Centre agricole de Goundi : Un jubilé d’or dans la lumière de la naissance du Christ

LEFASO.NET | Par Marcus KOUAMAN • mercredi 4 janvier 2017 à 17h00min

Le Centre agricole Sainte famille de Goundi (village de la province du Sanguié) a célébré ses 50 ans d’existence le samedi 31 décembre 2016. Les festivités du jubilé d’or ont été couronnées par une messe d’action de grâce officiée par l’Evêque du Diocèse de Koudougou, Monseigneur Joachin Ouedraogo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Centre agricole de Goundi : Un jubilé d’or dans la lumière de la naissance du Christ

50 ans de vie, ça se fête et la communauté des frères de la Sainte famille n’a pas lésiné sur les moyens pour que cela soit une réussite. Si ce jubilé d’or a lieu ce jour, on le doit à un homme de Dieu qui a su implanter ce centre et lui donner ses lettres de noblesse. Il s’agit du frère Sylvestre Pia (il n’est plus de ce monde) qui a fondé le Centre agricole de Goundi le 11 janvier 1967.

Depuis le jeudi 29 décembre 2016, le village de Goundi est en pleine ébullition et c’est la messe d’action de grâce qui est venue clore les festivités de ce jubilé d’or. Une messe présidée par Monseigneur Joachin Ouedraogo, Evêque du diocèse de Koudougou. Cette célébration digne d’un cinquantenaire a été cadencée par les chants des différentes chorales. Après le partage de l’évangile du jour, l’Evêque dans son homélie a laissé entendre que, c’est dans la lumière et à la lumière de la fête de Noel que le jubilé du centre agricole de Goundi se déroule. Selon le prélat, cette célébration doit constituer un nouveau départ dans le village, comme la naissance du Christ a constitué un nouveau départ pour l’humanité.

« Vous êtes des charpentiers de Dieu… »

Tout en rendant hommage aux frères pionniers de ce centre et tous ces jeunes qui y sont passés et qui sont des modèles, le célébrant a confié ceci : « Je vous invite jour et nuit à imiter Jésus Christ car dans la Sainte famille de Nazareth, Jésus a travaillé et a appris auprès de son père Joseph le métier de charpentier. Vous êtes les cultivateurs de Dieu, vous êtes des charpentiers de Dieu… ». A la suite du Christ donc, le père Evêque a invité ces jeunes à être des constructeurs et des transformateurs de notre société et de notre monde.

Constructeur et transformateur, Simplice Yili l’est déjà, lui qui est un ancien pensionnaire de ce centre. Au nom des autres, il a témoigné du miracle que ce centre a opéré dans sa vie et dans celui de ses camarades. « Nombreux d’entre nous n’avons pas été scolarisés mais grâce à ce centre, on compte parmi les anciens élèves des religieux, des cadres de l’administration, des particuliers de tous les secteurs de la vie », lance-t-il. Ce centre selon lui, a ouvert le chemin d’un regain de confiance en eux et auprès de leurs proches. Il fonde l’espoir que des dispositions soient prises par les autorités pour assurer la pérennité du centre.
[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés