De la démocrature à la démocratie au Burkina. Rôle de l’Église et défis

Pascal KOLESNORE • mardi 3 janvier 2017 à 06h00min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
De la démocrature à la démocratie au Burkina. Rôle de l’Église et défis

De la démocrature à la démocratie au Burkina.
Rôle de l’Église et défis

Pascal KOLESNORE

L’Harmattan, Coll. Églises d’Afrique, 2016.

146 p. 15 euros

Sur la grande avenue menant à la Présidence du Faso, trône un monument gigantesque, le Mémorial aux héros. Le gouvernement de Transition y a érigé deux stèles représentant des poings levés vers le ciel, en souvenir des martyrs de l’insurrection populaire d’octobre 2014.

Ces poings levés vers le ciel symbolisent la victoire de la lutte populaire sur la démocrature au prix de vies héroïques arrachées. Parmi les acteurs clés de ce changement, on compte entre autres, l’Église catholique dont l’engagement a été déterminant.

Si le mouvement insurrectionnel a abouti à la fin de la démocrature, débouche-t-il pour autant sur un renouveau de la démocratie ? Pour sûr, il ouvre la voie d’un mieux-être de l’idéal démocratique au Burkina ; mais ce renouveau démocratique loin d’être un acquis, s’inscrit dans l’ordre de la conquête.
Nous nous sommes d’abord situés en amont de la rupture politique intervenue au Burkina pour juger de la part de l’Église catholique ; ensuite en aval, pour appréhender objectivement les défis et les enjeux du renouveau démocratique attendu.

Nous avons mis pour cela, les ressources de la science politique, de la philosophie morale et politique, de la théologie au service de l’audace de la pensée, convaincu que l’expérience burkinabè peut faire école à condition que les sentinelles de la démocratie restent éveillées.


L’auteur

Pascal Kolesnore, prêtre de l’Archidiocèse de Koupéla, enseigne la philosophie au Grand Séminaire de Kossoghin (Ouagadougou) rattaché à l’Université Saint Thomas d’Acquin (USTA). Docteur en philosophie morale et politique, maître en sciences politiques, il est l’auteur de Histoire et Liberté : éclairages kantiens, L’Harmattan, 2013.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 janvier à 16:53, par kiogo
    En réponse à : De la démocrature à la démocratie au Burkina. Rôle de l’Église et défis

    où peut on trouver le document. je suis à koudougou.« où peut on trouver le document. je suis à koudougou. »où peut on trouver le document. je suis à koudougou.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 07:55, par Koles
    En réponse à : De la démocrature à la démocratie au Burkina. Rôle de l’Église et défis

    Bonjour ! Vous trouverez cet ouvrage à Ouaga dans les librairies suivantes : Jeunesse d’Afrique, Diacfa, Mercury. Vous pouvez en avoir aussi auprès de l’auteur par la compagnie de Transport STAF par le biais de Airtel Money. Voici numéro à appeler : 79 17 41 00.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 01:17, par refugié
    En réponse à : De la démocrature à la démocratie au Burkina. Rôle de l’Église et défis

    Félicitation ! Mais il faut que chaque membre du "Nayiri" s’en procure

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 09:35, par ZAGUE
    En réponse à : De la démocrature à la démocratie au Burkina. Rôle de l’Église et défis

    A quel prix peut avoir ce document ? j’aimerais bien l’acquérir.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 16:48, par Mechtilde Guirma
    En réponse à : De la démocrature à la démocratie au Burkina. Rôle de l’Église et défis

    Moi j’aimerai avoir les coordonnés de ce jeune prêtre s’il vous plaît.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 12:37, par Koles
    En réponse à : De la démocrature à la démocratie au Burkina. Rôle de l’Église et défis

    Le livre coûte 6 500 F chez l’auteur au numéro ci-dessus. Ce prêtre n’est pas si jeune que cela : il a plus de 45 ans.

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 21:16, par Mechtilde Guirma
      En réponse à : De la démocrature à la démocratie au Burkina. Rôle de l’Église et défis

      Ce prêtre est moins âgé que mon dernier qui lui en a 47. Je ne demande pas le prix du livre, je l’ai déjà commandé tout payé ici à la librairie du Soleil à Ottawa, il y a trois semaines. Il me sera bientôt livré en février. Je demande seulement si je pouvais entrer en communication avec lui pour l’écouter davantage. En attendant, je vais lire d’abord le contenu du livre. Vous savez je suis d’autant plus émue, qu’au tout premier synode diocésain de Ouagadougou, un questionnaire avait été ventilé dans les CCB. Sachant que la composition des laïcs de ma CCB n’avait pas un niveau qui allait au delà du certificat d’étude primaire, j’ai pris à ma charge les réponses. Aussi j’ai proposé la fondation des Associations des femmes catholiques dans tous les diocèses (et par paroisse, et par quartier) afin d’arriver à une organisation nationale des femmes catholiques. Jusqu’alors en effet il n’y avait d’Association de femmes catholiques qu’à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso (fondée par son Eminence Paul Zoungrana et celle de Bobo de Mgr. Anselme Sanon). Puis j’ai proposé la formation en Sciences Politiques et Relations Internationales et en diplomatie des futurs prêtres. Je m’en suis tenue strictement à cette proposition sans donner des détails. En effet mon idée était que peut-être non seulement Rome pourrait un jour aussi choisir parmi des prêtres africains des nonce apostoliques, mais aussi que sur place des prêtres politologues pourraient aider l’Église à apporter une assistance active et non passive aux laïcs dans leur vie tant politique que professionnelle et mettre en pratique ainsi les recommandations de Vatican II sur l’évangélisation dans tous les aspects de la vie (politique, économique et social). Si donc je n’ai pas donné ces détails, c’était par crainte de représailles. Malgré tout je n’y ai pas échappé, parce d’après les échos du synode qui se murmuraient il paraîtrait que moi et toute ma famille nous vivons toujours dans les nuages et que nous ne sommes que de chimères politiciens sans grande importance. C’est dire que je payais même pour les éventuelles erreurs des mes propres frères. Dans la restitution des travaux, toutes les compétences ont été sollicitées sauf évidemment celles des Sciences politiques que je proposais (je devinais évidemment l’éternelle ritournelle qui voulait que l’Église ne se mêlât pas de questions politiques). Mieux j’avais également proposé de cellules de presse, dans les diocèses et les grands séminaires, qui permettraient aux diocésains et aux grands séminaristes de passer en revue tout ce qui se dit dans la presse et les journaux surtout en ce qui concerne la vie politique et d’en faire des comptes rendus à l’évêque du lieu. Eux, à leur tour dans leur rencontre de la Conférence épiscopale, pouvaient s’entendre sur les affaires importantes et donner en l’occurrence la réponse ou la position de l’Église. Cependant je n’ai été satisfaite des travaux qu’en partie seulement, car il y avait en moi un arrière goût amère d’inachevé. En effet on y sentait la frilosité du mot « politique » comme une allergie à telle enseigne que je me suis morfondue de ne pas voir ma proposition, de formation des futurs prêtres en Sciences Politiques et Relations Internationales et diplomatie, retenue.

      Je présume à présent que c’est chose faite et j’ai hâte de vous lire, de vous féliciter, et aussi d’échanger pourquoi pas avec vous et au besoin.

      Répondre à ce message

  • Le 27 janvier à 22:39, par Koles
    En réponse à : De la démocrature à la démocratie au Burkina. Rôle de l’Église et défis

    Merci madame pour l’intérêt que vous portez à ce livre au point de le commander depuis le Canada. Vous pouvez joindre l’auteur de ce livre à l’adresse mail suivant : pakolpaam71@gmail.com. Au plaisir de vous lire !

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier à 13:11, par Inside
    En réponse à : De la démocrature à la démocratie au Burkina. Rôle de l’Église et défis

    Tout ceci est bien intéressant, mais une telle publication doit à minima répondre à une question bien évidente : où s’en procurez ?
    Vous parlez du prix en Euro comme si votre publication est exclusivement destinez aux occidentaux.
    Sachez pour votre gouverne qu’au Burkina il y a ds gens qui lisent les éditions locaux. Vous ferez mieux de mettre à jour votre publication en précisant le prix du document en FCFA et le lieu où s’en procurer.
    Ceci est d’ailleurs un minimum quant on écris au nom d’un peuple et pour le développement des fils de ce peuple.
    Du reste bon courage à Pascal Kolesnore, on espère vous lire à nouveau.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 06:33, par Koles
    En réponse à : De la démocrature à la démocratie au Burkina. Rôle de l’Église et défis

    Bonjour ! Les indications sur le prix en CFA et les lieux ont déjà été donnés dans les discussions précédentes. Je vous les rapelle : vous trouverez cet ouvrage à Ouaga dans les librairies suivantes : Jeunesse d’Afrique, Diacfa, Mercury au prix de 7 800 F. Vous pouvez en avoir aussi auprès de l’auteur par la compagnie de Transport STAF par le biais de Airtel Money au prix de 6 500 F. Voici numéro à appeler : 79 17 41 00.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février à 16:28, par Afrique Consciente
    En réponse à : De la démocrature à la démocratie au Burkina. Rôle de l’Église et défis

    "" .....Nous nous sommes d’abord situés en amont de la rupture politique intervenue au Burkina pour juger de la part de l’Église catholique ; ensuite en aval, pour appréhender objectivement les défis et les enjeux du renouveau démocratique attendu.

    Nous avons mis pour cela, les ressources de la science politique, de la philosophie morale et politique, de la théologie au service de l’audace de la pensée, convaincu que l’expérience burkinabè peut faire école à condition que les sentinelles de la démocratie restent éveillées......""
    De quelle DEMOCRATIE est - il question ici ? dite le moi dans votre langue maternelle et non dans cette langue de la "démocratie prêt-à-porter".
    Les endormeurs de la conscience africaine ont un très beau et SALE JEU.
    A present il est grand temps qu’il prenne fin, ce jeu sordide tant de cette petite élite que de celui de l’EGLISE.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés