Avis au président de l’Assemblée nationale : Parfois, il vaut mieux se taire que de raconter n’importe quoi !

Point de vue | Daouda OUEDRAOGO, Doctorant, université de Bordeaux • jeudi 8 décembre 2016 à 23h10min

Dans le but de désamorcer la polémique qu’a suscitée le « don » de tablettes numériques d’une marque chinoise aux députés par le gouvernement, le président de l’Assemblée nationale, M. Salifou Diallo, a déclaré lors d’une conférence presse tenue le 3 décembre :

Avis au président de l’Assemblée nationale : Parfois, il vaut mieux se taire que de raconter n’importe quoi !

« Nous n’avons jamais reçu des tablettes d’une société chinoise. Nous, nous avons reçu des tablettes du ministère de l’économie numérique. La ministre est venue à l’Assemblée, nous l’avons reçue, dans ma salle d’audience. Elle a dit qu’elle a eu à donner mille et quelque tablette aux étudiants l’an passé, elle en a donné à d’autres institutions ; elle est venue nous remettre aussi des tablettes dans le cadre de la connectivité des institutions. Nous l’avons remerciée, on n’a même pas lu quelle marque était écrite sur les cartons. Nous avons pris les tablettes, nous sommes rentrés distribuer aux députés. Nous on s’en fout d’où ça vient (…). Point barre ! »

Sacré Salifou Diallo ! Quand j’ai écouté ses propos, j’ai d’abord cru à une blague, le genre de blagues pourries dont sont coutumiers les usagers assidus des maquis et autres gargotes de Ouaga. Mais très vite, j’ai compris que pour un responsable politique de son niveau, tenir de tels propos, même pour amuser l’assistance, est tout simplement inadmissible. Manifestement, il semblait avoir oublié, à considérer qu’il le savait déjà que quand on a la chance ou la responsabilité de diriger l’institution politique qui représente le peuple, on se doit d’être exemplaire, tant dans ses actes que dans ses propos, faute de quoi on court le risque de mettre en péril la respectabilité de l’institution que l’on préside.

Au fond, lorsqu’on prend la peine de réfléchir sur ces malheureux propos de Salifou Diallo, on réalise qu’au-delà de son auteur, ils traduisent une déliquescence de la vie politique et un discrédit de la parole politique. A jouer les pitres, quand ils ne s’accaparent pas des parcelles, nos cher(e)s hommes et femmes politiques en sont venu(e)s à ne représenter qu’eux-mêmes, faisant de la politique le terrain de jeu de personnes sans autre vision que celle de leur statut social. L’une des conséquences de cette situation est que les citoyens se méfient de plus en plus quand ils ne se détournent pas complètement de la chose politique, accentuant ainsi une crise de légitimité qui, il y a à peine deux ans, a conduit le peuple à s’insurger.

Lors de son exercice de déminage, Salifou Diallo se demandait s’il était interdit au gouvernement de remettre des dons à l’Assemblée ? Je n’ai aucun élément légal me permettant de répondre à la question. Mais en renversant le sens de la question de sorte à se demander s’il était permis au député d’accepter un cadeau du gouvernement, la réponse ne fait plus de doute et vous verrez, elle est de bon sens. Dans la plupart des pays démocratiques, les parlementaires sont soumis à une interdiction générale d’accepter les dons et cadeaux, qu’ils proviennent de personne privée ou publique. La raison est simple, ces dons ou avantages peuvent entrainer le parlementaire dans un conflit d’intérêt et compromettre son indépendance dans l’exercice d’une fonction pour laquelle il est confortablement rémunéré comme c’est cas au Burkina Faso. De là, il apparaît que si l’on a besoin, comme l’a affirmé Salifou Diallo, « d’éduquer les députés en informatique », l’on a davantage besoin de les éduquer au bon sens, à défaut de leur interdire légalement l’acceptation de dons.

En guise de conclusion sur le dossier des tablettes, Salifou Diallo, visiblement content d’amuser l’assistance, termine sur un ton professoral avec un sermon : « Je pense que dans ce pays-là, nous devons mettre du sérieux dans nos démarches diverses. Nous devons veiller à la bonne gouvernance en tablant et en contrôlant les actions d’importance ». C’est peut-être vrai, sauf que ce n’est pas en faisant le pitre que le président de l’Assemblée nationale y contribuera.

Daouda OUEDRAOGO
Doctorant, université de Bordeaux
Mail : daou-ouedraogo@outlook.com

Messages

  • Et si toi tu te taisais ce serait pas mieux franchement ? jouer à l’intellectuel sur une affaire qui est close c’est pour chercher le nom

    • pourquoi doit il se taire ?trop de viande ne gatte pas la sauce.c est salif qui doit la fermer.nous on s en fou de ses sauts d hummeur du a sa consommation de drogue.il n a qu a tout simplement la fermer s il n a rien d intelligent a dire point barre.

    • CHer Zubat. Et du votre cerveau de poulet vous permettait aussi d’ecrire ne serait ce que 2 lignes ! Vous semblez être un député dépité et aigri d’avoir rendu son jouet. Désolé mai on ne va pas se taire. On ecrora davantage sir cette bévue ! Que celui qui se ssent morveux d .....

    • Bjr. Qui vous a dit que l’affaire est close ? Il y a eu un acte de ... constitué et mensonge car nous avons tous vu le chinois dans la photo. Il faut donc que le PAN revienne sur ses déclarations ou que les institutions de contrôle fassent leur boulot. C’est comme cela que ça fonctionne dans les pays normaux. A moins que vous ne vouliez pas du changement.

    • Donc tu veux qu’on se taise aussi sur l’assassinat de DABO B ? Qu’on ne parle plus de Guillaume Soro parce que le dossier est clos par voie diplomatique ? Dénonçons et dénonçons encore, frère !

    • Zubat, êtes vous sûr que l’affaire est close ? L’ASCE mène actuellement une enquête sur la question, et pour vous, l’affaire est close ?

    • un autorite comme le pan ne doit pas se permetre de parle comme un voyou

    • - Zubat, tu es simplement un jaloux ! Tu es jaloux de lui parce qu’il est un doctorant et toi tu n’es rien. Tu n’as pas réussi à atteindre son niveau, donc tu es jaloux de lui. Je suis sûr que tu le connais certainement. Jaloux et agri-là !

      Par Kôrô Yamyélé

    • Zubat, c’est à vous de vous taire et sinon faire le mort. Cette analyse est claire et plus c’est pas une affaire close. Si elle close, il y’a 2 poids 2 mesures. Un délit a été commis et la règle de justice veut que les commanditaire et tout acteurs soit puni conformément à la loi. Et le pays n’est pas dépourvue d’une loi en la matière. Et suivez l’actualité vous serez servi. Salifou Diallo n’est pas que lui même, il est représentant d’une institution de la république et nous voulons des institutions forte pas des hommes forts qui s’en foutent ....point barre.

    • Voilà affaire.
      Ça c’est parole de Koro ça ?
      Franchement !
      On se demande qui de vous deux est jaloux de l’autre.
      Ko doctorant.

    • Moi je ne vois rien de mal dans ce qu’il a dis. Il a bel et bien dit qu’ils ont reçus les tablettes du Ministre. Il s’en fichent de savoir son origine. Et c’est vrais ce qu’il a dit.

    • Hééé zubat !!!!!
      Toi aussi c’est vrai ! C’est un langage de voyou qui n’est pas digne d’une autorité de sa trempe.
      Si toi aussi tu dîne avec quelqu’un qui dit avoir dîner avec le "diable" mais qui prétend ne pas être lui "le diable" Il faut nous le dire. On te comprendra que toi aussi as dîné avec celui qui a dîné avec le diable mais tu l’est pas !

    • Mon ami, l’affaire est close, maintenant, si vous voulez, vous pouvez chercher une clé à molette pour l’ouvrir, point barre !!!!!!!!!!

  • Effectivement, le cas de ce monsieur devient inquiétant. Sa sortie contre la ministre des Finances, la banque mondiale et le FMI était déconcertante et très malheureuse. Ensuite ce fut sur la CAMEG qu’il a tenu des propos dignes d’un film western ou apres l’écœurement on était surpris de le prendre en pitié. On se demande comment une telle autorité peut tenir un tel langage dans un hémicycle.

    • TU AS RAISON MON FRERE. VOILA ABLASSE QUI PREDIT QUE LA CONFERENCE DU PREMIER MINISTRE NE VA RIEN DONNER ET CELUI CI REVIENT AVEC 18 000 MILLIARDS D INTENTION DE FINANCEMENT. FALLAIT QU IL SE TAISE C EST TOUT.

  • Tout à fait d’accord avec votre analyse Mr Daouda, Mr Salifou Diallo doit revoir sa copie et soyez son expression la prochaine fois car c’est tout de même le président de l’Assemblée Nationale.

  • IL EST SINCERE ET C’EST TOUT. SALIFOU EST SANS COMPEXE

    • Dites plutôt il est plat ; si vous dites qu’il est sincère c’est vouloir nous embrouiller.

    • Ngoonga, si Salif est sans complexe, qu’il aille se faire voir ailleurs, du côté de Ouahigouya, certainement !! Etre Président de l’AN ce n’est pas être dévergondé ou être le fou du quartier là !! Quelle image veut-il donner à notre pays. S’il s’en fout, qu’il quitte l’AN ! Si un citoyen lambda s’exprimait comme lui il l’a fait personne ne sentirait écœuré ! C’est quand même trop les frasques de Salif !! Toujours à parler sans aucune action concrète !! Juste champion dans la politique politicienne.

    • être sans complexe ce ne pas parler comme on est au cinéma quand on parle au nom du Peuple insurgé : ’ nous on s’en fout’ ?

    • A goonga,
      C’est ce que tu appelles la sincérité ? Trouves d’autres arguments pour défendre ton...Autrement, tu fais piètre figure. Et c’est tout simplement pitoyable. Je crois que Sali le fou lui-même à compris que les époques ont changé. C’est vous ses sbires qui êtes en retard.

    • Merci c’est ce que beaucoup d’hypocrites n’ont pas compris. Et voilà pourquoi Donald Trump a gagner les élections aux USA. Hypocrisie., Langue de bois , politique politicienne doivent prendre fin. Même politique il faut dire les choses de son intérieur.

    • Je t’informe que c’est l’homme le moins sincère du Burkina Faso. Il a pour objectif quotidien de jouer au moins un sale tour à au moins une personne. Faut demander à Emile PARE, Laurent BADO, Alain YODA, Juliette BONGOUNGOU, Hermann YAMEOGO, ... sans oublier ceux qui se sont suicider.

    • ce qui est sûr, tout Burkinabè qui traite Salif Diallo de plat ne mérite pas d’être un Burkindi pare ce qu’il est soit malhonnête soit hypocrite, ignorant ou même d’une platitude indescriptible. On peut le qualifier d’autre chose mais pas de platitude. Ceux qui prétendent être ronds, carrés, hauts, ou cours craignent salif Diallo à cause de sa longueur d’avance sur tout le monde. S’il était plat il y’a longtemps qu’on l’avait décapité. Cependant que tout le monde et même ses ennemis s’accordent à dire que c’est le plus grand, vous le taxez de plat sans crainte de vous faire vous même taxer de laga laga tô. Vous êtes sur quelle planète vous ?

    • Alors, question : pourquoi les tablettes ont été remises ?

  • Le president de l’Assemblee Nationale est en train de tester le niveau de tolerance des Burkina. Si non, comment comprendre qu’une personne censee avoir son baggage se comporte de la sorte. Si c’etait pour amuser l’audience, comme quelqu’un d’autre a indique, c’est de mauvais gout, point barre !

    Et on continue a faire recours a des experts, a travers des reunions, ateliers, conferences, et autres pour resoudre le problem de l’incivisme.

    • Merci, Amadoum. Tu as fait ma journee. En plus de l’ elexir que m’a apporte David Ouedraogo. Que Dieu benisse les vigiles de la cite ! Plus rien ne sera comme avant ? Ca ne sera pas une devise vide de sens si nous restons debout comme un seul homme qu’ on veut depouiller. e l’ oublions jamais. Il se crpoient forts parce que nous rampons devant eux. Sinon, il vivent de nos impots. Donc, ils doivent nous respecter. En respectant la fonction qui ne sera jamais des postes de predestination. On les a vus tous ici. Nous somes tous des fils de paysans. Au premier degre comme au deuxieme. Yaa boen tan pi toumd la woto ? On a qu’a se respecter un peu la !!!!

    • En tant que Président de l’AN, responsable du vote du budget du gouvernement et du suivi de l’action du Gouvernement, le minimum était de se demander si l’achat de tablettes pour l’AN est inscrit dans le budget 2016. Simple question de bon sens et de responsabilités.

    • De quel bagage parlez vous ? s’il faut rester à Ouaga et avoir un doctorat à Dakar sans jamais suivre un seul cours même par correspondance, je ne vois pas le bagage de ce monsieur. c’était au temps du régime de B. COMPAORE. Il avait le pouvoir et l’argent. il pouvait donc tout obtenir. même les diplômes.
      son comportement et son langage n’étonne pas ceux qui savent. "on s’en fou point barre".

    • JB : Bien vu, Salif n’est qu’un diviseur et non un politicien rassembleur. Il doit sa réussite a Juliette Bonkougou ancienne femme forte et proche de Blaise Compaoré : Directrice de Cabinet du président, elle a pris Salif Diallo comme un coursier de la présidence ( Commis Planton en sorte) Madame Bonkougou Juliette peut me le confirmer, et tous ceux qui ont connu Blaise Compaoré a ses débuts de président. Après, le diviseur Diallo Salif pour semer la merde, a pris la place de la femme de fer auprès de Blaise Compaoré. Si Salif Diallo savait ce qui veut dire la ’’’HONTE’’’ devait rendre sa démission, et demander qu’on le poursuive, pour l’affaire de Dabo Boukary. Pour la patrie, les jeunes Burkinabé mettront Salif Diallo hors circuit pour une alternance politique propre au Burkina.

  • Non les gars, vous exagerez avec cette histoire. En quoi peut on dire que Salif a mal cause ? Quand en France des hommes politiques tiennent des propos du genre " Un responsable politique, ca ferme sa g... ou ca demissionne, tout le monde est content et l’on raconte cela partout, surtout vous les gars de Panam. Alors collez la paix a ce Mr car il est le meilleur de nous tous.

    • - Cher faux Patriote, cher Patriote griot, l’internaute a simplement dit que ton Salif Diallo devait juste vérifier si une commande de tablettes était prévue dans le Budget 2016. Et c’est vrai. Certainement que c’est un piège qui lui a été tendu et il est bien tombé dedans lui le soit-disant stratège. Il s’est rendu compte un peu plus tard de la bêtise et il a voulu banaliser en disant son ’’On s’en fout...’’. Mais là encore mal lui en prit car ce fut un autre tolé qu’il a créé. Salif Diallo doit à présent comprendre que sa manière d’antan de faire la politique ne tient plus aujourd’hui. Il a pu tromper les burkinabè pour la dernière fois aux élections présidentielles et législatives. De nos jours ce n’est pas si sûr qu’il sera encore écouté par les burkinabè s’il sort en campagne pour véhiculer les gros mensonges et les promesses mirobolantes qu’il a eu à faire dans cette campagne-là. Il y a une fin en tout et Salif Diallo doit comprendre que son étoile est entrain de pâlir, de tomber. Comme dit le proverbe, ’’lorsque le marigot tourne, le crocodile doit aussi se tordre pour passer’’.

      A mon avis, Salif Diallo doit maintenant commencer à penser à sa retraite, à demander pardon à tous ceux qu’il a offensés en oubliant hier quand il était puissant, qu’aujourd’hui allait arriver. Il doit même chercher à s’excuser auprès de Blaise Compaoré. Je le dis encore, Salif Diallo doit commencer à être un assidut dans les mosquées pour chercher à demander pardon à Dieu et réquérrir sa clémence pour demain de l’autre côté.

      Par Kôrô Yamyélé

    • Comparez-vous le comportement de nos politiciens et notre climat social a ceux de la france ?
      J’ose croire que Non !
      Et si M. Diallo est le meilleur que le Burkina Faso ait a offrir, alors la nous avons du chemin !

    • Kôrô Yamyélé, DANS QUELLE MOSQUÉE ? SALIFOU DIALLO N’EST PAS MUSULMAN. QUE CELUI QUI L’A VU PRIER ME CONTREDISE.

    • La ministre CONGO étant peut-être à l’origine du quiproquo devrait démissionner et se faire l’avocate sinon Médiateur. Son travail n’est pas de distribuer des objets de quelque nature que se soit dans un sens altruiste ou de générosité comme si elle voudrait remplacer sa collègue de l’Action Sociale par exemple ? Ensuite le Gouvernement, c’est tout de même la collégialité, l’affaire devrait être examinée en Conseil des avait-elle été examinée ou fait l’objet de communication au cours du Conseil des Ministres. Je ne comprends pas bien tout cela avec ce manque de cohérence de l’équipe Gouvernementale. Si Madame la ministre a agit de sorte à créer le trouble ici alors il va falloir situer les responsabilités ou s’assumer quelque part.

  • Je suis fier de toi, Petif. Mais ca fait vieux-la. Appelle- moi, Petif de valeur. Le reste on s’ en fout. Content de savoir que tu as toujours la flamme de l’ engagement. On s’ en fout et on s’ en contre- fout , point barre, a la ligne.

  • Ya yadga ! Ya yaaré ! Ya yalmdo !
    Ce comportement du fou est naturel ! En 27 ans, caché sous le manteau de Blaiso ! Maintenant propulsé au devant de la République, mais inconscient, il nous révèle toutes les id..oties et les imb..cilités dont il est capable !

    • Mon frère, être yadga ne signifie pas être mal élevé et imploli envers les autres ! Quand on tolère les déviations des gens du Nord sous prétexte qu’ils sont yadga, je trouve celà incongru. Tout le monde peut jouer au mal élever et être impoli envers autrui. Moi-même je peux le faire en jouant au mal élevé, mais je me contrôle et je me respecte. Les gens du Nord n’ont pas le monnopole dans ce domaine !

  • qu’est-ce qui vous étonne dans tous ça. Vous avez peut être oublié. sinon Salifou Diallo n’est qu’un délinquant et comme tel, il restera ainsi malgré son niveau de responsabilité.

  • Moi en tout cas je n’aime pas la tete de Salifou et je m’en fou ...point barre !!!!

  • Deux options
    1. Parfois vaut mieux se taire
    Tablettes (affaire classée) on se tait

    2. Vaut mieux ne pas se taire
    Tablettes (comment se fait-il qu’aucun député, (opposition, partie au pouvoir) n’a refusé ? Réponse : le Président de l’Assemblée a donné des tablettes, le député prend, il s’en fout
    Le Docteur Ouédraogo a donné son avis, j’en prend note, je ne m’en fout pas

  • Monsieur OUEDRAOGO aurait aussi mieux fait en se taisant. Pourquoi defoncer une porte déjà ouverte ? Avant tout, Salif est un humain comme tous les autres, pouvant commettre des erreurs aussi. Etre PAN n’est pas être Dieu infaillible !!!

  • vous etes tous jaloux de ce Monsieur qui dit ce qu’il pense. Diallo est est grand homme un visionnaire hors paire qui travaille pour developper son pays. bravo au gorba national vous etes bon

  • il faut qu’on se pardonne sinon bon dieu ne nous pardonnera pas.is better to beg ourself if not the almighty can’t beg for us...understand. on ne parle plus de ces tablettes et c’est fini pour de bon . clause this affairs.

    • - OUDRAOGO BOU, d’accord avec toi, mais il est largement temps pour Salif Diallo de commencer à être sage. Il doit maintenant commencer une introspection et commencer aussi a demander pardon à tous ceux auxquels il a été nuisible, a tous ceux dont il a cassé et brisé les carrières. Et Dieu seul sait qu’il y en a ! Il doit désormais s’abonner aux mosquées et ne râter aucune prière. Moi à la plase de Salif Diallo, j’allais écrire un gros livre que j’allais titrer : ’’Ma vie de politique’’. Une sorte mémoire d’outre-tombe que ne doit être publiée qu’après ma mort. Et dedans je relate tous les coups tordus et fourrés dont je fus l’auteur, je cite toutes mes victimes et je demande pardon pour tout.

      - Ceci n’insinue pas du tout que je suis contre Salif Diallo. Ce n’est absolument pas le cas. C’est juste pour dire qu’il y a une autre manière de s’excuser même pour les orgueilleux.

      Par Kôrô Yamyélé

  • ce monsieur là veut maintenant ce foudre des Burkinabè, si tu n’a rien à dire vaut mieux de se taire, salifou il ne fo pas oublié que vous étant à l’AN ; devrait donné une bonne image, luté pour les intérêt des burkinabè., et non parlé au hasard

  • Franchement que quand on aime son pays on est à l’écoute et on est à la page sur toute l’actualité de ce pays. Réagir en différer pour parler de ce que nous au Faso avons déjà dit et insisté amène à poser la question c’est à quelle fin ?

  • Laissez notre Salif Diallo NATIONAL en paix. C’est le vrai HOMME du Faso qui n’a pas sa langue dans la poche et qui ne fait pas du oba oba. Quand il dit, il fait. Et c’est ce concret que le peuple veut. Que Dieu le bénisse. Point barre.

  • internaute 1 zuba la jalousie quant ça nous colle au fesse ou toi tu met la liberté d’expression ? lache le gas et va faire un doctorat toi aussi ou tu veux c’est toi plutôt qui nous soul dans le bar de sali-fou nous on s’en fou la.

  • Cet Homme je crois qu’il mérite de prendre sa retraite . Ces méthodes et approches sont dépassées . La victoire sur Blaise et son frère l’a gonflé à bloc .Pour ne pas tout gaté ROCH doit voir son cas .SINON SINON -----------

  • L’Homme des wourou a commencé sa danse mais il ignore que désormais plus rien ne sera comme avant.
    Mr Salif, il faut joué balle à terre ; éviter de faire le superman quand ce n’est pas possible par ce que superman lui est juste.

  • C’est vraiment la bourde de trop. A vouloir croire que l’on est un tribun, que l’on a l’art des formules incisives, on finit par commette ce type d’impairs.
    La sagesse dit qu’il faut tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler. Combien de fois un homme politique devrait le faire ?
    Ne nous trompons pas, l’histoire des tablettes de Huawei ), ils sont tous au courant. C’est le peuple que ’on a tenté rouler dans la farine en oubliant que le peuple avait très vite évolué dans sa conception et sa perception de la bonne gouvernance.

  • FRANCHEMENT J’AI COMME L’IMPRESSION QUE LES GENS N’ONT RIEN D’AUTRE A FAIRE QUE DE TERGIVERSER SUR DE l’EPHEMERITE ; MES FRÈRES NOUS AVONS OBTENU 18000 MILLIARDS D’INTENTION DE FINANCEMENT AU BOULOT MAINTENANT POUR FAIRE AVANCER LE PAYS.

  • Nous on s’en fout d’où ça vient (…). Point barre !

    • Merci mon ami, on s’en fout, point barre !
      Je fume 3 paquets de marlboro/jour, je m’en fous, point barre !
      Je bois 12 canettes de bière/jour, je m’en fous, point barre !
      Une femme me taquine, je vais voir son cas, je m’en fous, point barre !
      Je roule à 160km/h sur highway, je suis waké, je m’en fous, point barre !
      Je parle comme je veux, je m’en fous, point barre !

  • Le masque du personnage ne fait que tomber. Le Salifou Diallo qui se cachait derrière Blaise Compaoré n’est rien d’autre qu’un délinquant .

  • Du calme.
    Quand on est fou, on s’en fout et moi je m’en fout
    Sali-fou Diallo est fou.
    C’est pourquoi il se fout de tout
    Pouvait-il en être autrement quand on a dîné avec le diable, fourchette plus ou moins longues

  • cest de l’ironie ;il a voulu dire le contraire de ce qu’il pense.comprenez le !

  • Même Simon qui était accusé d’avoir un langage désordonné peut actuellement se permettre d’enseigner Salif sur son verbiage puéril. C’est du zèle, c’est de la folie en tout cas rien de normal ! On parle au hasard et "on s’en fou ! point barre ! "

    • Quand vous voulez vous en prendre a l’AN et à son Président, allez y mais SVP épargnez nous les usagers assidus des maquis et autres gargotes de Ouaga. Ne cherchez pas notre bouche. Sinon.....

  • Monsieur OUEDRAOGO aurait aussi mieux fait en se taisant. Pourquoi defoncer une porte déjà ouverte ? Avant tout, Salif est un humain comme tous les autres, pouvant commettre des erreurs aussi. Etre PAN n’est pas être Dieu infaillible !!!

  • cdp =mpp au cdp on disait : on te fait et y a rien ! ’’ ca bassen so tinga ye !’’ qui signifie le pays n’est pas dirigé par des chiens .
    Une fois que l’on est élevé à un poste de responsabilité, tacitement on est tenu de se départir des certaines habitudes tendant à discrédité la dignité même de l’être humain car tous les gestes et paroles sont suivis et analysés . Ceci est un cas d’école pou’’ le chef des cogleweogo ’’
    qui souvent , faute d’argument , se traite de ’’ ragbiga’’ qui signifie enfant de la rue .
    Le dicton l’homme qu’il faut à la place qu’il faut n’a pas drit de citée au burkina . Nous méritons les responsables que nous sommes alloués ! Tous sont des résidus des urnes que l’on a inopinément bourrées lors des élections truquées. Pour bouter ces phénomènes du burkina il nous faut prendre part aux élections sans nous laisser manipuler par des pantoufles aux milles couleurs .

  • SALIF DIALLO N’A RIEN A DIRE C’EST SEULEMENT LA MALEDICTION DU CDP QUI EST ENTRAIN DE LE CHICOTER. QU’IL SACHE K C’EST LE DEBUT DU COMMENCEMENT.

  • Ce sont les mêmes Salif quand il y’a coup de feu dans le pays sont les premiers à traverser Dori pour quitter le pays. Pourtant quand c’est calme c’est l arrogance absolue.

  • Big up, je valide, tu as tout dit. comme dit un adage de chez nous, j’ai parlé avec ta bouche. Sinon pendant 27 ans nous nous sommes couchés et ces gens nous ont piétiné et nous ont considéré comme quantité négligeable parlant et faisant comme bon leur semblait. D’où cette propension à la mal-cause, sûrs de ce que rien ne peut leur arriver. Quand Salif Diallo dit qu’il s’en fout, en fait c’est la version soft de "on te fait et y a rien".
    Nous étions leurs sujets et leurs biens dont ils disposaient à leur guise. Mais tout cela me semble-t-il est bien fini. Ils sont "grands" parce que nous sommes là, les nourrissant et les engraissant avec nos maigres "deniers".

  • vraiment faites un peu de dignité sinon on va vous manquer de respect avec les "je m’en fout" faites pardon avançons......

  • SALIF DIALLO N’A RIEN A DIRE C’EST SEULEMENT LA MALEDICTION DU CDP QUI EST ENTRAIN DE LE CHICOTER. QU’IL SACHE K C’EST LE DEBUT DU COMMENCEMENT.

  • faudra k’ils apprennent le civisme au sein de l’assemblée. commençant par le président de l’assemblée.il croit qu’il est au milieu du troupeau.kahiiiiii !!

  • Zubat si tu utilisais ta cervelle de moineau pour construire le Faso allait avancer,ton Salif parle chaque fois comme s,il venait tout droit d,un cabaret de ma tante Napoko...

  • Si le PAN continue à avoir des attitudes d’arrogance et telles dérives langagières qui sont en fait les pires formes d’incivisme, le peuple digne du Burkina Faso sera dans l’obligation de le destituer pour indignité. Notre Assemblé Nationale n’est pas le WC de quelqu’un. Alors le peuple ne tolérera pas que quelqu’un va prendre la Présidence de notre AN pour chier. POINT/BARRE.

  • C’est qui on dit il est bête politique ? C’est bête politique qui est là comme ça ? Nous aussi, on s’en fout dê ! On connait même pas bête politique. Pour nous-là, bête c’est viande de brousse et puis on dabat ça propre. POINT/BARRE

  • Dites moi, je voudrai savoir si laurent bado a accepter prendre sa tablette ?

  • Mon cher petit frère l’internaute Vérité No 1 : Rappelle-toi de notre combat de 2013 à 2014 pour une alternance politique apaisée avec le respect de l’article 37. Relit les archives des réseaux sociaux d’informations de notre pays tes critiques fondées d’un vrai internaute neutre pour faire avancer notre pays avec sa jeunesse : Tu verras qu’aujourd’hui, tes critiques commencent à être dérisoires, par rapport à une personne intelligente comme toi selon ton farouche combat pour un Burkina sans corruption ni l’impunité. Nous avons tous nos différences, mais qui font aussi la réussite d’un pays comme le Burkina qui veut avancer avec toutes les critiques solides a son développement. Sans des critiques comme nous l’avons eu avec l’ancien régime, malgré les balles du RSP de l’époque, nous fabriquons des dictateurs éternels qui sont les RSS. Pour que Roch et son MPP applique et respecte son programme présidentiel et ses promesses d’éradiquer l’impunité et l’injustice, il a besoin de nos critiques solidement fondées dans la vérité pour ne pas s’endormir dans son bureau avec les financements qui arrivent pour renforcer la corruption. Je fais partie des plus de 50% de la population qui ont voté le programme présidentiel et les promesses du MPP, et je ne veux pas que ma vote reste vide, par ce qu’il y a des individus qui vont l’utiliser pour leur profit, et dire comme un vulgaire voyou, ‘’on s’en fou :’’ Pourtant c’est grâce à ma vote qu’il est là où il est, et je mérite du respect, et non on s’en fou. Je suis fier de nos compatriotes à l’extérieur qui vivent la clarté des gouvernants des pays avec la veille démocratie que la nôtre si jeune. Vos critiquent fondées peuvent aider le Burkina à avancer, car c’est en étant à l’extérieur qu’on va l’ampleur de l’incendie de sa maison. Vérité No 1, je sais que tu n’es pas un partisan comme tu le réclame quand tes idée ou tes critiques ne sont pas écoutés par les nouveaux venus sur le Net, mais reste comme tu es depuis 2013, comme les internautes de bonne foi, A.Tapsoba le Bobolais, SOME, Körö Yamyélé, Trahison, le Citoyen, Zapata, Anta, et tant d’autres internautes qui suivent la même ligne pour rectifier les mauvais tirs de nos dirigeants. Sans le savoir, nous internautes de bonne foi, nous sommes de la vraie majorité et de la vraie opposition de notre pays, et très redoutés par nos gouvernants prédateurs. On peut épouser les idées d’un président et son parti, mais il faut l’aider à suivre la bonne direction dont ses objectifs vont pour le peuple. Nous sommes sur place, et nous voyons le quotidien du Burkina que nous aimons : Aidez-nous à suivre de bon œil celui dont nous avons donné le volant des affaires l’état, si nous ne le suivons pas de prés avec nos critiques fondées sur ses faits, ce responsable poursuivra le passé, pourtant nous l’avons dit que rien ne sera plus comme avant. Petit frère, sans une politique juste, une classe donnée ne pourra dominer très longtemps son peuple, et par conséquent, provoquera un soulèvement populaire, ‘’’ le justicier pour le peuple Burkinabé depuis son indépendance.’’’ A tous les internautes de bonne foi et les équipes des sites des réseaux sociaux comme celui de Lefaso.net, continuons avec nos critiques fondées et solides, pour aider nos gouvernants de réfléchir deux fois avant de dire qu’ils s’en foutent du peuple qui les a élus.

    • Merci au vieux Ka pour les conseils très riches. Je quittais le forum en 2014 et le vieux Ka m’avait dit que le combat n’était pas fini, je ne le comprenais pas, même pas une semaine, le RSP a commencé le désordre, c’est là que j’ai donné tout mon respect au vieux Ka, un vieux visionnaire qui aime la jeunesse, c’est très rare !
      Le message est reçu et nous continuons le combat !
      Si Gorba s’amuse maintenant, ah dja !
      Merci une fois de plus, je crois que c’est Satan qui voulait détourner mes idées mais il est vaincu !
      La patrie ou la mort nous vaincrons !
      Merci au vieux Ka, kôrô Yamyelé, Tapsoba de Hollande, SOME et bien d’autres !
      L’internaute SOME doit savoir que je l’aime toujours et nous poursuivons le combat ensemble pour la victoire finale !
      On ne peut pas se détester après avoir combattu ensemble plus d’une décennie !!!!!!

  • Voici pour moi la hierarchie des responsabilités dans cette affaire :
    1.
    -  1er responsable d’ordre moral et pourquoi pas penale : l’ASCE. Pourquoi ? Parce que la loi 05-2015/AN portant prevention et repression de la corruption a été voté en mars 2015 et apparemment rien n’a été fait pour son operationnalisation. C’est très grave car il s’agit d’une loi voté dans le cadre d’une politique publique, je dis bien une politique publique (cherchez-en la definition technique). Et son objectif, c’est d’abord la prevention et à son corps defendant la repression. Prenez-en connaissance et vous verrez la noblesse de cette loi qui insiste sur la prevention.
    - 2eme responsable d’ordre moral : le REN-LAC. Ils font voter une loi, oui c’est le RENLAC qui s’est battu pour cette loi, et ouf c’est le soulagement. On se blottit dans un guet-apens et on attend le premier coupable. Malheureusement, le RENLAC même n’est pas allé jusqu’au bout des ses propres pretentions. Ont-ils eux-même fait la declaration de leur biens comme le demande la loi ? Même si l’Autorité declare qu’elle n’est pas prête.
    -  3eme responsable d’ordre penale, le gouvernement. Je dis bien le gouvernement en tant qu’institution. Je ne dis rien des individus.
    - 4eme responsable malheureux, l’AN. Là encore je parle de l’institution.

    2.
    Mon approche psychologique :
    Même la Ministre qui a fait les cadeaux, depuis elle a été ministre ? J’en sais rien ! Peu importe ! Même Paul Kaba, depuis quand, il a dejà été ministre ? Est-ce qu’on nait ministre pour devoir etre prevenu de tout et des ecueils ? C’est pourquoi je propose la creation d’une ecole de citoyennété pour toute personne promu à un rang de haute personnalité civile ou militaire. Le sens de la responsabilité ne doit pas s’apprendre sur le tas. En voilà les consequences. L’ASCE a une obligation d’information generale (code de la consommation) vis-à-vis de toute personne promue à un rang de haute personnalité civile ou militaire (ministres, deputés, president d’institution, ...)

    3.
    Pour mieux comprendre
    et resoudre un probleme, plutot que de condamner et s’arrêter là et rien que là, il faut aller plus loin en recherchant l’explication. Et alors, votre prise de position s’en trouvera nuancé.

    4.
    Finalement, le resultat, voilà
    . Une opinion publique aussi mal informée que sa victime qui accuse l’AN de biais en faisant table rase de toute la chaine des responsabilités. D’où l’indignation politiquement non-correct de Salif Diallo. Et après ? Des personnalités de la Transition l’ont dejà employé, cette même expression ici au Burkina le 31oct 2014 sur une radio.

  • Kôrô Yamyélé ! Raisonnablement, le titre de son gros livre à écrire sera plutôt : "Ma vie de politichien !"

  • Bonsoir à tous. J’ai parcouru tous les internautes mais personne ne m’a satisfait. J’ai l’impression que les gens prennent cette possibilité de liberté d’expression pour raconter du n’importe quoi, pour régler des comptes, je ne sais quoi d’autres. Transformons cette liberté d’expression en quelque chose de positif pour construire notre pays. Toutes les interventions que j’ai lues sauf la dernière ne sont que de la platitude et des mesquineries.
    Il faut s’attarder sur des choses plus sérieuses que cela. Toutes mes excuses si mes propos sont blessants. Il est parfois nécessaire de dire la vérité même choquante.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés