CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mercredi 28 décembre 2016 à 23h30min

C’est donc lui, le Colonel Major Oumarou Sadou, qui remplace le Général de Brigade, Pingrenoma Zagré, à la tête de l’Etat-major général des armées. L’information est tombée en cette soirée du 28 décembre 2016. Celui qui prend le bâton de commandement est né le 22 mai 1959 dans une région en proie à une insécurité totale depuis quelques temps. Le sahel et précisément à Djibo. Sa lettre de mission, tout le monde peut le deviner. Arrêter entre autre, cette humiliation que ne cessent de vivre nos troupes, les motiver et surtout leur donner de quoi défendre avec loyauté et dignité le Burkina Faso qui pleure de façon intermittente ses fils tombés par le fait des forces obscures.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

Si les autorités ont estimé que la solution peut venir du changement de personne à la tête de l’état-major général des armées, on ne peut qu’observer et attendre de voir de quelle arme est fait le nouvel arrivant. Certains avaient en effet demandé la tête du Général Pingrenoma Zagré. Ces voix se sont faites plus bruyantes avec la dernière attaque de Nassoumbou le 17 décembre dernier, qui avait fait douze morts du côté de nos hommes. La gifle de trop.

Avant cela, on avait parlé de la prétendue complicité des chefs militaires avec le général Gilbert Diendéré lors de son coup d’Etat. Le très croyant Pingrenoma Zagré avait résisté à toutes ces tempêtes, jusqu’à maintenant. Il est longtemps resté adjoint, avant de remplacer Honoré Nabéré Traoré, le 1er décembre 2014. Juste au lendemain de l’insurrection populaire. Désormais, il est ancien chef d’Etat-major général des armées. Il est venu, a vu, a fait ce qu’il pouvait.

Au moment où il passe son bâton au Colonel Major Oumarou Sadou, le pays vient de sécher une fois de plus ses larmes. La population et surtout les troupes attendent du Colonel Major Oumarou Sadou, beaucoup. Mais en bon militaire, l’ancien pensionnaire de Prytanée militaire du Kadiogo où il a obtenu le baccalauréat, série A4 en 1979, devra trouver la stratégie pour contrer tirs ennemis, surtout dans les sables mouvants du sahel.

C’est connu, un groupe a pris le malin plaisir de frapper sauvagement des éléments des forces armées nationales, des civils, prendre des citoyens en otage et repartir tranquillement et en toute impunité, d’où il est venu. Ceci en attendant de sévir encore.

Ancien chef d’Etat-major de l’armée de terre entre 2011 et 2015, Sadou Oumarou qui a fait l’école de guerre du Nigeria sait ce qui l’attend. Le nouveau CEMGA est également spécialiste de l’artillerie. Il a fait le Libéria et a même été décoré de la Médaille d’honneur militaire commémorative avec agrafe Libéria.

Etudiant à l’université de Ouagadougou en anglais, de 1979 à 1981, le Colonel Major Oumarou Sadou a suivi sa formation d’officier au Ghana. Celui qui est également titulaire du diplôme d’Etat-major, a suivi plusieurs stages et formations militaires au Burkina et à l’extérieur, avant d’occuper des postes de responsabilité dans les forces Armées nationales. Chevalier de l’Ordre national, le colonel-major Oumarou parle français, anglais, mooré, fulfuldé.

Le remplaçant de Pingrenoma Zagré est marié et père de six enfants. C’est donc à lui que revient la lourde tâche de commander les troupes qui doivent défendre l’intégrité territoriale et protéger les citoyens burkinabè.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net
Crédit photo : Radio Oméga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 décembre 2016 à 20:25, par roby
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    la tâche a été ardue. le général a fait ce qu’il pouvait pour contenir les attaques qu’on a subit. félicitation a lui pour tout ce qu’il a fait pour notre sécurité. bon vent dans ses nouvelles fonctions.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 20:38, par Dimathème
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Bienvenu mon cher. Cependant j’espère que le fèfè ne vous fera pas oublier ce pourquoi, grâce à un jeu de chaise, vous occupiez aujourd’hui ce fauteuil. Pas besoin d’être un stratège militaire pour savoir ce qui fait défaut à nos hommes.
    En marketing, on parle de positionnement. Il faut que notre armée change de positionnement afin de conquérir le marché et mieux, être "top of mind" en quittant la position de "notoriété assisté". En un mot, un bon bench marketing ...
    je ne suis pas militaire mais pour avoir parcouru plusieurs endroits du pays, je sais une chose :
    - les postes avancés de nos FDS ont besoin de clôture (par exemple l’Etat major de la 1er région de gendarmerie n’a pas de clôture et la dernière fois on pouvait assister à l’entrainement d’une unité mobile juste en s’arrêtant sur le bitume, j’évite de parler des postes de gendarmerie pour ne pas donner leurs positions) ,
    - on doit avoir de véritables camps le long des frontières avec le Mali et le Niger,
    - il faut un système de communication fiable,
    - revoir le système du renseignement (bench marketing),
    - ah oui j’oubliais, il faut voir avec l’assemblée nationale (mais de grâce laisser mes impôts tranquilles) car il y a l’argent là-bas pour avoir des cameras de surveillance avec aussi des cameras à vision nocture à mettre à chaque 10 km au niveau des frontières avec des plaques solaires ( en tout l’assemblée a de l’argent, il faut voir le PAN il n’hésistera pas à soigner son image tant écorcé).

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 09:39, par Le Vigilent
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Tout le monde est devenu stratege militaire. Vous croiyez que ceux qui planifient et organisent les attaques sont des novices de la chose militaire et que les premiers responsables de notre armee sont si ignorants qu’ils ne savent meme pas comment organiser la securite du territoire et celle de la troupe ? Vos cameras places a tous les 10 km le long de la frontiere ne serviront a rien car les attaquants, s’ils viennent des pays voisins comme vous l’imaginez, sauront les contourner car il n’est pas evident qu’ils traversent la frontiere en rang serre avec leur arsenal de guerre pour etre facilement reperes au moment de leur entrée en territoire Burkinabe.
      A mon avis, les propositions faites a travers la presse et les reseaux sociaux servent plus les eventuels assaillants que nos forces de defense et de securite. Que chacun ait un minimum de confiance aux professionnels des questions de defence et de securite au lieu d’etaler a longueur de journees son ignorance qu’il prend pour des idees lumineuses.

      Répondre à ce message

      • Le 29 décembre 2016 à 11:20, par Baowendsom
        En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

        Bien dit. ça fait mal quand on voit des fils de ce pays mourir de la sorte sans entendre que l’ennemie a été inquiété mais nous devons avoir des réserves dans nos commentaires. Laissons les spécialistes s’interroger et développer les stratégies pour contrer l’ennemie. Regarder des films de guerre ne fait pas de nous des personnes avisées en stratégies militaires. L’armée c’est autre chose que le film.
        Encourageons nos militaires et appuyons les à travers toutes informations utiles au renseignement pour que le Burkina devienne le tombeau de ces terroristes.
        Que Dieu Bénisse le Burkina et tous ses voisins.

        Répondre à ce message

      • Le 29 décembre 2016 à 19:09, par Jean
        En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

        Si nos "professionels militaires" etaient si professionnels que ca, les FDS ne se feraient pas tailler en pieces, à chaque sortie djihadiste. Laisse donc parler. Toutes les armées, comme les IDF d’Israel, qui luttenrt efficacement contre ce genre d’assaillants, ont ce genre de Early Detection Equipments, man ! Question d’informations ! Salutations.

        Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 20:40, par Daniel
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Bon vent au Colonel.
    Ensemble, mains dans la mains, portons le dans nos prières pour qu’il puisse mener à bien sa mission qui est sans doute difficile à ces heures-ci.La patrie ou la mort nous vaincrons. Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 21:05, par Gbê
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Le ministre de la defense et celui de la sécurité sont tous incompétents.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 21:19, par Tomitozi
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    enfin. Si c’est un fils de la région du Sahel qui pourra nous tirer d’affaire pourquoi pas. Nous lui disons félicitations et lui souhaitons bonne chance dans ses nouvelles fonctions. Un conseil : prudence, prudence, prudence.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 21:21, par loblo
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Félicitations et bonne chance mon frère. Allah daro ballo.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 21:24, par QUID
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Lettre au colonel SADOU, nouveau Chef d’ Etat Major Générale des Armées
    Objet : Defense Opérationnelle du Territoire Burkinabé

    Mon Colonel, j’ai l’honneur de vous rendre compte que notre chère Faso est en proie à une insécurité plus que galopante.
    En effet, en quelques mois, notre pays a perdu environ une centaine de ses enfants suite à des actes terroristes menés par ses ennemis.
    La défense du territoire du territoire est la raison d’être de notre armée et il
    incompréhensible que nou perdons les nôtres d’une façon humiliante !
    Cet état de fait nous oblige à vous faire des apports d’idées qui, selon nous, vous seront fort utiles...
    En quelques points nous vous faisons les propositions suivantes :
    - Délocaliser des régiments des villes et assurer la sécurité à nos frontières,
    - Respecter les TED par region(1colonel, des commandants, des capitaines, des lieutenants, des sous officiers supérieurs et subalternes, des soldats) CAR LE .TRAVAIL MILITAIRE N’EST PAS CELUI DE BUREAU MAIS DE TERRAIN !
    - Revoir l’âge et la taille des recrues (lorsque je vois nos jeunes soldats, j’essaie de les imaginer avec 30 kg de poids sur le dos),
    - Reprendre en main la formation civique et militaire des nouvelles recrues ( la discipline étant la base principale de l’armée...),
    - Doter le personnel en moyen logistique, HCCA, et en alimentation,
    - Voir comment revenir sur la laïcité au sei de notre chère armée (mosquées, temples, églises avec leurs prêtres, imams, pasteurs et autres y ont fait germer la graine de la division ),
    - Affecter les officiers les 95 % d’officiers des villes vers les corps,
    - Dépolitiser l’armée et mettre fin aux "bras longs",
    - Etc...

    C’est une grâce que vous soyez nommé, C’est une grande charge sur vos épaules mais le peuple est prêt a vous accompagner.

    Bienvenue et bon vent à vous....

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 08:13, par jah
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      QUID, tu sais ? je te connaissais pas, mais commence a te connaitre a travers tes raisonnements. a chaque fois que te lis, je dis mais..... ce garçon a des idees hein ! c’est des gens comme toi qui peuvent fair la politique. car etre politicien c’est avoir des idees de dvp, c’est savoir convaincre, c’est savoir proposer a ceux qu’il faut. bref tu es logique dans ta logique. merci frere. tu es un ange. ta lettre doit passer sur la table au conseil des ministre

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 08:42, par au sérieux
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      merci beaucoup. vs avez tout dit. nos militaires sont petits et faibles au sens propre comme au figuré. je propose qu on renoue avec le recrutement de " lacrous" qui devront être puisés dans nos villages car ils sont très disciplinés, très courageux, "wakés" et robustes. j y tiens car dans les années 1975-76 et 1985-86 ils ont fait notre fierté dans une guerre contre un certain pays voisin dont l armée regorgeait de pas mal d éléments d une certaine race blanche qu on traité de djihadistes dans le nord du mali

      Répondre à ce message

      • Le 30 décembre 2016 à 09:37, par Allright
        En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

        au sérieux, j’appui ce que tu dis. il faut recrutement les intrépide par voie de "lacrous" comme tu l’as dit c’est capital. malheureusement l’enfant de Koudbila au village ne peut plus avoir accès à l’armée. parce que maintenant il faut avoir des bras long être dans l’armée c’est un privilège, c’est avoir une bonne position sociale et on y rentre plus par vocation mais pour s’en sortir au mieux. des critiques constructif pour attiré l’attention du commandement.

        Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 10:19, par Le Vigilent
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Il fallait plutot demander a etre nomme Conseiller technique du CEMGA ou mieux, Conseiller special du President du Faso charge des questions de defence et de securite, avec rang de ministre.
      Si vous etes vraiment convaincu de la pertinence de vos propositions, pourquoi les exposer aux eventuels assaillants a travers lefaso.net qu’ils consultant tous les jours ?
      Retenez que l’armee est souvent appellee LA GRANDE MUETTE. SI vous l’ignorez ou ne vous en rappelez pas, vous etes disqualifie pour opiner sur les questions militaires, meme en secret.
      Si votre intention est de montrer aux lecteurs que vous maitrisez les questions de defense et de securite, il vous faut creer une societe ou in bureau de conseil specialise. Ceux qui sont interesses viendront vous consulter

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 21:33, par çèça
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    on s’attendait plutôt à un nouveau ministre de la défense et un autre pour la sécurité intérieure qu’est-ce que un chef d’état major peut faire dans ça s’il n’a pas les moyens ?

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 07:41, par Minute
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      çèça, les ministres sont dans les bureaux. Ceux qui sont opérationnels et ont besoin d’être déployés sur le terrain, c’est bel et bien nos FDS. C’est à ce niveau que l’on doit mettre plus d’attention. Merci au chef de l’État d’y avoir songé. C’est au chef d’État major d’organiser la troupe avec des stratégies opérationnelles. Chaque fois, il y a des gens qui veulent détourner le débat. Vous par exemple. Le ministre le la défense et celui de la sécurité sont des managers et sont généralement politiques. Si vous avez bonne mémoire, des civils ministre de la défense et de la sécurité ne date pas de maintenant. Tenez, à la troisième république le général Lamizana avait nommé François Bouda (chef de manga) ministre de la défense. Yéro Boly fut ministre de la défense sous Blaise Compaoré. Ils étaient tous des civils. Où étiez vous ? Pourquoi n’avez vous pas plaint pour ces cas ? Vous nous pompez l’air maintenant. Prions seulement pour que notre pays ne soit sur la short list de ces terroristes. A vous aussi d’évoluez positivement dans vos crânes.

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 09:21, par Citizen
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Un Chef d’Etat Major c’est d’abord et surtout un fin stratège qui réussit des prouesses avec les moyens mis à sa disposition. Aucune armée au monde n’est suffisamment équipée mais on fait avec. C’est un peu comme dans nos familles : il y a des femmes qui, avec 500fcfa de popote, peuvent de te concocter une bien meilleure sauce que celles qui reçoivent 2000 fcfa de popote ne pourront jamais faire. Certains ne me croiront pas mais c’est hélas ainsi ! En toute chose, il y a les moyens mais il faut également le savoir faire et surtout avoir la détermination de réussir sa mission. Loin de moins l’idée de sous estimer le Gl ZANGRE mais reconnaissons qu’il mettait du temps pour trouver des solutions qui en avaient moins besoin. Ce qui doit différencier le civil du militaire c’est le fait que le second puisse mettre moins de temps à trouver une solution sécuritaire et même politique que le premier. C’est l’image que nous avons du militaire. Si un militaire gradé de surcroit n’arrive pas à se comporter ainsi, eh bien pour nous il aura raté sa vocation.

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 21:52, par oeil de lynx
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Bienvenue colonel major, félicitations et bon vent dans la défense de notre chère patrie le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 21:58, par lamba
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    mon point de vue
    cest unitile de limoge Zagre
    il fallais que mais faire partir Simon , ou soit le limoge .
    Mon Grl.Zagre soit tranquille tu vera sa defaite bientot

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 22:05, par Enfant benis de Bam
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    bon vent a lui e k Dieu lui donne les forces necessaires pour accomplire cette mission !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 22:07, par kamto Tenga
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    La ou ce futur general a fait sa formation, ca m’ impressionne pas : Nigeria et Ghana, ils sont pas connus pour des foutres de guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 22:25, par Sidmètta
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Félicitations mon Colonel. Moi je suis de la Promo 80 du PMK. Vous êtes mon Ancien. On vous appelait TEX WILLER. Ceux qui lisaient les bandes dessinées de l’époque connaissent bien ce personnage. Nous sommes derrière vous pour combattre ces Djihadistes, fous du Diable.

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 10:40, par gangobloh
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      le col était chef d’état major de l’armée de terre , donc directement concerné par tout ce qui se passe sur le terrain. si le général n’a pas réussi sa mission, je pense que le col aussi a sa part de responsabilité . que pourra t il faire en étant maintenant chef d’état major général des armées ?

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 22:31, par simon COMPAORE
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Le problème de sécurité n’est pas lié à qui est à la tête de l’armé, c’est seulement un problème de contexte, du à ceux qui sont au sommet de l’état.
    La taille ou l’intelligence du chef de l’état major n’a aucun rapport, wait and see.
    Ce qui est sur le BURKINA dans son ensemble n’est pas en guerre, il connait un problème de sécurité qui se traduit par "l’intelligence de ceux qui nous gouverne".
    Mille chefs d’état major ne pourrons résoudre nos soucis comme si c’était un problème d’HOMME. DOMMAGE

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 11:07, par Minute
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Simon COMPAORE, nous savons que la force du mal est toujours parmi nous et nous voyons que de l’ombre vous commencez à sortir la tête de l’eau. Bien sûr que le changement à la tête de l’armé ne résout pas forcément le problème. Dans une logique, lorsque les évènements se succèdent à un rythme répétitif, celui qui est sensé symboliser la force en tire les conséquences. Changer le CEMGA est toute logique à ce stade de la situation. Ce qui est sûr, c’est que vous aussi qui tapissez dans l’ombre multiplieront des actions de nuisance parce que vous n’acceptez toujours pas que votre époque a changé. A force de vouloir que l’avenir du Burkina se résume à vous et à vous seul, est encore moins une égoïsme que d’une apatridie qui ne dit pas son nom. On est persuadé au regard des agissements dont vous faites preuve, que le Burkina n’a pas d’ennemies extérieurs. C’est ceux là qui ne sont pas dignes d’être burkinabé qui nous attaquent pour seulement des intérêts égoïstes. Chacun doit savoir que les hommes partent et le pays reste. Ceux qui on été à la création du Burkina ne sont plus là aujourd’hui. Le flambeau nous a été donné et il nous revient de le transmettre dans le futur. Ceux qui ont été chassé de par leur égoïsme et leur mauvaise vision politique, se disant démocrates pourtant ils ne sont que des dictateurs accidentellement parvenus à la tête de notre pays, se doivent de nous laisser tranquille. Le pays veut avancer. Nous savons que les vrais Djihadistes, c’est celui là qui, avec ses acolytes, au lieu d’assumer leur passif, se permet d’aller se naturaliser et de se prévaloir d’une autre nationalité. C’est inadmissible. Ce n’est pas digne d’un moagha ou de celui là qui avait une conception "nabale" de la gestion du pouvoir d’Etat. Le peuple est aux aguets. Le revers vous sera fatale. Ressaisissez vous et revenez à la république. Soutiens au pouvoir en place ; Soutiens au nouveau CEMGA ; Soutiens à notre armé nationale. La patrie ou la mort, nous vaincrons !

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 22:40, par "LE VIEUX"
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    ZAGRE EST UN MILITAIRE INTELECTUEL TRES HUMAIN, CALME, ET HUMBLE. IL A FAIT CE QU’IL POUVAIT MAIS LE CONTEXTE N’A PAS FAVORISÉ SA TACHE :
    - INSURECTION ;
    - COUP D’ETAT ;
    - ATTAQUE TERRORISTE ;
    - DEMENTELLENT DU RSP.
    ... SI ZAGRE ETAIT "VA -T-EN GUERRE", LE BURKINA N’ALLAIT PAS TRAVERSER SES CRISES SANS TOMBER DANS LA GUERRE CIVILE. BREF POUR MOI, ZAGRE EST A FELICITER POUR SERVICE RENDU A LA NATION.

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 00:03, par zwwa
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Merci a vous pour cette reaction, elle est tres lucide.... Quand on dementel un corp existant de force ou il y a la seul unite anti terroriste tout simplement pour regler des querelles politiques et que on ne prevoi pas de moyen d’y pallier on ne pe que arriver a cela.....

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 00:45, par HiHi
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Simple et profond pour qui veut comprendre.
      Vous avez tout mon respect, mon Général.
      DIEU TOUT PUISSANT, Merci de garder le Burkina Faso ; d’aider nos FDS et de soutenir le nouveau CEMGA.
      colonel major sadou, SVP, appuyer vous sur DIEU, en tout humilité et simplicité et vous réussirez.

      Répondre à ce message

      • Le 29 décembre 2016 à 07:32, par TUUK-SOMDE
        En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

        Un regard et une réflexion de vieux. Merci au vieux. Si c’est une affaire d’homme, on devrait pas donner les moyens à Oumarou SADOU. Il lui suffit de reorganiser les militaires.

        Répondre à ce message

      • Le 29 décembre 2016 à 07:41, par HUM
        En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

        "Colonel .....appuyez vous sur Dieu", voila ce qui emportera nos dirigeants et freinera le developpement du Faso, voire du continent.
        Lorsqu’on vous lave le dos, faites l’effort de vous laver la face...

        Cacun croit a Dieu a sa facon et je vois deja que cette maniere dinterpeller ce nouveau CEMGA a pour but de le "RECRUTER" deja et actuellement les gens cherceront a connaitre sa religion que ses competences militaires...
        Il sera envahit par ses coreligionaires qui ne vont plus le laisser le temps de s’occuper de ce pourquoi il a ete nomme...
        Laisser cacun faire sa priere car a ce que je sache "Le travail est une priere".

        Si on doit tenir compte des degres d’urgence, Dieu doit etre en train de s’occuper des problemes en Irak, Syrie, Yemen , Darfour, Haiti, etc ou les populations meurent de faim, de froid ...

        Nous sommes tous responsables de ce qui arrive au Faso.
        CQFD

        Répondre à ce message

      • Le 29 décembre 2016 à 07:47, par CHERIF SY
        En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

        Mon ami commence par devenir humble toi-même, tu rabaisses les gens et tu leur demandes d’être humble. Comment peux-tu écrire mon Général et pour l’autre tu écris colonel major sadou ? Hypocrisie ouais !!!!

        Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 10:11, par m’menga
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      JE VALIDE ! IL A FAIT CE QU’IL POUVAIT ! BONNE SUITE A LUI ET COURAGE ET BONNE CHANCE AU NOUVEAU !

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 14:11, par Patience
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Mr "le vieux", avec tous le respect que je dois aux vieux, ce n’ai pas Zagré qui a dit aux éléments du RSP de quitter le camp Naaba Koom pour éviter la guerre civile. En tant que CEMA, il devrait afficher clairement sa position du coté du peuple et donc de l’armée régulière et dire à Guenguéré de se rendre. Il est resté flux pendant le coup d’État. SVP, ne lui attribuez pas ce qu’il ne mérite pas !

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 16:03, par L’Observateur
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Personne n’a dit le contraire. Seulement il est temps que le fusil change d’épaule. Je pense que le président Roch a su prendre encore à temps une bonne décision.

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 22:46, par Leicora
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Le général Zagré aura en tout cas par sa sagesse économisé du sang de Burkinabé en 2014 et 2015, pour ça disons lui merci et bonne chance au colonel major Sadou qui est sans doute un homme de terrain mais, gageons nous de dénigrer ceux qui prennent le temps de réfléchir, les Maliens en savent quelque chose.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2016 à 23:09, par SS 20
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Bon vent à vous Col.maj Sadou , mes vœux de succès vous accompagnent pour étouffer ces relents terroristes à nos frontières et mêmes les éventuels nids dormants à l’intérieur.
    En tous les cas mettez Dieu en avant , ensuite la rigueur dans la discipline et vos stratagèmes aboutiront.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 00:08, par Zoro
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Le temps était venu de faire le ménage. En réalité je n’ai jamais vu ce Gal comme un militaire. En tout cas, son physique ne le ressemble pas du tout. Sadou va réussir à ce poste pour 2 raisons. D’abord, c’est un officier compétent et aimant le choc. Ensuite, Sadou aime très bien la troupe et est très proche d’elle. Sadou, c’est un peu comme le Gal Lougué. Je le dis en tant que Ex-homme de rang dans l’Armée ayant connu l’homme.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 00:29, par YIRMOAGA
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    La religion ne rime pas avec le commandement militaire qui est un acte de fermeté qui obéit à l’accomplissement de missions ?
    Le Général déçu est bon certainement, mais pas pour un commandement stratégique comme CMGA ?
    Quand il était adjoint, il agissait sous couvert ? Mais au centre du commandement........?
    Voyez avec les trois otages très jeunes à Ouaga où la hiérarchie n’a pu rien faire ?
    3 jeunes terroristes qui ont tenu toute l’armée en plaine capitale et pas de coordination pour venir à bout ?
    Vous parlez de Nassoumbou à des Kilomètres et la merde qui s’est passée ici ?
    Place aux jeunes officiers qui veulent faire leur métier de combattant et laissons les autres aller dans les lieux de culte en attendant leur mise à la retraite ?
    Et si celui de BOBO prenait l’armée de terre ? Enfin, des colonels aptes à servir seront déployé au nord pour la sécurisation et oubliez les V8 ?
    L’internaute (moi-même) qui me traitait de tout les noms d’oiseau, voilà que le politique est revenu sur la réalité ? Des gradés sseront déployés au front où l’ennemi sévit n’en déplaise ?
    Des colonels avec des immeubles , des hôtels et que sais-je ? Le nouveau CMGA avec sa rigueur, seul contre tous quand Zida a voulu supplanter le général...............?Avec un rajeunissement du cercle de décision militaire, les jeunes ne vont plus mourir parce qu’ils seront commandés ? Quand y a commandement, la mission s’accomplit efficacement ???

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 07:08, par zwwa
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Loool,
      LE CMGA la n’assure pas la securite a l’interieur du pays mais a l’exterieur....
      Celui que l’on devait demettre a l’epoque pour ce fiasco la est toujours a son poste.....

      Répondre à ce message

      • Le 29 décembre 2016 à 07:56, par CHERIF SY
        En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

        A l’extérieur, mon œil ouais !!! Donc le RSP était là pour agir à l’extérieur, les militaires anti-terroristes aussi ? on n’est pas obligé de réagir quand on n’a rien à dire. Trop plat comme réaction, en tout cas très déçu de cette réaction.

        Répondre à ce message

        • Le 29 décembre 2016 à 11:51, par YIRMOAGA
          En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

          Merci, je valide. Si l’ennemi pénètre à l’intérieur et agi contre un camp ou base militaire, faudra-il laisser à la sécurité intérieure de faire face ? Et en quoi la raison d’être de la défense ? Il faut reconnaitre que Zagré a failli à sa mission en envoyant pas de gradé dans les postes de défense et en pourchassant pas les assaillants venus en motos pour la plupart des attaques ?
          Des assaillants venus à motos comète des actions de destructions et l’armée n’arrive pas à intercepter et en finir avec ? Quelle incapacité ? Entre des assaillants à motos face à un groupement de force spécialisé dans la lutte antiterroriste ? C’est le manque de gradé qui a fait que la réaction a été .............si c’est pas une complicité, je n’en dirais pas plus ?

          Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 07:43, par TUUK-SOMDE
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      C’est vrai Yirmoaga. Ce sont les croyants en dieu qui ont empêché Blaise de raser les rues de Ouaga les 30 et 31 octobre 2014 sinon la volonté et les moyens existaient.

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 11:49, par Le Vigilent
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Avec un rajeunissement du cercle de décision militaire, les jeunes ne vont plus mourir parce qu’ils seront commandés ? Quand y a commandement, la mission s’accomplit efficacement 
      D n’importe quoi. Dites-vous que meme au cours de la formation il arrive que des jeunes militaires perdent la vie !

      Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 00:48, par Moi aussi
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    ‘’Le très croyant Pingrenoma Zagré’’. Tiga Cheick Sawadogo, en quoi cette précision qui relève de sa vie privée a à voir avec les fonctions qu’il occupait ou l’échec qui justifie son désaveu ?
    Il faut que les burkinabè séparent définitivement les qualités intrinsèques ou professionnelles de quelqu’un avec la religion ou les pratiques religieuses. C’est cette naïveté qui fait que beaucoup de personnes utilisent la religion comme couverture ou comme une planque pour nuire tranquillement.
    J’ai souvent lu ici même des messages de condoléances qui justifient le monde venu au cimetière par les pratiques ostentatoires du défunt.
    Des commentaires sur des nominations au Conseil des Ministres font également cas de ces choses.
    Je dis qu’il faut qu’on quitte dans ça car, je le répète, les qualités intrinsèques ou professionnelles de quelqu’un n’ont rien à voir avec sa vie religieuse.
    François Hollande a revendiqué ouvertement son athéisme mais les français n’en ont pas tenu compte lors des élections puisque bien que traditionnellement catholiques, ils l’on néanmoins élu.
    Nous sommes dans un État laïc et il serait souhaitable qu’on en tienne compte dans nos propos.
    Bon vent au partant et bienvenue et surtout beaucoup de lucidité et de compétence au nouvel arrivant. Espérons qu’il a pris la mesure des attentes et qu’il visitait régulièrement le site Lefaso.net où des critiques pertinentes et des propositions de stratégies étaient légion.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 03:15, par Yiriba
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Bonne chance, Colonel. Trouvez le moyen de mettre vos troupes au travail. Sachez que le peuple n’attend que des resultats justes et non des explications face aux des actes terroristes. En acceptant la fonction, nous concluons que vous avez une stratégie claire. Le peuple est derriere vous et vous supporte.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 04:25, par DAMOCLES
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Premier couac. Un colonel fut-il major remplace un Général et prend la tête d’une armée dans laquelle il y a des Généraux...?

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 07:09, par zwwa
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      loool bien vu.... c’est ainsi que la suite se dessina

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 07:50, par Sidpawalemdé Sebgo
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Bien vu, Damoclès et Zwaa... La suite logique c’est que les généraux qui auraient du se retrouver sous les ordres d’un colonel-major soient "appelés à d’autres fonctions" comme le général Honoré Nabéré. Car même si le nouveau "boss" est bombardé général, ils restent plus anciens que lui dans le grade. Questions : Qui dans le lot des colonels, colonels majors et généraux sera (seront ?) nommé(s) au gouvernement ? Auront nous un ministère de la défense et un autre de la sécurité ou un seul ministère regroupant ces deux fonctions ?

      Cela fait certes un (petit) monde à recaser, mais peut être le président s’est-il enfin décidé à secouer le cocotier car rien n’avait bougé depuis le coup d’état manqué et les "divergences de vues" entre les jeunes officiers et leurs chefs sur l’attitude à observer vis à vis de Diendéré et de son CND. Ajouté aux fiascos à la frontière Nord, et à la réorganisation préconisée depuis l’insurrection, il serait plus que temps...

      Répondre à ce message

      • Le 29 décembre 2016 à 10:51, par gangobloh
        En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

        pourquoi voulez vous que ce soit un militaire ministre de la défense et de la sécurité ? tout est question de collaboration et de management. monsieur Boly a été ministre de la défense.et il n’y a pas eu de problèmes à ce que je sache . dans les pays développes des civils occupent des poste de ministre de la défense et de la sécurité ;

        Répondre à ce message

        • Le 29 décembre 2016 à 13:06, par YIRMOAGA
          En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

          En rappel, après l’époque de Maurice, sous Lamizana le tout ministre de la défense BABA SY, le papa de l’autre SY. CEMGA et Mindef. Sous BC, il y a eu comme civils, Wagrawa (wang la gachette) le Gourmentché que j’oublie le nom, DE Milogo, Yéro la bagare ? Donc un civil ça fait rien ?

          Répondre à ce message

        • Le 29 décembre 2016 à 17:26, par Sidpawalemdé Sebgo
          En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

          Effectivement, un civil peut être ministre de la défense et/ou de la sécurité, et un bon ministre. Seulement, 1+1=2. Je crois que la récente relecture de la loi pour permettre à des militaires d’être ministre n’a pas été faite par hasard, d’où l’évocation d’un militaire.

          Effectivement, la fonction (administrative ou politique) prime le grade, mais le CEMGA est dans la hiérarchie. C’est pourquoi quand on a nommé Zagré, il fallait envoyer Honoré Nabéré Traoré ailleurs car il ne pouvait pas être sous ses ordres. De même pour les autres généraux plus anciens dans le grade. Donc un colonel ou colonel major ministre ou secrétaire général, cela ne dérange pas, mais CEMGA et commander des généraux, il y a problème. Ambassades, ministères, primature, présidence sont généralement les points de chutes observés ces dernières années. Roch va-t-il innover ?
          N.B. : Il y a de fortes chances que les galons de général du nouveau CEMGA soient déjà en route, arrivée prévue en Janvier selon une certaine tradition...

          Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 07:53, par razougou
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      OU EST TON PROBLEME ? LE TITRE DE GENERAL EST UNE NOMINATION. NOTRE PRESIDENT S’ATTELLE A CELA

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 08:12, par PAK
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Ce colonel major sera certainement élevé au rang de général de brigade pour au moins être compté par les officiers généraux du pays.
      C’est comme ça que ça se passe dans l’armée. Et ce monsieur remplit les conditions déjà de cette nomination.

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 08:23, par megui
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      rassurez-vous, il va porter le galon de général avant de prendre fonction.

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 08:44, par ELKABOR
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Si ça te gène, il suffira de le nommer Général et le tour est joué. Pour lui on ne va rien dire puisqu’on ne fera pas saute mouton de Lieutenant Colonel à Général de Division.D’ailleurs Blaise est resté capitaine, Thomas Sankara aussi. Donc ici il n’y a pas de quoi fouetter un chat.

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 08:57, par TUUK-SOMDE
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Si sa nommination est le resultat d’un consensus tant militaite que politique mais non le resultat d’une lutte des classes tant militaire que politique, il réussira car des prières et ses souhaits unanimes et possitifs convergeront vers lui comme ceux des 30 et 31 octobre 2014 ont convergé vers le CFOP.

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 12:05, par YIRMOAGA
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      Et alors ? Si les généraux sont............? Enfin, Nabéré a été nommé quand il était Cln-Major et par la suite brigade et 2 mois division non ?

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2016 à 23:25, par "LE VIEUX"
      En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

      EST-CE QU’UN COLONEL-MAJOR PEUT COIFFER DES GENERAUX ? AIDEZ-MOI CHERS SPECIALISTES EN LA MATIERE.
      AU SECOURS CHARLES LONA OUATTARA !!!

      Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 07:12, par SIDPAWETTA
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    GENERAL ZAGRE , MERCI POUR VOTRE SAGESSE, VOTRE HUMILITE, VOUS ETES UN BON PERE DE FAMILLE, VOUS ETES UN RASSEMBLEUR, VOUS ETES UN HOMME DE BIEN TOUT COURT. DIEU VOUS LE RENDRA.
    IL FALLAIT TROUVER UN BOUC EMISSAIRE.....MAIS ILS FONT FAUSSE ROUTE

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 07:18, par Kayawoto
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Félicitation au désormais ancien CEMA, bienvenue au Cl Major Sadou. prions tous pour qu’il réussisse pour le bien de tous les burkinabè. Cependant la réforme doit se poursuivre pour plus d’efficacité. Il faut aussi vite limoger SIMON qui agit à la Sécurité comme un curé de village, dépassé qu’il est par la complexité des questions sécuritaires.

    Il faut que ROCH se décharge du Ministère du Ministère de la Défense. En ce temps de guerre larvée des officieux valeureux peuvent faire l’affaire. ROCH ne doit pas s’efforcer en vain à vouloir imiter le président Blaise Compaoré (militaire ayant fait deux guerres, en 1974 et en 1985) qui était malgré tout doté de compétences exceptionnelles. Sous ce dernier le Burkina n’a pas connu d’attaques pendant 27 ans ! L’actuel président n’a jamais fait face au terrain.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 07:19, par Harouna
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    FFelicitation et bonne change au nouveau cema. Le chef de l’etat a regler le problem a 15% et nous on attend qu’il donne la defense a UN autre officier de l’armer et exite Simon a l’interieur pour le remplacer par un officier de la gendarmerie et pour terminer nomer un officier de la police au ministere de la securiter parceque il faut mettre les hommes qu’il faut a la place dont na besoin et ont eter former pour ce travail

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 07:30, par ngoonga
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Oumarou Sadou a ce poste, il faut faire recours à votre connaissance du terrain et votre courage, car nous t’avons vu à l’épreuve ; pas besoin de dire plus. Attention également aux peaux de banane car au delà du patriotisme, certaines personnes ont transporté la politique dans l’Armée au point d’être des apatrides jusqu’à souhaité votre échec pour se convaincre d’être des vainqueurs par leurs méchancetés ou lâchetés. il faut faire recours aux hommes du milieu car la position de nos ennemis dans le nord est connu par les populations de ses zones. Le seul bémol c’est la mise en confiance et une bonne communication. A faami ko yimmi wiidé.
    Allah wallé

    A Zagré Wennam sonngondo

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 07:57, par shebania
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    je félicite le chef d’Etat major général des armées sortant, Mr Zagré pour le travail qu’il a abattu. je souhaite bon vent au nouveau CEMGA. courage à lui.
    mais Mr Zagré était il vraiment le seul maillon de la chaine qui faisait défaut ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 08:05, par TANGA
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Merci pour tous les services rendus à la nation Gal ZAGRE,
    Bienvenu à SADOU.
    C’est bien mais insuffisant. Celui qui doit partir et loin c’est Simon COMPAORE !
    Comment voulez vous prendre un civil pour donner des ordres à des Codo ou à des Pandores ? Vous aussi, ils ne parlent pas le même language et comme disait quelqu’un, la communication est la communion. Oui, pouvoir communiquer, c’est communier ; c’est à dire mettre en commun. Tant que ce Simon sera labas, au sein de nos FDS, ça sera toujours le Gatin-garé.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 08:41, par DEMAIN
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    MERCI POUR VOTRE ANALYSE INTERNAUTE 10. MAIS VS OUBLIEZ QUE ZAGRE ÉTAIT DE MÈCHE AVEC LE RSP. ON SE RAPPEL QU’IL A TOUT MIT EN ŒUVRE POUR ARRÊTER LA MARCHE DES JEUNES OFFICIERS VENANT DE TOUTES LES GARNISONS DU PAYS POUR DÉLOGER LE RSP. LA SUITE EST CONNUT DE TOUS. BON VENT NOUVEAU BOSS DES BIDASSES.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 08:54, par Fox
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Merci au Général Zagré pour tout ce qu’il a pu faire. Au nouveau CEMGA, je lui souhaite bon vent pour sa nouvelle mission difficile. Puisse le Tout Puissant l’assister en tout temps.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 08:55, par Inosbi
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Bienvenue au nouveau CEMGA !
    J’espère qu’il a la qualité et la trempe nécessaires pour faire aux défis. Pour moi il y aura deux choses essentielles auxquelles il devra faire face :
    - Se battre pour le matériel adequat et de qualité pour nos FDS.
    - A quoi sert le matériel si les hommes qui le possèdent ne sont pas de taille ; ce qui m’amène au deuxième point â savoir la formation sérieuse de nos hommes. Depuis un certain temps l’armée burkinabè ne brille que par son mythe. Elles sont loin les années oû les FDS faisaient le bonheur de notre nation. Il faut qu’aujourd’hui on parvienne å éviter que l’armée soit un dépotoir d’enfants malautruis de personnes nanties qui interviennent encore sur le champ des formations militaires pour avoir un droit de regard sur ce que deviennent les conséquences de leur irresponsabilité ( je veux dire leurs enfants). Honnêtement, nos hommes ne sont plus bien formés. Il faut qu’au sortir des formations militaires ne survivent que les meilleurs. Les récrutements militaires doivent se faire sans complaisance. Transpirer du sang lors des formations militaires pour se reposer en temps de guerre, tel devrait ëtre leur leitmotiv.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 09:08, par coulbanz
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    merci au général qui a fait ce qu’il pouvait avec ce qu’il avait. bon vent au colonel major. de toute façon nous seront avec lui pour contrer les forces malveillantes. du courage

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 09:22, par A Yaana
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Merci au CEMGA Sortant et félicitation à l’entrant !!!! j’espère qu’avec un nouveau et surtout natif du Sahel ne laissera pas les djihadistes massacrer son village et son pays impunément ?
    ce qui regrettable c’est qu’il semble que les sapeurs pompiers avaient même devancé le renfort des FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 09:22, par ouedraogo ferdinand
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Internaute 14 : au délà des félicitations,je trouve que vous n’aviez pas à faire de telle commentaire sur le général ; ceux d’autant plus que vous etes directement conserné et incriminé en tant millitaire.Quant on parle de discipliner dans notre armée c’est justement ces genres de comportements.Le bon soldat écoute les critiques,observe et agit sur le terrain et non sur les réseaux sociaux surtout quand on est directement conserné.La vérité est que le sortant et vous aviez tous échoués dans votre mission 1ère.Si c’est surnom tu veux on peut t’en donner,que dit tu du Golf,de Rambo,du touareg etc...mais au finish n’ont t-ils pas failli à leurs mission 1ère donc c’est sur le terrain qu’on le jugera et non en tant que TEX WILLER ok.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 09:25, par NIGNAN
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Bon vent au Colonel ; vous avez le soutien du peuple Burkinabè. L’arbre ne doit pas cacher la forêt. Le CEMGA sortant n’était pas à la hauteur. Je ne suis pas militaire mais néanmoins je suis de la famille comprenant au moins une dizaine de soldats. La sécurité coûte chère. Si le gouvernement peut octroyer plus de 120 millions aux députés alors notre pays peut relever le défit. Faisons comme le NIGER. Aujourd’hui ce pays métrise la situation à plus de 97%. Mon Colonel, déclarons notre frontière avec le MALI en ZONE DE GUERRE comme l’a fait le NIGER. En qualité de soldat vous comprenez ce que je veux dire. Que le tout puissant vous guide et protège notre cher FASO

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 09:34, par le juste
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Merci à tous ces internautes qui alimentent le débat. de l’ensemble des commentaires, l’on retient les tirs à boulets rouges que vous envoyez au Général. C’est bien justifié au regard de la situation sécuritaire difficile et des humiliations que nous avons connu. je pense aussi que ZAGRE a été un homme utile au moment où il nous fallait un homme calme au tempérament mesuré, écoutant tous, et lent à la gâchette. si on avait un django à la tête de l’Armée en septembre 2015, nul doute ce qui se serait passé. A chacun son temps et ses compétences. sachons reconnaître les mérites des hommes et prions que Dieu donne l’intelligence mesurée au colonel SADOU pour réussir lui aussi sa difficile mission. Dieu protège le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 09:43, par Bationo Jean Hervé
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Zagré a essayé de faire ce qu’il pouvait certes, mais reconnaissons que lorsqu’on met en place un groupement de force anti terroriste composé de policier, de militaire et gendarme ayant moins de cinq ans d’ancienneté et pas former à cette tâche, il y a problème. J’espère que le Président Roch continuera son remaniement au niveau de la police et de la gendarmerie. Bonne chance au nouvel entrant.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 09:52, par moi meme
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Je pense que ce nouveau CEMGA réussira sa mission. Bon vent à lui, mais il faudra lutter contre ces recrutements farfelus où des personnalités politiques et personnages haut gradés envoient leurs garnements, impolis et indisciplinés dans l’armée. Pensez à faire des exercices classiques chaque mois ou trimestre pour tous les militaires sans exception. Car quand on voit des militaires ventrus, aux comportements luxures on dirait des fonctionnaires internationaux, on est plus qu’étonné. L’exemple doit venir d’en haut, car trop d’officiers sont bureaucrates, ils sont coupés des réalités et de ce fait n’ont aucun estime des soldats.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 10:10, par Bakus
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    En vérité, je vous le dis, la tâche sera très ardue pour le nouveau CEMGA. On me demandera pourquoi ? je répondrai que c’est maintenant que les choses peuvent s’empirer. ces malfrats pourrait intensifier leur sales besognes afin de ridiculiser le fils de la Région. Donc attention....!

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 10:16, par A Yaana
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Est-ce stratégique que le groupement anti-terroriste soit basé hors de la zone cible des terroristes ? Non, je ne le pense pas. regardez ce qu’à fait BUHARI pour vaincre c
    es diables. il a installé l’armée anti-terroriste là où ils attaquent

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 10:19, par GULWENDEN
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Au Gal ZAGRE, toute notre reconnaissance pour sa gestion des crises passées.
    Bon arrivée au Col/Major qui , à mon humble avis, doit faire la différence avec nos anciens CEMGA (95%) qui sont le fruit de grande écoles occidentales et qui ont montré leur limites dans notre pays. St Cyr tout comme Salon nous sert souvent d’officiers très " BOURGES" sinon félons qui veulent toujours monopoliser le commandement des Armées avec la bénédiction du colonisateur.Courage et Bonne Chance au Col/Major SAADOU dans l’exercice de ses nouvelles fonctions.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 10:42, par temps de l’action
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    ils ont enfin obtenu ce qu’ils voulaient, le contrôle de notre armée. mais à quel prix ? au prix d’attaques terroristes dans le but de discrediter les autorités securitaires. il leur reste la securité interieure (d’où le Simon bashing) pour que la boucle soit bouclée

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 10:52, par OBT
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Mes vives félicitations aux chef d’État major sortant.je crois que malgré les reproches faites au Général ZAGRE .Son passage est salutaire.Bon vent au nouveau CEMA.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 10:57, par KONSEIGA.Etienne
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Le général ZAGRE a rendu service à la Nation avec les moyens techniques et Humains qui sont à la disposition de ses armées. Il est difficile de combattre un ennemi invisible, alors le combat contre insécurité au Burkina Faso est une affaire de tous, de tout Burkinabè ou qu’il soit. donnons main forte à nos FDS et que le gouvernement équipe fortement nos FDS afin que nous anéantissons définitivement ces ennemis invisibles sur tout le territoire national du Burkina Faso. Bon vent au nouveau CDMGA, Oumarou Sadou. Dieu bénisse notre cher Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 11:07, par Jacob
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Bienvenue et bon courage.
    Toute la population est derrière toi pour te donner les informations nécessaires.
    Que Dieu te bénisse et te fortifie dans ton ministère.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 11:08, par SANOU WILFRIED ARMEL
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    mes félicitations mon petit exclave !surtout beaucoup de réussites dans ta mission !vive le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 11:20, par kouadio
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    QUID a raison quand il parle de la laicite dans l’armée. On a vu les travers et les grands risques pour la cohesion nationale et au sein de notre armée quand Zida et d’autres evangelistes s’etaient empares du pouvoir. Heureusement que Dieu aime le Burkina. Mais comment s’y prendre car le ver est dans le fruit où il est bien installé

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 12:00, par Papa
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Ce limogeage est le bienvenu car le peuple avait dejas perdu confiance au general Zagre depuis sa position ambigu lors du putch manque’ de l’autre general . En plus des multiples deculottees’ de nos FDS face aux djadistes,il etait honorable que le general Zagre rende sa demission mais dommage qu’en Afrique le mot demission est tabou disons meme une ligne rouge a ne pas franchir alors Mr Zagre a prefere’ attendre le coup de gourdin fatal du president Roch et c’est dommage.Roch doit savoir que lorsqu’on assume la responsabilite’ de chef il doit prendre des decisions en temps opportun au lieu d’attendre la pression populaire. Le president Roch doit prendre un decret immediatement pour mettre tout ce beau monde a la retraite meme anticipee’ , ces officiers superieurs non rentables mais budgetivores amateurs de bureaux et V8 climatises’ qui ne font rien pour la securite’ du pays ni celle de ces militaires qu’on envoie au front. Notre pays a vraiment besoin d’un nettoyage en profondeur .

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 12:19, par lam13630@gmail.com
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    sur sa biographie il fut chef de détachement CNEC à Tenkodogo au temps de la révolution et c’est lui qui a choisi le site de l’actuel camp militaire de Tenkodogo.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 12:20, par Princesse
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Toutes mes félicitations au nouveau CEMGA. Il à bcp à faire il doit être à l’écoute de ses troupes pas de divisions inchallah ça va aller courage. Vive l
    e Burkina nouveau

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 13:01, par Aïma
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    J’approuve l’internaute 8 Quid dans son commentaire et ses propositions. Merci à vous.
    Je souhaite bon vent au Colonel Major Oumarou Sadou que j’ai connu PMKliste. Lui et ses camarades du PMK avaient fière allure dans leur tenue d’alors. C’était le bon vieux temps ! Aujourd’hui, vous avez sur vos épaules le poids de l’État-major général de nos armées et comme il est dit dans le titre plus haut, bienvenue mon colonel mais l’heure est grave. Soyez donc un vrai militaire, aux commandes de vos troupes sur le terrain et non pas dans les bureaux ou pire dans les chambres d’hôtels avec les maîtresses et autres filles de joie, à longueur de journées et de soirées. L’humiliation que notre pays et son armée subissent actuellement du fait des attaques terroristes est inadmissible. Aidez-nous à bannir ces genres de comportements de notre armée. Autre chose encore qui nous mine dans ce pays : la religion et cela a été souligné mainte fois sur ce forum. La religion de chacun d’entre nous se doit d’être personnelle et strictement réservée à la sphère privée. Qu’est-ce que le fait religieux fait à trôner dans nos casernes ? Qu’est-ce que des mosquées, des églises et des temples cherchent dans un camp militaire ? Le militaire quelque soit sa religion peut prier en dehors de se heures de service chez lui ou dans un lieu de culte de sa ville, point barre !!! Cela est valable, pas seulement pour le militaire mais pour nous tous. Notre pays est gagné par une religiosité béate, naïve et irresponsable, savamment entretenue par les gourous des différentes religions (Islam, catholicisme, protestantisme) qui y trouvent un fonds de commerce juteux. Et ce, jusque dans notre armée. La preuve en est que le général Zagré qui vient d’être remercié, n’est pas défini comme un militaire mais plutôt comme " le très croyant Pingrenoma Zagré". Pour ainsi dire, tellement croyant qu’il a oublié d’être un vrai militaire ; ce pourquoi il a été formé et ce pourquoi il est grassement payé en tant qu’officier supérieur. Soyons sérieux au Faso ! Le très croyant gal Zagré a passé son temps à réciter les psaumes de la bible ou les versets de coran (c’est selon) et à jouer à l’homme humble, sage, calme, n’aimant pas aller au front et que sais-je encore ? Un militaire !!! Ainsi, la queue toujours entre les pattes, il a laissé l’armée en dé-sérance avec des jeunes soldats inexpérimentés et désarmés aux frontières nord, se faire massacrer pour ensuite, encore un fois de trop, les décorer à titre posthume sur leur cercueil. Ce gal, tellement croyant dit-on, a oublié d’être un militaire sur le terrain, un vrai. Vraiment, j’ai eu honte pour lui et pour tous les hauts gradés de notre armée qui l’entouraient car il n’était pas seul dans l’armée et à lui seul, il ne pouvait rien faire non plus. Malgré tout, je lui souhaite bonne chance pour la suite. Sortons vite de ça car on peut être un bon croyant (en soi) sans verser dans le fanatisme religieux et dans le m’as-tu vu cultuel ( à la mosquée, à l’église ou au temple). De même, après l’attaque de Nassoumbou (l’humiliation de trop pour nous), j’ai eu terriblement honte pour notre ministre de la défense et pour notre ministre de la sécurité. Ces deux-là doivent déguerpir aussi. Mr le Président du Faso, assumez vos responsabilités même si Simon, le 3ème "S" des RSS semble intouchable. Avec tout mon respect, laissez-moi vous dire qu’on ne peut pas gouverner un pays et on ne peut pas diriger une armée en jouant les grands croyants inoffensifs et laxistes. Quant à vous, mon colonel, nous vous jugerons à l’oeuvre en espérant que vous saurez mettre de l’ordre dans notre armée et surtout que désormais, notre armée sera à la hauteur de ses missions, notamment celle de protéger notre territoire et repousser le terrorisme. Bonne chance.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 14:06, par Adama
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Mes admirations mon Colonel. je sais que vous en serez capable car j’ai servi avec vous et j’ai la certitude que vous êtes à la place qu’il faut. vous êtes très professionnel. même si je suis à la retraite aujourd’hui je suis sûre que nous serons soulagé de notre sécurité car vous avez le sens de l’organisation. que le seigneur vous guide et vous éclaire dans cette noble mission. par un ancien de Dori 1984 - 1988

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 14:59, par LANK
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Bonjour,

    Personnellement je pense que c’est une erreur de choisir un natif de la région pour régler le problème. Au Mali ATT a responsabilisé les nordistes pensant que cela résolverait le problème. Nous connaissons tous le résultat.
    Tout de même bonne chance à ce nouveau CEMGA et que Dieu bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 15:19, par baoo
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Les internautes 8 et 52 je vous conseille beaucoup de lecture, cultivez vous et cherchez à comprendre. Dans presque tous les pays mêmes dans les plus puissantes Armées du monde , il y a des lieux de culte dans les casernes. Etre très croyant n’a rien à voir avec les capacités opérationnelles. Essayez de jeter un coup d’oeil sur les cv des gens peut être que cela vous inspirera.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 16:17, par HACIANNE
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    BIENVENUE MON COLONEL.DIEU EST AVEC VOUS.TOUT LE PEUPLE VOUS SOUTIENT.
    MERCI A VOTRE PREDECESSEUR.JE PENSE SINCEREMENT QUE VOTRE NOMINATION VIENT A POINT NOMME.LE SEIGNEUR EST VOTRE FORCE.MERCI

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 17:45, par toudou
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Moi j’étais aussi content de cette nomination, mais un ami vient de me rappeler que ce monsieur a trempé dans un scandale sous Blaise. Lui et d’autres gradé (notamment Komyaba) ont détourné la solde de soldats envoyés au Libéria. A ’époque ils avaient été sanctionnés !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 18:27, par Jean
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Messieurs du commandement des FDS, prenez donc contact avec les IDF (Israel Defense Force) d’Israel..Ils disposent de d’équipements radars qui permettent de detecter les mouvements ennemis à longue distance qui evitent qu’ils ne vous surprennent comme c’est le cas présentement.

    C’est ce genre d’équipements qui permet aux IDF de tailler en pieces les delinquants de l’EI quand ils s’amusent à approcher de la frontiere israelienne. Et suivez également, les emissions de I24 News, sur Canal+. il dispose d’une emission consacrée aux forces armées où ils montrent ce qui se fait de mieux en matière de d’équipements de défense.

    En d’autres termes, rapprochez vous des IDF d’Israel. En matière de lutte anti terroriste, ils sont les meilleurs. Des conseillers IDF aux cotés des FDs avec des équipements israeliens, le BF s’en portera mieux.

    Bien sur, il faut mettre la main à la poche, pingritude ne rimant pas avec efficacité en matière de lutte contre les barbus. Mais comme la patrie est en danger, esperons que les fonds adequats seront mis rapidement en place pour la réalisation de cet objectif.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 19:08, par YAM YELE BENEWENDE
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    C’est bon, mais ce n’est pas arrivé. Changer le CEMGA ne résoudra pas le problème, car le Ministre des Affaires Étrangères ne joue pas son rôle. Depuis sa nomination combien de fois est-il sorti pour les problèmes djihadistes avec ses voisins du Mali, Niger, n’en parlons pas de l’Algérie et du Maroc. Il devait être à mesure de connaître il ne ce reste que les groupes qui menacent nos frontières. Le général Djibril BASSOLE même étant en prison n’est pas un apatride, il peut très bien le conseiller en la matière. Chacun se retranche dans son ministère, voyage pour l’argent tout en oubliant qu’il faut la paix et la santé pour connaitre la valeur de l’argent et comment le bouffer.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2016 à 19:30, par José Gracias Panglos
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    En toute modestie et par ignorance car très loin de la "tenue", je pense que plusieurs facteurs et composantes doivent se compléter et interagir en synergie pour obtenir un résultat satisfaisant dans la lutte pour une sécurité intérieure et extérieure accrues pour les populations Burkinabè. Si la nomination des responsables de la chaine de commandement est une composante, il y a bien plusieurs autres composantes (....) qui vont concourir à l’atteinte des objectifs assignés. Mais bon, beaucoup de réussite au nouveau promu.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2016 à 14:34, par war
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Le nouveau gouvernement verra l’entree de l’UPC avec 4 ministeres(commerce,eau,..). _Ministre de la defense,de la securite et des anciens combattants : Zagre pingrenooma ;_il yaura un ministre delegue charge de la securite interieure:Lazare Tarpaga ;-Ministre de i’administration territoriale et des collectivites locales : Simon Compaore. -Ministre de la sante:Dr emile Pare. Le fouineur fouilleur de papier poubelle.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2016 à 00:54, par Ka
    En réponse à : CEMGA, Colonel Major Oumarou Sadou : Bienvenue, l’heure est grave !

    Rappelle-toi de ta persévérance dans mes cours d’Anglais a l’UNI pour rejoindre les pays Anglophones, si tu as toujours cette persévérance, le président a su mettre à la tête de l’armée un hommes qu’il faut, à la place qu’il faut, au moment où il faut pour diriger cette institution très sensible pour des hommes qui n’ont pas une expérience de l’armée du peuple. Bon courage.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés