Message du cardinal Philippe Ouédraogo dans le cadre des fêtes de Noël et du nouvel an : « Tous les croyants doivent se mobiliser pour prier »

LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • mercredi 21 décembre 2016 à 21h00min

A quelques jours de la fête de Noël, le cardinal Philippe Ouédraogo s’est adressé aux chrétiens du Burkina. La fête de Noël annonce également celle du nouvel an et le cardinal a saisi l’opportunité pour présenter ses vœux au peuple burkinabè. C’était ce mercredi 21 décembre 2016 à Ouagadougou.

Message du cardinal Philippe Ouédraogo dans le cadre des fêtes de Noël et du nouvel an : « Tous les croyants doivent se mobiliser pour prier »

C’est une tradition. Chaque année, les chrétiens du monde entier célèbrent la fête de Noël, la fête de la nativité, celle de la naissance de Jésus Christ à Bethléem. A cette occasion, au nom de l’Eglise famille de Dieu, l’archevêque métropolitain de Ouagadougou, le cardinal Philippe Ouédraogo, a adressé un message au peuple Burkinabè. « Je voudrai adresser nos meilleurs vœux, nos meilleurs souhaits à tous les fils et filles du Burkina, non seulement les chrétiens catholiques, mais aussi nos frères musulmans, protestants, les adeptes de la religion traditionnelle » a-t-il signifié.

Puis, le cardinal Philippe Ouédraogo de souligner que : « Nous sommes tous les grains d’un seul et unique panier, condamnés à vivre ensemble, à réussir ou à échouer ensemble », souhaitant à tous sans exception : « une bonne et sainte fête de Noël, une heureuse année 2017 ».

A l’occasion, l’archevêque métropolitain de Ouagadougou a tenu à livrer un message particulier aux hommes de médias. En souhaitant du courage aux hommes et femmes du 4ème pouvoir, le cardinal Philippe Ouédraogo a convié ces derniers à s’acquitter dignement de leur mission selon leur conviction, tout en essayant d’être « des reflets du beau, du vrai, de la vérité ».

« Notre force, c’est la prière »

Le cardinal a aussi formulé le vœu que tous Burkinabè puissent se donner davantage la main, à être des reflets de la miséricorde divine. L’objectif étant selon lui, de contribuer chacun à son niveau, à la construction d’un monde plus beau et plus fraternel. Aussi, à la suite des souhaits de l’assemblée spéciale pour l’Afrique du synode des évêques, placé sous le thème « Réconciliation, justice et paix pour toutes les sociétés africaines », le cardinal convie les Burkinabè à progresser dans la réconciliation, la cohésion sociale, la justice et la paix.

A cet effet, il appelle tous les croyants à plus de prière. « Tous les croyants doivent se mobiliser pour prier. J’ai dit à des militaires, il n’y a pas longtemps, que notre kalachnikov, c’est la prière. Notre force, c’est la prière ». Et le cardinal Philippe Ouédraogo de soutenir : « Dieu écoute et aime le peuple Burkinabè. A notre tour, n’ayons de cesse de manifester notre engagement, notre confiance totale en Dieu qui ne nous abandonne pas ».

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Messages

  • Merci, son imminence ! Que le seigneur nous fasse miséricorde et exhausse nos souhaits et les meilleurs pour notrepays. Que le seigneur vous éclaire afin que vous puissiez accomplir la mission qui est la vôtre. Bonne fête à vous mon cardinal.

  • Merci pour votre message !!!Que Dieu vous donne les forces nécessaires pour nous accompagner dans la prière ;la réconciliation ;le pardon.Bonne fête de noël !!!!!!

  • Merci à notre père Cardinal pour ses sages conseils. Quelque soit notre appartenance religieuse (animisme, islam, chrétien catholique, chrétien protestant, bouddhisme, etc.) Dieu demeure au centre du monde. Nous ne devons pas oublier cette vérité implacable quelque soit notre degré de succès ou d’échec dans cette vie passagère.

  • Bien recu, ce message mais on aurait aime vous entendre sur la gouvernance et la situation ,globale du pays. Vous ne dites plus rien depuis que Blaise est parti et tout le systeme Compaore ’’ balaye’’ ou en voie de ’’disparition’’ avec les methodes que vous auriez pu condamner. En ne disant rien, vous donnez raison à tous ceux qui pensent que vous rouliez contre le president Compaore.
    le climat actuel est -il propice à la reonciliation, à la paix sociale que vous evoquez dans votre message ? Il faudra plus pour convaincre les plus sceptiques

  • Merci pour ces vœux, conseils et interpellations son Éminence. Dieu bénisse vos efforts.
    Joyeux Nöel à tous.

  • monseigneur, le 24 décembre 2014 a la messe de minuit vous avez dit : "le pays est libéré ,le Burkina est libéré, un vent nouveau souffle sur le Burkina". il y a vraiment un vent nouveau qui souffle sur le Burkina comme vous l’avez dit. Vous ferez mieux de ne pas vous impliquer ouvertement dans la politique.

  • Que la vierge marie, notre Dame de Yagma intercède pour nous. je demande à tous les fidèles chrétiens catholique du Burkina de réciter au mois trois je vous salue marie pour la paix et la sécurité dans notre pays. merci.

  • Juste rappeler a Mr.Charles de bien revoir ces propos ou se faire accompagner dans la lecture des propos de archevêque.Sois un artisant de paix ;de réconciliation ;d’amour.Que Dieu affermis ton cœur et te guide !!!!!!!

  • Merci, son imminence ! Que le seigneur nous fasse miséricorde et exhausse nos souhaits et les meilleurs pour notrepays. Que le seigneur vous éclaire afin que vous puissiez accomplir la mission qui est la vôtre. Bonne fête à vous mon cardinal.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés