Lutte contre la fraude : 103 000 paquets de cigarettes écrasés à Ouagadougou

LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • jeudi 15 décembre 2016 à 20h15min

Le centre d’enfouissement technique de la commune de Ouagadougou a servi de dernier lieu ‘’de vie’’ pour 103 000 paquets de cigarettes issus de la contrebande, ce jeudi 15 décembre 2016. D’une valeur estimée à plus de 21 millions de francs CFA, ces produits du tabac de diverses marques, ont été détruits par écrasement et recouverts de terre sous les regards de témoins.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte contre la fraude : 103 000 paquets de cigarettes écrasés à Ouagadougou

C’est grâce à la collaboration entre les services de douane, de gendarmerie, de police et du Bureau économique et de la répression de la fraude que cette saisie été rendue possible. Ces marchandises qui ne se sont pas conformées aux normes douanières pour être acceptées sur le territoire burkinabè portaient des marquages vente de cinq pays : le Benin, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Nigéria et le Togo. Valeur totale de ces produits non conformes : 21 735 000 de nos francs.

L’objectif de la destruction de ces produits de contrebande est, nous explique- t- on, non seulement de préserver l’économie, mais de protéger les consommateurs. Car ces produits de qualité douteuse ne pouvaient que mettre en danger la santé et le bien-être des consommateurs.

Dans le procédé habituel, les produits sont incinérés ou enfouis. Et on n’en parle plus. Cette fois- ci comme pour l’opération précédente, ces produits prohibés ont été écrasés à la machine et recouverts de terre. Cette nouvelle façon de faire répond à un souci de préservation de l’environnement, afin de lutter contre le réchauffement climatique, à entendre le Directeur de la propreté de la commune de Ouagadougou, El Hadj Sidi Mahamadou Cissé. « Désormais, on ne doit plus procéder, ni à l’incinération, ni le tout à l’enfouissement. Les déchets doivent être broyés, ensuite on procède à un recouvrement intermédiaire », confie-t-il.

Compte tenu de la toxicité de ces produits (dégagent du CH4 ou méthane), et pour préserver la nappe phréatique qui est à 23 m, le méthane sera collecté par un dispositif. En projet, ce gaz pourra être collecté et revendu à la société nationale d’électricité qui va le réinjecter dans son réseau pour les ménages.

C’est avec une réelle satisfaction que Sibiri Ouattara, membre permanent de l’Autorité nationale de lutte contre la fraude (ANLF), a assisté à la destruction de ces paquets de cigarettes de cette contrebande qui « tue l’économie nationale ». « Tout ce qui est fraude a un impact négatif sur l’économie nationale et la santé de la population », lance-t-il. Compétente dans la lutte contre la fraude en matière douanière, fiscale, commerciale et environnementale, l’Autorité ne peut venir à bout de ce fléau sans une franche collaboration de tous. C’est pourquoi, le représentant de la coordonnatrice, invite tout un chacun à se joindre à eux pour lutter efficacement contre la fraude pour le bien-être de tous.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 décembre 2016 à 09:06, par Alexio
    En réponse à : Lutte contre la fraude : 103 000 paquets de cigarettes écrasés à Ouagadougou

    Pourquoi ecraser ses ciguarettes en pleine nature ? Pourquoi ne pas construire des fours pour comme dans beaucoup de pays ? Cela reduira l impact desastreux sur l eco-systeme du sous-sol. La bio-degradabilte a long-terme est-elle sous controlle ? Elle ne doit pas etre a sous-estimer.
    Faisons les choses selon les normes prescrites pour la preservation de notre environnement qui est la platteforme basiale de notre vie d aujourdhui et pour les generations suivantes. A l an 2016.

    On ne peut pas lutter contre ce fleau en installant d autres en deversant ce poison dans la nature. Les services d hygienes devraient coordonnes cette action par ses expertises dans ce domaine.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2016 à 11:10, par MIMI
    En réponse à : Lutte contre la fraude : 103 000 paquets de cigarettes écrasés à Ouagadougou

    Très bonne idée de recuperer le méthane pour l’utiliser pour les menages ! On commence enfin à préserver l’environnement par des projets concrets !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés