Maîtrise de l’eau : Vers l’opérationnalisation de la Coalition mondiale

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • mercredi 21 décembre 2016 à 19h15min

Ce mardi 20 décembre 2016 s’est tenue à Ouagadougou, la première rencontre du cadre partenarial de la coalition mondiale sur l’eau au Sahel. Cette rencontre qui a réuni plusieurs acteurs œuvrant pour la maîtrise de l’eau au Sahel a été l’occasion de lancer le processus d’opérationnalisation de la coalition, une initiative des chefs d’Etat du CILSS.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Maîtrise de l’eau : Vers l’opérationnalisation de la Coalition mondiale

« L’impact de l’eau dans l’économie des pays du Sahel n’est plus à démontrer », selon Ambroise Niouga Ouédraogo, ministre de l’eau et de l’assainissement représentant le ministre de l’agriculture et des aménagements hydrauliques. Cette région est en effet l’une des plus vulnérables au changement climatique, avec des inondations et des sécheresses qui sapent ses efforts de développement, alors que l’agriculture qui contribue à 25% du PIB de la région dépend à 97% de la pluviométrie, sans oublier que plus de 39% des Sahéliens n’ont pas accès à l’eau potable.

L’eau est de ce fait considérée au Sahel comme une ressource rare. Ce qui n’est pas le cas, à en croire Clément Ouédraogo, coordonnateur du Programme régional d’appui à la maîtrise de l’eau : « On dit que l’eau est rare au Sahel, mais en fait il y a beaucoup d’eau au Sahel. Mais évidemment quand elle n’est pas exploitée, on peut dire qu’elle est rare. »

Il se pose en réalité donc le problème de la maitrise de l’eau, de son accès et de sa gestion pour permettre un développement social et économique du Sahel. C’est pour ce problème de maîtrise de l’eau que les Etats membres du CILSS ont pris la résolution de faire de la maîtrise de l’eau l’une des démarches stratégiques de développement afin de lutter contre l’insécurité alimentaire, la pauvreté, mais aussi pour la stabilité des pays du Sahel. D’où la mise en place d’une coalition mondiale sur l’eau à l’initiative des chefs d’Etat et de gouvernements du CILSS. Cette coalition réunit les Etats membres du CILSS, ainsi que plusieurs partenaires désireux d’œuvrer pour la maîtrise de l’eau au Sahel.Elle fait suite à l’appel lancé en 2004 à Nouakchott par les chefs d’Etat et de gouvernement du CILSS intitulé « Maîtriser l’eau pour faire reculer la faim au Sahel. »

Afin d’aboutir à un cadre de coopération entre la coalition et ses partenaires, le CILSS avec l’appui de la Banque africaine de développement, chef de file des partenaires, a procédé à l’élaboration d’un document cadre de coopération de la coalition et d’un business plan qui rassemble les idées de projets et de programmes poursuivis par le CILSS et des partenaires.

La présente rencontre de Ouagadougou a donc été l’occasion d’analyser ces deux documents, mais aussi de réaffirmer l’adhésion des partenaires institutionnels, bilatéraux et multilatéraux à soutenir l’opérationnalisation de la Coalition mondiale sur l’eau au Sahel.

A l’issue de la rencontre, une feuille de route a été élaborée, afin de permettre l’opérationnalisation de la coalition mondiale sur l’eau au Sahel pour impulser le développement du Sahel.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés