Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • samedi 10 décembre 2016 à 21h26min

Suite à la rencontre du maire avec les maires d’arrondissements, ainsi que les financiers de la commune de Bobo-Dioulasso le jeudi 08 décembre 2016, les agents des collectivités se sont réunis ce vendredi 09 décembre dans les locaux de la voirie municipale. Cette rencontre avait pour objectif de marcher contre la trésorerie régionale des Hauts-Bassins face à la crise qui oppose ces deux structures.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bobo- Dioulasso :  Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

C’est une voirie municipale bondée de monde que nous avons trouvée à notre arrivée dans la matinée du vendredi 9 décembre 2016. Les agents des collectivités ont décidé de fermer leurs bureaux afin de se regrouper dans les locaux de la voirie municipale pour, disent-ils, marcher contre la trésorerie régionale des Hauts-Bassins. Une marche qui fait suite à la décision des agents du trésor public de Bobo-Dioulasso de bloquer le salaire des agents des collectivités s’ils n’obtiennent pas une augmentation de leurs primes d’encouragement. « A défaut de bénéficier de 04% de la trésorerie annuelle nette de la commune qui vaut près de 04 milliards, les agents du trésor exigent de la commune, une augmentation non négociable de la prime que la commune leur alloue chaque année » ; nous a confié Lamine Passoulé, secrétaire général du syndicat national des travailleurs des collectivités territoriales du Burkina Faso section (SYNATRA-CTB)/ Hauts-Bassins.

En effet, les agents du trésor auraient décidé d’entreprendre des actions contre « le développement de la commune de Bobo-Dioulasso ». Des actions qui se traduisent par le refus d’encaisser tout type de recette et d’effectuer toutes les dépenses émanant de la commune et sans exception.

Au regard des conséquences de cette action sur la commune et surtout sur les agents, le maire de la commune aurait entrepris une démarche de conciliation. C’est ainsi qu’il aurait essayé de rencontrer les membres du bureau syndical des agents du trésor dans la matinée du mercredi 07 décembre 2016. « Cette démarche a été vaine du fait que les agents ont estimé ne pas être disposés à dialoguer avec nous » ; explique Lamine Passoulé. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 décembre 2016 à 21:58, par Le Monarque
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

    Qu’est-ce qui se passe vraiment dans notre pays ? Pendant la transition il a été dit que "Dieu est ivoirien mais il habite au Burkina Faso". A peine un an après la transition il me semble que nous l’avons chassé de chez nous. La preuve ! Les actes que nous posons maintenant ne sont plus inspirés de Lui. Lucifer a pris le contrôle de nos coeurs. S’il existe encore des RESPONSABLES dans ce pays, qu’ils sortent de leur torpeur et nous montrent la voie !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2016 à 22:18, par Le véridique
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

    FRANCHEMENT NOUS COMMENÇONS À AVOIR MARE DE TOUS CES SOI DISANT FINANCERS AVEC LEURS CHANTAGES DE TOUS LES JOURS, TANTÔT FOND COMMUN ET MAINTENANT C EST BLOQUER LES SALAIRES DES AGENTS COMMUNAUX. VOICI DES DEALERS D IMPÔT QUI NOUS EMPOISONNE LA VIE.SI VOUS N ETES PAS CONTENTS YA LA POSSIBILITÉ DE DÉMISSIONNER CHERS AMIS

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2016 à 09:04, par Cequejenpense
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

    Ces meme agents du Tresor Public viendront taper leur poitrine "je suis un homme integere". Face a l’argent il y a tres peu de burkinabe integre finalement.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2016 à 11:26, par Jb
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

    Cher agents des communes de bobo. On fait pas un bras de fer avec le trésor. On suit le dossier de prêt. Le maire de bobo va comprendre que toutes les diligences que le trésor observait pour traiter vos dossiers même les jours non ouvrable is finish. Point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2016 à 11:45, par Jb
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

    Cher agents des communes de bobo. On fait pas un bras de fer avec le trésor. On suit le dossier de prêt. Le maire de bobo va comprendre que toutes les diligences que le trésor observait pour traiter vos dossiers même les jours non ouvrable is finish. Point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2016 à 11:55, par Amadoum
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

    Un licenciement MASSIF de ces grevistes pourrait donner une lecon a ceux qui seraient tentes d’aller en greve pour des revendications peut etre legitimes, legales, mais impossibles. Si "l’os" est au niveau d’une augmentation de leur prime de 4% de la tresorerie de la commune, les agents du tresors peuvent ailleurs se faire embaucher ailleurs.

    Pour que Bobo Dioulasso puisse se developper, il faut que l’interet de la ville, et de toute la region, prennne le dessus sur ces interets individuels et egoistes ; si chacun doit s’accrocher mordicus a ses seuls interets, au detriment de ceux de toute la communaute, je sais ou nous allons : NULLE PART.

    Monsieur le president, un de vos predecesseurs a use du cas par cas pour les primes et les avantages nebuleux et impossibles, dans le but de diviser les Burkinabe. Comme vous le constatez, ca ne marche pas.
    Je vous prie de consuler vos avocats du travail et du syndycalisme pour de l’assistance. Ne m’y connaissant pas beaucoup, cependant, je pense qu’une approche structurelle et nationale, resoudrait ce probleme, une fois pour toute. Et Si le ministre des finances dit que cela est impossibe, vous partagez l’information avec travailleurs et tous les autres citoyens.

    Vive le Burkina Faso et bonne fete a tous !

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2016 à 13:32, par Opinion
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

    A tous ceux qui s’acharnent sur les Agents du trésor, lisez moi attentivement ! Je m’excuse à l’avance pour la longueur de l’écrit !

    Les agents du Trésor, des Impôts et ceux du contrôle financier, principaux acteurs de l’élaboration, de l’exécution et du contrôle des budgets des collectivités locales ne sont pas régis par la fonction publique territoriale. C’est-à-dire qu’ils n’ont pas été recrutés et formés à l’Ecole Nationale des Régies Financières (ENAREF) pour travailler à priori pour le compte d’une quelconque collectivité territoriale. Mais à la faveur de la politique de décentralisation intégrale voulue et mise en œuvre par l’Etat centrale, les communes et les régions sont autonomes dans leurs principes de fonctionnement. Mais compte tenu du fait qu’elles n’ont pas la capacité technique et opérationnelle nécessaire pour assurer cette fonction, l’Etat les accompagne par la désignation (je dis bien désignation, pas nomination) d’un Trésorier Régional ou d’un Percepteur qui sont des comptables publics de l’Etat pour gérer, parallèlement aux opérations budgétaires de l’Etat centrale, les budgets des collectivités de leur ressort territorial en tant que Receveurs Municipaux. A ce titre, tous les agents qui sont sous la coupe du Trésorier (au regard des textes de la fonction publique burkinabè) accompagnent celui-ci dans sa fonction de Receveur Municipal. En contre partie, ce dernier est motivé à chaque fin du mois par des indemnités pour le travail accompli. Pour être très précis, seul le Trésorier et son Fondé de Pouvoirs bénéficient d’indemnités compensatrices pour le travail énorme abattu par les agents à la base sur les opérations des collectivités.

    Il convient de souligner que pour ce qui est du Trésor, si vous ôter la charge supportée par les agents pour traiter les opérations des collectivités, il n’en restera que celle pour laquelle l’agent est rémunéré en terme de salaire et autres avantages et ils cesseront pour certains d’aller au travailler les samedis et les dimanches. L’on pourrait même supprimer au moins deux (02) services sur six (06) au total. Sans oublier la responsabilité financière qui pèse sur ces agents dans le traitement de ces opérations jusqu’à leurs quatrièmes générations. Beaucoup son d’ailleurs en prison pour des fautes de gestion.

    Mais depuis plus de dix (10) ans, des maires ont vu bon de trouver un mécanisme de motivation pour reconnaître les efforts fournis et la responsabilité qui pèse sur ces agents dans la mobilisation des ressources de la commune, la gestion de la trésorerie, la tenue de sa comptabilité etc. Certains maires de villes comme Ouagadougou et Banfora (pour ne citer que cela), ont d’ailleurs formalisé cette décision par la signature d’une convention avec des termes claire et précis depuis des années.
    Celui de Bobo, en recevant le projet de convention des agents adopté en Assemblé Générale depuis juillet 2016 a joué sur le dilatoire pour refuser d’examiner la convention en 2016. Chose que les agents ont déploré mais accepté dans un esprit d’ouverture et de dialogue. En revanche, ils demandent à Monsieur le maire, une légère revue à la hausse du montant (par voie de décision modificative bien entendu) alloué dans le budget par ces prédécesseurs et qui n’a bougé depuis 8 ans. Il faut préciser ici que pour ce montant, la moyenne reçue par chaque agent dépasse à peine 50 000 FCFA l’an. Et même en cela, les agents sont allés dans le même esprit de dialogue et d’ouverture et étaient donc prêts à toute concession.

    Monsieur le maire, au lieu de privilégier ce dialogue menacera qu’il est formellement contre cette prime qu’il juge d’ailleurs illégale et infondée et mieux il signe rapidement le mandat de la prime avec son montant traditionnel de 2008 qu’il fait déposer immédiatement au Trésor. Cette attitude du maire a naturellement choqué les agents qui ont décidé de suspendre temporairement le traitement de certaines opérations de la commune de Bobo. Contrairement à ce que le maire veut faire croire à l’opinion publique, cette suspension ne concerne pas les salaires des innocents agents communaux. Nous n’étions d’ailleurs pas à la période des salaires.
    La suite de l’histoire, vous la connaissez chers internautes !!! Le premier responsable d’une ville, qui pour des questions domestiques auxquelles lui seul semble d’ailleurs avoir la solution, qui lance un mouvement après avoir instrumentalisé un groupe de syndicat et les balayeuses de la brigade vertes et qui se base sur des allégations mensongères (blocage des salaires par le Trésor) pour organiser une marche menaçant la quiétude et semant le désordre dans sa propre collectivité, je vous laisse vous même tirer les conséquences !!

    Le vin ayant été tiré par le maire, il fallait le boire ! A ce stade s’il peut encore lui rester un minimum de crédibilité, il doit revenir à la table de négociation ! Dans le cas contraire, il creuse lui-même sa propre tombe ! Dans tous les cas, nous, on s’en fout point barre !!!

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2016 à 10:32, par Cequejenpense
      En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

      Je vous ai lu. Je ne suis pas fonctionnaire mais entrepreneur. La deduction que je fais de votre explication est que vous ne travaillez pas assez pour ce que l’Etat vous paie avec tous les avantages... A ce que je sache il ne se pose pas un probleme d’heure de travaille supplementaire. Un agent qui ne fait pas son travail comme il se doit en semaine, se disant qu’il a encore le temps ou qui tourne faire le bilan des commercants moyennant remuneration, est oblige de travailler la nuit et meme samedi ou dimanche pour se rattrapper. Faites votre travail correctement.

      Je ne suis pas contre les primes d’encouragement puisque moi meme j’en verse a mes collaborteurs pour ne pas dire employes. Cependant le les primes d’encouragement ne doivent pas etre un moyen de chantage et une raison de boycott du travail pour lequel vous etes payes : meme de vos explication il ressort que c’est L’Etat (votre employeur) qui vous a charge d’executer ce travail pour les collectivites territoriales et la remuneration est comprise dans vos salaires. Si vous pensez qu’on pourrait supprimer 2 services sur 6 au total sans le travail fait pour la collectivite c’est que l’Etat a pris la mesure de ce travail c’est pourquoi il a autorise les 2 services supplementaires et par consequent paie des fonctionnaires qui y travaillent.
      Quand certains agent touchent en moyenne 50.000f de cette prime communale vous ne dites pas combien leurs superieurs hierarchiques gagnent et quel est le montant global de cette prime. Il semble que c’est une somme considerable pour une commune en faillite economiquement.

      A mon avis, cette question de prime devrait inciter les autorites communales des grandes villes et l’Etat a reflechir sur comment confier a ces communes l’integralite de leur tresorerie de l’elaboration a la perception et les paiements des depenses. Ces sommes verses en prime aux agents du Tresor (qui ont deja plusieurs autres avantages financiers sans parler des dealers) peuvent servir a la creation de nouveaux emplois territoriaux. Malheureusement les gens integres des emplois dont ils connaissent les conditions et op il veulent imposer leurs conditions a l’employeur.
      Je respecte les droits des travailleurs et leurs aspirations a de meilleures conditions de travail et de vie. Mais le burkinabe commence a faire dans l’exageration. Cette situation ne favorise pas la creation de nouveaux emplois que ce soit dans le public ou le prive. Toutes ces greves et boycott decouragent les investisseurs dans leur projet d’installation. Les entrepreneurs deja implantes hesitent aussi a recruter crayant toutes les charges que ces greves et nouvelles revendications occasionneraient. Apres les meme qui n’encouragent pas au recrutement crieront a l’exploitation comme quoi ils travaillent TROP.

      Je pense qu’a un moment donne on peut demissionner et creer son entreprise pour "etre a l’aise". On y appendra bcp. Surtout face aux exigences de ses employes.

      Répondre à ce message

      • Le 12 décembre 2016 à 15:10, par Opinion
        En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

        Cher ami Cequejenpense, Je vous félicite d’avoir démissionné de la fonction publique pour créer votre entreprise qui marche à tel point que vous payer même des primes d’encouragement à vos employés ! Mais ce que vous devez savoir, c’est que tout le monde n’a pas la même chance que vous. Tout le monde ne saurait d’ailleurs démissionner de la fonction publique. Nous, nous y sommes resté pour apporter notre contribution à la construction de la nation ! vous, vous avez choisis un autre domaine ; c’est très bien ! Mais comme on le dit, on ne travaille pas pour devenir mouton, mais plutôt pour payer un mouton. je vous ai expliqué la spécificité de notre métier. Réalisez vous ce que c’est qu’une responsabilité personnelle et pécuniaire jusqu’à sa quatrième génération ? cela veut dire, qu’après votre mort, les enfants de vos enfants pourraient être poursuivis pour vos fautes de gestions (je dis bien fautes et non malversations). Dites moi sincèrement, combien pensez-vous être indemnisé en portant cette responsabilité jusqu’à votre mort. Nous cherchons tout simplement à faire correctement notre travail et à vivre dignement de ce travail là. Parfois, il faut aller au delà de la conception de l’homme de la rue et analyser froidement et objectivement les choses. je sais que vous en êtes capable. Merci !

        Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2016 à 15:29, par Opinion
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

    Attention à l’intoxication chers amis SYNATRA-CTB ! Ressaisissez-vous car vous avez été manipulés comme on le fait avec son jouet par le Maire SANOU !
    - Premièrement, il n’a jamais été question de bloquer le salaire de qui que ce soit au trésor ! Votre salaire se vire-t-il au début ou à la fin du moi ? vous n’avez jamais été notre adversaire et vous ne le serez pas aujourd’hui, à moins que vous choisissez délibérément vous même de l’être.
    - Deuxièmement, contrairement à ce que vous dites, sur insistance du responsable du Trésor et pour privilégier le dialogue dans la tolérance et la compréhension mutuelle, votre maire a reçu une délégation du Syndicat National du Trésor (SATB-TRHBS) le mercredi 07 décembre 2016 à 9h 30mn précise dans la sale de conférence de la voirie. Rencontre que le maire a bâclée car ayant manifesté dès son mot introductif son refus catégorique de négocier la variation de la motivation qu’il juge d’ailleurs illégale tout en menaçant les responsables syndicaux de les traduire devant le tribunal administratif s’ils s’amusaient à engager un bras de fer contre lui !
    - Le comble, ce sont les femmes de la brigade verte que le maire a placé au premier rang de la marche et pour qui le chèque pour le paiement de leur salaire du mois a même été déjà positionné au Trésor et le paiement prévu par le régisseur de la mairie !
    Voyez vous ? vous êtes tout simplement manipulés ! mais ils est encore temps que vous vous ressaisissez avant que ce maire ne vous conduisent tous avec lui à l’aratoire ! car le savez vous ? dans les circonstances actuelles, aucun élu local ne peut sortir victorieux en engageant un bras de fer contre les Régies Financières !!

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2016 à 09:58, par yêlêvo
      En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

      vous n’êtes pas au dessus des lois. selon les règles que vous citez la prime encourage l’effort. depuis 2010 à nos jours le taux de recouvrement de vos services en dégressif c’est à dire que ne vous ne faite bien votre travail ; on a même l’impression que vous êtes un structure privé bcp d’entre vous empoche nos taxes et impôts .
      Arrêt ter des propos d u genre nul ne peu sortir victorieux .... contre les Régis Financières. il y a eu des hommes forts dans ce pays... avant vous... ces genre de parole précède tjrs la chute.

      Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2016 à 10:09, par yêlêvo
      En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

      en plus c’est plutôt vous qui vouliez manipuler les gens quand vous demandez a quel moment on vire les salaires. vous avez decidé de boycotter toutes les opérations de commune. le traitement des salaire des agents de commune fait bel et bien partir des opérations de la commune auprès de vos services. donc vous avez pour ambition de prendre en otages les salaire des agents de collectivité a cause de vo primes. héyyyy

      Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2016 à 10:58, par WALAY
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

    Moi je me demande de quelle formation dispose le maire de Bobo. Cette prime est vielle depuis 30 ans au moins et s’il dit qu’il n’y pas de base légale ce n’est pas vrai. Combien de maires avant lui, combien de contrôleurs financiers avant l’actuel, combien de receveur municipaux avant l’actuel, ont payé cette prime pour que lui il viennent traiter cette prime d’illégale ? Pire, il accepte de commettre le acte illégal que ses devanciers mais refuse toute négociation sur le montant de cette prime. Ce n’est donc pas la légalité de la prime qui lui pose problème mais plutôt le montant. Voyez vous même l’incohérence du maire. Le syndicat des agents du trésor a proposé une augmentation de 4%, Mr la maire a proposé combien ? Les agents du trésor n’ont pas besoin de bloquer les salaires des innocents agents communaux pour régler le problème du maire. Il leur suffit de travailler comme le maire (pas plus que le maire) et son compte est bon. Allons seulement. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2016 à 13:47, par PASSOULE
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

    Bonjour à tous,
    Le problème avec certains agents financiers de l’Etat est qu’ils pensent que tous ceux qui n’ont pas fait l’ENAREF sont des tarets. Vous affirmez être recruté et formé par l’Etat. Mais pourquoi s’acharner sans relâche sur des collectivités qui ont du mal à décoller au lieu de poser clairement le problème à votre employeur.
    Parlant de la fameuse convention. Elle a été rédigé par une assemblée générale des agents du TRESOR en juillet 2016 et transmis aux services de la commune en octobre 2016 pour être signé et prendre effet pour compter de janvier 2016. Dans ce projet de convention vous exiger 4% de la trésorerie nette dont celui de 2015 est plus de 3.5 milliards ce qui nous donne un montant d’environ 140 millions soit disant pour compenser vos efforts. Etant donné que la municipalité a signifié qu’il sera difficile de signer cette convention sans des concertations préalables et que l’application ne pourrait être à compter de janvier 2016, vous avez proposé une augmentation de la prime annuelle que la commune alloue aux services financiers. Chose que le maire a estimé qu’il était difficile.
    Vous dites que : « … Les agents du Trésor, …., principaux acteurs de l’élaboration, de l’exécution et du contrôle des budgets des collectivités locales … »
    Alors vous savez qu’il est difficile de modifier le budget en décembre 2016 sauf par décision modificative ; chose qu’on essaye d’éviter. Depuis le vote du budget 2016 en fin d’année 2015 par la délégation spéciale, vous saviez ce qui était prévu comme prime. Vous n’avez rien fait pour le corriger jusqu’en décembre 2016.Et vous voulez exiger que le maire prenne une décision modificative pour modifier ce que la délégation spéciale a voté en octobre 2015 et que le conseil municipal a voté en budget supplémentaire en juillet 2016. Tout cela pour juste vous satisfaire car pour vous « on s’en fout point barre ». Pourtant en tant que financier, vous connaissez les conséquences d’un tel acte. Ne soyons pas égoïstes car plus rien ne sera comme avant.
    Lors de votre rencontre avec le maire celui-ci a suggéré que la concertation se tienne avec tous les bénéficiaires de la prime afin que les dispositions nécessaires soient prises pour éviter les rebondissements et les irrégularités qui pourront subvenir. Chose que vous avez refusé car vous détenez la clé des ressources financières et vous allez mettre la pression sur la commune jusqu’à ce que le maire cède.
    Pour revenir au mouvement des agents, votre insolence et votre arrogance vous amènent à affirmer que les agents de la mairie ne sont pas à mesure d’analyser une situation et de se mobiliser pour défendre leurs intérêts. Aussi, vous confirmer la thèse qui dit qu’il y a deux types de travailleurs au Burkina Faso. Les bourgeois et les prolétaires. Vous êtes des bourgeois et lorsque vous parlez de salaire, c’est en termes de centaine de milliers de francs. Alors que nous sommes des prolétaires composés de bureaucrates, ouvriers, manœuvres, balayeuses, … Donc nous ne pouvons pas avoir la même définition du terme salaire. Le jeudi passé, certains n’ont pas été payés parce que les services du trésor ont refusé de payer leur mandat.
    C’est pour éviter ces cas de figures que nous avons demandé à rencontrer le bureau syndical du trésor qui à refuser. Preuve que le dialogue n’est pas privilégié.
    Le problème de la trésorerie régionale est que le respect de l’autre, la courtoisie et le gout du travail bien fait dans le respect des règles est mal perçu par certains agents. Le trésorier régional est un travailleur courtois et très respectueux. Il privilégie le dialogue dans tout ce qu’il entreprend mais certains de ses agents jugent cela comme une faiblesse et ne le respect pas. C’est très décevant. La preuve est que dès son retour de Ouagadougou dans la soirée du mercredi 07 décembre il a rencontré le bureau syndical du trésor et nous a reçu le jeudi matin à 7 heures. Malheureusement le cœur des agents du trésor ne s’est pas attendri. Pire ils ont bloqué le payement de certains agents.
    Vous voyez, nous sommes tous travailleurs, vous avez un salaire nettement supérieur au notre, vous avez un fonds commun versé par L’État, vous avez un accompagnement de la commune pour votre fonctionnement et vos activités de recouvrement, vous avez une prime annuelle allouée par la commune, vous refusez de dialoguer avec nous, vous bloquez notre dû et vous espériez que nous restons silencieux. Ça c’est mal nous connaitre. Nous sommes trop aigris par rapport à notre situation et ça sera très dommage si nous nous voyons obligé de déverser notre bile sur vous.

    Répondre à ce message

    • Le 13 décembre 2016 à 15:54, par Opinion
      En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

      M. PASSOULE, Etes vous en colère après la lecture de mon écrit ? Cette colère est basée surtout sur les allégations tendant à dire que vos salaires sont bloqués au trésor n’est ce pas ? Et bien relisez mois très bien et faites attention à ce que j’ai dis par rapport à cela ! Peut être ça vous soulagera. je répète que vous n’êtes pas nos ennemis. Vous dites que le bureau de notre syndicat n’a pas voulu vous rencontrer !! Vous avez parfaitement raison. Mais c’est par principe qu’il l’a fait, car entre vous et nous , il n’y a absolument aucun problème ! Relisez moi s’il vous plait.

      Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2016 à 16:19, par Walai
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités ont marché contre la trésorerie régionale

    L’Etat doit avoir le courage de menter ces agents du trésor. Les gens ont déjà tout dit. L’Etat et la collectivité sont des entités mère et fille. Quelle motivation encore à partir du moment où vous êtes payés et motivés par la maison mère. Celui qui ne veut pas, qu’il démissionne pour tenter sa change ailleurs. Vous exagérez, fonds communs, primes d’encouragement !! Si les primes d’encouragements sont là il y a longtemps et qu’il n’y a pas de disposition légale qui les soutiennent, il vous reste à négocier avec la commune !! Hééé, l’Etat !!! toi aussi, tu n’a aucune autorité on dirai !! Le Burkina Faso à l’heure actuelle mérite qu’on corrige les injustices salariales par la baisse ou l’augmentation, et qu’on entame une dictature éclairée : le développement par la force !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés