2e session parlementaire de l’année 2016 : Une dizaine de lois adoptées, 22 résolutions, 33 questions orales…

LEFASO.NET | Par Moussa Diallo • jeudi 22 décembre 2016 à 15h44min

La 2e session parlementaire de l’année, appelée session budgétaire, a pris fin ce 22 décembre 2016. Au cours de la cérémonie officielle de clôture, le président de l’Assemblée nationale a dressé le bilan de trois mois d’intenses travaux, aussi bien en commissions qu’en plénières. Plutôt que de « se vanter d’un quelconque bilan », Salifou Diallo a invité ses collègues élus nationaux à mesurer davantage l’ampleur de la tâche qui reste à réaliser. Il a, par ailleurs, annoncé la tenue d’une session extraordinaire à partir du 09 janvier 2017, à la demande du gouvernement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
2e session parlementaire de l’année 2016 : Une dizaine de lois adoptées, 22 résolutions, 33 questions orales…

Ils étaient 114 députés présents à la séance plénière marquant la cérémonie de clôture de la session budgétaire 2016. Etaient également présents le premier ministre et plusieurs membres de son gouvernement, ainsi que des présidents d’institutions et des diplomates. « Je ne saurais dissimuler ma satisfaction tant il est vrai que le travail fait par toutes les parties prenantes du budget de l’Etat, gestion 2017 est d’une bonne qualité », a confié Salifou Diallo. L’adoption de la loi de finances, gestion 2017, permet ainsi au gouvernement de disposer d’un budget à la hauteur de ses ambitions. Ce budget se chiffre à 2 036 301 664 000 FCFA en recettes, contre 2 455 193 114 000 FCFA en dépenses, soit un déficit de 418 819 450 000 FCFA. L’épargne budgétaire, lui, est de 275 288 468 000 FCFA. Faut-il le rappeler, ce budget consacre 52,01%, soit plus de 1 277 milliards aux investissements. Une première pour le Burkina.

En plus de la loi de finances, gestion 2017, plusieurs autres lois ont été votées au cours de cette session parlementaire. Il s’agit, entre autres de : la loi portant réglementation générale de la commande publique, la loi portant statut général des forces armées nationales, la loi portant conditions d’avancement des personnels d’actives des forces armées nationales, les lois portant création de cour d’appel à Fada N’Gourma et de tribunaux du travail à Fada et à Dori, la loi portant protection et promotion des droits spécifiques des personnes âgées…

Une session studieuse

Outre l’adoption des lois sus-évoquées, la session budgétaire a permis d’adopter 22 résolutions. Quatre questions d’actualité et 33 questions orales dont dix avec débat ont été posées au gouvernement. Autres faits marquants au cours de cette 2e session parlementaire de l’année, c’est l’examen des rapports des commissions d’enquêtes parlementaires sur les titres miniers et sur le foncier urbain. Les conclusions des travaux de ces deux commissions ont occupé le devant de l’actualité nationale pendant toute la session.
C’est au cours des 90 derniers jours que le parlement burkinabè a adopté son plan stratégique 2017-2020. D’un coût global d’environ 20 milliards de francs CFA, ce plan stratégique vise à « léguer à la postérité une Assemblée nationale forte, moderne, innovante, accessible et totalement au service des populations ».
C’est également au cours de cette session parlementaire que le Burkina a retrouvé son statut de membre de droit au sein de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF). [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Lire ici le discours intégral du président de l’Assemblée nationale : http://assembleenationale.bf/Discours-du-president-de-l-Assemblee-nationale-DR-SALIFOU-DIALLO-A-L-occasion

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 décembre 2016 à 10:53, par Jeune Premier
    En réponse à : 2e session parlementaire de l’année 2016 : Une dizaine de lois adoptées, 22 résolutions, 33 questions orales…

    Je propose que l’Assemblee Nationale etend sa frequence (89.7) dans les regions afin que l’adoption des lois, les questions orales et surtout les debats soient ecoutes et connus par le peuple. Plus rien ne doit plus etre cache au peuple. Il est temps que nos elus parlementaires sachent qu’ils ne peuvent plus venir berner, humilier le peuple avec des promesses electorales vides de sens. Le peuple veut que chaque loi meme minime lui soit consulte avant d’etre adopte.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2016 à 11:19, par Paligba
    En réponse à : 2e session parlementaire de l’année 2016 : Une dizaine de lois adoptées, 22 résolutions, 33 questions orales…

    « Que ceux-là qui attaquent se le tiennent pour dit : notre peuple et nos forces armées nationales apporteront en temps opportun une riposte cinglante à la hauteur de leur forfait, car nous ne saurions laisser la mort de nos fils impunie. En concertation avec les pays voisins et frères, nous exercerons notre droit de poursuite et frapperons l’ennemi où qu’il se trouve » Dixit Salifou DIALLO.

    C’est ce genre de message que j’attendais du Président du Faso ou du Ministre de la Sécurité intérieur ; En vain !

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2016 à 11:57, par Armel
    En réponse à : 2e session parlementaire de l’année 2016 : Une dizaine de lois adoptées, 22 résolutions, 33 questions orales…

    Son Excellence Salif Diallo est vraiment un grand de la politique.Rien que la verite dans ce qu il dit.Savez vous que Mr Drame du SYNATIC a ete candidat de la NAFA aux legislatives ? Des greves teleguides
    par des appatrides .Ils perdent leur temps ,car avec les RSS l avenir du Faso est ASSURE

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2016 à 14:38, par Yereyé
    En réponse à : 2e session parlementaire de l’année 2016 : Une dizaine de lois adoptées, 22 résolutions, 33 questions orales…

    « Les conclusions des travaux de ces deux commissions ont occupé le devant de l’actualité nationale pendant toute la « session »
    Évidemment ces rapports n’ont pas été menés pour les intérêts du peuple. Pour ce qui est des mines à certains niveaux. Dr Tamboura, votre équipe a menti au peuple. D’après la sortie (conférence de presse des travailleurs de Tambao) votre équipe ne les a pas rencontré encore moins les populations (pour un dossier aussi emblématique d’après le députe Tamboura). Ce qui est vrai car dans votre rapport vous n’avez pas fait cas. Ensuite les réserves de la mine sont aujourd’hui de 107 millions de tonnes due des travaux de la société Pan African. Pourtant vous dites que la société n’a rien fait. L’étude de la route est arrivée à Pan African le jour de la restitution de résultats de l’enquête. Cette information était pourtant facile à vérifier au Ministère des infrastructures y compris ce qui est des rails. Le peuple vous fait confiance donc vous avez le devoir de dire les choses vraies.
    L’attentat terroriste M. le PAN respect pour le discours. Le peuple Burkinabè va traquer l’ennemi jusqu’à son dernier retranchement. Il est intolérable que des citoyens soit tués de la sorte.
    LE PEUPLE VOUS SUIVRA TANT VOUS SEREZ ( l’AN) IMPARTIALE.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2016 à 17:03, par Sidpasata Veritas
    En réponse à : 2e session parlementaire de l’année 2016 : Une dizaine de lois adoptées, 22 résolutions, 33 questions orales…

    Mrs les députés, à l’avenir, méfiez-vous de recevoir des cadeaux d’une valeur supérieure à 35000fr sans faire attention à leur origine. Surtout, quand vous vous rendez compte que votre agissement transgresse une loi de la république, ayez l’humilité de le reconnaitre et de demander pardon au peuple.
    Vous n’avez pas demandé pardon pour avoir transgressé la loi anti-corruption avec cette malheureuse histoire des tablettes de la honte. Comment fait-on à l’avenir pour sanctionner un autre citoyen pour une transgression de la même loi ? Si vous ne demandez pas pardon et si vous ne faites pas la vérité sur cette affaire, vous mêmes ne serez plus disposé à défendre cette loi anti-corruption au BF. Et pourtant la corruption reste un des plus graves fléaux de notre société qui mine considérablement la vie économique et le développement de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2016 à 20:32, par Pifff
    En réponse à : 2e session parlementaire de l’année 2016 : Une dizaine de lois adoptées, 22 résolutions, 33 questions orales…

    Nous ne pourrions jamais rentrer dans l’histoire tant que nous ne nous départissions pas certaines futilités.En effet,rien qu’à voir chaque dépité arboré fièrement une écharpe(je ne sais même pas comment il faut appeler ce machin),je me dis que rien de bon ne peut venir de ces gens car ce qui compte pour eux,c’est le paraître.Arborer ces machins au cou pendant les sessions est tout simplement ridicule,tout comme quand ces gens sont appelés pompeusement "honorables députés ".Je ne parlerai même pas de nos sinistres ou autres responsables politiques où il faut chaque fois étaler leurs titres académiques du genre "Docteur un tel","monsieur le président de l’assemblée nationale docteur Salifou Diallo" comme si écrire ou dire "le président de l’assemblée nationale Salifou Diallo" ne suffisait pas mais tout ça,c’est la faute à nos journaleux.Tchurrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés