Vœux : « 2017 s’annonce comme porteuse d’espérance » pour l’UNIR/PS

samedi 31 décembre 2016 à 19h16min

L’année 2016 s’achève. Une nouvelle année profile à l’horizon. Cette transition revêt pour l’Union pour la renaissance /Parti sankariste (UNIR/PS) une aubaine de faire une introspection de l’année en cours, de décliner des perspectives et formuler ses meilleurs vœux au peuple burkinabé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vœux : « 2017 s’annonce comme porteuse d’espérance » pour l’UNIR/PS

D’emblée, il convient de reconnaitre avec beaucoup d’humilité que l’année 2016 fut rude pour le Burkina Faso. Rude, pour plusieurs raisons. En effet, dès le vendredi 15 janvier 2016, notre patrie a connu une attaque terroriste la plus meurtrière et la plus spectaculaire de son histoire. Les terroristes et les narco- djihadistes ont donc décidé de s’en prendre à notre peuple. Et durant toute l’année nous avons fait l’objet d’une douzaine d’attaques dont la dernière en date du 16 décembre dernier. Celles-ci ont couté la vie d’une cinquantaine de personnes et occasionné de nombreux blessés. Ces attaques répétées ont fragilisé la quiétude de nos populations, créé la désolation et freiné par moment le décollage économique de notre pays.

C’est le lieu pour l’UNIR/PS, de réitérer toutes ses condoléances aux familles qui ont été éprouvées et endeuillées. La même compassion va à l’endroit des blessés, aux forces de défense et de sécurité, aux Organisations gouvernementales et non gouvernementales, au gouvernement et à tous ceux, qui accomplissent un travail remarquable pour la sécurisation de notre peuple.
Au nombre des difficultés, il sied de mentionner aussi, les tentatives manifestes de déstabilisation du Burkina Faso par les éléments de l’ancien régime, notamment les ex éléments du RSP, la garde prétorienne du président déchu Blaise Compaoré.

Sur le plan social, l’exacerbation des revendications sociales toute l’année consécutivement à la vie chère témoigne une fois de plus que le monde du travail a des attentes fortes et attendent du dialogue social des réponses à des préoccupations. Par ailleurs, l’UNIR/PS regrette l’incivisme. L’incivisme grandissant et les actes de défiance de l’autorité sont à déplorer. Cette parenthèse nous conduit à rendre hommage et à nous incliner devant la mémoire des forces de sécurité victimes des comportements d’incivisme routier dans l’exercice de leur fonction. Notre pays a regretté de ce fait des décès et des blessés, dont le cas inoubliable de Rasmané Doussoungou.

Toutes les difficultés ci-citées, conjuguées avec la crise économique au niveau mondial, dont le Burkina Faso n’y échappe pas , renforcées par l’héritage économique et social désastreux légué par Blaise Compaoré et les dernières années de turbulences qu’a connu notre pays, n’ont pas facilité le changement et la rupture tant attendus. C’est pourquoi il faut se féliciter et saluer les avancées et progrès constatés de façon visible sur plusieurs plans.

Par exemple :
Sur le plan sécuritaire, le gouvernement a mis les bouchées doubles pour répondre efficacement aux problèmes de sécurité que nous vivons. Des reformes de l’armée ont déjà commencé en témoigne le redéploiement très prochain de nos forces onusiennes, l’acquisition de matériels de combats terrestre et aérien pour mieux faire face à la montée en puissance du terrorisme et du djihadisme dans notre pays et le dernier acte fort est matérialisé par le changement à la tête du Chef d’Etat-major général des armées, ainsi qu’un probable remaniement ministériel pour prendre en compte les questions sécuritaires du pays.

Dans le domaine de la santé, plus de 650 000 femmes et 3 800 000 enfants ont été soignés gratuitement au cours de cette année.

S’agissant du paludisme et des consultations, environ 640 000 femmes en ont bénéficié gratuitement. Quant aux actes d’accouchement normaux et de césariennes plus de 230 000 femmes en ont été gratuitement bénéficiaires à la date de fin août. La liste ne s’arrête pas là !

Au plan social l’UNIR/PS salue la volonté du chef de l’Etat Monsieur Rock Marc Christian KABORE d’apaiser les cœurs meurtris des burkinabè à travers la création du Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité Nationale, qui a pour mission à asseoir les bases solides d’une nation démocratique, unie, paisible et prospère.

L’UNIR/PS adhère à l’engagement du Chef de l’Etat en faveur de la vérité et de la justice comme préalable à la réconciliation nationale. L’UNIR/PS épouse en outre l’idée du président Kaboré selon laquelle « la nécessité de vider tous les dossiers pendants est devenue une exigence de crédibilité au regard des attentes du peuple burkinabè en matière de vérité et de justice »

Aussi l’UNIR/PS félicite l’engagement du gouvernement en faveur les jeunes à travers la formation, l’appui financier et matériel aux initiatives entrepreneuriales des jeunes et le programme emploi-jeunes pour l’éducation nationale(PEJEN).

Dans le domaine de relance économique, l’UNIR/PS se réjouit du succès de la conférence des partenaires pour le financement du programme national pour le développement économique et social (PNDES).

Au regard des attentes pressantes de nos populations, l’UNIR/PS exhorte le gouvernement à mettre tous les moyens pour concrétiser les promesses des bailleurs et partenaires.
La confiance du Burkina Faso auprès des bailleurs et des partenaires internationaux ne fait d’aucun doute. C’est pourquoi, l’UNIR/PS a accueilli avec joie l’admission de notre pays au second Compact Millenium Challenge Corporation(MCC).

De tout ce qui précède, nous pouvons affirmer sans risque de nous tromper que 2017 s’annonce comme porteuse d’espérance. La croissance sera au rendez-vous. Les réformes engagées en 2016 porteront leurs fruits.

Alors que , dans quelques heures, nous entamerons la nouvelle année 2017,ce moment très agréable offre l’honneur et le privilège à l’UNIR/PS de présenter, ses vœux les plus sincères de bonne santé, de paix et de prospérité, à ses militants , sympathisants et à tous les burkinabè vivant sur le territoire national, ainsi qu’à l’ensemble de nos compatriotes vivant à l’étranger. Aussi, l’UNIR/PS a en ces moments précis un penchant particulier aux ressortissants étrangers qui vivent sur notre territoire national.

Ainsi, l’UNIR/ PS forme le vœu ardent que la nouvelle année soit pour tous, le moment de renforcer les liens de fraternité et de solidarité qui nous unissent au-delà des différences qui caractérisent toute société humaine.

En dépit, des rudes épreuves, nos énergies sont également restées mobilisées pour atteindre nos objectifs de vivre ensemble. L’UNIR/PS nourrit l’objectif d’une refondation de la société burkinabè sur de nouvelles valeurs et de faire de notre nation une terre de justice, de cohésion, de concorde et de prospérité économique pour tous les burkinabè.

Face aux multiples défis de notre monde en mutation constante, la pérennisation de nos récents acquis démocratiques passe nécessairement par notre aptitude collective à nous fixer de nouveaux horizons.

C’est pourquoi pour l’UNIR/PS, nous devons faire preuve d’audace, cultiver un sens accru de responsabilité et de maturité pour préserver l’unité nationale, en ne perdant jamais de vue notre histoire commune !

Pour y arriver, l’UNIR/ PS invite tous les burkinabé au travail et à la discipline, nécessaire pour barrer la route au pessimisme et à la fatalité.
Bonne et heureuse année 2017. Bonne fête à toutes et à tous.
Vive le Burkina Faso !

Pas un pas sans peuple !
Avec le peuple, victoire !

Fait à Ouagadougou, le31/12/2016

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés