Récompense de l’excellence : Les meilleurs étudiants de l’Université libre du Burkina célébrés

LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • jeudi 15 décembre 2016 à 19h55min

L’Université libre du Burkina a célébré l’excellence de ses meilleurs étudiants-es issus de la promotion 2015-2016, le samedi 10 décembre 2016. L’événement a eu pour cadre l’enceinte de l’université à Ouagadougou, et a permis de récompenser les 20 meilleurs étudiants-es de diverses filières.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Récompense de l’excellence : Les meilleurs étudiants de l’Université libre du Burkina célébrés

L’Université libre du Burkina (ULB) marque annuellement sa rentrée universitaire par l’organisation d’une cérémonie avec pour contenu la récompense de ses meilleurs apprenants. Cette année, la tradition est encore respectée. « Notre ambition pour l’ULB c’est d’en faire un pôle d’excellence. Et quand on dit un pôle d’excellence, c’est une institution qui forme des excellents », a déclaré le recteur, Pr Ambroise Zagré. Pour ce faire, l’université s’est donné les moyens pour avoir les meilleurs enseignants et les meilleurs programmes. Aussi a-t-elle fait de l’amélioration des conditions de vie et de travail de son personnel et d’étude son cheval de bataille.

« C’est ce que nous avons fait pour obtenir en fin de compte des excellents », se réjouit Pr Zagré. C’est donc tout naturellement qu’ils ont décidé de célébrer cette excellence à travers la désignation des meilleurs étudiants-es qui se sont distingués par leur conduite, leur ardeur aux études et leur amour du travail bien fait. En effet, ce sont au total 20 étudiants de la promotion 2015-2016 qui ont été gratifiés. Ils ont respectivement reçu des attestations de reconnaissance et des présents.

En plus de l’attestation de reconnaissance, l’étudiante en Master I en science de l’information et de la communication, Marina Traoré est l’heureuse lauréate de la bourse Peya. D’une valeur de 500 000 F CFA, elle est offerte chaque année par le parrain, Michel Innocent Peya, un ancien étudiant de l’université. Aussi, faut-il le rappeler, monsieur Peya est à l’origine de la réfection et de l’aménagement de l’amphithéâtre qui porte désormais son nom.

Tout en félicitant les lauréats pour leur volonté de réussir, le recteur n’a pas manqué de les appeler à l’action pour non seulement valoriser le savoir, savoir-être, mais aussi le savoir-faire qu’ils ont reçu. Avant d’inviter les autres étudiants à suivre leur exemple. « Vous avez fait quelque chose. Mais comme on le dit souvent, c’est bon mais ce n’est pas arrivé », a-t-il dit.

Le directeur de l’université, Ismaël Sana lui a emboîté le pas pour signifier que l’obtention de la bourse Peya répond à un certain nombre d’exigences. « Il faut être inscrit à l’ULB dans l’année en cours, être de bonne moralité et n’avoir pas fait l’objet de mesure disciplinaire par l’administration », a-t-il fait comprendre. Egalement, peuvent postuler à ce prix les étudiants n’ayant pas le statut de professionnel en activité, titulaire d’une licence professionnelle et qui n’ont jamais redoublé pendant la période du premier cycle universitaire. Enfin, tout candidat qui veut postuler pour la bourse Peya doit présenter son relevé de notes de l’année écoulée avec la mention très bien et avoir au minimum la moyenne de 16/20. « Cette année on avait deux bourses en jeu. Malheureusement, il n’y avait qu’une seule personne qui remplissait les conditions », a déploré le directeur de l’université précisant que le second est en activité professionnelle.

Au cours de la cérémonie de désignation des meilleurs étudiants, le Bureau du comité des étudiants de l’ULB a été renouvelé.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Propos de la lauréate du prix Peya
Marina Traoré, étudiante en Master I en science de l’information et de la communication

« Je suis très heureuse d’avoir reçu ce prix. Pour moi, ce n’est pas seulement le fruit de mon travail mais celui d’un travail d’équipe. Je tiens à remercier toute l’administration, les professeurs et tous ceux qui m’ont soutenue. Décrocher cette bourse était mon but depuis le début de l’année scolaire écoulée. Cela soulève un grand poids du côté de mes parents aussi. Il n’y a pas de secret en tant que tel dans ma réussite. Mais ce que je peux dire, c’est juste se concentrer et lorsqu’on ne comprend pas quelque chose, il faut approcher les professeurs qui d’ailleurs sont très ouverts. J’encourage mes autres camarades à redoubler d’efforts et comme je l’ai dit plus haut, lorsqu’on ne comprend pas quelque chose, il y a les professeurs, camarades de classe qui sont là. On peut toujours avoir recours à eux. Aussi, il ne faut pas seulement se cantonner à ce qu’on nous donne en classe. Il faut également beaucoup lire et faire des recherches ».

A.L.G.S.

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés