Recherche scientifique : L’INSS reçoit 3 846 ouvrages ayant appartenu au Pr Joseph Ki-Zerbo

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • samedi 10 décembre 2016 à 01h40min

L’Institut des sciences des sociétés (INSS) et la Fondation Joseph Ki-Zerbo pour l’Histoire et le développement endogène de l’Afrique ont procédé à une signature de convention de partenariat ce vendredi 9 décembre 2016 au sein de l’INSS. Grâce à cette convention, la Fondation Joseph Ki-Zerbo met à la disposition de l’INSS son fond documentaire constitué d’ouvrages spécialisés en sciences sociales.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Recherche scientifique : L’INSS reçoit 3 846 ouvrages ayant appartenu au Pr Joseph Ki-Zerbo

Ce sont 3846 ouvrages que la Fondation Joseph Ki-Zerbo pour l’Histoire et le développement endogène de l’Afrique a offerts à l’Institut des sciences des sociétés (INSS). La bibliothèque de l’INSS qui ne disposait que de 1300 ouvrages se voit donc enrichi de cet important lot de livres pour le plus grand bonheur de ses 400 utilisateurs annuels.

JPEG - 38.1 ko
Francoise Ki Zerbo

Mme Françoise Ki-Zerbo, l’administratrice générale de la Fondation Ki-Zerbo explique que ces livres sont pour la plupart rares et ont été sélectionnés par le Pr Ki-Zerbo qui les a lui-même utilisés. Cet acte constitue donc pour elle « un devoir de solidarité avec la communauté scientifique de notre cher continent. » Et le choix de l’INSS pour recevoir ces ouvrages n’a pas été fait au hasard. En effet explique- t-elle, « Nous estimons que cet institut incarne à travers ses hommes et ses femmes qui font la recherche au quotidien sur nos communautés, les valeurs que nous prônons ; c’est-à-dire la responsabilité, l’engagement pour le développement de l’Afrique, la créativité, l’innovation, le dialogue des cultures et le dialogue entre les générations et aussi le dialogue entre les disciplines. Le Pr Joseph Ki-Zerbo était allé au-delà des frontières de sa discipline qu’est l’histoire (…) Nous sommes sûrs que nous sommes venus au bon endroit pour le développement endogène de l’Afrique. »

JPEG - 35.9 ko
Ludovic Kibora

Le Dr Ludovic Kibora, directeur de l’INSS s’est également réjoui de la signature de la convention qui vise selon lui à « créer un espace de dialogue autour de l’œuvre du Pr Joseph Ki-Zerbo pour l’offrir comme repère fécond aux jeunes intellectuels et acteurs du développement africain afin qu’ils puissent relever les défis dans divers domaines. » Pour ce faire, il rassure la Fondation quant à l’engagement de l’INSS à faire en sorte de poursuivre la pensée et les œuvres du Pr Ki-Zerbo qui prônait un développement endogène de l’Afrique. Il appelle par ailleurs toutes les personnes s’intéressant à l’œuvre du Pr Joseph Ki-Zerbo à fréquenter l’INSS dont l’accès à la bibliothèque est gratuit.

Un vibrant hommage à l’illustre Pr Ki-Zerbo, dix ans après sa mort

La cérémonie de signature de convention a été marquée par les nombreux hommages rendus au Pr Joseph Ki-Zerbo, dont l’œuvre continue d’inspirer des générations de chercheurs et de jeunes africains, dix ans après sa mort (c’était le 04 décembre 2006). Le Dr Pierre Claver Hien, président de l’Association des historiens du Burkina Faso, dans un vibrant discours d’hommage a rappelé quelques-unes des nombreuses œuvres du Pr Ki-Zerbo qu’il qualifie de « Maître ».

Le secrétaire d’Etat chargé de la recherche scientifique et de l’innovation, le Dr Urbain Coulidiati, parrain de la cérémonie, lui a emboité le pas pour rappeler que Joseph Ki-Zerbo, premier agrégé africain en Histoire, était aussi bien un homme de science, un patriote engagé pour la paix et la justice et un panafricaniste solidaire. Pour perpétuer l’œuvre de cet historien hors pair, il estime que « L’INSS en tant que pôle de référence des recherches en sciences sociales et humaines au Burkina Faso est la structure la mieux indiquée pour faire valoir et continuer les œuvres du Professeur. »

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 décembre 2016 à 20:02, par KI
    En réponse à : Recherche scientifique : L’INSS reçoit 3 846 ouvrages ayant appartenu au Pr Joseph Ki-Zerbo

    Le Professeur Joseph KI-ZERBO nous a quitté et cela fait dix ans.Homme intellectuel, homme politique et homme intégré repose en paix. Je suis indigné et choqué car la nation n’a pas été reconnaissance pour tous les sacrifices consentis. Les ingrats ...
    Je trouve injurier et un manque de respect à la mémoire d’un homme de son rang.En effet le nom de l’université ouaga I Joseph KI-Zerbo dans son fond porte l’analyse suivant : on peut l’appeler L’université ouaga I ou l’université Joseph KI-Zerbo. Juste pour dire que dans l’appellation on peut ne pas employer le nom du professeur. Alors que pour le professeur Michel Filga, on a ajoute le chiffre un (I) afin de distinguer les universités à ouagadougou. Un tel comportement renferme quelques grains d’hypocrisie.
    Dans la vie si nous voulons poser un acte, de grâce soyons sincère.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés