Koudougou : Clémence Coll renaît à Issouka

samedi 17 décembre 2016 à 15h30min

Le samedi 10 décembre 2016 à Koudougou, la toute nouvelle bibliothèque de Maasmè dans la cour du chef d’Issouka Naaba Saaga 1er a reçu des romans et livres des mains de Madame Dominique Coll, Présidente de l’Association Prix jeune Ecrivain de la langue française et Présidente de l’Association Villages Solidaires en France. C’est au cours d’une cérémonie pleine d’émotion que les précieux ouvrages ont été remis dans l’enceinte du palais d’Issouka.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Koudougou : Clémence Coll renaît à Issouka

Elle s’appelait Clémence Coll

La bibliothèque de Maasmè vient de naitre en ce samedi de décembre autour d’un nombre important de jeunes étudiants notamment du Club littéraire de l’Université de Koudougou ainsi que de jeunes auteurs et essayistes. Elle a déjà un nom de baptême : Clémence Coll. Clémence Coll n’est autre que la fille de Jean Louis et Dominique Coll de Pinsaguel à Toulouse. Décédée très tôt à l’âge de 8 ans. Le Naaba Saaga 1er a bien connu et était attaché à cet enfant qui aimait tant le Burkina Faso. C’était le doux pays de son enfance où elle vivait avec ses deux sœurs auprès de leurs parents alors fonctionnaires à l’ancienne Mission française de coopération de l’Ambassade de France au Burkina Faso. C’est pour immortaliser sa mémoire que le chef d’Issouka a décidé que la future bibliothèque de son palais portera à jamais son nom.

‘’ Je suis très émue de cette initiative. Aujourd’hui j’ai l’impression que ma fille est maintenant de retour au Burkina Faso et parmi nous. Elle qui pendant son séjour en France pour ses soins avant sa mort me demandait à chaque fois quand est ce qu’on partira au Burkina’’ a confié la donatrice qui n’a pu retenir ses larmes. Soutenue par des ovations des membres du club littéraire de l’université de Koudougou, Dominique Coll a invité ces derniers à aimer la littérature et à postuler au prix du jeune écrivain des 5 continents organisé chaque année par la francophonie dont elle en est la présidente du jury. Pour les motiver à l’écriture, Madame Coll elle est venue avec la lauréate de l’édition 2016, une fille burkinabè, Nafissatou Faouzzia SONDO qui était récompensée pour son œuvre ; une si longue route. Etait présent aux côtés de Madame Coll, Monsieur Maxime ILY enseignant et auteur de livres sur les prénoms du Burkina Faso. Les livres ont été officiellement remis à lui qui a désormais la charge de gérer cette nouvelle Bibliothèque.

‘’Je suis heureuse de vous annoncer également que le lauréat 2017 est un burkinabè’’ a-t-elle ajouté. Elle a terminé ses conseils aux jeunes étudiants en indiquant que « la lecture nous permet d’aller au-delà de nos peurs. Parfois elle nous donne les clés pour la compréhension, la tolérance de l’autre ». Dominique Coll a promis que la bibliothèque Clémence Coll recevra tous les livres qui seront sélectionnés pour le prix des 5 continents et d’autres ouvrages qui enrichiront et rendront particulière la Bibliothèque de Issouka.

Une bibliothèque symbole d’une forte amitié

Le chef d’Issouka Naaba Saaga 1er a salué ce don qui permettra aux élèves, étudiants et fonctionnaires de Koudougou de bénéficier des connaissances livresques. Il a demandé à Madame Coll de transmettre toute sa reconnaissance et celle des jeunes à chaque Membre des deux Associations qui a contribué à la réalisation de cette belle œuvre utile qui vient de voir le jour à Issouka.« Nous sommes certes à l’air des réseaux sociaux, mais cela ne doit pas éloigner la jeunesse de la lecture des romans et nouvelles de chez nous et d’ailleurs » a lancé le Chef à l’endroit des jeunes présents et à toute la jeunesse du Burkina. Il est revenu sur les liens d’amitié qui le lie à la famille Coll et les membres de l’Association Villages Solidaires. « C’est grâce à cette amitié veille de quelques dizaines d’années que nous recevons ces livres aujourd’hui pour vous. C’est vous dire toute la richesse d’une amitié. Gardez toujours de bonnes relations avec les personnes qui vous entourent dans la vie » a-t-il conseillé aux étudiants. Il a par ailleurs confié que la donatrice est restée attachée au Burkina Faso et y a même adopté un enfant du pays. « Nous attendons apporter notre contribution à l’éveil des jeunes, des populations à travers notre bibliothèque qui sera accessible à tous. Ces livres sont pour la plupart des romans africains, qu’on ne trouve pas souvent dans nos librairies de par ici » a ajouté le chef d’Issouka. Comme dans la tradition africaine, Naaba Saga 1er a remis en retour, des petits souvenirs au nom des jeunes et de la population d’Issouka à l’hôte de Maasmè qui certainement n’oubliera pas son séjour car leur fille Clémence y revit désormais pour l’éternité.

Sabouna OUEDRAOGO
Directeur de Communication
Chefferie d’Issouka

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 décembre 2016 à 06:55, par rakis
    En réponse à : Koudougou : Clémence Coll renaît à Issouka

    MERCI CHEF, MERCI MADAME COLL, MERCI SABOUNA, voilà une nouvelle adresse, une nouvelle porte ouverte aux fonctionnaires, élèves, étudiants et stagiaires de la ville de Koudougou. Bonne initiative d’autant plus que le cadre de Maasmè est idéal pour la lecture ! Bravo NAABA !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés