Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

« On doit s’abstenir de poser des actes de ce genre », Roch Kaboré à propos des menaces de Boulsa de boycotter la fête du 11 décembre

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • dimanche 11 décembre 2016 à 23h35min
 « On doit s’abstenir de poser des actes de ce genre », Roch Kaboré à propos des menaces de Boulsa de boycotter la fête du 11 décembre

A la veille du défilé du 11 décembre 2016 à Kaya, le chef de l’Etat a fait le tour de la ville pour constater de visu les infrastructures qui ont été réalisées. Ce 10 décembre 2016, accompagné d’une forte délégation, Roch Kaboré s’est réjoui de ce qui a été fait. Il s’est également prononcé sur le mécontentement de certains habitants de l’une des trois provinces de la région du Centre Nord (en l’occurrence ceux de la province du Namentenga), qui ont menacé de boycotter la fête parce que leur localité n’a pas bénéficié des dividendes de la fête.

A quelques jours de la célébration du 11 décembre 2016, des bruits étaient venus de l’une des trois provinces de la région du Centre Nord. Mécontents, certains habitants avaient vigoureusement manifesté leur refus de se rendre dans le chef-lieu de la région pour les festivités. La raison de ce malaise, le manque d’infrastructures.

De Boulsa (chef-lieu de la province du Namentenga) à Kaya, c’est le calvaire. La route est impraticable. Les habitants de cette localité s’attendaient à trouver une solution dans la réalisation des infrastructures du 11 décembre. Mais ils devront encore attendre.

Pour ne pas gâcher la fête, le chef de l’Etat a appelé à l’apaisement. Tout en reconnaissant que ce sont des « problèmes locaux », Roch Kaboré a rassuré de la présence de la province du Namentenga au défilé le 11 décembre. Il a annoncé qu’il devrait recevoir ses représentants dans l’après-midi du 10 décembre pour calmer la tension. Pour lui, c’est surtout un « problème d’incompréhension ».

Plus loin, le président a indiqué que la fête de l’indépendance est l’occasion de prôner l’unité et la cohésion et qu’ « on doit s’abstenir de poser des actes de ce genre, qui sont de nature à ternir la fête et l’image du Burkina Faso ».

En plus de la rencontre à Kaya, le chef de l’Etat a annoncé qu’il recevra la délégation de Boulsa, la semaine prochaine, cette fois à Ouagadougou pour discuter.

Des Infrastructures à hauteur de 23 milliards

C’est au pas de course que le chef de l’Etat a visité les infrastructures réalisées dans le cadre de la commémoration du 56e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso.

De la maison de la femme à place de la nation, en passant par l’auberge de l’appelé, le village artisanal, le stade, la brigade de sapeurs-pompiers, Roch Kaboré s’est dit animé d’un sentiment de fierté, à la fin de la visite. Ce sont au total 23 milliards qui a été investis pour permettre à la région de disposer de quoi booster son développement économique et social.

« Le souhait qu’on peut avoir, c’est que la région puisse gérer correctement l’ensemble de ces investissements… », a-t-il dit.

Mais tout n’est pas rose, parce qu’il reste encore des travaux à réaliser sur certaines infrastructures. « Le gouvernement prendra des dispositions pour que nous ayons des infrastructures définitives et propres », a rassuré Roch Kaboré, qui a par ailleurs rassuré que ce sera la dernière fois qu’on assiste à cette situation.

« Je pense que ce n’est pas normal que nous prévoyons de faire des activités dans les régions et que nous courrons à la dernière minute pour terminer », a martelé le président qui préside ce 11 décembre 2016, pour la première fois en tant que chef d’Etat, le défilé civilo-militaire marquant l’anniversaire de l’accession du Burkina Faso à la souveraineté nationale, le 56è du genre.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés