« J’ai déjà hâte de parcourir votre pays », Andrew Young, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • vendredi 6 janvier 2017 à 00h04min

A l’occasion du nouvel an, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, Andrew Young, a organisé une réception en l’honneur des « amis » du pays de l’Oncle Sam présents au Burkina Faso. Membres du gouvernement, chefs d’institutions, diplomates, responsables religieux, tous étaient réunis ce jeudi 5 janvier au sein de l’ambassade pour magnifier la coopération bilatérale entre les deux pays.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
« J’ai déjà hâte de parcourir votre pays », Andrew Young, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso

Confirmé par le Sénat américain, le 28 septembre 2016, arrivé fin novembre à Ouagadougou, le 19e ambassadeur des Etats-Unis auprès du Burkina Faso, Andrew Young a déjà hâte de parcourir le Burkina Faso et de découvrir « ses multiples facettes », même s’il a déjà été à Tiébélé, Diébougou, Kaya... Ce désir, il l’a exprimé lors d’une réception organisée à l’ambassade américaine en l’honneur de plusieurs personnalités à l’occasion du nouvel an. Il y avait entre autre le ministre d’Etat, Simon Compaoré, le président du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou, l’ambassadeur de France, Xavier Lapeyre de Cabanes, le Cardinal Philippe Ouédraogo, le pasteur Mamadou Karambiri, le président du Faso Autrement, Ablassé Ouédraogo, etc.

Sobre, cette cérémonie a été l’occasion pour Andrew Young de rappeler aux Burkinabè la longue relation que les Etats-Unis entretiennent avec le Burkina Faso. Une idylle qui compte se poursuivre notamment à travers les trois grands axes que sont l’enracinement de la démocratie et de la bonne gouvernance, la paix et la sécurité, et le développement économique et social équitable. « Mon intention est de bâtir sur ce que mon prédécesseur a commencé afin de renforcer notre coopération bilatérale », renchérit le diplomate américain.

« Le leadership peut changer mais les liens entre nos gouvernements et entre nos peuples resteront solides », a indiqué Andrew Young qui s’est dit disposé, en tant que nouveau venu, à écouter et entendre les préoccupations des Burkinabè. « Seul, on va vite, ensemble on va plus loin », a-t-il reconnu. Et ce n’est pas David Young, premier conseiller de l’ambassade qui dira le contraire. Lui qui a, dès l’entame de la cérémonie, déclaré « Notre ambassade est dirigée par deux Young (jeunes en français). Et comme l’ancien président Michel Kafando déclarait en 2015, avec les jeunes tout est possible ».

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 janvier à 08:36, par GRE
    En réponse à : « J’ai déjà hâte de parcourir votre pays », Andrew Young, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso

    Et nous on a déjà hâte de voir la couleur de vos dollars. Hâtez vous les yankees. On veut un millenium challenge grrrrrrros comme ca. Very big big.

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 11:09, par TANGA
    En réponse à : « J’ai déjà hâte de parcourir votre pays », Andrew Young, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso

    Lui, il commence bien ! On ne voit pas d’OSC seulement des responsables sérieux.
    Espérons qu’il ne va pas diluer du néré avec les enfants après.

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 11:33, par TENGA
    En réponse à : « J’ai déjà hâte de parcourir votre pays », Andrew Young, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso

    Ce Monsieur est aussi un grand travailleur, vive la coopération, je suis un étudiant et je profite beaucoup de American Corner Koudougou. C’est concret et dynamique grâce aussi à l’engagement sans faille du président UK à l’endroit de la jeunesse. Mon presi continuez ainsi.

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 14:12, par SIDNOOMA
    En réponse à : « J’ai déjà hâte de parcourir votre pays », Andrew Young, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso

    allez y seulement , le vrai développement commence par le relèvement du niveau de vie de nos couches les plus défavorisées, accès à l’eau potable, à l’éducation des enfants, à la santé, le bitumage des voies, ce n’est pas une ambassade qui peut résoudre tous ces problèmes, mais déjà le contact avec les populations aide à quelque chose, surtout que des actes concrets accompagnent ces tournées. KOUDOUGOU vous salue, merci pour votre Corner, on se forme et on s’informe beaucoup surtout avec le SMART BOARD, le monde est devant nous.

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 17:29, par Poko
    En réponse à : « J’ai déjà hâte de parcourir votre pays », Andrew Young, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso

    Your Excellency. You are warmly welcome to Burkina Faso. I wish a pleasant and blessed stay with us.

    I beg your pardon to give you some advices. Please, be more professionnal, clever, compassionnate and fair than Tuilinabo the showman. He has contributed by his evident lack of diplomatic and political skills to divide deeply Burkina Faso people. With the election of Trump as President of the USA against the will of more than 3 millions citizens, I hope you will understand better the current socio-political situation of my beloved country.

    You will have to clean the mess left behind by Mushingui and build a new qualitative partnership and confidence with all Burkina people who know and love America. You have the duty to look for all those who have been silent victims of Tuilinabo lack of judgment and misunderstanding of the complexity of the sociocultural and political context. Help but not hurt. Meet all Burkina citizens accross political, social, religious, ideological boundaries but not only those who are serving the current various interests of the US in the country.

    Help to destroy the persistent walls of hate and suspicion reflected by populist justice and discriminations in public administration. Bilateral cooperation means building links between people of the nations and not only politicians. I hope and pray that you do better than Mushingui to understand the real expectations and dreams of Burkina Faso people and share peacefully with us the best practices from your country to fulfil all our citizens needs. May God bless you.

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 22:24, par Amdoum
    En réponse à : « J’ai déjà hâte de parcourir votre pays », Andrew Young, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso

    Hello Poko. Do you really know what you are talking about ?
    Even if you don’t like Dr. Mushingui, you have to recognize that he did an excellent job for our brothers and sisters who really needed help. He did what he could. He went to the less fortunate, listened to them, helped whenever he could, and made them feel like they, too, matter. As to the so called complexity of our "socio-cultural and political context", I want you to know that such a thing does not exist. Nothing in life is complex and let me repeat myself, nothing in life is complex. We simply talk ourselves into believing it. What is so complex about wanting enough food to eat, clean water to drink, a good school for our kids to attend, good medical care for our sick people ?
    The needs of human beings, including we Burkinabe, have not changed in millennia and will not change any time soon. I agree that with limited resources, it is very hard to meet them, but if our leaders were only honest and just and if they only tried. Did they ?

    What Dr. Mushingui did is just what a decent human being does for another human being. No more, no less. Either you are decent and treat others like you would have them treat you or you are on the dark side. Where is the complexity ?
    I have no doubt Mr. Young, too, will do an excellent job. I welcome you to Burkina Faso and wish you success in your job !

    I wish a nice weekend to everybody !

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 23:27, par Happy New Year !
    En réponse à : « J’ai déjà hâte de parcourir votre pays », Andrew Young, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso

    You’re welcome your Excellency.

    Happy new year to you and all american.

    The land of freedom never forget the best things USA did for it : More freedom and démocraty as it’s the only way to do. I beg your Excellency to continue this way.
    Your great thinkfull to Her Excellency Tulinabo MUSHINGUI. We never Forget his decisional supply to have, to start a new dream pour all of burkinabé.

    God bless American-burkinabé partnership for more and better.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés