CSC : Le renouvellement de la confiance à des radios

LEFASO.NET | Par Youmali KOANARI (Stagiaire) • vendredi 23 décembre 2016 à 18h20min

Le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a procédé à la signature de conventions de concession de service public avec 29 radios, leur permettant ainsi d’exploiter leur fréquence de diffusion. Ce fut lors d’une cérémonie le jeudi, 22 décembre 2016 au siège de l’institution à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CSC : Le renouvellement de la confiance à des radios

L’Etat assurant la mission de service public de l’information, la fréquence de radiodiffusion et de télévision relève du ressort exclusif du CSC. Il concède cependant des fréquences à certains particuliers afin de mieux assurer cette mission. Alors, il doit avoir un œil dans la collecte, le traitement et la diffusion selon les règles démocratiques, éthiques, déontologiques et dans le respect de l’intérêt général et de la paix. C’est dans ce cadre qu’est intervenue la signature des conventions de concession de service public de radiodiffusion entre le CSC et 29 promoteurs de radio réparties entre douze radios confessionnelles, huit radios communautaires, huit commerciales et une radio communale. Ces Conventions définissent les règles, les obligations de la concession entre les promoteurs, l’Etat, les auditeurs …

Pour Nathalie Somé, présidente du CSC, les medias doivent se référer au contenu du document régissant leur fonctionnement. Elle poursuit en disant que le CSC veillera pour sa part à son respect. Elle invite en outre les promoteurs à s’approprier la loi n° 059-2015/CNT portant régime juridique de la radiodiffusion sonore et télévisuelle au Burkina. Elle termine en appelant les promoteurs à davantage de professionnalisme afin que la presse puisse poursuivre son œuvre de construction nationale dans ce renouveau démocratique.

Pour Joachim Baky, représentant des promoteurs des medias, cet engagement est un appel à respecter les textes et à plus professionnalisme. Il remercie également le CSC pour la confiance, toute chose qui renforce, selon lui, les espaces d’expression et le droit à l’information des citoyens. Il assure du respect des engagements et des prescriptions légales et règlementaires des promoteurs dans l’exploitation des services de radiodiffusion.

Entre autres innovations, la durée de l’autorisation est passée de cinq à dix ans pour tout service de radio ou de télévision. Et des 29 radios signataires, une seule venait d’acquérir sa fréquence d’exploitation notamment, la radio La voix du Sanguié. Toutes les 28 autres procédaient à un renouvellement.

Youmali KOANARI (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés