Conseil des ministres : Un Comité de gestion de crises terroristes en gestation

LEFASO.NET | Marcus Kouaman • vendredi 6 janvier 2017 à 00h12min

Le premier Conseil des ministres de l’année s’est tenu ce jeudi 5 janvier 2017, au palais de Kosyam sous la présidence de Roch Kaboré, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Plusieurs dossiers de fond ont été abordés, dont la création d’un Comité national de gestion de crises terroristes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conseil des ministres : Un Comité de gestion de crises terroristes en gestation

C’est la ministre du Développement de l’économie numérique et des postes (MDENP), Aminata Sana/Congo qui s’est adressée à la presse au terme de cet hebdomadaire Conseil des ministres. Selon elle, plusieurs dossiers de fond ont été abordés. Pour ce qui est du ministère de l’Administration territoriale de la décentralisation et de la sécurité intérieure (MATDSI), un décret portant création, composition et attribution du Comité national de gestion de crises terroristes a été adopté. Placé sous la tutelle du Premier ministre, ce comité permettra une riposte prompte et efficace à tout acte de terrorisme sur tout le territoire national. En plus du Comité national de crise, il y aura un Secrétariat permanent, un Centre unifié de gestion de crise, des unités d’interventions et d’appui soutien.

Au niveau du ministère de l’Economie, des finances et du développement (MINEFID) deux actes ont été pris. Le premier est une ordonnance portant proposition de ratification des accords de don conclus le 21 décembre 2016 avec la Banque mondiale, pour l’appui aux reformes sur l’énergie et la gestion budgétaire. Selon la ministre Sana, le montant global est de 100 millions de Dollars US, soit 45% sous forme de don et 55% sous forme de crédit. Le second concerne l’adoption du Schéma national d’aménagement et de développement durable du territoire du Burkina (SNADT). Ce schéma propose des orientations autour de quatre composantes hiérarchiques à savoir les fondements, les décisifs, les vecteurs de croissance et les services.

3 milliards de francs CFA pour lutter contre les MGF

En ce qui concerne le ministère du Transport et de la mobilité urbaine, un rapport a été fait au conseil des ministres sur la candidature du Burkina Faso pour abriter le siège de l’Agence communautaire de supervision de la sureté de l’aviation civile (ACSSAC) de l’UEMOA. A cet effet, c’est la ville de Bobo-Dioulasso qui a été identifiée par le gouvernement pour abriter ce siège.

Pour le ministère de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille, il a été adopté le Plan stratégique national de promotion de l’élimination des mutilations génitales féminines (MGF) au Burkina Faso 2016-2018 et son plan d’action opérationnel triennal. Pour la ministre des Postes, ce rapport justifie que les MGF touchent encore plus de 140 millions de filles et de femmes dans le monde. Ce référentiel coutera 3 245 073 000 francs CFA sur financement de l’Etat et des partenaires techniques et financiers.

Un décret portant création, ouverture et fonctionnement du régime juridique applicable aux structures de formation de jeunes sportifs a été adopté en ce qui concerne le ministère des Sports et loisirs. Cela permettra de mieux encadrer la formation et d’abandonner les pratiques approximatives et peu professionnelles. Et permettra de mieux tirer des avantages économiques et sociaux.

Au cours de cet hebdomadaire Conseil des ministres, le ministre des Infrastructures a fait le point sur les projets de son département soumis à la commission PPP (Partenariat public-privé). Le démarrage de ces projets qui seront financés par l’Etat et ses partenaires privés est prévu dans le premier trimestre de l’année 2017. Une seconde communication orale a été faite au Conseil par le ministre de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques sur la crise qui secoue l’UNPCB (Union nationale des producteurs de coton du Burkina). A l’issue de la rencontre des membres en désaccord, un concordat a été trouvé et accepté par les parties présentes. Il s’agit de la mise en place d’une administration provisoire inclusive assortie d’un chronogramme pour les élections à venir.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés