Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

LEFASO.NET | Par Oumar L. OUEDRAOGO • mercredi 7 décembre 2016 à 23h55min

Depuis la fin des élections municipales, et surtout dans la phase de mise en place des exécutifs locaux, l’arrondissement 8 situé entre les routes nationales N°1 et N°2 (RN 1 et 2) a été beaucoup mouvementé. Et pour cause, une mésentente entre militants du MPP autour « des consignes » ; Mahamadi Zongo a été pointé comme ayant enfreint aux directives de la direction nationale du parti en se présentant candidat au poste de maire. Elu maire, Mahamadi Zongo est officiellement installé le 13 juillet 2016 (http://lefaso.net/spip.php?article72268) après des tractations pour « essayer de taire les dissensions et sauver l’essentiel » : le développement de l’arrondissement. Calme précaire, pourrait-on dire, car, la cohésion n’était visiblement pas au rendez-vous. Ce qui va conduire ce mardi, 6 décembre 2016, à un vote suite à une motion de défiance déposée quelques jours plus tôt.

Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

L’issue du vote est défavorable au maire, Mahamadi Zongo, qui se voit ainsi démis de ses fonctions de bourgmestre. A la charge de ce dernier, dit-on, « il prenait des décisions tout seul sans consulter le conseil municipal ». Le résultat de ce vote, qui s’est déroulé au Haut-commissariat, a donc provoqué une colère chez des partisans du maire déchu. Ils opèrent une descente chez des conseillers accusés d’avoir voté contre le maire. Des domiciles et une auberge sont mis à sac. Parmi ces victimes, Stéphane Bayala (conseiller municipal de l’Union pour le progrès et le changement, UPC) dont le domicile est méconnaissable. Après avoir coupé des arbres devant la cour, les manifestants ont saccagé et mis le feu aux chambres où on aperçoit entre autres des lits calcinés, des vitres brisés, du matériel électronique et bien d’autres transformés par les flammes.

Kassoum Simporé, conseiller municipal du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir) est aussi une victime à travers son auberge, « Auberge les caïmans », qui a vu sa devanture dépourvue de certains de ses arbres, ses portails hachés avant, dit-on, de « tout détruire à l’intérieur » (nous n’avons pas pu avoir accès à l’intérieur, la police qui veille au grain n’ayant pas accédé à la requête des journalistes). Le propriétaire, Kassoum Simporé, présent sur les lieux à notre passage, s’est réservé de commenter, promettant de revenir ‘’en long et en large’’ sur cette situation les jours à venir.

Pour Stéphane Bayala, tout est parti d’une « gestion pas saine » du maire et beaucoup de conseillers, dont les conseillers de son parti, MPP, se sont sentis mal à l’aise dans la situation. ‘’ Suite à cela, une motion de défiance a été rédigée et la motion donne droit à un vote. A la suite du vote, monsieur le maire s’est retrouvé avec trois voix contre neuf (il y avait un absent, même que ce dernier avait signé la motion de défiance ; donc on peut compter dix voix contre trois). Du coup, monsieur le maire était déchu. C’est suite à cela que, quand on est sorti des votes, on a été menacé sur place. Nous sommes entrés au niveau de la caserne des sapeurs-pompiers, on a été ensuite conduit à la gendarmerie. De là-bas, on a appris que le mouvement partait vers nos familles. On a donc appelé sur le 17 pour signaler et ils nous ont dit d’attendre, d’attendre… ça a pris plus de 30 minutes, il n’y a pas eu de réactions et voilà ce qui est arrivé. Mais, je remercie Dieu qu’on ait été pris par surprise, les militants n’ont pas pu se regrouper (parce que s’ils avaient pu le faire, je ne sais pas ce qui allait advenir). Comme il n’y a pas eu de perte en vies humaines (même si on est meurtri, l’essentiel, c’est que les vies soient sauvées)’’, relate M. Bayala dont le domicile n’offre aux visiteurs que des ruines. Le danger, la victime dit l’avoir senti venir et regrette que quelque chose n’ait été fait pour éviter ce qui est arrivé. « Le danger, on l’a senti venir parce que, dès lors que le haut-commissaire nous a appelés pour la conciliation, ce même jour on a signifié cela au haut-commissaire en lui disant qu’il y a des menaces, des saccages qui étaient planifiés, des réunions qui étaient faites dans le quartier et j’ai même demandé personnellement à monsieur le maire de démobiliser ses militants, parce que ce n’était pas saint de demander pardon officiellement et de contourner pour aller demander aux militants de se préparer pour saccager. Donc, sur place, le Haut-commissaire (peut-être qu’il n’a pas très bien compris la menace, il a trouvé que c’était peut-être au niveau de la mairie donc, on a délocalisé le vote, qui devait se tenir à la mairie, pour le haut-commissariat). Ça, il n’y a pas eu de problème mais, dans nos familles, voilà ce qui est arrivé. Sinon, on avait senti la menace et on avait même averti », confie Stéphane Bayala.

Se réservant de donner des détails sur ce qui est reproché au maire, M. Bayala a promis que le contenu de la motion de défiance sera rendu public.

‘’ Le Burkina n’est pas un pays de sauvagerie où des militants politiques mal éduqués doivent se livrer à ce genre de choses’’, Zéphirin Diabré

Le chef de file de l’opposition politique au Burkina-Faso (CFOP-BF), Zéphirin Diabré, par ailleurs président de l’UPC, était sur les lieux avec une délégation de son parti pour non seulement apporter un « soutien indéfectible » au conseiller mais également pour condamner ces actes.

« Ce sont des sentiments de colère, non pas parce qu’il est membre de l’UPC ; parce que c’est un citoyen qui a été agressé, lâchement, par des individus mal intentionnés pour des raisons qui ont trait à son engagement politique. Au-delà de son appartenance à l’UPC, c’est quelque chose qu’on ne peut pas accepter encore moins, tolérer. C’est un élu du peuple, qui a donc la liberté de se comporter au sein du conseil municipal selon ses convictions. Il n’est pas normal que les débats qui ont lieu à ce niveau se traduisent par des actes de sauvagerie de cette nature », exprime le président, Zéphirin Diabré.

M. Diabré dit témoigner sa colère non seulement contre ceux qui ont perpétré l’acte mais aussi contre les autorités du pays. « Il a été donné d’entendre que des signaux ont été envoyés aux Forces de défense et de sécurité, longtemps à l’avance. Mais leur réaction n’a pas été à la hauteur de la menace que nous voyons ici et cela nous pose un problème. Lorsque des citoyens font appel à la force publique, parce qu’il semble qu’il y a un danger qui plane sur eux, il faut que des dispositions idoines soient prises automatiquement et notre parti (UPC, ndlr) va protester avec la plus grande énergie. Non seulement devant le gouvernement mais aussi devant le Président du Faso que je vais demander à rencontrer dès qu’il sera rentré de Paris (où il séjourne dans le cadre du PNDES). On ne peut pas accepter ça. Le Burkina n’est pas un pays de sauvagerie, où des militants politiques mal éduqués, par leurs responsables, sans conviction politique, doivent se livrer à ce genre de choses. J’interpelle, fortement, les principaux responsables du MPP, pour qu’ils éduquent leurs militants et qu’ils les contrôlent (c’est leur responsabilité) afin que ce genre de choses n’arrivent plus. (…). Il n’est pas normal que M. Bayala qui a envoyé plusieurs fois des signaux sur ce qui se préparait contre lui et d’autres camarades, n’ait pas été entendu par les Forces de défense et de sécurité. Ils sont même allés à la gendarmerie, pour le signaler avant mais, rien n’a été fait et ça, c’est inadmissible » s’insurge-t-il sur les décombres du domicile de Stéphane Bayala.

Outre ces actions de protestation, le « parti du Lion » entend intenter une action en justice à cet effet.

Pour mémoire, à l’issue des élections, le MPP a engrangé sept conseillers sur les treize en jeu. Le reste des sièges sont revenus au NTD (majorité présidentielle, deux conseillers), l’UNIR/PS (majorité présidentielle, un conseiller), CDP (opposition, un conseiller), NOU.RA (regroupement d’indépendants, un conseiller), UPC (opposition, un conseiller).

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 8 décembre 2016 à 06:09, par Le paysan En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Bon Dieu
    Comme je le disais tantot, il ya trop de haine et d’aigreur au Bf. Si la justice ne s’en occupe pas vite, sa risque de tourner dans un cycle infernal de vengeance. Chose qui ne s’aurai etre une solution. Imaginez ces monsieurs aient aussi des enfants, des petits enfants, des oncles, qui se mettent aussi a bruler les maison de ceux qui ont commencer ?. Sa va continuer jusqu’en......
    Soyons sage.
    Que Dieu benisse mon chers Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2016 à 11:31, par MIMI En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

      Dommage qu’on n’ait pu empecher tous ces dégats ! Mais personnellement j’ai appelé une fois au secours à Ouaga, à cause d’un homme qui poursuivait une dame, et cette dernière s’est refugiée chez moi. Elle était déjà blessée. On s’est barricadé et la personne partie chercher la Gendarmerie est revenue en disant qu’ils n’ont pas de carburant pour intervenir ! A Bobo, si vous avez un problème urgent, il n’y a pas de numero vert au niveau de la Police Municipale.

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2016 à 12:04, par gangobloh En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

      Malheureusement, certains acteurs et non des moindres de la justice sont injustes. Leur regard est tourné vers l’argent et ne voent plus l’injustice, cette bombe à retardement

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2016 à 14:10, par le mecontant En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

      je ne sais pas exactement pourquoi à chaque fois qu’on interpelle nos forces de sécurité par rapport à un problème urgent, il faut qu’ils prennent tout leur temps avant d’intervenir. a chaque fois, c’est médecin après la mort. il faut que nos autorités réagissent vite par rapport à cette situation. c’est cette même lenteur d’intervention qui a favoriser les terroristes à faire les attentats de janvier dernier et nous voulons que tous ces problèmes sarrêtent maintenant. on en peut plus. si c’est le problème de moyen logistique, qu’on mette à la disposition de nos forces pour qu’ils puissent bien faire leur travail. nous payons chaque années des impôts pour que les choses changent dans ce pays.

      Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 06:26, par zoundi Joachim En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Je suis citoyen Burkinabe,
    J’estime que rien ne justifie un vandalisme, c’est meme un instinct animal. L’homme dialogue et par des mediations resoud les differends. Chers burkinabe, pour batir une societe de justice, de paix et de verite dans la tolerance, apprenons a nous defaires de nos violences pour devenir artisans de justice et de paix pour un Burkina nouveau, prosper et stimulant pour le bien de tous par tous et pour tous.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 06:30, par Pathe Diallo En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    C’est vraiment désolant, mais c’est la réalité du Faso, nous sommes encore très loin de la culture démocratique ! ni les dirigeants ni les populations ne sont démocrates. Je crois d’ailleurs que c’est aussi la réalité sur le continent africain, du moins dans la grande majorité des pays.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 06:34, par Ça commencé et ça continue ! En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Vous savez EN politique seul LES myopes croient que ca n’arrivent qu’aux autres. LES incendies des domiciles des responsables politiques sont devenus des paramètres A intégrés aux comportements des populations des villes et villages. Puisqu’en 2014 personne n’a réellement condamné ce qui est arrivé aux dirigeants du CDP . Il serait simplifie de croire que le phénomène va s’arrêter . Mieux il est entrain d devenir une forme d’expression pour réguler la démocratie. Il ne sert à rien de jouer aux naïfs . Ce qui,ont brûlé hier n’ont pas été inquiété. Alors , donc ils continueront leur œuvre !!! Cest un phénomène national !!! Quand il y’a décès de vielle personne chez ton voisin. C’est pas parce qu’il y en a pas chez-moi que je dois me réjouir . L’incivisme est grandissant, alors comment l’arrêter ?

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2016 à 08:50, par Kooswende songré nzaan néy suitane touma En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

      Le faux diable a été chassé du Burkina Faso et les vrais diables ont pris place. Que Dieu Sauve notre cher Burkina. C’est la même chose en Libye. Vous avez souhaité et agi pour avoir le vrai changement. Vous l’avez, il faut en jouir et non vous plaindre. Dieu nous écoute il nous a donné la liberté de choisir et de décider, nous avions fait notre choix, en quoi Dieu est responsable. Mais comme il est miséricordieux il nous écoute et nous entend toujours, tous nos cris et pleurs le parviennent après avoir nous-même exprimé exprimé notre joie de ce que nous avions eu comme bonheur du changement. Quel paradoxe, il faut être Dieu pour continuer à nous protéger et nous accompagner..

      Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 07:21, par OUEDRAAGO ABOUH En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    bravo aux sapeurs pompiers qui nous ont sauvé. merci pour tout ce que vous avez pu faire pour nous en nous gardant pour éviter le pire .bon courage dans vos missions régaliennes de sauvetage et de secours...

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 07:22, par LE PAUVRE En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Laissons la haine et construisons notre pays surtout avec les maires qui sont venus juste pour s’enrichir aux dos des pauvres contribuables.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 07:36, par la verité est à dire En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    le gouvernement doit faire tout son possible pour retrouvé ces personnes, les jugés et condamnés selon la loi sinon tout serait permis au Burkina et la suite çà sera plus pire. c’est une chose qui n’honore pas la démocratie au Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 07:43, par Point Barre En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    On est où là ?
    L’exclusion de ces barbares n’est pas suffisante. Il faut les sanctionner à la hauteur de leur forfait.
    Cela doit servir de leçon pour les chefaillons qui sont aux commandes et qui sont hostiles à tout débat démocratique qui met à nue la carence de leur gestion. Le Burkina appartient à nous tous. Chacun doit faire ses preuuves. Si vous êtes nuls, acceptez qu’on vous défie dans les urnes.
    C’est révoltant ce qui vient de se passer. Megd’alors !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 07:46, par HORUDIAOM En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Nous condamnons avec la dernière énergie cet acte inqualifiable ! Rien ne justifie cette barbarie. Il faut vraiment des sanctions à la hauteur du forfait commis pour que pareil acte ne puisse être posé désormais. Ce n’est pas croyable. Que dire de l’attitude des forces de défense et de sécurité ???? A la faveur de ce qui vient de se passer, les partis politiques doivent prendre leur responsabilité et rappeler leur militant à l’ordre et aussi les éduquer. Nous ne sommes pas dans une jungle mais bien dans une république. Salif DIALLO, qui a déjà exclu des militants MPP à titre conservatoire à travers son communiqué d’hier soir, est à féliciter mais il doit aller plus loin en évitant désormais que des cadres de son parti fasse l’apologie de l’incivisme(incendie des domiciles des cadres du CDP)institué par le MPP lors de l’insurrection populaire des 30-31 Octobre 2014. Il doit aussi éviter ce genre de sortie médiatique(on s’en fou, point barre) qu’il a servi au peuple Burkinabé la fois passée. Ce comportement des dirigeants du MPP, encourage l’incivisme de leurs militants. Même au temps du régime sanguinaire de Blaise COMPAORE, on n’a jamais vu !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 07:55, par SAMANDÉ En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Franchement, que peut faire le MPP pour éviter une trajédie au peuple ? Je veux dire, qu’est ce qui distingue le MPP du CDP d’hier, fossoyeur du peuple.Pauvre peulpe ! Chasser le monstre et le remplacer par ses géniteurs...

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 07:59, par Victime En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Je déplore l’attitude de nos forces de l’ordre. Je me rappel c’était le mois de janvier 2014 mais le jour je ne me rappel plus, j’ai un voisin qui a passé toute la nuit à faire de tirs dans sa cour, de 23h jusqu’à 5 h du matin. Imaginez la souffrance des riverains. J’ai appelé le 17 la nuit 3 fois je vous dis, à chaque fois ils me disent qu’ils arrivent, mais le monsieur à fait ses tirs à souhait jusqu’au matin. Apres j’ai compris que je me fatiguais inutilement et qu’il fallait seulement implorer le bon Dieu. C’est ca la réalité des N° qui sont sensé apporté la sécurité quand on sent le danger.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 08:00, par Youwsom En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    "s’il brulent 5, brulez 10" . C est la formule de Assimi Koanda que nous chassé et garder soigneusement la formule pour l’appliquer quand nous sommes en colère :
    - les élèves en colère, brulent,
    - les étudiants en colère, brulent,
    - les commerçants en colère brulent,
    - les élus politiques en colère, brulent,
    - les riverains en colère en cas d’accident, brulent,
    - l’assemblée nationale prend ses tablettes et s’en fout,
    - Simon n’a pas encore fini avec les kologweogo.
    Seuls les fonctionnaires sont civilisés : quand ils sont en colère, ils grèvent !!!
    Roch va ramener 8 000 milliards : des faux-types sont tapis dans l’ombre et attendent de bouffer, c’est en ce moment que nous on va commencer à bruler parce qu’on s’en fout ! point barre.
    JE propose
    - qu’on mette l’arrondissement 8 sous la tutelle d’un autre pendant les 5 ans à venir ;
    - qu’on mette le maire déchu aux arrêts ;
    - qu’on demande des explications au président du MPP pour formation politique insuffisante de ses camarades ; si on fouille bien on peut retrouver sa main invisible dans ces troubles-là.
    - que les agents des forces de l’ordre qui ont été contactés pour sécuriser les personnes et les biens à temps soient rasés et emprisonnés 3 jours (ils savent avec quoi on les rase en cas de faute)
    - qu’on nous présente les bruleurs avant de les mettre en prison.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 08:12, par Omso En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Que les autorités prennent leur responsabilité sinon le jj de la véritable honte n’est plus loin ; une honte ki sera pire k ce qu’a vécu le Blaiso.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 08:29, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    - Pour une fois, je souhaite que la justice face honneur. Si la plainte est déposée, il faut juger publiquement ces animaux sauvages et leurs commanditaires éventuels, les faire rembourser tous les dégâts et les jeter en tôle pour au moins 30 ans dont 10 assortis de travaux forcés.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 08:37, par Omso En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Que les autorités prennent leur responsabilité sinon le jj de la véritable honte n’est plus loin ; une honte ki sera pire k ce qu’a vécu le Blaiso.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 08:38, par Keisha En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    « Le Burkina n’est pas un pays de sauvagerie, où des militants politiques mal éduqués, par leurs responsables, sans conviction politique, doivent se livrer à ce genre de choses. J’interpelle, fortement, les principaux responsables du MPP, pour qu’ils éduquent leurs militants et qu’ils les contrôlent (c’est leur responsabilité) afin que ce genre de choses n’arrivent plus. (…).  » Je sens que le Lion se réveille et qu’il réveillera l’ensemble pour la renaissance du Faso débarrassé de ses délinquants politiques

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2016 à 21:17, par YING En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

      Hihihihiiiiiii qui a brûlé le domicile d’autrui verra le tien brûler le président diabré a déjà oublié ce qu’ils ont fait subi à ceux de l’ancien régime ? Mais de qui se moque t-on ? Quand c’est les militants du CD P c’est normal qu’on brûle mais quand c’est pour vos militant on parle sauvagerie. On s’en fout ce qui est sure les soi disant insurgés vont se bouffer entre eux et ça sera la partie du film à venir qui sera le plus intéressant.

      Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 08:41, par Omso En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Que les autorités prennent leur responsabilité sinon le jj de la véritable honte n’est plus loin ; une honte ki sera pire k ce qu’a vécu le Blaiso.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 08:55, par le choco En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    moi personnellement je ne sais ce que la gendarmerie et la police fait dans ce pays sincèrement je ne comprends pas leur rôle et je ne vois pas honnêtement leur utilité. la gendarmerie a toujours été théorique que pratique même demain allez y signaler encore un danger vous allez les voir tourner en rond avec de ces questions qui n’ont pas de sens. Même les kolgwéogo valent mieux que ces gendarmes. Si la victime était aller signaler le danger chez kolgwéogo cela n’allait pas arriver. Vous je présente sincèrement mes excuses aux kolgwéogo que j’ai insulté dans un passé recent mais je reconnais aujourdh’ui que se confier aux kolgwéogo vaut mieux que de compter sur ces vauriens de gendarmes. Du courage mon frère Dieu te donnera plus que ce qu’ils ont détruit.

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2016 à 16:08, par SAD En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

      Mr ou Mme le choco, je ne suis ni policier ni gendarme, mais je pense que vous etes irréaliste et voir auteur meme de ce genres d’actes criminels eu egard à votre incivisme probablement caracterisé.
      La situation actuelle du pays relève de l’irresponsabilité criarde de nos politiciens vereux qui, pour la poursuite de leurs interets inavoués, ont longtemps utilisé les fonds publics pour transformer une bonne partie de notre population en voyoux. Les responsables politiques d’hier et d’aujourd’hui sont tous comptables du comportement individuel et collectif des populations actuellement. D’ailleurs, ce sont eux-memes qui ont appris à ces memes militants recalcitrants à casser et bruler, en un mot la culture du feu encore en vigueur. Il ne faut pas croire qu’on peut avoir un policier ou gendarme devant chaque concession ou dernière chaque Burkinabé.
      En tout état de cause,le Burkina Faso ne sera jamais le Burkina Façon. Je suis certain que les politiciens actuels et leurs militants maveillants vont fuir un jour lorsque le peu de Burkinabès encore intègres viendront à décider de balayer une fois pour toute, ces delinquants tout acabits qui ne pensent qu’à leur ventre. Apprenez à etre réaliste car cela sera plus utile pour le reste de votre vie. Merci

      Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 08:59, par M En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Très regrettable ces actes.
    Décevante aussi la réaction de M. DIABRE !
    Il y a eu un domicile d’un conseiller MPP qui a aussi été incendié. Qu’il n’ait aucun mot de compassion envers cet autre élu et qu’il veuille imputer la responsabilité de ces actes aux responsables du MPP, dénote soit de sa mauvaise foi soit de son incapacité à avoir une bonne lecture de la situation.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 09:05, par justice En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Que dit le Procureur du Faso par rapport à cette situation, il faut vite mettre aux arrêts ce maire et ses gros bras. Leur place est en prison et pour longtemps car ce qu’il ont commis est criminel et de grâce ne confier pas cette procédure à un juge d’instruction on veut un procès rapide. pour une fois prenez vos responsabilités madame .

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 09:10, par hervos one En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Rien ne saurait expliquer ce vandalisme, mais on doit reconnaitre qu’ils l’ont bien mérité, la motion de défiance n’avait pas sa raison d’être. la veritable raison est que "Mahamadi Zongo a été pointé comme ayant enfreint aux directives de la direction nationale du parti en se présentant candidat " plutot qu’une "gestion pas saine " haa nous sommes loin de cette démocratie ou la volonté des peuples s’impose ! les hommes politiques de retiennent jamais donc les leçons du passé ! à quoi aurai sevi donc les élections ? à mon avis ce fut une motion déviance oui ! la population de l’arrondissement 08 de Ouaga a montré clairement celui qu’elle aimerait voir diriger.
    pourvu que cela dissuade les autres communes qui voulait s’adonner à ce jeux dangereux.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 09:29, par GET En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Bonjour au vaillant peuple du Burkina Faso
    Je ne comprend plus mon pays ; que se passe-t-il ?
    Face à cette situation, le procureur du Faso devrait se saisir et ordonner une enquête afin de traduire les coupables en justice avec diligence. Les coupables doivent être condamnés à la hauteur de leur forfait. Il faut donner l’exemple afin de ne pas encourager des actes de ce genre. La violence en politique doit être bannie à jamais dans notre pays où nous aspirons à la paix et la tolérance.
    Les responsables de ces violences doivent faire leur autocritique et faire une introspection et donner un sens à l’expression "plus rien ne sera comme avant".
    Que la justice indépendante joue sa partition

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2016 à 14:32, par le mecontant En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

      les 90% de ceux(les magistrats, le procureur, le chef d’État major des armées) qui doivent mettre de l’ordre pour le bien de notre pays sont soit incompétents ou n’ont pas envie de travailler, ils ne pensent qu’à leur bouffe quotidien (corruption, injustice,...), c’est pourquoi, on ne sera jamais en sécurité dans ce pays tant qu’on ne remplace pas par ceux qui veulent travailler réellement pour le bien de ce pays. et vous allez voir, ceux là qui viennent de brûler, rien ne va les arriver. uhm ! je suis decouragé

      Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 09:36, par rendre gorge ! En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Incroyable ce parti MPP !
    De toute façon chacun va payer pour ce qu’il a fait tot ou tard dans ce pays.
    Demande à ceux qui pensaient que être député égale à impunité. La levée de l’immunité du député SAWADOGO est à saluer dans ce sens parce que tous ces " délinquants" qui se sont fait élire seront bientôt inquiétés et iront en prisons. Il faut que le député impliqué dans le détournement de la TOYOTA V8 au MCA soit arrêté vite pour donner le signal, et dire que c’est que " type " qui lors de la présentation du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur le minier, traitaient de tous les noms d’oiseaux se anciens amis de l’ex partis au pouvoir. Comme quoi dans ce Burkina nouveau ce sont les porcs qui donnent des leçons d’hygiènes aux chevaux.
    Un autre député du MPP pourrait voir également très bientôt lui aussi son immunité levée, impliqué qu’il est dans le détournement de plus de 2 milliards de CFA au préjudice d’un projet dans le domaine de l’éducation, l’ASCE LC est sur le dossier et au dernières nouvelles son remplaçant aurait refusé de signer le p v de passation de service à cause ces détournements. Ce dernier roulait en V8 dans ce pays et qui pensait que le fait de devenir député allait lui garantir une impunité.
    le même député est entrain de brader ses biens ( mobiliers comme immobiliers) pour éviter la prison main peine perdue les personnes sous le noms desquelles les biens ont été enregistrés ne sont pas très coopératives et s’opposent même à toute idées de mutation. Une réaction rapide de la justice pourrait conduire à saisir bcp de biens dont une clinique...

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 09:37, par Nettoyeur En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Vraiment courage aux victimes.
    Mais franchement le MPP,voici un parti à 90% remplis d’ ignares, d’ incapables,de personnes
    sans morale ni foie,de grands repris de justice.je ne comprend pas le burkinabé, le 1er responsable d’1 parti politique (MMP) qui dit à qui veut l’attendre qu’il à DINER AVEC LE DIABLE,imaginons maintenant ce 1er responsable est le mentor de quels types de monstres ?
    voici les résultats, et au rythme ou ça part,c’est n’es qu’un avant gout de cette nouvelle race.
    Que Dieux nous viennes en aide !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 09:38, par ASCE LC interpellée ! En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    L’ASCE est invitée à auditer le PDSEB, en effet une odeur a fort relent de détournement de plus de deux milliards au préjudice de ce projet se susurre et tout est entrain d’être mis en œuvre pour étouffer l’affaire qui mettrait en cause des ministres du gouvernement KABA, un député, un chef coutumier, des entrepreneurs, un directeur du MINEFID et bien d’autre acteurs.
    Des détournement qui avaient court depuis le temps du PEDDEB et qui se sont accentués ces derniers temps. Ces faits avaient été dénoncés à l’époque à l’ASCE qui a demandé à la section de recherches de la gendarmerie de diligenter une enquête mais un p v arrangé n’avait pas permis de poursuivre les auteurs des faits malgré les preuves.
    Les montants détournés ont servi à construire des immeubles, des hôtels, des villas, ( sous prêtes noms ), des fermes, des véhicules pour les maitresses, des V8, des 4x4 pour des amis dont un ministre et un chef coutumier. Elle a servi aussi à financer des campagnes électorales, des manifestations de toute nature.....et à corrompre.
    L’ASCE LC est invitée à auditer très rapidement le PDSEB pour confondre les auteurs de ces actes. un dossier est déjà ouvert à l’ASCE au nom du mis en cause avec des preuves

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 09:38, par ASCE LC interpellée ! En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    L’ASCE est invitée à auditer le PDSEB, en effet une odeur a fort relent de détournement de plus de deux milliards au préjudice de ce projet se susurre et tout est entrain d’être mis en œuvre pour étouffer l’affaire qui mettrait en cause des ministres du gouvernement KABA, un député, un chef coutumier, des entrepreneurs, un directeur du MINEFID et bien d’autre acteurs.
    Des détournement qui avaient court depuis le temps du PEDDEB et qui se sont accentués ces derniers temps. Ces faits avaient été dénoncés à l’époque à l’ASCE qui a demandé à la section de recherches de la gendarmerie de diligenter une enquête mais un p v arrangé n’avait pas permis de poursuivre les auteurs des faits malgré les preuves.
    Les montants détournés ont servi à construire des immeubles, des hôtels, des villas, ( sous prêtes noms ), des fermes, des véhicules pour les maitresses, des V8, des 4x4 pour des amis dont un ministre et un chef coutumier. Elle a servi aussi à financer des campagnes électorales, des manifestations de toute nature.....et à corrompre.
    L’ASCE LC est invitée à auditer très rapidement le PDSEB pour confondre les auteurs de ces actes. un dossier est déjà ouvert à l’ASCE au nom du mis en cause avec des preuves

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 09:41, par Deb En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Que la justice face son travail et le reste on s’en fout ! Il faut arrêter cette bande d’excités à la solde de politiciens mal intentionnés, point barre ! Mais il faut aussi reconnaitre ici la rançon de la manipulation et de l’escroquerie en politique, ici aussi, point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 09:44, par thiombiano martin thiomarthin@yahoo.fr En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    bravo le LION .Dites pourquoi installer un maire que l’on qualifie indiscipliné ;candidat il est voté sans soucis au vu et au su de tous de qui on se moque ;la lutte continue ;justice pour les victimes car nul ne doit se faire justice .LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS ;

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 09:51, par Mady Diére En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Vraiment !!! en croire que ya plus de justice dans ce pays.Je crois que la justice doit commencer à faire son travail pour que quiconque qui veut agir comme un animal sache que on n’est pas dans la jungle,Il est temps de mettre fin à m’impunité.

    QUE DIEU VEILLE SUR NOTRE CHER PAYS.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 10:13, par gbs En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    plus rien ne m’étonne au Faso, c’est la nouvelle formule qui est actuellement en cours pour régler les différends politiques. Puisque pendant les législatives, il n’y a pas eu d’élections dans certaines communes tout simplement parce que des militants de certains partis ne s’entendaient pas pour désigner leurs candidats. Ensuite, à l’issue des élections, pour le vote des maires par les conseillers, il y a des incendies et mêmes des morts d’hommes, personnes n’a été ni entendu ni jugé, ni condamné. Ce sont des militants, si on les condamne, ils ne vont plus nous élire. Donc....Allons seulement. On s’en fout point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 10:31, par sidako En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    celui qui penses que la politique est une sources de richesse surtout les conseillers municipaux ne soyez pas étonné de ce qui vous arrive

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 10:32, par Douahouden En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Disons-nous pas que le poisson pourri par la tête ? Vivement que quelque chose se fasse pour mettre fin à ces genres d’actes.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 10:58, par KIRIKOU En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Il y a trop de violence dans le langage des burkinabè ! des personnes âgées aux bambins .
    Il faut que ça change tout de suite et maintenant.
    En effet la culture du respect de soi commence d’abord par le respect des parents , des personnes âgées , des autorités politiques,militaires , administratives , coutumières et religieuses,des personnes ayant un rang social élevé .

    Aujourd’hui la tendance est d’accuser toute personne de voleur si la voiture qu’elle conduit est luxueuse ou si la personne vit dans une villa cossue, c’est là qu’il faut commencer à révolutionner les mentalités car heureusement au Burkina , il y a toujours cette race d’hommes et de femmes qui vivent dans l’intégrité, la persévérance dans le travail et le respect d’autrui qui vivent dans l’abondance.

    Si nous demeurons dans la critique fortuite,les rumeurs et commérages ,la haine et attendons tout de l’État sans se poser la question qu’est ce que moi en tant que fils ou fille de ce pays puisse apporter ma part contributive pour la construction de ce pays ,on aura pas mieux fait que nos aïeules .

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 11:55, par DDCOOL En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Rira bien qui rira le dernier ! Vous étiez nombreux à admirer les flammes chez les domiciles des autres que vous qualifiez d’alors de méchants, de voleurs, de pilleurs, d’assassins...! Quand la forêt brule, la sauterelle ne doit pas s’en réjouir car...retour de manivelle !!! Nous comprenons donc que c’est vous qui aviez mis le pays à sac et à sang ! Zida, selon les indiscrétion dit qu’il devoilera tout votre coup d’etat transformé en insurrection...Attendons la suite ! En atttendant, restons tous polis, gentils et honnêtes les uns envers les autres !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 14:59, par charles En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Qu’est ce qui vous étonne ? mpp= mouvement des pyromanes pilleurs. ils vont bruler tout le pays, piller toutes les richesse . rien de plus. President mouta mouta, president de l’assemblée nationale s’en fou ...point barr. Et puis vous voulez quoi ? ALLAH tout puissant sauve ma patrie le BF de ces vampires que sont ces mppistes...Allah akbar

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 15:02, par mr gousmegga En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    il y a trop deja des reglements des comptes sinon on ne peut pas comprendre . sil y a une situation quon ne peut gerer il y a des gens quon placer pour resoudre ce probleme.mais maintenant vous refuser de communiquer a qui de droit et vous reagissez comme vous vous voulez sans tenir compte de la suite et apres le regret sannonce et on ne sait qui a fait quoi. cest pas du tout interressant. deja on est train de payer les inconveniants de 27 ans de pouvoir .de grace communiquer

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 15:20 En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Cela ne doit pas nous étonner militants mpp = militants cdp ce sont des caimats de la même mare bien mal acquis s’éclipsent dans les flammes .
    Je compatis tout de même car cette perte en biens affectera un tant soit peu l’économie du pays car ces mêmes individus chercheront encore d’autre astuces pour s’équiper aux détriment du peuple . A bas la gabegie et l’anarchie

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 16:13, par &éé En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    ok ! que ceux qui commanditent de bruler ou brulent eux-meme(Chat noir et cie) fassent tout possible pour ramener la quiétude aux pays !
    règlement politique on s’en fout !
    Nous on veut à manger point barre !
    basta !!

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 17:00, par korgo En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Maintenant,il est l’heure de sevir avec la dernière énergie. C’est l’ultime occasion de sanctionner sévèrement sans quoi on risque de tomber dans un cycle infernal de violence. Ces personnes doivent etre frappées d’une indignité politique. Trop c’est trop,on ne peut pas continuer dans cette pagaille. Nous ne sommes pas dans une jungle. Allah sauve mon cher pays le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 17:01, par Ahmed En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    Notre problème c’est la justice. Quel professeur en droit ou autre peut m’expliquer en quoi consiste l’indépendance de la justice ? Les juges entre eux se nomment ? Le procureur ou ceux qui sont chargés de poursuivre les gens qui commettent des infractions sont nommés par qui ? Le PF ne nomme plus à la justice ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2016 à 09:51, par Adama ouedraogo En réponse à : Arrondissement N°8 de Ouagadougou : Un spectacle de désolation suite à un vote de démission du maire

    notre pays le BF ne doit vivre de telles évènements surtout après notre révolution d’octobre 2014.Il reste beaucoup à faire de la part des partis politiques surtout dans la formation civique et politique de leurs militants. La gouvernance ne rime pas avec la violence.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés