Message du cardinal Philippe Ouédraogo dans le cadre des fêtes de Noël et du nouvel an : « Tous les croyants doivent se mobiliser pour prier »

LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • mercredi 21 décembre 2016 à 21h00min

A quelques jours de la fête de Noël, le cardinal Philippe Ouédraogo s’est adressé aux chrétiens du Burkina. La fête de Noël annonce également celle du nouvel an et le cardinal a saisi l’opportunité pour présenter ses vœux au peuple burkinabè. C’était ce mercredi 21 décembre 2016 à Ouagadougou.

Message du cardinal Philippe Ouédraogo dans le cadre des fêtes de Noël et du nouvel an : « Tous les croyants doivent se mobiliser pour prier »

C’est une tradition. Chaque année, les chrétiens du monde entier célèbrent la fête de Noël, la fête de la nativité, celle de la naissance de Jésus Christ à Bethléem. A cette occasion, au nom de l’Eglise famille de Dieu, l’archevêque métropolitain de Ouagadougou, le cardinal Philippe Ouédraogo, a adressé un message au peuple Burkinabè. « Je voudrai adresser nos meilleurs vœux, nos meilleurs souhaits à tous les fils et filles du Burkina, non seulement les chrétiens catholiques, mais aussi nos frères musulmans, protestants, les adeptes de la religion traditionnelle » a-t-il signifié.

Puis, le cardinal Philippe Ouédraogo de souligner que : « Nous sommes tous les grains d’un seul et unique panier, condamnés à vivre ensemble, à réussir ou à échouer ensemble », souhaitant à tous sans exception : « une bonne et sainte fête de Noël, une heureuse année 2017 ».

A l’occasion, l’archevêque métropolitain de Ouagadougou a tenu à livrer un message particulier aux hommes de médias. En souhaitant du courage aux hommes et femmes du 4ème pouvoir, le cardinal Philippe Ouédraogo a convié ces derniers à s’acquitter dignement de leur mission selon leur conviction, tout en essayant d’être « des reflets du beau, du vrai, de la vérité ».

« Notre force, c’est la prière »

Le cardinal a aussi formulé le vœu que tous Burkinabè puissent se donner davantage la main, à être des reflets de la miséricorde divine. L’objectif étant selon lui, de contribuer chacun à son niveau, à la construction d’un monde plus beau et plus fraternel. Aussi, à la suite des souhaits de l’assemblée spéciale pour l’Afrique du synode des évêques, placé sous le thème « Réconciliation, justice et paix pour toutes les sociétés africaines », le cardinal convie les Burkinabè à progresser dans la réconciliation, la cohésion sociale, la justice et la paix.

A cet effet, il appelle tous les croyants à plus de prière. « Tous les croyants doivent se mobiliser pour prier. J’ai dit à des militaires, il n’y a pas longtemps, que notre kalachnikov, c’est la prière. Notre force, c’est la prière ». Et le cardinal Philippe Ouédraogo de soutenir : « Dieu écoute et aime le peuple Burkinabè. A notre tour, n’ayons de cesse de manifester notre engagement, notre confiance totale en Dieu qui ne nous abandonne pas ».

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés