Millenium Challenge Corporation : L’ambassade américaine s’ouvre aux internautes

jeudi 15 décembre 2016 à 20h58min

Mercredi 14 décembre 2016. L’ambassadeur américain Andrew Young est porteur d’une bonne nouvelle au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré : le Burkina est éligible pour un second Compact du Millenium Challenge Corporation (MCC). Pour permettre aux Burkinabè de cerner les contours de ce programme, le Premier conseiller de l’ambassade, David Young, était en ligne pour un Facebook Tchat, dans l’après-midi du jeudi 15 décembre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Millenium Challenge Corporation : L’ambassade américaine s’ouvre aux internautes

80 « J’aime », 46 « Commentaires » et 4 « Partages ». Le moins que l’on puisse dire c’est qu’en une heure d’horloge, les Burkinabè ont manifesté un grand intérêt pour le Compact, ce programme américain créé en 2004 sous l’administration Bush et qui a permis de désenclaver davantage le Burkina Faso, de booster son agriculture et de mieux sécuriser le foncier en milieu rural. Après la fin de ce programme le 31 juillet 2014, le pays avait appelé de tous ses vœux un deuxième Compact. Eh bien, c’est fait. Ou plus ou moins, car le Burkina Faso est éligible. Pour le Premier Conseiller de l’ambassade américaine, David Young, ceci est une preuve des bonnes politiques que le gouvernement a mises en place dans les secteurs mesurés par les indicateurs du MCC, aussi de l’exécution réussie du premier Compact.

« Le financement n’est pas encore garanti »

« C’est déjà une belle prouesse que d’être retenu », a renchéri, M. Young avant d’indiquer que les critères d’éligibilité au Compact sont la bonne gouvernance, l’économie, l’investissement dans le capital humain. Cette éligibilité du Burkina marque en réalité le début du travail de partenariat entre les deux pays. « Ensemble nous allons développer le Compact et le Conseil devra le valider. Le financement n’est pas encore garanti et sera fonction de la performance des réformes politiques déjà engagées et l’élaboration d’un Compact solide », à en croire le Premier conseiller.

« Les deuxièmes Compacts sont en général moins importants et mieux ciblés »

Quels secteurs seront concernés par le financement de ce deuxième Compact ? Pour cette question, revenue plusieurs fois pendant le Facebook Tchat, David Young a souligné que les cibles de financement seront déterminées au cours d’études qui seront effectuées par les officiers du MCC de concert avec le gouvernement burkinabè. « Les projets spécifiques ne seront pas connus avant plusieurs mois mais généralement, a-t-il poursuivi, le MCC a soutenu les projets présentés par les pays dans des secteurs suivants : l’électricité, l’agriculture et l’irrigation, les transports, l’approvisionnement en eau et l’hygiène, l’accès à la santé, le développement des finances et des entreprises, les initiatives anti-corruption, les droits et l’accès au foncier, l’accès à l’éducation ».

Pour ce qui est du montant du programme, c’est également à l’issue de ces réunions entre le MCC et les autorités burkinabè, si l’on en croit David Young, qu’il sera déterminé. Toutefois, précise le diplomate, « les deuxièmes Compacts sont en général moins importants et mieux ciblés que les premiers ». Il va sans dire qu’au lieu de trois ou quatre secteurs, ce deuxième Compact pourrait mobiliser ses énergies sur un ou deux secteurs capables de déclencher la croissance économique du pays.

Le démarrage dans environ deux ans

Le MCC assurera-t-il un suivi rigoureux des projets identifiés, histoire de s’assurer que les fonds sont dépensés sur lesdits projets ? Si oui quel va être ce mécanisme de suivi ? « C’est un principe fondamental du MCC que d’établir une comptabilité rigoureuse et des contrôles financiers transparents », parole de M. Young. Il a tout de même rappelé à un autre internaute que « quand un pays est retenu pour un compact, il met en place sa propre structure MCA (Millenium Challenge Account) locale pour gérer et administrer tous les aspects liés à la mise en œuvre. La comptabilité, elle, se fera en fonction des principes du MCC ».

Enfin, le démarrage effectif du nouveau compact est prévu dans « environ deux ans, quand tous les projets seront prêts ». Et ce sera reparti pour cinq ans !

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Lien utile : https://www.facebook.com/U.S.EmbassyBF/
Millenium Challenge Corporation : Le Burkina-Faso obtient un second programme

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 décembre 2016 à 06:25, par EBENEZER
    En réponse à : Millenium Challenge Corporation : L’ambassade américaine s’ouvre aux internautes

    Ecellence transmettez mes remerciements au peuple americain et à son gouvernement.. Que nous burkinabé en faisons bon usage.Thank you.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2016 à 08:44, par rose
    En réponse à : Millenium Challenge Corporation : L’ambassade américaine s’ouvre aux internautes

    En attendant 2018 ou 2019, j’aimerai, moi, voir les effets veritables du compact 1 sur nos populations.
    Hormis les infrastructures, qu’a-t-il apporte de concret sur la mentalite et en terme de prosperite ? Les 1eres populations beneficiaires sont-elles toujours dans une mentalitee d’assistees, revant toutes de migrer vers l’Europe ou les USA ? ou ont-elles commencee a creer des entreprises et a essayer de s’auto-suffire......

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2016 à 09:22, par yerbanga joel
    En réponse à : Millenium Challenge Corporation : L’ambassade américaine s’ouvre aux internautes

    que Dieu bénisse les américains et les états-unis.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2016 à 09:35, par Le Burkindi
    En réponse à : Millenium Challenge Corporation : L’ambassade américaine s’ouvre aux internautes

    Bonjour Monsieur le Diplomate Américain Mr Young et surtout veuillez transmettre les remerciements anticipés du peuple Burkinabé au peuple Américain.
    Le 1er compact a eu un succès et un impact certain pour le Burkina et sa population ; gageons que le snd le soit d’avantage.
    vive l’amitié entre les peuples et vive la coopération entre le Burkina et les Etats Unis d’Amérique.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2016 à 09:49, par AFRIQUE MON AFRIQUE
    En réponse à : Millenium Challenge Corporation : L’ambassade américaine s’ouvre aux internautes

    merci au peuple Américain et à ses dirigeants. que dieu vous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2016 à 11:22, par Nansamda
    En réponse à : Millenium Challenge Corporation : L’ambassade américaine s’ouvre aux internautes

    Vraiment, j’en ai MARRE, MARRE, MARRE !!! de cette situation. De voir les autres mettre la main dans la poche pour nous alors que dans le Burkina Faso d’immenses fortunes côtoient la misère atroce..
    Cette situation est donc que nous n’avons pas pris notre destinée entre nos mains propres.
    Ce qui ne tourne pas rond, nous pensons que nous sommes de bonnes personnes que les "biens faiseurs" nous viennent en aide.
    Si nous persistons à réfléchir comme un enfant, nous ne deviendrons jamais une nation forte.
    Notre pays le Burkina Faso a un potentiel pour garder sa dignité. Mais encore faut-il en avoir la vision. Nous devons nous donner une pleine existence.
    Sommes-nous suffisamment révolté(e)s par la situation actuelle pour oser faire quelque chose pour que notre pays avance ?
    C’est un sentiment d’urgence qui doit nous animer de mettre fin à cette situation.
    Éloignons-nous des loisirs qui ne sont d’aucune utilité pour notre communauté.
    Mon frère, ma sœur, vous qui me lisez maintenant, le problème est que vous attendez des autres de faire ce que vous seul pouvez faire. Oui, Vous !
    N’oublions pas que c’est grâce à l’engagement et à la persévérance de certains devanciers que l’esclavage a été aboli et notre pays reconstitué.
    Notre communauté n’attend que notre contribution pour s’améliorer. Pas parce que nous sommes exceptionnels, mais parce que nous sommes reconnaissants envers ceux qui se sont battus pour nous.
    Nos frères qui se comportent mal et qui dilapident nos ressources ne craignent pas les manifestations. Ce sont plutôt nos actions et notre détermination qui les effraient.
    Si vous savez ce que vous valez, alors allez-y. Montrez au monde ce dont vous êtes capables.
    Personne de nous n’est qu’une simple goutte d’eau dans l’océan. D’ailleurs c’est avec des gouttes d’eau que la mer s’est formée, et nul ne peut arrêter un océan déchaîné.
    Frantz Fanon disait que « Chaque génération doit découvrir sa propre mission, puis choisir de la remplir ou de la trahir ».
    Mon frère, ma sœur, engages toi. Payes les taxes, travailles correctement, respectes les lois de notre pays.
    Tu es dégoûté(e) du manque d’eau dans notre pays, deviens ingénieur, va forer des puits, réfléchie à un meilleur usage de l’eau dans les périmètres irrigués.
    Tu veux que les indélicats arrêtent de dilapider nos ressources ? Deviens le chef du service des finances de notre pays ! Afin de pouvoir bâtir notre avenir et celui de nos enfants.
    Celui qui n’a pas le courage de s’impliquer n’a pas le droit de se plaindre, ni de critiquer.
    Si tu sais ce que tu vaux, alors vas-y. Montre au monde ce dont tu es capable pour la construction de ton pays le Burkina Faso.
    DE QUOI RÊVES-TU POUR LE BURKINA FASO ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2016 à 13:04, par Dibi
    En réponse à : Millenium Challenge Corporation : L’ambassade américaine s’ouvre aux internautes

    Les USA et leurs représentations diplomatiques n’osent ce genre de programme dans aucun pays réellement libre et souverain dans ses choix de politiques de développement. Ceci est impossible en Algérie, En Corée du Nord, à Cuba, en Chine ou même en Érythrée par exemple.
    C’est par de telles initiatives et leviers que les USA et leurs soldatesques criminelles de l’OTAN préparent les "révolutions oranges" de types fascistes et/ou wahhabites takfiristes dans les Etats peu soucieux de leur indépendance et de l’avenir de leur peuple et jeunesse.
    Quand, allons nous apprendre à nous méfier des cadeaux empoisonnés des Occidentaux et Orientaux salafistes, malgré des siècles d’enfumage, de mensonges, de guerres ouvertes ou cachées contre ce que nous sommes pour eux : des nègres et rien d’autres !
    Un peu de dignité et sachons dire non à tout ce qui se définit en dehors de nous, hors de nous et contre nos propres valeurs et paradigmes. On ne peut, au risque d’aller toujours vers un suicide social et culturel collectif, de s’abandonner dans n’importe quelles mains ; ou de laisser à n’importe qui, les soins de développement social et culturel de notre paysannerie, notre peuple, notre jeunesse.
    Notre histoire nous enseigne significativement qui sont aujourd’hui nos ennemis principaux : l’Occident impérialiste et ses sous-traitants de l’Orient islamiste ; en lien avec toutes nos élites criminelles de liaisons occidentales ou orientales salafistes obscurantistes.
    Si nous oublions cela, nous sommes morts !
    Na an lara, an sara !

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2016 à 13:10, par Dibi
    En réponse à : Millenium Challenge Corporation : L’ambassade américaine s’ouvre aux internautes

    Les USA et leurs représentations diplomatiques n’osent ce genre de programme dans aucun pays réellement libre et souverain dans ses choix de politiques de développement. Ceci est impossible en Algérie, En Corée du Nord, à Cuba, en Chine ou même en Érythrée par exemple.
    C’est par de telles initiatives et leviers que les USA et leurs soldatesques criminelles de l’OTAN préparent les "révolutions oranges" de types fascistes et/ou wahhabites takfiristes dans les Etats peu soucieux de leur indépendance et de l’avenir de leur peuple et jeunesse.
    Quand, allons nous apprendre à nous méfier des cadeaux empoisonnés des Occidentaux et Orientaux salafistes, malgré des siècles d’enfumage, de mensonges, de guerres ouvertes ou cachées contre ce que nous sommes pour eux : des nègres et rien d’autres !
    Un peu de dignité et sachons dire non à tout ce qui se définit en dehors de nous, hors de nous et contre nos propres valeurs et paradigmes. On ne peut s’abandonner dans n’importe quelles mains, au risque d’aller toujours vers un suicide social et culturel collectif ; ou de laisser à n’importe qui, les soins de développement social et culturel de notre paysannerie, notre peuple, notre jeunesse.
    Notre histoire nous enseigne significativement qui sont aujourd’hui nos ennemis principaux : l’Occident impérialiste et ses sous-traitants de l’Orient islamiste ; en lien avec toutes nos élites criminelles de liaisons occidentales ou orientales salafistes obscurantistes.
    Si nous oublions cela, nous sommes morts !
    Na an lara, an sara !

    Répondre à ce message

    • Le 6 janvier à 17:04, par  !!!!!
      En réponse à : Millenium Challenge Corporation : L’ambassade américaine s’ouvre aux internautes

      @dibi pardon pousse toi loin làbas avec tes théories à 2balles là comme ton ventre est plein tu penses que c’est le cas de tout le monde pardon vas brailler loin tchrrrr toujours en train de se jouer les che guevarra tu crois que c’est beau discours là qui donne boulot ou qui construit avenir des gens si tu es fâché là faut retourné en brousse aller vivre loin de la civilisation comme ça on saura que tu es révolutionnaire tchrr kossiaaaaaaa

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés