Dialogue gouvernement – SYNATIC : Le dernier round des négociations du 12 au 17 décembre 2016

jeudi 8 décembre 2016 à 22h55min

Le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) a animé un point de presse ce mercredi 7 décembre 2016. A l’ordre du jour, le point des négociations sur leur plateforme revendicative avec le gouvernement. Sans oublier la commémoration du 18e anniversaire de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Dialogue gouvernement – SYNATIC : Le dernier round des négociations du 12 au 17 décembre 2016

Après la suspension de la grève de 96 heures du SYNATIC le 28 octobre 2016, rappelle son Secrétaire général Siriki Dramé, les pourparlers avec la délégation gouvernementale se sont poursuivis. Mis en place par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, ce cadre de dialogue avait pour objectif « de résoudre les points de blocage ayant entrainé l’intensification de la lutte ».

Mais une fois de plus, les négociations entre le SYNATIC et la délégation gouvernementale ne sont pas allées jusqu’à leur terme. Elles ont été suspendues le 14 novembre dernier. La pomme de discorde principale, le passage du statut d’Etablissement public de l’Etat (EPE) de la RTB et des Editions Sidwaya à celui de Société d’Etat.

Pour sortir de la crise, « des efforts ont été faits de part et d’autre », lancent le SG et ses camarades. Des concessions ont été faites par le syndicat sur les mesures transitoires en attendant la mise en œuvre effective dudit statut. Seulement le gouvernement et le syndicat ne sont pas sur la même longueur d’onde en ce qui concerne « les termes de la mise en œuvre de la Société d’Etat ». Pendant que le SYNATIC demande que les études à venir fassent le point de la situation actuelle des EPE, ainsi que des conditions à réunir pour le passage au nouveau statut, le gouvernement parle d’une simple étude de faisabilité.

Pas de prime de panier, ni de risque pour l‘instant

En ce qui concerne les mesures transitoires proposées par le syndicat, le gouvernement a accédé à l’harmonisation et à l’extension de l’indemnité de code vestimentaire aux journalistes et techniciens du SIG (Service d’information du gouvernement) et des DCPM (Directeurs de la communication et de la presse ministérielle). Ainsi qu’aux autres catégories de personnel. Mais il y a tout de même un blocage. Celui du montant de cette indemnité. En plus, le gouvernement a refusé d’octroyer aux travailleurs des médias publics, les indemnités de prime de panier et de risque. Sans compter le fait que le dossier des agents bloqués en B1, A2 et A3, reste sans solution.

Même si le SYNATIC reconnait que le gouvernement a fourni des efforts à certains niveaux, comme exemple, la reconstitution de carrière au niveau de la RTB ; il y a encore à faire. C’est le cas aux Editions Sidwaya où rien ne bouge, selon les conférenciers. C’est tout cela mis ensemble qui a poussé la délégation du syndicat à solliciter une plénière du comité en présence du Premier ministre. Le chef du gouvernement a donc décidé de rencontrer le SYNATIC dans la période du 12 au 17 décembre prochain. Une rencontre qualifiée de dernier round car en cas d’échec, le syndicat compte bander les muscles pour la satisfaction de sa plateforme.

Pour ce qui est de la commémoration du 18e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo et de ses camarades, le syndicat invite les uns et les autres à participer aux activités. Le SYNATIC, depuis cette tragédie, participe chaque année à cette commémoration, avec d’autres organisations partenaires. En plus du recueillement et du dépôt de gerbes de fleurs au cimetière de Gounghin à 7 heures, il y a la marche-meeting à partir de 9 heures à la place de la Révolution, le 13 décembre 2016.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 décembre 2016 à 20:09, par aline
    En réponse à : Dialogue gouvernement – SYNATIC : Le dernier round des négociations du 12 au 17 décembre 2016

    Soutien sans faille mes frères.
    Voyez ! nos dirigeants amassent suffisamment les richesses du pays mais de mauvaise foi, ils veulent maintenir les autres sous le joug de la debrouillardise. Non non et non !

    Battez-vous jusqu’à obtention de la satisfaction optimale des revendications.
    Na lara, n saara !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2016 à 07:37, par OUEDRAAGO ABOUH
    En réponse à : Dialogue gouvernement – SYNATIC : Le dernier round des négociations du 12 au 17 décembre 2016

    tant que vous n’avez pas eu de satisfaction , pas de repos . faites comme les magistrat.ils vont craquer. soutien sans faille .vous risquer trop votre vie pour avoir les informations..

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2016 à 11:25, par sidbala
    En réponse à : Dialogue gouvernement – SYNATIC : Le dernier round des négociations du 12 au 17 décembre 2016

    Le synatic ,c est la nafa.Sidiki Drame a ete candidat de la nafa aux legislatives .Dites pour qui vous roulez.De plus ,a quoi vous servez.bf 1 seul est mieux que la rtb.Les vrais journalistes independants et competents sont dans le prive.comme newton,a
    lpha barry,et votre ministre.Cherchez a vous former pour rejoindre les vrais medias au lieu de rester dans un organe publique pour revendiquer des droits que
    ne meritez pas

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2016 à 11:58, par Cheikh
    En réponse à : Dialogue gouvernement – SYNATIC : Le dernier round des négociations du 12 au 17 décembre 2016

    Vraiment, soyez lucides et arrêtez tout çà ou alors temporisez d’abord, car ce n’est point l’instant approprié. Sachez que vos revendications sont venues trouver bien d’autres d’aussi vitales. Bon nombre de sociétés ont été fermées par le passé à cause du P.A.S, sans que les travailleurs rentrent dans la totalité de leurs droits et certains mêmes en sont décédés(FASO FANI, SOREMIB, BND...etc.) Tous ces laissés pour compte continuent aussi à négocier. C’est vrai que chacun connaît pour lui, mais visiblement, vous voyez vous mêmes qu’il y a des ordres de priorités. Alors camarades, négociez pour obtenir des promesses, mais sans forcément vouloir rendre gorge à l’état de ce dont il ne dispose pas immédiatement. S’il ne s’agit que de cette question de code vestimentaire-là, portez le Faso danfani traditionnel tissé à la main-là en attendant. Sinon, à force de vous faire trop voir et entendre exagérément, vous risquerez de passer pour des intrigants aux yeux du monde. Faites plutôt en sorte que les autorités s’obligent à vous satisfaire, dès retour à meilleure fortune, sinon à l’impossible nul n’est tenu.Autrement dit des syndicalistes jusqu’aux super-syndicalistes, on en a vu de toutes les couleurs dans ce Burkina-là, comme Soumane TOURE, Tollé SAGNON, MILLOGO de la BRAKINA etc. Mais attention camarades ! Car tant va la cruche à eau, qu’à la fin elle se casse.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2016 à 06:56, par WALAY
    En réponse à : Dialogue gouvernement – SYNATIC : Le dernier round des négociations du 12 au 17 décembre 2016

    Le SYNATIC risque de se tirer une balle dans la tête, même pas au pieds. Tout le monde voit que vos revendications sont exagérées et c’est pourquoi le peuple ne vous suit pas. En plus vous n’êtes simplement pas très bons c’est pour cela que vos grèves n’ont pas d’impact et passent même inaperçues. WALAY

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés