers, le Ministre nous a servi une réplique consternante qui n’a absolument rien de concret.

Pire, il fait montre d’un mépris déconcertant à l’égard des conditions inhumaines que vivent les policiers. Sinon comment comprendre qu’au lieu de mettre en place une commission pour réfléchir sur cette plate-forme, le Ministre se contente de la confier à un groupuscule de policiers avec à sa tête un policier en fin de carrière qui s’est juré "la main sur le cœur" de faire sombrer le syndicat.

Nous constatons et cela est malheureux, que les paroles de Monsieur le Ministre sont aux antipodes de ses actes. Oui ! Ses discours qui nous promettent des conditions acceptables de travail ne sont pas suivis d’actes concrets. Cela justifie en partie sa propension à s’entourer d’un état major (Directeurs Généraux) suffisamment impopulaire aux yeux des policiers car en dépit de leur incompétence, ces hommes sont connus pour leur manque d’altruisme. Ils ont montré leur limite à pouvoir dire au Ministre, des vérités constructives.

Chers policiers, n’est-il pas grand temps de trouver au grand navire de la Police Nationale un autre capitaine car, l’équipage actuel n’a de cesse de faire la preuve qu’il a d’autres objectifs que ses passagers. Pourtant, au sein de la Police, il y a à profusion, des personnalités à même de tenir le gouvernail et de conduire le navire avec doigté.

Au demeurant L’UNAPOL (le syndicat Union Police nationale, ndlr) invite tous les policiers du Burkina Faso où qu’ils soient à se tenir en alerte pour les mots d’ordre à venir, car autant nous sommes prompts à sacrifier nos vies pour la nation, davantage nous le sommes pour l’amélioration de nos conditions de vie et de travail.

" Pour le bien-être du policier, l’UNAPOL ne lâche rien"

Le secrétariat à la communication et aux relations extérieures

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 janvier à 03:18, par QUID
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Ça le début du commencement des problèmes insolubles pour les chefs de la police.
    Un syndicat a pour but de lutter pou le bien-être de ses sympathisants, non pour vilipender les supérieurs. Trop va-t-en-guerre, ce fameux navire risque de couler par la faute de ce fameux "syndicat "" ayant à sa tête des irresponsables et des têtes brûlées.
    Le niveau du français utilisé est tellement plat, tellement cousu de fil blanc que je plains vos sympathisants...
    Ça renvoie l’image de l’aveugle qui conduit d’autres aveugles...trou !

    Les chefs restent et demeurent des chefs...vous leur devez respects et considération.
    Changez votre manière de faire en deterrant chaque fois la hache de guerre ou en menaçant de faire sortir l’artillerie lourde.

    Ha, le droit d’usage des libertés publiques...

    Répondre à ce message

    • Le 7 janvier à 09:38, par tamk
      En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

      même s’il est mal dit, au moins le message est compris. Vous voyez, c’est en faisant
      croire à la hiérarchie qu’il n y a rien que le pire fini par arriver. Rappelez-vous de ces
      gens qui faisaient croire à Blaise que les marcheurs de l’opposition n’est que des "enfants"
      la suite on la connait. Pour la paix sociale, trouvez leur des réponses raisonnables dans la mesure du possible

      Répondre à ce message

      • Le 8 janvier à 14:13, par Sylvanus
        En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

        D’accord ! Même si le message est compris, il y a une remarque pertinente à laquelle vous n’avez pas réagit. Il s’agit du ton outrancier et des termes irrespectueux qui ont été utilisés pour qualifier les supérieurs hiérarchiques. Tout de même, la Police n’est pas l’Armée mais il y a un minimum de discipline !!!!!! Vous ne pouvez pas traiter des Commissaires divisionnaires de police d’incompétents, alors que vous n’êtes pas allé acquérir vos connaissances professionnelles nulle part d’autre ; vous avez bel et bien été formés par ces cadres que vous méprisez, dans les écoles de formations qui ont été entièrement pensées et mis en place par ceux-ci. De grâce, même quand l’enfant est en total désaccord avec son père, il ne sort pas l’insulter avec les voisins. Quelle HONTE et quelle disgrâce !!!!!

        Vous ne savez pas que vous êtes l’espoir d’autres corps qui n’ont pas le droit de grève ? Vous êtes un syndicat naissant, soyez patients, modestes et sages pour apprendre de vos devanciers. Et comme l’ont déjà dit certains dans ce forum, le rôle d’un syndicat n’est pas de combattre d’autres syndicats, ni d’autres corps qui n’ont pas de syndicat, ni même les dirigeants de la société, mais uniquement pour défendre les intérêts de ses sympathisants.

        Que les premiers responsables de la police aient accueilli favorablement la naissance de votre syndicat ou pas, qu’il y ait des manœuvres souterraines en vue de détruire ou affaiblir votre syndicat ou pas, rien ne justifie que vous vous montriez en public aussi irrespectueux envers vos chefs. Ce que vous ignorez peut-être c’est que si vous aspirez à progresser dans votre carrière, vous allez vous retrouver un jour ou l’autre à la place de ces chefs, et en ce moment vous ne serez pas protégés par le syndicat, mais c’est le syndicat qui va vous massacrer. Puisque je vous vois mal réussir à former vos petits frères et vos enfants à devenir autre chose que des policiers délinquants et indisciplinés.

        Pensez-vous qu’avec tout ça vous servez les intérêts de vos collègues radiés qui demandent à être réintégrés ? Que nenni ! Parce que si j’étais à la place de vos chefs, je réfléchirai dès à présent à comment durcir les textes sur la discipline, et je n’hésiterai plus à abandonner tout policier fautif entre les mains de la justice pour qu’il s’en charge, puisque vous êtes devenus dangereux avec votre syndicat ; la justice elle au moins peut faire son travail sans que vous n’ayez le même pouvoir de pression sur elle qu’avec vos chefs.

        MAAN-Y SOUGRI ! MAAN-Y SOUGRI ! MAAN-Y SOUGRI !

        Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 03:36, par pierre
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Mais le Burkina a de serieux problemes . Je pense que l’ancien regime de compaore ne lache pas . Il fait tout pour faire essouer les dirigeants actuels . Je ne pense pas que le budject du burkina permettra de mettre les agents de la fonction publique dans de meilleurs conditions , et en meme temps augmenter leur salaire. A cette allure personne ne pourra gourverner le faso .

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 04:07, par abc
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Uhmmm je suis choqué en lisant cette déclaration de l’UNAPOL. Ce qui confirme nos critiques vis a vis de M. Simon Compaore. Les policiers sortent de leurs réserves pour dire certaine vérité et aussi de l’impopularité de Compaore au sein de la troupe. Les gendarmes si eux aussi avaient un syndicat risquerais de rentrer dans la danse. Son Excellence RMCK votre pouvoir ne tient qu’a un file s’il y’a mutinerie vous risquerais de partir. Toute les couches sociales du pays ont déjà fais un gréve il ne restais plus que les Hommes de tenus. Le pays a besoin d’un homme fort, audacieux qui se fait craindre et parlant moins ( répondant pas aux ont dit), avec un point mystérieux. Mais je vois que vous voulez jouer au président Facebook Tweeter ce qui vous rend accessible donc ils vous aurons. Les gens ont beaucoup d’attente d’amélioration de condition vie, de travail que vous ne pouviez pas satisfaire maintenant. Ils faut le dire a haute voix et travaillons a ce quelle soient possible dans un future proche au lieu de chercher a divise, corrompre les syndicat ou trouver une solution partielle pour mettre d’autre syndicat en grévé par jalousie. Le pouvoir ne se dirige pas par la rue, Les gens ont toujours l’énergie des 30 et 31 Octobre 2014 en eux et pour un rien ils veulent tout casé. Trouve l’occasion et les moyens pour faire revenir l’ordre et la discipline la retenue en tous temps et en tous lieux. Merci

    Répondre à ce message

    • Le 7 janvier à 13:48, par kwiliga
      En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

      Ham, bon ? Toutes les couches sociales du pays ont déjà fait une grève ?
      Tous les services et toutes les catégories de fonctionnaires, peut-être...
      Mais, dites nous donc qui, en dehors des fonctionnaires ???
      Hors, même s’ils sont incontestablement la caste dominante, réduire la population du pays aux seuls fonctionnaires, me semble symptomatique de la regrettable façon de penser, qu’illustre si bien cette déclaration syndicale.
      La majorité de la population du Faso, faut-il le rappeler, est rurale et vit misérablement de l’agriculture, sans électricité, sans eau, sans soins,...
      Il faut être réellement dans l’ignorance ou dans le mépris de cette réalité, pour oser œuvrer de lyrisme comme se le permet L’UNAPOL.
      "... destinée à soulager un tant soit peu la souffrance que vous endurez au quotidien pour assurer la quiétude des laborieuses populations"
      "conditions inhumaines que vivent les policiers"
      La souffrance, les conditions inhumaines... n’en rajoutez pas, d’autres souffrent tellement plus que les policiers dans ce pays.
      En outre, si la quiétude des populations laborieuses était un tant soit peu assurée, on n’aurait pas de problèmes de koglweogo.
      "Au demeurant L’UNAPOL (le syndicat Union Police nationale, ndlr) invite tous les policiers du Burkina Faso où qu’ils soient à se tenir en alerte pour les mots d’ordre à venir, car autant nous sommes prompts à sacrifier nos vies pour la nation, davantage nous le sommes pour l’amélioration de nos conditions de vie et de travail"
      Alors, celle-là aussi, décortiquons là un peu :
      - Il me fait grand plaisir, en cette période de troubles sécuritaires multiples et divers (djihadistes, ex-RSP, koglweogo,...) d’entendre cette invite des forces de sécurité à "se tenir en alerte", à ben non, c’est pour l’amélioration de leurs conditions de vie... Les terroristes sont invités à se tenir informés des prochains mots d’ordres !
      - "prompts à sacrifier leurs vies pour la nation". Mais, plus que le peuple ??? Combien de policiers morts pour l’insurrection d’oct 2014, combien pendant la tentative de coup d’état, combien dans les attaques terroristes...?
      Mais, qui va avoir pitié de vous aujourd’hui ???
      Non, svp, continuez gentiment de nous racketter au bord des voies et pour valider nos documents et tachez de faire de l’auto-apitoiement en privé.

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 13:58, par Richard
      En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

      Cher Ami personne n’a intérêt à ce que ce gouvernement tombe et mettre notre cher pays en instabilité politique et économique encore. Parle plutôt des solutions pour nos braves policiers et arrête de parler de pouvoir qui ne tient qu’à un fil. si ce pouvoir tient à un fil sache que ton avenir aussi tient à un fil.
      Que Dieu nous protège et protège le Burkina et ses autorités

      Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 07:56, par option
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    On a toujours connu la réserve des corps habillés, ce qui n’est pas comparable à de la lâcheté ou la couardise. Ce langage belliqueux me sidère au plus haut point. Les policiers se sacrifient certes, mais pas que les policiers ! Quid des militaires, gendarmes et autres... Faisons attention. Le nouveau Burkina, celui post-insurrectionnel, me fait un peu peur. Chacun s’enferme dans une posture égocentrique, comme s’il n y avait que lui. Le Burkina est peut-être riche, des Burkinabès le sont peut-être mais l’était est loin de l’être. Modérez le ton... Et comme je le dis toujours, chacun peut démissionner, s’installer à son propre compte et être son propre patron...ça règle toujours bien de problème !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 08:34, par deme
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Dites moi si les policiers vont en greve qui va les gazer ou les taper ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 10:46, par LAROU
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Que le bon Dieu veille sur le Burkina et que la Bénédiction de nos ancêtres nous assiste. sans la sécurité rien ne va dans un Pays. alors chers autorité assoyons nous et discutons avec nos brave force de sécurité. ils sont tous les fils de ce pays dont la construction du pays nous incombe tous.Monsieur le Président écoute bien ces Policiers qui doivent avoir des problèmes de famille c-a-d des problème avec leur hiérarchie. cela pourrait être l une des solutions. QU ALLA NOUS GARDE.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 10:50, par Le patriote
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    commencer par informer l’opinion sur votre plateforme revendicative, pour lui permettre d’apprecier, plutot que d’insulter vos autorites de tutelle. on sent vraiment de lamateurisme dans ce que vous faites, et a cette allure on vous prendra pas au serieux. ce n’est pas en vilipendant vos supérieures que vous aurez gain de cause dans votre lutte. Les revendications sont avant tout corporatives et personne n’ecoutera un syndicat ou les membres ne s’entendent pas. Si vos revendications sont d’ordre salariale ou indemnitaire c’est que vous n’êtes pas sérieux. vous êtes les mieux traités de la fonction publique.

    vraiment de la fermeté pour recradrer les choses. dans tous les cas vous n’aviez pas le droit de gréves. s’il advenait que vous désertez vos postes on doit vous traduire en conseil de discipline et vous traiter comme tel.
    le gouvernement doit vraiment prendre ses responsabilités pour vraiment mettre fin à la pagaille .

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 11:57, par tramazol
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    A son temps je me suis demandé si vraiment le ministre aime le Burkina ou bien c’est de l’amateurisme qu’il faisait. Dans la situation actuelle de notre pays, il n’était pas opportun d’attribuer le droit de syndicat aux policiers. D’abord l’Etat fait déjà face à des mouvements sociaux de partout, le burkinabé d’aujourd’hui n’a pas de devoir mais n’a que des droits. Ensuite les policiers ont déjà eu leur statut particulier pourquoi les permettre encore de créer leur syndicat. Enfin c’est des hommes en armes comme les militaires et les gendarmes s’ils décident d’user la force armée lors de leur manifestation c’est pas évident qu’on puisse les raisonner sans bain de sang. Un bain de sang qu’on aurait pu éviter en n’accordant pas ce fameux récépissé.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 12:42, par Le vent
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Attention l’UNAPOL, vous risquerez de gonfler le nombre de larron au pays. Souvenez de 2011.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 14:40, par maestro souli
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    sans nous mettre au travers des revendications de nos braves policiers ;, Ace que nous sachons les policiers ont été gatés par le regime Compaoré avec un statut particulier Aujourd’hui les policiers bombent leur torse partout. En tout cas bon nombre de citoyenS les voit dans un nouveau look dépuis 2012 .Le salaire d’un policier à comparer avec celui d’ un agent de la fonction publique de la même catégorie, il n’ya pas match. JE VOUS SOUHAITE DU COURAGE Mr les FLICS

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 16:23, par dvy.
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    à deme. il ya la bande bande à django et celle du lion. donc attention !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 18:28, par vive
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    depuis 2012 vs etes les fonctiônaire les mieux paye au burkina mais je ne comprend pas pourquoi ce comportement ds ces dernier tps,haaa j’oubliais les autres st entrain de devenir coe vs surtou que ouango roger le dircab de simon a demande a simon de metre la police munipale au mm pied degalite que vs et ces ce qui a valu la relecture de la grille indemnitaire de la police municipale.

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 09:56, par KPOWDA
      En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

      Mon frère VIVE, c’est pas une histoire d’être mieux payer, lisez et faites interpréter pour vous si vous ne comprenez pas l’écrit. Saviez vous combien de fois ces policiers ont été brimé ? Saviez vous combien de millions chaque commissariat fait rentrer dans les comptes de l’Etat, et sur ces millions, un pourcentage devait être reversé à ces policiers mais depuis là, vous les avez déjà entendu parler ? Même quand on aime pas le lièvre, il faut reconnaitre qu’il court plus vite que toi. Laissez vos histoires de "policiers vous a racketté" et voir la réalité que ces policiers qui sont vos frères et sœurs vivent quotidiennement.

      Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 18:31, par l1vulnerable
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Que ceux qui refusent de comprendre demeure toujours dans leur ignorance.vive l’unapol.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 19:34, par le boss
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    le policier est le pilier de la nation il vaut mieux que les problèmes soient résolus !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 21:22, par Wedmous
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Je suis désolé mais c’est honteux pour un syndicat d’avoir ce genre de propos. Au burkina les gens apprennent à savoir qu’ils sont plus importants que les autres quand ils ont un poste. Monsieur de la police faite la comparaison avec les autres corps et vous comprendrez. Oui vous êtes très importants , mais dites nous qui ne l’est pas ? Le médecin, le journaliste, le magistrat, les enseignants du primaire, du secondaire et du supérieur ne sont pas importants pour vous. Nous sommes au burkina et tout le monde connaît les réalités de ce pays. S’ils vous plait laissons le temps au gouvernement de d’organiser. C’est pas en un an que tout nos problèmes trouveront des solutions . Faites le sacrifice comme tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 21:49, par nomgsida
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    bande de corrompu ! malgre vos nivo aride avec ds gros salaire vs voulez revendiqer ?bande dinvertebres intellectuel.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 23:25, par sida
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Aretez de nous faire Chier c est quelle merde sa encore vous avec eux statut particulier raison pour laquel les autres corps ont demander un policier sorti nouvellement de l enp a un salaire de plus de 180000 les commissaires 500000 plus que une categorie A de la fonction publique donc vous voulez quoi encore.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 01:29, par Vercingétorix
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Je salue la BAC. Pour le reste, j’espère que les policiers revendiquent des équipements pour mieux assurer le service. Si c’est de l’argent, soyez correctes. Vous êtes très bien payés pour ce que vous faites.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 05:19, par Mr BAZIE
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    SVP . Je comprends bien votre position. Mais sachez que la police est l’un des corps les mieux rénumérés. Si le groupe est clair il doit combattre les arnaques sur les routes.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 07:20, par ABDOUL NAS
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Le ministre doit chercher des solutions à leur revendication.pour eviter un jour que les chose se gatent avant de chercher des solutions.rien ne doit etre minimisé vu le contexte sécuritaire dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 12:05, par Yiri Bâ
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Bonjour cher "forumistes".
    Le Burkina Faso présente les caractéristiques d’un Etat fragile.
    L’Etat fragile est différent d’un Etat fragilisé qui vient de quitter une crise profonde (la guerre).
    - Au Burkina Faso tout le monde connaît son droit et personne ne respect ses devoirs à commencer par nos autorités.
    - Personne ne respecte personne ;
    - Tous les fonctionnaires réclament un statut particulier ;
    - L’autorité de l’Etat est à plat ;
    - La population commence à se sécuriser, elle même ;
    - La sécurité va mal (terrorisme) ;
    - Les forces de sécurité se font la concurrence (police-gendarmerie).
    Aucun investisseur étranger ne va investir dans le pays dans ces conditions d’instabilités. Ces derniers temps l’argent ne circulent plus (demander aux petits commerçant).
    La sécurité est la première des libertés, celle qui conditionnent les autres et qui permet de jouir de sa personne et des biens souvent acquis au prix de bien d’efforts. (Christian Estroci). Aucun pays ne peux se développer sans sécurité (pas d’éducation, de santé, de fête, etc.).
    Les policiers revendiquent : est-ce bien ? Est-ce mauvais ? Est-ce opportun ?
    Loin de critiquer hâtivement la démarche, il faut se poser la question suivante : pourquoi les policiers revendiquent-ils ?
    La Police a été créer en 1949 bien avant l’armée (archive nationale), semble t-il qu’elle a été la première au front à la première guerre Mali-Burkina avant la mobilisation de l’armée.
    Son projet de statut ne date pas d’aujourd’hui mais depuis 1980, le savez vous ? Ce projet prévoyait la création d’un corps de policiers commandos qui allait être formés en Israël. Une semaine avant, l’adoption du projet de loi par l’assemblée un coup d’Etat est intervenu (Sey Zerbo).
    Les policiers n’avaient pas de syndicat pendant une certaine période, pourquoi, se sont-ils syndiquer en 2016 ?
    Les policiers n’avaient pas l’art d’étaler leur problème en public pourquoi le font-ils maintenant et de façon récurrente ?
    Pourquoi se sont-ils mutinés en 2011 ?
    Pourquoi ses derniers temps les directeurs généraux ne durent-ils pas à leur poste même ceux qui sont aimé des populations (exemple Paul SONDO) ?
    Si vous observez en toute objectivité vous verrez que c’est une institution qui connaît des problèmes.
    Quand je regarde l’animation de nos institutions je vois que la police fait plus que ce que la loi lui demande (loi n°032-2003/AN relative à la sécurité intérieure). La police est paramilitaire, mais elle est déployée en frontière en même temps que l’armée qui dispose de plus de moyens qu’elles. Quand vous faites un tour au Sénégal vous verrez trois rideaux de sécurité (Armée en frontière, gendarmerie en département et la Police en ville) ; Ici,c’est pas le cas.
    Avec le terrorisme l’armée à réviser ses textes, les autres forces intervenants doivent aussi réorienter leur action juridiquement et matériellement (c’est légitime).
    S’attaquer à la hiérarchie me semble très hâtive mais la hiérarchie policière doit aussi se poser des questions (est-ce que mes actions ne sont pas aux antipodes de l’intérêt général des policiers ?). Le ministre aussi doit se poser des questions surtout que tout le monde l’index du doigt actuellement. Le président enfin doit s’assumer, car un Etat fragile qui n’est pas vite soigner risque la crise (guerre civile).
    Si nous continuons ainsi nous courront tous à notre perte, ce n’est pas les hommes politiques ou les policiers seulement mais tout le monde.
    Vivement que des actions fortes soient prises afin de réformer le secteur de la sécurité (créer trois rideaux de sécurité ou fusionner police et gendarmerie comme nos voisins béninois ou sénégalais qui réfléchissent sur la question, harmoniser le statut de l’administration pour éviter les disparités écrasantes source de mésentente, satisfaire les besoins sociaux de base).
    Dieu bénis le Burkina Faso et ses enfants !
    C’est juste un cri de cœur.

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 13:31, par analyste
      En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

      Si seulement tous ces internautes qui s’élancent dans la critique pouvait prendre soin de vous lire (internaute 21), beaucoup mettraient un peu d’eau dans leur vin. Combien de tous ceux qui s’en prennent à cette déclaration ont pris le soin de lire la plate-forme revendicative du syndicat des policiers ? Combien ? Combien ? j’ai peur de dire personne sans crainte de me tromper. Que ceux qui ont la chance de voyager et qui connaissent vraiment la police et ses missions nous aident à éclairer certaines lanternes...Pourquoi la Police s’élance t’elle dans cette forme de revendication qui au demeurant n’est pas aux antipodes de la déontologie (c’est un syndicat et il doit être reconnu comme tel avec toutes les formes d’expressions reconnues à une telle structure). SVP laissez ces braves gars briser les chaines de l’asservissement dont nous ignorons certainement la teneur en l’acier !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 17:39, par M’ba Paul@
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Je pense que les policiers peuvent épauler l’armée nationale à Nassoumbou et autre lieu pour lutter contre les Djihadistes qui nous fatiguent au lieu de faire des déclarations en ce temps....

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 09:09, par miki
      En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

      Pour votre information les policiers sont a Nassoumbou avec les militaires. ils étaient la quand les terroristes ont attaqué le 16 Décembre passé. ils y sont toujours. Pour ceux qui critiquent sans avoir connaissance du contenu de la plateforme revendicative je leur pose ces questions.
      - s’ils demandaient plus de véhicules pick up pour les interventions ?
      - s’ils demandaient de bons gilets pare balles pour leurs sécurité ?
      - des dotations en uniformes pour paraître respectables ?
      - etc
      ce sont autant de questions qu’on pourait se poser avant de se prononcer sur le sujet. merci

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 14:01, par analyste
      En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

      M’ba Paul vous parlez par ignorance et cela n’est pas digne de foi.
      * Les Policiers ne sont pas à Nassoumbou ?
      * Qui a été frappé en premier à Intagom ? c’était pourtant une position de l’armée (environs 7 km du mali) ?
      * Renseignez-vous à savoir pendant longtemps quelle est la première force qu’on déploie aux frontières ?
      ARRÊTONS DE CRITIQUER POUR CRITIQUER CAR MÊME QUAND ON AIME PAS LE LIÈVRE RECONNAISSONS SIMPLEMENT QU’IL A DES OREILLES PLUS GRANDES QUE CELLES DES HOMO-SAPIENS...

      Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 21:44, par La flèche
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Il faut qu’on arrête ces comportement anarchiques maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 00:02, par Ismael NANA
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Le fait que nous n’avons pas connaissance de leur plate forme revendicative et que certains réagisse de la sorte démontre que leurs raisonnements sont subjectifs, bornés et dénotent une haine sans fondement. Il faut qu’on se rappel que les policiers sont issus de la population du Burkina Faso, qu’ils ont fait les mêmes écoles primaires, secondaires, et supérieurs comme les autres, qu’ils ont subit une formation professionnelle à l’intérieur et d’autres à l’étranger ; par conséquent ils ne sont pas les nullards et les derniers des hommes.
    De plus ceux que nous respectons et crayons ne font pas mieux que ses policiers si nous analysons les choses de façons objectives. Alors pourquoi tant de haine et de mépris à leur égard ? je pense que le gouvernement doit les écouter tout comme les autres syndicats

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 08:15, par ismo
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Savez que tout se passe en fonction des texte,ceux qui croit que la police na pas le droit de greve pessez vous que la police a le droit de la defense de la nation,allez s y voir dans les frontiere nos brave policier sont la,dans les zone sensible,font des missions conjointe avec l arme,pourtant il n ont pas les mm armes .croyez vous que cela fait parti des texte de la police,mais c est juste un sacrifice pour la population.soyons humain,laissez les policiers s exprimés .svp

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 09:13, par miki
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Pour votre information (internaute 22) les policiers sont a Nassoumbou avec les militaires. ils étaient la quand les terroristes ont attaqué le 16 Décembre passé. ils y sont toujours. Pour ceux qui critiquent sans avoir connaissance du contenu de la plateforme revendicative je leur pose ces questions.
    s’ils demandaient plus de véhicules pick up pour les interventions ?
    s’ils demandaient de bons gilets pare balles pour leurs sécurité ?
    des dotations en uniformes pour paraître respectables ?
    etc
    ce sont autant de questions qu’on pourait se poser avant de se prononcer sur le sujet. merci

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 10:16, par sid
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    La Police a été créer en 1949 bien avant l’armée (archive nationale), semble t-il qu’elle a été la première au front à la première guerre Mali-Burkina avant la mobilisation de l’armée.
    Son projet de statut ne date pas d’aujourd’hui mais depuis 1980, le savez vous ? Ce projet prévoyait la création d’un corps de policiers commandos qui allait être formés en Israël. Une semaine avant, l’adoption du projet de loi par l’assemblée un coup d’Etat est intervenu (Sey Zerbo).
    Les policiers n’avaient pas de syndicat pendant une certaine période, pourquoi, se sont-ils syndiquer en 2016 ?
    Les policiers n’avaient pas l’art d’étaler leur problème en public pourquoi le font-ils maintenant et de façon récurrente ?
    Pourquoi se sont-ils mutinés en 2011 ?
    Pourquoi ses derniers temps les directeurs généraux ne durent-ils pas à leur poste même ceux qui sont aimé des populations (exemple Paul SONDO) ?
    Si vous observez en toute objectivité vous verrez que c’est une institution qui connaît des problèmes.
    Quand je regarde l’animation de nos institutions je vois que la police fait plus que ce que la loi lui demande (loi n°032-2003/AN relative à la sécurité intérieure). La police est paramilitaire, mais elle est déployée en frontière en même temps que l’armée qui dispose de plus de moyens qu’elles. Quand vous faites un tour au Sénégal vous verrez trois rideaux de sécurité (Armée en frontière, gendarmerie en département et la Police en ville) ; Ici,c’est pas le cas.
    Avec le terrorisme l’armée à réviser ses textes, les autres forces intervenants doivent aussi réorienter leur action juridiquement et matériellement (c’est légitime).
    S’attaquer à la hiérarchie me semble très hâtive mais la hiérarchie policière doit aussi se poser des questions (est-ce que mes actions ne sont pas aux antipodes de l’intérêt général des policiers ?). Le ministre aussi doit se poser des questions surtout que tout le monde l’index du doigt actuellement. Le président enfin doit s’assumer, car un Etat fragile qui n’est pas vite soigner risque la crise (guerre civile).
    Si nous continuons ainsi nous courront tous à notre perte, ce n’est pas les hommes politiques ou les policiers seulement mais tout le monde.
    Vivement que des actions fortes soient prises afin de réformer le secteur de la sécurité (créer trois rideaux de sécurité ou fusionner police et gendarmerie comme nos voisins béninois ou sénégalais qui réfléchissent sur la question, harmoniser le statut de l’administration pour éviter les disparités écrasantes source de mésentente, satisfaire les besoins sociaux de base).
    - pourquoi ne dites vous pas qu’un gendarme touche mieux qu’un autre fonctionnaire de l’etat ?
    - pourquoi ne dites vous pas qu’un militaire(sans niveau de recrutement) touche mieux qu’un AIS de la santé ?
    - pourquoi ne dites vous pas que le douanier a un fond commun et une prime de sur toute marchandise saisie ?
    et c’est sur le pauvre policier que vous voulez vous acharner.
    ailleurs la police a des heures stricte de travail comme les autres fonctionnaires,pourquoi pas ici.
    pour finir l’état gagnerait a fusionner la police et la gendarmerie.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 10:46, par lecoq
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Revendiquer les moyens efficaces pour travailler, c’est mieux sinon coté amélioration salaire,bannissez car vous étiez les seuls corps paramilitaires a bénéficié d’un statut particulier et mieux payer que les autres. vous n’êtes â les seules de ce pays.il y’a aussi les kolgwéogos qui bientôt vont demander statut particulier

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 10:51, par paysannoir
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Le problème c’est quand ils voient leur hiérarchie dans une aisance insultante alors que la troupe tire le diable par la queue. Le manque de moyens doit se faire sentir par tous. Il faut voir les policiers lors des déplacements des autorités. Ils sont debout du matin au soir pour permettre aux autorité et à leur hiérarchie de concasser des poulets et de boire du bon vin. Y a l’argent, il faut donner à tout le monde et y a pas de mutinerie. regardez à côté de nous. Quand les soldats ivoiriens sont sortis, en deux temps trois mouvements, ADO a satisfait à leurs revendications. Où était cet argent. Les uns doivent serrer les ceintures pour permettre aux autres de se la couler douce

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 11:01, par ouedraogo ferdinand
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Les amis, certe le ton utilisé n’est pas courtois pour un individu lamda mais à mon humble avis c’est de bonne guerre dans leur milieu ( les corps habillés).Justement c’est les mêmes supérieurs qui les enseignent dans les écoles la dissuation orale c.a.d les ménaces comme armes.
    Je pari qu’il doit y avoir une matière en rapport avec ces techniques, sinon comment comprendre que tout les corps habillés sont externement ménaçant quant tu as affaires à eux.Vous saviez, dans leurs milieux c’est uniquement la technique du bâton qui marche il n’y a pas de carrotte laba.
    Moi j’ai des promotionnaires policiers et je les encouragent car seul la lutte libère.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 12:17, par Thién
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Il ne faut pas se laisser aveugler par les revendications tout azimut des autres en oubliant la grille particulière police nationale que vous avez eue sans lutte particulière sous le régime de Blaise avec Bougouma. Aujourd’hui vous bénéficiez avec les magistrats des plus gros salaires de l’Etat sans être au-dessus des autres fonctionnaires. En son temps les autres fonctionnaires n’ont pas réagi compte tenu du contexte et il ne faudrait pas croire que cela est un oubli. S’il faut revendiquer pour revendiquer, vous attendrez d’abord que les autres vous atteignent !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 12:19, par Bangbèda
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Le respect de la hiérarchie et des règles ainsi que la discipline est l’épine dorsale des forces de l’ordre.

    Revendiquez certes, mais faites le dans le cadre de votre hiérarchie. Cette attitude ne vous honore pas et vous montrez une bien mauvaise image de notre police nationale.

    Nous citoyens, somme pour la justice et l’équité y compris au sein de notre police, nous sommes toutefois contre l’indiscipline et la défiance inappropriée de l’autorité de la part des civiles, paramilitaires et militaires.

    Imaginez que les ennemies de notre Nation vous lisent ? Et qu’ils attisent les braises de la division au sein de ceux qui sont sensés assurer l’ordre, la sécurité, la discipline ?

    Soyez positifs dans votre approche et gardez vous de rendre publique les dissensions internes. Ces actes peuvent être qualifiés de haute trahison.

    Courage et discernement à vous !

    Sans rancune,

    Bangbèda.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 17:45, par abu
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    merci. l’homme est juste un éternelle insatisfait. il n ya pas aussi longtemps que ca, l policier netait pas mieux traité qu’un étudiant. quel corps de cette catégorie s’offre un tel luxe aujourd’hui que le policier. suffisons nous !

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 09:33, par Adams
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    Je ne vais pas trop m’integrer dans le debat mais sachez que la POLICE est le Service le plus mondialement connu .

    Sans Police, tout est poreux. Quand la Police faille aucun service ne peut resister. J’invite le Gouvernement du Burkina a examiner avec discernement cette situation.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 09:46, par champion
    En réponse à : Plate-forme revendicative des policiers : Le syndicat invite ses militants à rester en alerte

    je crois que les policiers eux même ont intérêt à bien mûrir la réflexion avant d’entreprendre quoi que se soit. Il faudrait faire la part des choses en ce sens que les uns et les autres doivent chercher à savoir si toutefois ces nombreuses agitations sont réellement pour l’intérêt général ou alors pour servir l’intérêt individuel de certaines personnes assoiffées de pouvoir ? Donnez au temps le temps de vous donner raison au lieu de vous le faire vous même. Pour votre propre gouverne sachez qu’aucune armée n’a pu vaincre un peuple.Aux premiers responsable du syndicat, soyez disciplinés et respectueux sinon l’histoire vous jugera bientôt. Bon vent au BF.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés