Conseil supérieur de la communication : « Lefaso.net » et la radio « Wat FM » auditionnés

Ceci est un communiqué de la Direction de la Communication et des Relations publiques du conseil supérieur de la communication. • mercredi 14 décembre 2016 à 20h51min

La Commission chargée de la liberté de Presse, de l’Ethique et de la Déontologie du Conseil supérieur de la communication (CSC) a procédé le mardi 06 décembre 2016, à l’audition des responsables de deux médias. Il s’agit du média en ligne« lefaso.net » et de la radio « Wat FM ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Conseil supérieur de la communication : « Lefaso.net » et la radio « Wat FM » auditionnés

La première audition, celle du portail « lefaso.net » fait suite à une plainte de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB). Celle-ci s’insurge contre la publication d’un écrit intitulé : « Incivisme et anti-laïcité : graves atteintes à la liberté »dont le contenu est considéré comme une attaque et des injures visant les musulmans.

Le Directeur général de« Lefaso.net », Cyriaque Paré a pris acte de la plainte de la fédération et a promis d’être plus regardant et plus vigilant sur les articles publiés sur son site. Il a reconnu que la vigilance de la rédaction a été trompée par le fait que l’auteur n’était pas à son premier écrit. Toutefois, il a expliqué les difficultés rencontrées dans la publication des opinions extérieures en ce qu’il est couramment accusé d’appliquer la censure.

La seconde audition qui a concerné la radio « Wat FM », représentée par son Directeur général, en présence de l’animateur de l’émission incriminée et de son conseiller juridique, fait suite à une plainte de l’ex-Directeur général du Centre National des Œuvres Universitaires (CENOU),le Professeur Serge Bayala. Ce dernier reproche à la radio d’avoir diffusé à son encontre le 05 octobre 2016, des propos injurieux, mensongers et tendancieux » à travers l’émission « Le tribunal de l’actualité ».

Il estime que la radio n’a pas suffisamment préparé l’émission laissant ses invités proférer à son encontre des allégations mensongères et diffamatoires. Selon le Professeur Bayala, la radio pouvait interrompre l’émission au lieu d’abonder dans le sens des interpellations récurrentes des étudiants invités.

Les responsables de la radio ont expliqué leur démarche dans la conduite de l’émission qui a consisté à recevoir les étudiants autour de leurs préoccupations et en invitant par la suite le DG du CENOU à venir faire valoir sa position. En tout état de cause, la radio s’excuse des dommages que l’émission aurait causés au plaignant.

Après avoir entendu les parties prenantes, la commission a fait ses observations en privilégiant la réconciliation des parties. Son rapport sera discuté en plénière par les conseillers qui décideront de la suite à donner aux différentes plaintes.

Direction de la Communication et des Relations publiques /CSC

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés